Actualités

La valeur s’accorde au nombre des années

Ils n’ont plus 20 ans et se bougent plus que de nombreux jeunes. Et ça fait du bien !
le 21/02/2017

Ce n’est pas parce qu’on a une carte vermeil qu’on est obligé de pantoufler. Petits portraits de « seniors » qui se bougent souvent plus que des jeunes. Et ça fait du bien. Adam Pianko. 78 ans, écrivain et réalisateur. Le genre de type qui a eu plusieurs vies. Né en Russie en 1942 de parents juifs polonais, il débarque en France à 7 ans. Son père est dans le textile. Il suit sa trace avant de monter sa propre boîte : « la grande vie… » Mais déjà, sa passion pour (...)

Lire la suite...

Qui s’y frotte s’y GLU !

Reportage sur la singulière chasse traditionnelle à la glu...
le 23/12/2016

Avec la loi sur la biodiversité, la chasse à la glu, traditionnellement pratiquée en Paca par moins de 7000 chasseurs, a fait couler beaucoup d’encre et suscité l’intérêt de nombreux politiques. le Ravi a donc décidé de partir à la chasse… Comme convenu, le Citroën C15 de Paul nous attend devant la mairie de Régusse (83), village de 2300 âmes situé dans le parc naturel du Verdon. Il est 6h du matin et si la température avoisine les 10 degrés, en ressenti de frileuse (...)

Lire la suite...

La Poste, entreprise irresponsable

Tribune par Bruno Verdi, Sud PTT Vaucluse
le 22/12/2016

Malaise interne, dégradation du service aux usagers, fermetures de bureaux. Rien ne va plus à La Poste ! Témoignage de Bruno verdi, militant syndicaliste Sud PTT du Vaucluse. Il aura fallu un battage médiatique important organisé il y quelques semaines par la fédération Sud PTT pour que La Poste prenne quelques dispositions et reconnaisse à demi mot qu’il y avait un problème. Le malaise social à La Poste est de plus en prégnant, les agents de tous les services nous le font savoir (...)

Lire la suite...

Des quartiers populaires enfin « ravis » !

Une couverture "pas pareille" de la campagne électorale
le 21/12/2016

Le Ravi prépare un nouveau rendez-vous mensuel pour donner, début 2017, une voix aux sans voix de la présidentielle à l’issue d’ateliers de journalisme participatif. Dès maintenant, abonnez-vous afin de ne manquer aucun numéro retraçant cette couverture « pas pareille » de la prochaine séquence électorale. La campagne présidentielle n’a pas encore commencé que déjà l’indigestion guette : défilé d’ambitions personnelles, festival de petites phrases, feu (...)

Lire la suite...

La Méditerranée a-t-elle un avenir pour la Région post-Vauzelle ?

Une tribune libre de Nicolas Maisetti, esneignant chercheur en science poltique
le 20/12/2016

Enseignant-chercheur en science politique, auteur d’une thèse sur l’internationalisation de Marseille, chercheur associé au Latts (Laboratoire techniques, territoires et sociétés), Nicolas Maisetti s’interroge sur la vision méditerranéenne de Christian Estrosi. Au cours de ses mandats à la tête de la région Paca, le président Vauzelle (PS) avait fait des politiques internationales son « domaine réservé » et de l’espace méditerranéen un espace d’expression (...)

Lire la suite...

La diagonale du flou

Enquête sur "l’extrême centre" dans les Bouches-du-Rhône
le 19/12/2016

Ni gauche, ni droite, au milieu ! Dur, dur, de jouer les équilibristes. Dans les Bouches-du-Rhône, peut-être plus qu’ailleurs, le centre apparaît comme le ventre mou de la politique, une force d’appoint. Enquête sur « l’extrême centre ». Si, à l’extrême droite, certains sont adeptes de la théorie du « grand remplacement », à « l’extrême centre », c’est plutôt les petits arrangements : « Vous voulez parler de la bouillabaisse marseillaise, grogne un (...)

Lire la suite...

L’écosystème méditerranéen touche le fond

La biodiversité de la grande bleue menacée
le 16/12/2016

Reconnue pour la grande richesse, la biodiversité de la grande bleue est en grand danger. Du fait de la pression des activités humaines, mais aussi et surtout d’un manque de volonté politique. « La mer c’est dégueulasse, les poissons baisent dedans », chantait Renaud lorsqu’il avait encore de la voix. Mais s’il n’y avait que les ébats des poissons pour polluer la Méditerranée, associations de protection de l’environnement comme scientifiques ne (...)

Lire la suite...

Pizzorno, roi des ordures

Dans le Var, ça sent bon la lavande mais aussi les poubelles…
le 16/12/2016

10 personnes en garde à vue à Toulon pour "soupçons de favoritisme" dont Jean-Guy Di Giorgio, vice-président LT du conseil départemental, adjoint au maire de Toulon. C’est une bonne occasion de relire une enquête du Ravi rappelant le contexte de cette affaire : Dans le Var, ça sent bon la lavande mais aussi les poubelles… Dans un des rares départements de France à ne pas avoir de plan de gestion des déchets ménagers, le groupe Pizzorno a assis son pouvoir sur une montagne de (...)

Lire la suite...

