Actualités

Chronique d’une squatteuse

Et si on luttait pour l’accès au logement ?
le 30/10/2014

Alice habite en squat à Marseille entre débrouillardise et choix de vie. « Déjà s’assurer que le lieu que l’on "ouvre" n’appartient pas à un privé car il risquerait de nous envoyer des gros bras pour nous virer. L’idéal c’est un bien en déshérence, mais c’est très difficile à trouver. Ensuite, lorsque la police débarque, il faut prouver que l’on est domicilié à cette adresse depuis plus de 48 heures. Pour ça on s’envoie un courrier (...)

Lire la suite...

Voir la Syrie et mourir

Des fous de dieu islamistes en Paca ?
le 24/09/2014

Les jeunes « fous de Dieu » islamistes sont une infime minorité en Paca. Leur histoire, reflet de blessures intimes et sociales, instrumentalisée par le FN, mobilise pourtant les imams modérés. Ces derniers organisent des « états généraux contre le radicalisme ». « Quand vous savez que votre sœur ou votre fille est en Syrie avec des monstres, c’est un cauchemar ! Une gamine de 15 ans n’a rien à faire dans un pays en guerre au milieu des sauvages, y’a rien (...)

Lire la suite...

Orage à Orange

Tensions chez Jacques Bompard, le maire d’extrême droite du Vaucluse
le 23/09/2014

Baron du Nord-Vaucluse, le député-maire d’extrême droite d’Orange tient difficilement sa mairie. En témoignent les départs de deux de ses plus fidèles collaborateurs qui n’ont pas apprécié la montée en puissance du fils de Jacques Bompard dans l’appareil municipal. Le pouvoir dans la cité des Princes serait-il en train de vaciller ? Au vu des succès électoraux constants de Jacques Bompard, député-maire d’Orange (84) d’abord élu sous l’étiquette (...)

Lire la suite...

Tous les Pacaïens, toutes les Pacaïennes...

Identités : Une région schizo !
le 22/09/2014

Paca, la région de Jean-Marie ou de Zinedine ? Une région bipolaire, schizophrène ou qui, carrément, n’existe pas ? Ballade au pays des identités multiples d’une région qui a du caractère. Comme disait la pub : « Vous avez le droit de rater vos vacances, pas vos photos. » En Paca, vous ne manquerez pas de clichés. Au point que s’interroger sur l’identité de notre région est casse-gueule. Mais Michel Vauzelle, le patron (PS) du Conseil régional, peut souffler : son (...)

Lire la suite...

« Gouverner, c’est donner à certains, pas à d’autres »

Un entretien sur le clientélisme avec Cesare Mattina
le 19/09/2014

Samedi 27 septembre, Anticor organise à Aix-en-Provence, un deuxième colloque sur la corruption. Avec notamment l’appui du Ravi, mais aussi de l’Observatoire régional de la délinquance et des contextes sociaux dirigé par le sociologue Laurent Mucchielli (voir aussi l’excellent site ressource "délinquance, justice et questions de société"). Le programme du colloque (entrée libre), c’est ici. Samedi après-midi, à 14 heures, aura lieu une table ronde "corruption (...)

Lire la suite...

Interruption involontaire au planning familial

le 16/09/2014

Le planning familial 13, avec un déficit de 70 000 euros, ferme des permanences et supprime des postes. La faute à une mauvaise gestion ? Ou plutôt à celle d’une baisse des subventions ? Rencontre à Marseille avec une institution pourtant quinquagénaire et précieuse. C’est mercredi, il fait chaud. Après avoir fait les cent pas devant le 106 boulevard National, dans le troisième arrondissement de Marseille, Louise s’est enfin décidée à pousser l’énorme porte grise du (...)

Lire la suite...

Les Calanques : leur parc national, leurs cabanons et leurs eaux polluées...

le 9/09/2014

Le parc national des calanques vient de céder face à Alteo Gardanne (l’usine ex-Pechiney avec ses boues rouges) en autorisant l’industriel durant 30 ans à déverser ses eaux résiduelles... Les rejets d’eaux usées de la métropole voisine ou ceux de lourds déchets industriels en pleine mer restent le gros point noir des calanques marseillaises. Au sommet du col de Sormiou, au cœur du parc national des Calanques créé en 2012, le contraste est saisissant. Dans le dos, au (...)

Lire la suite...

Manifeste pour un mensuel régional pas pareil !

le 8/09/2014

Pas de presse pas pareille sans lecteurs pas pareils ! Une fois de plus, la formule reste d’actualité. L’avenir du Ravi dépend toujours de vous. L’avenir du Ravi repose sur votre capacité, adhérents de la Tchatche, l’association qui édite depuis dix ans le mensuel, lecteurs occasionnels ou réguliers, aficionados des médias citoyens et du débat public, à persuader plus de monde qu’un journal indépendant ne s’achète pas : il se finance ! En clair, il nous (...)

Lire la suite...

