Actualités

le Ravi en redressement judiciaire, c’est officiel !

L’aventure d’un journal "pas pareil" en Paca se poursuit
le 28/11/2014

Qu’est-ce qui se passe ? Le tribunal de grande instance de Marseille a validé, ce vendredi 28 novembre, notre demande de mise en redressement judiciaire de la Tchatche, l’association qui édite depuis 11 ans le Ravi, mensuel d’enquête et de satire en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette décision, pour une période de 6 mois éventuellement renouvelable, est assortie de la nomination d’un administrateur judiciaire. la Tchatche avait déposé le bilan mardi 18 (...)

Lire la suite...

Réquisition, une question de volonté

Et si on luttait pour l’accès au logement ?
le 15/10/2014

Légalement possible depuis une ordonnance de 1945, la réquisition de logements vacants reste un tabou en France. Pourtant d’autres pays utilisent cet outil pour répondre à la crise du logement. Petit tour d’horizon d’expériences passées et en cours. « Si on applique la loi sur la réquisition des logements vacants, c’est la guerre civile ! » Toujours dans la demi-mesure, comme lorsqu’elle avait demandé l’envoi de l’armée dans les cités (...)

Lire la suite...

Marseille, capitale européenne du sport, label fantôme ?

le 14/10/2014

Marseille et la « dream team » de Jean-Claude Gaudin viennent d’obtenir le label "capitale européenne du sport" en 2017. Mais cette distinction a surtout des allures de coquille vide... Une capitale européenne peut en cacher une autre… Alors que Marseille est en plein bouillon de culture en cette année 2013, elle est candidate pour une autre échéance : devenir capitale européenne du sport en 2017 (cette enquête a été publiée en juin 2013. Le 14 octobre 2014 Marseille a été (...)

Lire la suite...

Par la grâce de l’élu

Et si on luttait pour l’accès au logement ?
le 13/10/2014

Un bon moyen d’accéder à un logement reste le clientélisme. Une tradition locale très partagée dans les quartiers Nord de Marseille... « En deux jours ça a été réglé, j’ai eu mon appartement. » Alors qu’à Marseille 38 000 demandes de logement social sont en attente, il y a parfois des petits miracles, comme celui vécu par Zahra (1) dans les quartiers nord de Marseille. Après avoir passé en vain un an à faire le siège de sa mairie de secteur et de son office HLM, cette (...)

Lire la suite...

Pizzorno, roi des ordures

Dans le Var, ça sent bon la lavande mais aussi les poubelles…
le 10/10/2014

Dans le Var, ça sent bon la lavande mais aussi les poubelles… Dans un des rares départements de France à ne pas avoir de plan de gestion des déchets ménagers, le groupe Pizzorno a assis son pouvoir sur une montagne de bordilles… « Les petits arrangements suffisent ! Nous allons alerter la ministre de l’écologie et poursuivre le recours au niveau juridique. » Jean-Luc Longour, maire UDI du Cannet-des-Maures qui se bat depuis des années pour la fermeture de la décharge du (...)

Lire la suite...

Des bâtisseurs d’avenir

Et si on luttait pour l’accès au logement ?
le 9/10/2014

Des Habeilles de Saint-Mauront (3e) aux Castors de la Germaine (15e), en passant par le village de Marinaleda en Espagne, la parole est à des battants qui ont su unir leurs efforts pour accéder à la propriété collective ou à l’habitat participatif. Bzzzzz ! Le quartier Saint-Mauront de Marseille, l’un des plus pauvres de France, bourdonne aujourd’hui d’activité grâce aux Habeilles. Un collectif d’habitants, qui porte depuis deux ans et demi un projet (...)

Lire la suite...

La gauche ? Au fond, à droite...

Un entretien avec Alain Badiou
le 8/10/2014

Le philosophe et écrivain Alain Badiou, auteur, entre autres, du célèbre « De quoi Sarkozy est-il le nom ? » est à Marseille, du 8 au 12 octobre. Il va intervenir du Toursky aux Variétés, en passant par la Busserine, le festival « Les Littorales » ou encore les Moulins Maurel (infos sur la programmation ici) . A l’initiative, entre autres, de l’association Alt(r)a Voce ou Pensons le matin, cet événement, dont le Ravi est partenaire, a été l’occasion, pour nous (...)

Lire la suite...

Gaudin préfère le curé à l’instit’

Le sénateur-maire UMP de Marseille délaisse l’école publique au profit du privé
le 7/10/2014

Si la rentrée scolaire s’annonce une nouvelle fois épique dans les écoles publiques de Marseille, l’enseignement privé y rayonne. Par la grâce de Jean-Claude Gaudin. Jadis prof d’histoire dans le privé, le sénateur-maire UMP de Marseille est resté un ardent défenseur de l’enseignement dit « libre » (1). Alors que la rentrée s’annonce une nouvelle fois chaotique dans les établissements publics à cause de l’impréparation de la réforme des rythmes scolaires (...)

Lire la suite...