Médias citoyens Paca : transformer l’essai

Une carte des médias pas pareils en Paca
le 15/12/2016

Dans la foulée d’une tournée régionale, l’association Médias Citoyens Paca, co-fondée par le Ravi, entend bien se faire entendre en 2017. Et la joue « carte » sur table ! C’était la veille de l’élection de Trump, venant confirmer qu’on avait du pain sur la planche. Début novembre, Médias Citoyens Paca (MCP) s’est réuni au « média lab » marseillais d’Urban Prod pour présenter les résultats de la tournée régionale organisée début 2016 (tournée (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 121 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Justice nulle part ?

L’enquête
le 3/02/2017

Alors que, partout, la police quadrille un pays toujours placé en état d’urgence, la justice, plus que jamais sollicitée, lente et inégalitaire, semble condamnée à la misère. Réclamons justice ! 5 pages d’enquête, de reportage, d’analyse et de dessins.

JPEG - 70.4 ko

Etrange paradoxe. Plus que jamais, du modeste citoyen aux personnalités les plus en vue, tout le monde réclame une justice rapide, fiable, accessible, équitable. Pourtant, sous-dotés financièrement, les tribunaux manquent à la fois de moyens matériels et humains. Le constat est connu mais notre enquête l’atteste à nouveau : en Provence Alpes Côte-d’Azur, la vétusté des bâtiments rivalise avec la lenteur de l’instruction des affaires.

Ce n’est pas tout ! Qui dit « justice » évoque, en théorie, un idéal où des règles communes s’appliquent à tous égalitairement. François Fillon a beau avoir « confiance dans la justice », espérant qu’elle le dédouanera de sa passion familiale pour les emplois fictifs, il y a quelques écarts entre la théorie et la pratique. Si sous le mandat Hollande, les juges ont moins été entravés qu’avec Sarkozy, les affaires touchant les élus sont toujours instruites au ralenti.

Surtout, alors que la prolongation à répétition de l’état d’urgence installe dans la durée un régime d’exception, le spectacle dans les tribunaux est celui d’un monde cruellement inégalitaire : une justice expéditive y sanctionne à la chaine les plus pauvres, là même où les victimes les moins fortunées peinent à faire valoir leurs droits. Et avec la multiplication des lois sécuritaires engorgeant les prisons, meilleures pépinières de la délinquance, le constat est clair : la justice est à la peine.

Michel Gairaud

Au sommaire de l’enquête « Justice nulle part ? », publiée dans le Ravi n°148, daté février 2017) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 10 "Abus de pouvoirs" (politiques versus magistrats)
p. 11 "Demandez le programme" (la justice dans la présidentielle)
p. 12 "Du mariage de la robe et du képi" (juges versus policiers)
p. 12 La justice au turbin (comparutions immédiates)
p. 13 "Selon que vous serez puissants ou misérable"
p. 13 Strip de Yakana : "Objectif Top Juge"
p. 14 "Des tribunaux condamnés à la misère"
p. 14 "Tout faire pour éviter la case prison" : une tribune de Amid Khallouf, de l’Observatoire international des prisons.

Les bouilleurs de cru

L’édito
le 3/02/2017

Pendant que, de Primaire en Primaire, les électeurs prennent un malin plaisir à démentir tous les pronostics des sondeurs et que François et Pénélope Fillon se débattent face aux soupçons d’emplois fictifs, une affaire révélée par Mediapart passe étonnement inaperçue. Elle met en lumière d’étranges pratiques dans les discrets couloirs du palais du Luxembourg. Les sénateurs du groupe UMP ont détourné durant douze ans plus de dix millions d’euros d’argent public. Débordants d’imagination, les élus de droite de la haute assemblée ont inventé des noms de code afin de qualifier entre initiés leurs petits arrangements : le classique « étrennes », le boutiquier « ristournes », le culinaire « pizzas », le désuet « bouilleurs de cru ».

Deux juges enquêtent, entravés par les délais de prescription et des mécanismes sciemment opaques, sur des faits de « détournements de fonds publics » et de « recel ». Parmi les bénéficiaires, au côté de l’inévitable François Fillon, l’on trouve tout en haut de la liste les débonnaires Jean-Claude Gaudin et Hubert Falco. Si tous affirment avoir ainsi financé des activités politiques, de nombreux indices attestent pourtant que l’argent a fuité sur des comptes personnels. Mais au fait, qu’est-ce qu’un bouilleur de cru ? C’était le privilège, transmis par héritage, de distiller de l’alcool sans payer de taxes : celui de s’exempter des règles communes. C’est aussi ce qu’ont fait, à Bruxelles, les élus du Front national soupçonnés « d’escroqueries en bande organisée ». Et c’est pourquoi le Parlement européen exige que Marine Le Pen rembourse 300 000 euros détournés pour des emplois fictifs…

Au sommaire du Ravi n°148, février 2017

le - 3/02/2017 -

La « grosse » enquête Justice nulle part ? Alors que, partout, la police quadrille un pays toujours placé en état d’urgence, la justice, plus que jamais sollicitée, lente et inégalitaire, semble condamnée à la misère. 5 pages d’enquêtes, de reportage, d’analyse et de dessins. Séquence enquêtes Le social à la sauce Macron Réconcilier social et économie : c’est le credo du groupe SOS et de son patron, Jean-Marc Borello, un proche de Macron qui pèse de (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org