Actualités

La valeur s’accorde au nombre des années

Ils n’ont plus 20 ans et se bougent plus que de nombreux jeunes. Et ça fait du bien !
le 21/02/2017

Ce n’est pas parce qu’on a une carte vermeil qu’on est obligé de pantoufler. Petits portraits de « seniors » qui se bougent souvent plus que des jeunes. Et ça fait du bien. Adam Pianko. 78 ans, écrivain et réalisateur. Le genre de type qui a eu plusieurs vies. Né en Russie en 1942 de parents juifs polonais, il débarque en France à 7 ans. Son père est dans le textile. Il suit sa trace avant de monter sa propre boîte : « la grande vie… » Mais déjà, sa passion pour (...)

Lire la suite...

Sursis pour La Marseillaise

Le tribunal de commerce prolonge la période d’observation
le 11/01/2017

Le tribunal de commerce de Marseille a prolongé, ce mercredi 11 janvier, la période d’observation pour La Marseillaise en redressement judiciaire. Mais le quotidien régional attend encore de signer une convention avec le Mondial à Pétanque, dont l’argent fait encore défaut. Ce mercredi 11 janvier matin, Pierre Dharréville, le numéro 1 de la fédération du PCF dans les Bouches-du-Rhône mais aussi le président des éditions des Fédérés et donc patron La Marseillaise, n’était (...)

Lire la suite...

Législatives : Bérézina en vue

La gauche divisée pourrait disparaitre des radars en Paca
le 11/01/2017

Espèce en voie de disparition au niveau régional, la gauche divisée prépare les élections législatives de juin 2017. Et pourraient essuyer un échec sans précédent. La gauche peut-elle faire Fanny aux prochaines élections législatives en Paca sans représentant élu à l’Assemblée nationale ? « L’hypothèse est sur la table », consent Mickaël Bruel, secrétaire régional du Parti socialiste. L’exercice de politique fiction est toujours délicat, surtout concernant une élection (...)

Lire la suite...

« On n’est pas des yogourts 0 % »

Un entretien avec Olivier Mateu, secrétaire général de l’UD CGT 13
le 10/01/2017

Les élections syndicales dans les TPE (mois de 11 salariés) se déroulent jusqu’à ce vendredi 13. Grande Tchatche avec Olivier Mateu, le n°1 de la CGT dans les Bouches-du-Rhône. Le Ravi : François Fillon promet de supprimer 500 000 postes de fonctionnaires. Sont-ils le problème principal de notre société ? Olivier Mateu : C’est ce qu’on nous dit depuis des décennies mais cela masque mal l’objectif de casser en réalité l’ensemble des services publics pour (...)

Lire la suite...

A Istres, plus c’est gros, plus ça passe

Les nouvelles tribulations de François Bernardini
le 9/01/2017

François Bernardini, un morceau de choix de ce que la « gauche » a pu engendrer dans les Bouches-du-Rhône : un maire traînant ses casseroles du PS au groupe LR de la métropole, désormais dans le viseur du parquet national financier… Pour quelqu’un qui semble tout droit sorti d’une gravure de Daumier et qui traîne une méchante réputation et de sacrées casseroles, François Bernardini se montre tout particulièrement soucieux de son image. Depuis 2015, pour sa com’, le (...)

Lire la suite...

« Je suis en paix avec ma conscience et mon cœur »

Procès des citoyens solidaires des migrants dans la vallée de la Roya
le 6/01/2017

Relaxé ! Pierre-Alain Mannoni, l’un des deux prévenus jugé pour "délit de solidarité", a été relaxé le 6 janvier. Le procureur avait requis 6 mois avec sursis. Quand à Cédric Herrou, sous la menace lui aussi de 8 mois avec sursis, la décision a été mise en délibéré au 10 février. Nous republions ci-dessous notre "contrôle technique" du procès de Pierre-Alain Mannoni qui a eu lieu à Nice le 23 novembre dernier. 13h28 Cédric Herrou, catogan et lunettes rondes, et Pierre-Alain Mannoni, (...)

Lire la suite...

le Ravi à voix haute !

Le mensuel pas pareil pour les aveugles et mal-voyants....
le 5/01/2017

Francis Sarda, un abonné du Ravi, enregistre tous les mois le mensuel pas pareil régional pour le rendre accessible à un ami malvoyant. Et propose de partager gratuitement son fichier sonore... « J’aime bien votre ton et votre esprit indépendant. Il faut soutenir la presse indépendante et libre ! Je suis abonné depuis plusieurs années et je lis et enregistre le Ravi tous les mois pour un ami aveugle qui dit lui-même que : "Depuis que les aveugles sont des non-voyants, ils y (...)

Lire la suite...

Moi, Yves Rousset, préfet à l’inégalité des chances

Portrait satirique du préfet "délégué à l’égalité des chances" des Bouches du Rhône
le 2/01/2017

Entré sur le tard dans la préfectorale, Yves Rousset est préfet délégué à l’égalité des chances des Bouches-du-Rhône depuis 2015. Une tâche dans laquelle il met une bonne dose de langue de bois et au moins autant de mauvaise foi… Jeudi 18 août 2016, préfecture de Marseille. Une tasse de café à portée de main et les pieds sur le bureau de l’austère préfet Boillon, son patron qui est encore en vacances, Yves Rousset est radieux. Le Parisien en main, le préfet délégué à (...)

Lire la suite...

