Actualités

Expulsion d’une ferme à Notre-Dame-des-Landes

le 23/04/2014

Hier, le 22 avril, la tribunal de grande instance de Nantes a autorisé l’expulsion d’une ferme occupée sur le site du futur aéroport. Les "Zadistes", qui ont de nombreux comité de soutien en Paca, se mobilisent. Nous publions ci-dessous la chronique du dernier livre d’Hervé Kempf, fondateur de Reporterre, sur NDDL. Retrouvez tous les mois dans le Ravi, une sélection de livres et de BD "pas pareils". Il était une fois NDDL « L’une des batailles politiques les plus (...)

Lire la suite...

Au pays de « Baratin de Ramascon »

Tarascon (13) future ville FN ?
le 19/03/2014

Face à un FN « new look », une droite discréditée, et une gauche atomisée dans une ville paupérisée : Tarascon (13), futur labo du marinisme ? C’était au lendemain du 21 avril. Lors du discours de clôture de l’université d’été du FN, à Annecy, Jean-Marie Le Pen avait affublé le premier ministre de l’époque d’un surnom dont il a le secret. Ce jour-là, Raffarin devint le « cousin de Tartarin de Tarascon : Baratin de Ramascon ». Une décennie plus tard, alors que (...)

Lire la suite...

Parce que Toulon

le 18/03/2014

Toulon est à droite depuis 1959 et il y a peu de chances qu’Hubert Falco ne soit pas réélu triomphalement pour un troisième mandat. A moins que… « Il ne faut pas galvauder le temps de la démocratie ! », s’énerve Robert Alfonsi, conseiller régional Paca, conseiller municipal d’opposition à Toulon et candidat PS pour 2014, face au mutisme du maire sortant UMP Hubert Falco. A un mois du premier tour, ce dernier n’était toujours pas déclaré candidat à sa (...)

Lire la suite...

Jusqu’au dernier

le 18/03/2014

Parti d’un rendez vous en face du Medef marseillais, un rassemblement des intermittents en lutte s’est terminé, le 13 mars, par de généreux jet de lacrymogènes. Récit. Marseille, capitale de la culture c’est bien fini, au vu de la réception faite aux intermittents en lutte à Marseille ce matin du 13 mars 2014. « Goobi » un comédien qui tentait de pénétrer dans le World Trade Center porte bien son nom. « J’ai-dé-so-bé-i », m’explique-t-il en tenant son (...)

Lire la suite...

Un scrutin Aix-trêmement incertain

le 17/03/2014

Aix-en-Provence (13) va-t-elle basculer à gauche ? Certes, ça sent la fin de règne. Mais tout pourrait se jouer, une fois de plus, à quelques centaines de voix… Aix-en-Provence a des allures de salon de voyance. En cause ? Les affiches de la maire sortante UMP : du haut du cour Mirabeau, Maryse (Joissains) vous hypnotise de son regard bleu perçant, irradiant un portrait photoshopé de près avec croix en bandoulière et slogan hésitant entre Star Wars (« La force pour Aix ») et petit (...)

Lire la suite...

Quand la démocratie touche le Front...

Municipales
le 14/03/2014

Le FN compte bien jouer les arbitres. Et plus si affinités... Au prix d’un lifting de façade, l’extrême-droite est le nouveau centre de gravité politique. En ayant déjà gagné une bataille : celle des idées. Cette enquête en Provence-Alpes-Côte d’Azur a été publié, en février, dans le mensuel le Ravi. Ce dimanche, au FN à Marseille, c’est galette. Et, pour tirer les rois, c’est Jean-Marie Le Pen qui s’y colle. Son discours est aussi usé que son costume. (...)

Lire la suite...

Municipales : ces villes qui pourraient basculer en Paca

le 13/03/2014

De droite à gauche, de gauche à droite, sans oublier l’extrême droite, petit tour d’horizon en Provence-Alpes-Côte d’Azur des villes qui peuvent changer de bord politique aux municipales. Dans une région très à droite et un contexte national défavorable à la majorité en place, il serait tentant d’attribuer une prime à l’UMP et son allié centriste l’UDI en mars prochain. Mais le cas de plusieurs grandes villes pourrait déjouer ce pronostic. D’abord (...)

Lire la suite...

Moi, Alfred Mauro, néo facho…

le 12/03/2014

L’éphémère directeur de campagne de Gilbert Collard, à Saint-Gilles (30), s’affiche aujourd’hui au côté de l’extrême droite. A Marseille, avant son coming out facho, il était connu comme le patron du Don Corleone, restaurant couru pour ses dîners « littéraires » où auteurs, élus et journalistes se bousculaient… « Ma grand-mère disait : "Les joueurs ne trichent jamais lorsqu’ils ont les bonnes cartes". » (1) Je vous préviens : je cite en (...)

Lire la suite...

"J’adore les haricots, Maryse"

Asemblée plénière de la CPA , 15/01/2014
le 10/03/2014

En janvier, le Ravi a "testé" l’assemblée plénière de la CPA (communauté du pays d’Aix) à Saint-Cannat (13) dont nous publions ci-dessous le résultat. Dans notre numéro de mars, actuellement chez les marchands de journaux en Paca, notre "contrôle technique de la démocratie" est consacré au dernier meeting varois du FN à Toulon... 16H47 Maryse Joissains, maire UMP d’Aix-en-Provence et présidente de la communauté du Pays d’Aix (CPA), interpelle les élus de sa voix (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 57 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Tafta ? Ta gueule !

