Actualités

Carnet(s) de campagne

Clientélisme urbain, "gouvernement et hégémonie politique à Marseille" de Cesare Mattina
le 29/08/2016

Dans son dernier ouvrage à paraître le 8 septembre 2016, « Clientélismes urbains », le sociologue Cesare Mattina démonte les mécanismes marseillais à l’œuvre depuis Gaston Defferre jusqu’à aujourd’hui. le Ravi en publie les bonnes feuilles. Cesare Mattina, les lecteurs du Ravi le connaissent bien. Et pour cause : ce sociologue fait partie des vétérans du mensuel qui ne baisse jamais les bras. Il signe dans le premier numéro un article sur... la « mafia ». Là, dans un (...)

Lire la suite...

Parrainages varois

Ces morts qui nous gouvernent : Arreckx et Soldani
le 20/06/2016

Les fantômes d’Arreckx et Soldani planent toujours sur la politique varoise, aux accents clientélistes prononcés. Un terreau fertile qui voit le FN refleurir… « La chronologie est toujours essentielle mais est-ce que tout ça a encore une influence sur le corps électoral ? », s’interroge Jean-Pierre Bonicco (1), ancien journaliste à Var-Matin qui a couvert pendant vingt ans les faits divers et l’actualité judiciaire du département. Il a suivi à l’époque les (...)

Lire la suite...

Ces morts qui nous gouvernent : Gaston Defferre

"La stature du commandeur" hante toujours Marseille
le 17/06/2016

Trente ans après la mort de Gaston Defferre, le « maire illustre » influence toujours le quotidien des Marseillais. Et de leurs élus, qui n’arrivent pas à sortir de son ombre. Dans la pinède d’Arcussia, au cimetière de Saint-Pierre, un lourd rocher des Cévennes orne la tombe de Gaston Defferre. Une vieille blague raconte que ce sont les socialistes marseillais qui l’ont placé là, pour éviter que le « maire illustre » ne revienne les hanter. La vieille blague a tort : (...)

Lire la suite...

Un jour ordinaire en Turquie

Une tribune libre de Nicolas Cheviron, journaliste et essayiste
le 16/06/2016

Journaliste basé en Turquie depuis 16 ans, Nicolas Cheviron vient de publier, avec le chercheur Jean-François Pérouse, une biographie du président turc, Erdoğan - Nouveau Père de la Turquie (éditions François Bourin). Ce vendredi 22 avril était un jour bien ordinaire en Turquie. A l’aube, un tribunal stambouliote a placé en détention provisoire un magnat du BTP, Halit Dumankaya, accusé de soutenir une « organisation terroriste ». L’organisation en question est une (...)

Lire la suite...

Rove party aux portes de Marseille

L’étrange zone d’activité non loin de l’A55...
le 15/06/2016

En bordure de l’A 55, la zone d’activité des Pielettes au Rove ressemble à tant d’autres. Mais on y découvre un quartier résidentiel aux nombreuses villas avec piscine et vue sur l’étang de Berre. Des implantations pourtant interdites dans ce secteur réservé aux entreprises... Une enquête signée Marsactu . Entre Le Rove et Gignac, la départementale 568 est encastrée dans le massif de la Nerthe. Puis tout à coup l’étang de Berre apparaît dans le pare-brise, (...)

Lire la suite...

Marc-Etienne Lansade emplâtré

Le maire FN de Cogolin (83) se déchaîne contre les Roms
le 14/06/2016

Tous les mois le mensuel qui ne baisse jamais les bras décerne un "Ravi de plâtre" à une personnalité. Le maire d’extrême droite (FN) de Cogolin (83) ainsi été "honoré". Sur une vidéo il diserte sur "l’odeur", les "immondices" et "de choses détruites et évidemment volées" d’un campement Rom démantelé. « Heureusement pour les gens qui regardent, vous n’avez pas l’odeur en plus. A 8h30 du matin, je vous promets que c’est quelque chose… (...)

Lire la suite...

Gros vent sur le Haut Buëch

Des éoliennes controversées dans les Hautes Alpes
le 13/06/2016

Un projet éolien sur la montagne d’Aureille, dans les Hautes-Alpes, met le feu au territoire. Preuve que les énergies renouvelables passionnent ! Avis de tempête sur le Haut Buëch, un territoire de vallées et de montagnes particulièrement préservé des Hautes-Alpes. En cause, un projet de six éoliennes de 150 mètres et de 16 MW sur les communes de La Haute-Beaume (10 âmes) et de Montbrand (60 habitants) et leur montagne d’Aureille, qui culmine à 1500 mètres, porté par la (...)

Lire la suite...

50 nuances de (vert de) gris

Petite visite guidée des groupuscules d’extrême droite en Paca
le 10/06/2016

Des identitaires aux royalistes en passant par les « nostalgériques » et même d’authentiques néo-nazis, notre région est celle où s’exprime dans toute sa diversité l’extrême droite. Qui a dit que diversité et extrême droite étaient antinomiques ? Terre d’élection du Front, notre région abrite tout ce que la planète « facho » produit, des identitaires à Nice à la Ligue du Sud du côté d’Orange, en passant par les « nostalgériques » et autres cathos intégristes. (...)

Lire la suite...