« Ne pratiquons pas le tri entre les hommes désespérés ! »

Une tribune de Kamel Fassataoui (Emmaüs Marseille Pointe rouge)
le 29/12/2016

Emmaüs Pointe rouge à Marseille inaugure une « fermette de l’Abbé Pierre » où deux chambres sont réservées à des réfugiés. Co-responsable de la communauté, Kamel Fassataoui interpelle les politiciens qui oublient que « République » devrait toujours se conjuguer avec « Fraternité ». Sur un beau terrain dans le huitième arrondissement de Marseille la communauté Emmaüs de la pointe de rouge a restauré une ancienne fermette composée de 10 chambres tout confort (douche et toilettes (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 121 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Justice nulle part ?

L’enquête
le 3/02/2017

Alors que, partout, la police quadrille un pays toujours placé en état d’urgence, la justice, plus que jamais sollicitée, lente et inégalitaire, semble condamnée à la misère. Réclamons justice ! 5 pages d’enquête, de reportage, d’analyse et de dessins.

JPEG - 70.4 ko

Etrange paradoxe. Plus que jamais, du modeste citoyen aux personnalités les plus en vue, tout le monde réclame une justice rapide, fiable, accessible, équitable. Pourtant, sous-dotés financièrement, les tribunaux manquent à la fois de moyens matériels et humains. Le constat est connu mais notre enquête l’atteste à nouveau : en Provence Alpes Côte-d’Azur, la vétusté des bâtiments rivalise avec la lenteur de l’instruction des affaires.

Ce n’est pas tout ! Qui dit « justice » évoque, en théorie, un idéal où des règles communes s’appliquent à tous égalitairement. François Fillon a beau avoir « confiance dans la justice », espérant qu’elle le dédouanera de sa passion familiale pour les emplois fictifs, il y a quelques écarts entre la théorie et la pratique. Si sous le mandat Hollande, les juges ont moins été entravés qu’avec Sarkozy, les affaires touchant les élus sont toujours instruites au ralenti.

Surtout, alors que la prolongation à répétition de l’état d’urgence installe dans la durée un régime d’exception, le spectacle dans les tribunaux est celui d’un monde cruellement inégalitaire : une justice expéditive y sanctionne à la chaine les plus pauvres, là même où les victimes les moins fortunées peinent à faire valoir leurs droits. Et avec la multiplication des lois sécuritaires engorgeant les prisons, meilleures pépinières de la délinquance, le constat est clair : la justice est à la peine.

Michel Gairaud

Au sommaire de l’enquête « Justice nulle part ? », publiée dans le Ravi n°148, daté février 2017) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 10 "Abus de pouvoirs" (politiques versus magistrats)
p. 11 "Demandez le programme" (la justice dans la présidentielle)
p. 12 "Du mariage de la robe et du képi" (juges versus policiers)
p. 12 La justice au turbin (comparutions immédiates)
p. 13 "Selon que vous serez puissants ou misérable"
p. 13 Strip de Yakana : "Objectif Top Juge"
p. 14 "Des tribunaux condamnés à la misère"
p. 14 "Tout faire pour éviter la case prison" : une tribune de Amid Khallouf, de l’Observatoire international des prisons.

Les bouilleurs de cru

L’édito
le 3/02/2017

Pendant que, de Primaire en Primaire, les électeurs prennent un malin plaisir à démentir tous les pronostics des sondeurs et que François et Pénélope Fillon se débattent face aux soupçons d’emplois fictifs, une affaire révélée par Mediapart passe étonnement inaperçue. Elle met en lumière d’étranges pratiques dans les discrets couloirs du palais du Luxembourg. Les sénateurs du groupe UMP ont détourné durant douze ans plus de dix millions d’euros d’argent public. Débordants d’imagination, les élus de droite de la haute assemblée ont inventé des noms de code afin de qualifier entre initiés leurs petits arrangements : le classique « étrennes », le boutiquier « ristournes », le culinaire « pizzas », le désuet « bouilleurs de cru ».

Deux juges enquêtent, entravés par les délais de prescription et des mécanismes sciemment opaques, sur des faits de « détournements de fonds publics » et de « recel ». Parmi les bénéficiaires, au côté de l’inévitable François Fillon, l’on trouve tout en haut de la liste les débonnaires Jean-Claude Gaudin et Hubert Falco. Si tous affirment avoir ainsi financé des activités politiques, de nombreux indices attestent pourtant que l’argent a fuité sur des comptes personnels. Mais au fait, qu’est-ce qu’un bouilleur de cru ? C’était le privilège, transmis par héritage, de distiller de l’alcool sans payer de taxes : celui de s’exempter des règles communes. C’est aussi ce qu’ont fait, à Bruxelles, les élus du Front national soupçonnés « d’escroqueries en bande organisée ». Et c’est pourquoi le Parlement européen exige que Marine Le Pen rembourse 300 000 euros détournés pour des emplois fictifs…

Au sommaire du Ravi n°148, février 2017

le - 3/02/2017 -

La « grosse » enquête Justice nulle part ? Alors que, partout, la police quadrille un pays toujours placé en état d’urgence, la justice, plus que jamais sollicitée, lente et inégalitaire, semble condamnée à la misère. 5 pages d’enquêtes, de reportage, d’analyse et de dessins. Séquence enquêtes Le social à la sauce Macron Réconcilier social et économie : c’est le credo du groupe SOS et de son patron, Jean-Marc Borello, un proche de Macron qui pèse de (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org