« Et comme le disait Kundera… »

Aubagne (13), conseil municipal du 11/07/2014
le 6/10/2014

le Ravi teste chaque mois un conseil municipal en région Paca pour surveiller le fonctionnement de la démocratie locale. Ci-dessous, Aubagne (UMP) dans les Bouches-du-Rhône (en illustration le maire, Gérard Gazay). Dans le numéro daté octobre du Ravi, en vente chez les marchands de journaux, nous avons testé le conseil communautaire Sud Sainte Beaume (83). 17h38 « Non c’est réservé à La Provence et à La Marseillaise », s’entend répondre le Ravi lorsqu’il demande à (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 67 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

La démocratie touche le Front

L’enquête
le 10/11/2014

Enquête sur le système FN, le pseudo parti « anti-système » à l’épreuve du pouvoir municipal en Provence-Alpes-Côte d’Azur... Où l’on se rend compte que l’extrême droite, aux fondamentaux idéologiques inchangés, reproduit les pratiques qu’elle prétend combattre.

JPEG - 63.7 ko

Samedi 22 octobre, Marion Maréchal-Le Pen, députée d’extrême droite et patronne du Front national dans le Vaucluse, fait sa rentrée politique au Pontet, la municipalité gérée par le FN dans le département. Les médias locaux et nationaux sont nombreux à avoir été conviés à la conférence de presse. Mais lorsqu’il se présente à l’entrée, notre journaliste, Clément Chassot, découvre que son nom est signalé comme indésirable sur une liste noire. Et des « gorilles » du service d’ordre le reconduisent fermement, mais sans heurts, à l’extérieur.

L’incident s’inscrit dans une série. Le 8 octobre, Stéphane Ravier, le sénateur-maire du 7ème secteur de Marseille a préféré suspendre un conseil d’arrondissement plutôt que de laisser Etienne Bastide, journaliste à Radio Galère, exercer son métier en enregistrant la séance publique. Le mois précédent, le 6 septembre à Fréjus dans le Var, Marine Turchi, journaliste de Mediapart a été elle aussi éjectée par le service d’ordre du Front national lors de l’université d’été du FNJ à laquelle assistait David Rachline, le sénateur-maire FN de la ville.

François Bonnet, directeur éditorial de Mediapart, Radio Galère et le mensuel le Ravi ont « rappelé solennellement qu’il n’appartient pas, dans notre République, aux formations politiques de trier les journalistes participant à leurs conférences de presse ou à leurs réunions publiques ». Quatre des clubs de la presse de la Région se sont officiellement associés à cette protestation, les témoignages de solidarité ont été nombreux… La volonté du FN de trier les bons des mauvais journalistes démontre la difficulté que l’extrême droite éprouve à dissimuler son vrai visage. Elle renforce aussi notre détermination, par un travail rigoureux d’enquête, à le dévoiler.

Michel Gairaud

Au sommaire de la grosse enquête « la démocratie touche le Front », dans le Ravi n°123, daté novembre 2014, actuellement chez les marchands de journaux en Provence Alpes Côte d’Azur.
Page 10 & 11 La banalité du mal
Page 11 Le cadeau de « Marine » Joissains
Page 12 le Ravi chez Ravier
Page 12 "Face au FN, dénoncer ne suffit plus" Tribune par Gérard Perrier
Page 13 En Vaucluse, le FN montre les dents

Censure

Edito
le 10/11/2014

Le Front national trie, depuis plusieurs mois, les journalistes en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Et pas n’importe lesquels ! Depuis septembre, dans le Var, les Bouches-du-Rhône puis dans le Vaucluse, trois rédactions ont été tour à tour censurées par le parti de Marine Le Pen  : Mediapart, radio Galère, le Ravi.(Lire aussi ici)

Ce n’est bien entendu pas un hasard si l’extrême droite cible en priorité un site dédié au journalisme d’investigation, une radio libre associative, et un mensuel « pas pareil ». En quête de respectabilité et déterminé à amplifier ses succès électoraux, le FN a un besoin vital d’exposition médiatique. Mais s’il s’accommode volontiers de la presse, ce n’est qu’à la condition que celle-ci le mette en lumière sans l’importuner.

Les journalistes sont-ils responsables de la montée du Front national ? Sans aucun doute oui lorsqu’ils font seulement audience de la démagogie xénophobe de Marine Le Pen, tour à tour banalisée ou maladroitement diabolisée. Sans aucun doute non lorsqu’ils enquêtent sur le système FN, le pseudo parti « antisystème », qu’ils analysent ses fondamentaux idéologiques, qu’ils décrivent ses agissements dans l’exercice du pouvoir municipal, qu’ils décryptent les mécanismes favorisant la progression de l’extrême droite...

Etre « blacklisté » par le FN renforce notre détermination d’informer sur sa nature et ses pratiques.

le Ravi

Au sommaire du Ravi n°123, novembre 2014

le - 10/11/2014 -

La grosse enquête La démocratie touche le Front Enquête sur le système FN, le pseudo parti « anti-système » à l’épreuve du pouvoir municipal en Provence-Alpes-Côte d’Azur. De Fréjus (83) à Marseille (13), en passant par Le Pontet (84), Cogolin (83) et ailleurs (Orange, Bollène, Le Luc…), où l’on se rend compte que l’extrême droite, aux fondamentaux idéologiques inchangés, reproduit les pratiques qu’elle prétend combattre… Enquête, reportage, (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org