Terra fecundis exploite ses salariés… et son droit de réponse

Exploitation des travailleurs agricoles en Paca
le 9/06/2016

L’article « Les damnés de la terre » (le Ravi n°138, mars 2016) a déplu à la société espagnole Terra fecundis qui nous adresse, via ses avocats, un long droit de réponse. Nous publions (en fin d’article) ce texte édifiant tout en réaffirmant le sérieux et la véracité de notre enquête, que nous reproduisons également ci-dessous. L’article « Les damnés de la terre » (le Ravi n°138, mars 2016, lire ci-dessous) a déplu à la société espagnole Terra fecundis qui nous adresse, (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 106 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Culture en crise... identitaire

L’enquête
le 1er/07/2016

A bout de nerfs et de moyens, artistes et acteurs culturels sont sommés d’être créatifs, rentables, agents touristiques, médiateurs sociaux, étendards identitaires… Paca terre de festival et de précarité !

Déconfiture

Quand on n’en a pas, on l’étale souvent. Et si tous nos élus tartinent, à longueur de discours, leur amour des artistes, des festivals et des beaux arts, cela cache mal que la culture est en pleine déconfiture. Pourtant, Paca a échappé au pire. Il avait un visage : celui de Marion Maréchal (nous voilà) Le Pen, jeune prétendante à la présidence de la Région et aux idées aussi vieilles que l’extrême droite. La petite dernière du clan Le Pen et ses amis avaient exprimé leur aversion pour les « cultureux », suspectés d’être tous de libre penseurs cosmopolites, des bobos droit-de-l’hommistes, des pornographes aux mœurs suspectes.

Chistian Estrosi a été élu pour faire barrage au FN. De fait, il a sanctuarisé le budget de la culture comme il l’avait promis. Il vient de mettre en place "une conférence régionale permanente des arts et de la culture", dans laquelle siègeront les directeurs de nombreuses grosses structures culturelles qui l’avaient soutenu. Seulement il y a un mais.

A l’image d’un Nicolas Sarkozy agitant l’étendard de « l’identité culturelle française », Estrosi s’est aussi choisi comme conseillère Mandy Graillon, reine d’Arles incarnant jusqu’à la caricature une vision surannée et folklorique de la culture. Le président LR de la Région, comme le gouvernement PS et la plupart des élus, aime surtout les artistes quand ils se font agents touristiques en prouvant la rentabilité de leurs activités pour « l’attractivité » des territoires. Car ce qui est à la mode c’est la « plus value culturelle » dont il est question dans le « Forum d’Avignon », le Davos des opérateurs de l’économie créative… Les cinq premiers thèmes choisis par Estrosi pour sa conférence permanente des arts et de la culture abondent dans le même sens : « innovation des industries culturelles, mécénat, identité régionale... »

Et pendant ce temps, les assauts contre le statut des intermittents se poursuivent, les moyens pour les petites compagnies, s’amoindrissent, la région réduit drastiquement son soutien à l’économie solidaire, à l’éducation populaire… Au point, qu’un jour, nous n’entendrons même plus le mot culture ?

Michel Gairaud

Au sommaire de l’enquête « Culture en crise... identitaire », publiée dans le Ravi n°142, daté juillet-août 2016) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 8 "Entre bling bling et débrouille", le paysage culturel en Paca
p. 9 Graillon de culture
p. 10 A Marseille, la culture du tourisme
p. 10 "Un bien collectif" ITW d’Alexia Vidal (Collectif des intermittents et précaires / Avignon)
p. 11 "Cinéma à Marseille : l’art du décès"
p. 12 Strip de Yakana : "3 plans cul(ture) avec Du Bellay"
p. 12 "La maire d’Avignon fait son festival"
p.12 "Continuons le débat !", Tribune par Benjamin Dubreuil et Vincent Clavaud des Céméas (éducation populaire)

Devoir de vacances

Edito
le 1er/07/2016

Allez, vous avez encore le nez dans le guidon ? Courage ! C’est bientôt l’heure de la pause estivale ! Même l’Etat d’urgence pourrait lui aussi prendre des vacances, bien méritées, le 26 juillet, deux jours après l’arrivée du Tour de France. Alors pourquoi se priver ? Certes le mouvement social contre « la loi El Khomri et son monde » s’invitera peut-être sur les pentes du Mont Ventoux ou à un autre passage de la caravane. Mais le gouvernement compte à juste titre sur le respect sacré des congés payés, si durement acquis à l’issue de si longues luttes, pour reprendre son souffle.

A l’heure où le monde entier se précipite en Paca, nous invitons ainsi solennellement ceux qui le peuvent, un Ravi sous le bras, à prendre le large pour laisser plus de place aux touristes. Rien n’interdit de joindre l’utile à l’agréable. Allez donc en Bretagne, par exemple, faire l’AlterTour à vélo. La 9ème édition de cette initiative pour « une planète non dopée » aura lieu du 10 juillet au 10 août. Le départ est prévu à Notre-Dame-Des-Landes, joli coin de villégiature où bulldozers et forces de l’ordre s’apprêtent à faire terre rase pour construire un bel aéroport. La destination n’est pas assez exotique ? Allez donc au Canada, du 9 au 14 août, pour le forum social mondial. Vous avez aussi le droit de ne rien faire. Mieux : c’est un véritable devoir.

Au sommaire du Ravi n°142, juillet-août 2016

le - 1er/07/2016 -

La « grosse » enquête Culture en crise… …identitaire A bout de nerfs et de moyens, artistes et acteurs culturels sont sommés d’être créatifs, rentables, agents touristiques, médiateurs sociaux, étendards identitaires… Paca terre de festival et de précarité ! 5 pages d’enquêtes, de reportages, d’analyses et de dessins. Séquence enquêtes Le « Motodidacte » en roue libre Premier bilan de Christian Estrosi (LR), un président de région très (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org