L’enquête
le 4/04/2014

Le traité pour favoriser un grand marché transatlantique, entre Europe et USA, est négocié dans le secret. L’avenir social, économique et politique de notre région est pourtant directement en jeu…

JPEG - 64.4 ko

« Nous sommes tous américains » : cette envolée lyrique du Monde, au lendemain du 11 septembre, est-elle en passe de devenir réalité ? En tout cas, si jamais le Tafta, le Traité transatlantique de libéralisation du commerce et de l’investissement que négocient l’Europe et les Etats-Unis est ratifié, on le sera un peu plus, pour le meilleur, nous promet-on, et pour le pire : bœuf aux hormones, poulet au chlore, OGM à gogo, gaz de schiste à tous les étages, champagne pour les multinationales et ceinture pour les services publics...

Mais de quoi se plaint-on ? Le changement, c’est maintenant. Et le grand marché transatlantique, c’est demain ! Hollande, mou à l’intérieur, dur à l’extérieur, l’a encore redit à son copain Obama : Tafta, yes, on peut ! Et fissa : « Aller vite n’est pas un problème, c’est une solution. Nous avons tout à gagner à aller vite. Sinon, nous savons bien qu’il y aura une accumulation de peurs, de menaces, de crispations. » Car le problème, dans une démocratie, c’est le peuple. C’est jamais content. Ça mégote toujours. Alors qu’un patron, au moins, sait ce qu’il veut : qu’on lui cède le volant, qu’on lui refasse le plein quand il est à sec et qu’on ne l’emmerde pas avec les limitations de vitesse.

Avec Tafta, pour quelques dollars de plus, l’Europe se saborde et les politiques, face aux multinationales, organisent eux-mêmes leur impuissance. C’est peut-être l’ultime solution pour qu’on ne puisse plus leur reprocher de ne rien faire. Jospin avait ouvert la voie en avouant : « Je ne crois pas qu’on puisse désormais administrer l’économie. » Et pourtant, c’est par la mobilisation citoyenne qu’avait été rejeté l’Ami, le traité de constitution européenne.

A la veille des européennes, pour nourrir le débat et les résistances, le mensuel qui ne baisse jamais les bras regarde, en partenariat avec Attac, au-delà des frontières régionales. Pour y revenir bien vite. Parce qu’en Paca, peut-être plus qu’ailleurs, le monde de Tafta, on y est déjà. Un univers à la Dallas. Impitoyable...

Sébastien Boistel


Au sommaire de l’enquête "Tafta ? Ta gueule !" publiée dans le Ravi n°117 actuellement en vente chez les marchands de journaux :
P. 10 : Tafta en Paca ou la métamorphose
p.11 : Tafta en acronymes
p. 11 : Rencards Stop Tafta
p. 12 : Un traité aux hormones (Tafta et l’agriculture)
p.12 : "Un piège contre les peuples d’Europe et des Etats-Unis, une tribune de Josiane Teissier et Antoine Richard d’Attac Marseille.
p. 13 : Des règlements très différends (politique fiction régionale)

A droite, extrêmement

Edito
le 4/04/2014

Fréjus (83), Marseille 7ème secteur (13), Orange (84), Le Pontet (84), Bollène (84), Cogolin (83), Le Luc (83), Camaret-sur-Aigues (84) : 19 ans après la conquête de trois villes en Paca par le Front national, notre région se distingue une fois de plus en offrant 8 mairies à l’extrême droite. Ne banalisons pas ces victoires qui témoignent à la fois d’un profond malaise politique tout en annonçant de nouvelles régressions sociales.

Mais l’arrivée de conseillers municipaux FN par centaines - le plus souvent dans l’opposition – cache des tendances plus lourdes encore : l’hégémonie de l’UMP en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la déconfiture du PS, un Front de Gauche et des écologistes marginalisés, un système politique à bout de souffle où cumulards, barons locaux, dominent, quelles que soient leurs casseroles, des électeurs souvent réduits à une clientèle.

Avec le pragmatisme qui le caractérise, François Hollande a tranché. Puisque le pays vote à droite, extrêmement, donnons-lui ce qu’il demande : moins d’impôt, moins de Roms, plus de police, plus de Manuel Valls. A court terme, le calcul est le bon pour coller au verdict des urnes. Mais ensuite ? L’alternance d’un Sarkozisme de droite puis d’un Sarkozisme de gauche risque de nourrir le petit refrain sur « l’UMPS ». Et pourrait renforcer le 1er parti de France : celui des abstentionnistes.

le Ravi

Au sommaire du Ravi n°117, avril 2014

le - 4/04/2014 -

Municipales : les jeux sont faits ! Le bilan en Paca des municipales 2014 Analyse : cumuler les mandats et les fonctions paye électoralement Marseille entre dans l’aire glaciaire Intercos : le troisième tour Elus « à casserolles » versus Anticor Les « Ravier » gèrent les villes La grosse enquête Tafta ? Ta gueule ! Le traité pour favoriser un grand marché transatlantique, entre Europe et USA, est négocié dans le secret. L’avenir social, économique et politique de notre région (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org