Gaudin préfère le curé à l’instit’

Le sénateur-maire UMP de Marseille délaisse l’école publique au profit du privé
le 5/09/2014

Enfants à la rue le vendredi après-midi, gardiennage improvisé à la place des temps périscolaires... Si, pour la rentrée scolaire, c’est la crise dans les écoles publiques de Marseille , l’enseignement privé rayonne. Par la grâce de Jean-Claude Gaudin. le Ravi publie dans son numéro de septembre, en vente chez les marchands de journaux, une enquête exclusive décrivant comment le sénateur-maire UMP privilégie les écoles confessionnelles... Jadis prof d’histoire dans le (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 66 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Partis politiques : état de recomposition avancée

L’enquête
le 3/10/2014

Qu’ils dégagent tous ? Mais pour quoi faire ensuite et au profit de qui ? Les partis sont en crise et avec eux notre capacité à prendre en main nos affaires communes.

JPEG - 71.8 ko

A gauche, c’est la crise finale ! La défaite au Sénat n’en est qu’un épisode de plus. La Haute Assemblée avait basculé à gauche en 2011, pour la première fois dans l’histoire de la Vème République. Son retour à droite indiffère pourtant le tandem Hollande-Valls. C’est que la nouvelle majorité pourrait in fine leur apporter un soutien moins compté que la précédente, indocile, qui additionnait communistes, écologistes et radicaux de gauche.

Le Front de gauche est au bord de l’explosion, tiraillé entre des stratégies électorales qui opposent le PCF, replié sur ces rares bastions, et le petit parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, qui préfère désormais s’adresser directement au « peuple » plutôt que par l’intermédiaire de son propre parti. Le NPA est redevenu clandestin et inaudible. Les écologistes sont toujours divisés vis-à-vis des compromis utiles, ou non, à faire avec le PS. Les partisans d’une « Nouvelle Donne » se cherchent encore et il n’y a pas en France d’initiative citoyenne du type « Podemos »

A l’UMP, Nicolas Sarkozy bénéficie du goût des militants pour l’homme providentiel. Mais hors du parti, son retour en politique, alors qu’il est lié à de nombreuses affaires, enthousiasme peu. Le cœur de la droite balance entre l’envie de fraterniser avec son extrême et celle de rebâtir un projet sur des bases plus républicaines. Une franche hostilité - sur le mode « qu’ils dégagent tous ! » - est l’opinion la mieux partagée à l’égard des partis. L’horizon est donc dégagé pour un FN toujours minoritaire mais qui, lui, réussit encore à mobiliser toutes ses troupes.

Pour remonter, il faut parfois d’abord toucher le fond. Nous y sommes. La grande recomposition qui débute dépasse les cadres partisans : l’enjeu c’est notre capacité à s’associer pour prendre en main un destin commun, c’est celle à pouvoir refaire ensemble « politique ».

Michel Gairaud

Au sommaire de la grosse enquête « partis politiques : état de recomposition avancée », dans le Ravi n°122, daté octobre 2014, actuellement chez les marchands de journaux en Provence Alpes Côte d’Azur.
Page 10 & 11 Recherche gauche désespérément
Page 11 « Hollande forever »
Page 12 L’UMP mal à droite
Page 12 La gauche ? Au fond, à droite
Page 13 Le PS 13 dans tous ses états généraux

La ligne noire

le 3/10/2014

Notre région est toujours à la pointe de l’innovation. Les deux uniques sénateurs d’extrême droite de France, et de l’histoire de la Vème République, se sont fait élire en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Et encore ! Si le FN et les époux Bompard avaient réussi à s’entendre dans le Vaucluse, la Paca aurait sans peine envoyé trois frontistes sous les dorures du palais du Luxembourg. David Rachline, 26 ans, maire de Fréjus, est donc désormais le benjamin de la Haute Assemblée accompagné par Stéphane Ravier, maire du 7ème secteur de Marseille.

Cela était-il joué d’avance dans une élection indirecte où pèse pour l’essentiel le vote des conseillers municipaux et de leurs délégués ? Ce n’est jamais aussi simple lors d’une sénatoriale ! Stéphane Ravier pouvait compter sur 210 voix. Il en a recueilli 431. David Rachline a cumulé 401 suffrages là où il aurait dû en rassembler 215. Dans le Vaucluse, le FN a obtenu 137 voix au lieu des 90 attendues…

En clair, dans les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse, 444 « grands » électeurs, officiellement non affiliés au FN, ont plébiscité le parti Lepéniste. Qui sont-ils ? Probablement de nombreux « petits » élus sans étiquette. Mais aussi des élus UMP ayant franchi la ligne noire : une dérive à l’image de celle d’une partie de leurs électeurs dans une région où le vote FN capte pour l’essentiel les suffrages de classes moyennes radicalisées. L’entrée au Sénat de l’extrême droite ne bouleverse pas la donne politique. Mais elle la banalise dangereusement une fois de plus.

le Ravi

Au sommaire du Ravi n°122, octobre 2014

le - 3/10/2014 -

La grosse enquête Partis politiques : état de recomposition avancée Qu’ils dégagent tous ? Mais pour quoi faire ensuite et au profit de qui ? Les partis sont en crise et avec eux notre capacité à prendre en main nos affaires communes. 4 pages d’enquête, d’analyse, de reportage et de dessins. Les enquêtes De l’eau dans le gazoduc Le projet de gazoduc « Eridan », qui traverse Vaucluse et Bouches-du-Rhône, suscite de nombreuses oppositions, fédérant associations et (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org