Actualités

Qui SEM le soleil...

Alternatiba, ça va chauffer !
le 28/07/2015

A Puy-Saint-André, une société d’économie mixte co-financée par les habitants produit de l’électricité « propre ». Reportage dans ce petit village alpin où l’utopie prend forme… Le ciel est d’un bleu éclatant, les montagnes aussi verdoyantes que majestueuses. Mais le fond de l’air est frais. Perché à 1 400 mètres d’altitude au-dessus de Briançon, le petit village du Puy-Saint-André, à peine 500 âmes, ne paie pas de mine. Sauf à lever les yeux pour (...)

Lire la suite...

Le FN se met au vert (de gris)

le 8/05/2015

L’extrême droite braconne de plus en plus sur les terres de l’écologie. Enquête sur le « green washing » à la mode frontiste. A quoi reconnaît-on un frontiste écolo ? A sa monture : une « deuche » pétaradante ! « Voilà Tanguy dans sa belle voiture française, lâche Stephano. Elle est increvable ! » Soupir d’un « camarade » : « C’est même dommage de s’en servir pour les collages... » Mais aujourd’hui, c’est fête, Tanguy Vernay prend la tête du (...)

Lire la suite...

« Plutôt le vivre-ensemble que la détestation de l’autre »

Avignon (84), conseil municipal du 25/03/2015
le 1er/05/2015

le Ravi teste chaque mois un conseil municipal en région Paca pour surveiller le fonctionnement de la démocratie locale. Ci-dessous, le conseil municipal d’Avignon (en illustration le maire PS, Cécile Helle). Dans le numéro daté mai du Ravi, actuellement chez les marchands de journaux et les abonnés, nous avons testé l’assemblée plénière du conseil départemental du Vaucluse. 18h00 Les militants de la coordination anti-nucléaire ont déroulé un tapis rouge siglé du logo Areva sur (...)

Lire la suite...

le Ravi fait son printemps arabe

le 24/04/2015

Après un état des lieux de la presse et des médias « pas pareils » en Paca, le Ravi prolonge son exploration, tous les mois, en faisant le tour de la Méditerranée. Deuxième étape ci-dessous la Tunisie... Choisir la Tunisie comme deuxième pays pour illustrer la presse pas pareille en Méditerranée semblait une évidence… D’abord parce que le Forum Mondial des Médias libres (FMML) a choisi Tunis pour sa 4ème édition. Il va s’y tenir, avec le Forum Social mondial, du 22 au 28 (...)

Lire la suite...

le Ravi redresse le bilan (du mal-logement)

le 23/04/2015

A l’occasion du 20ème rapport sur le mal-logement de la fondation Abbé Pierre, le Ravi, de Nice à Marseille en passant par Toulon, Avignon, Martigues ou Cavaillon, fait le bilan de vingt ans d’échecs, de renoncements. Avec, ça et là, quelques espoirs... Ils sont venus, ils sont tous là. Même le Ravi est monté à la capitale pour assister, début février à Paris, à la présentation du 20ème rapport sur le mal-logement de la fondation Abbé Pierre (Fap). Sur scène, Audrey Pulvar et (...)

Lire la suite...

Des gants dans les camps

De Tunis à Auschwitz, une bd sur la boxe...
le 22/04/2015

« On paye dans la vie les coups qu’on a mis sur le ring. » L’anecdote est d’Eddy Vaccaro, auteur de Young, un récit sous forme de bande dessinée autour de ce boxeur tunisien mort à Auschwitz Young Perez. Ce matin marseillais au Petit Nice après que Richard Caramanolis, ancien champion de France mi-lourds, ait lancé à Eddy : « Je l’ai lu ton bouquin : Wahou… », nous retraçons ensemble cet épisode méconnu de la Shoah que fut la boxe à Auschwitz. Young retrace (...)

Lire la suite...

Le Pact 13 fait du neuf avec du vieux

le Ravi redresse le bilan (du mal-logement)
le 21/04/2015

Réhabiliter un logement délabré peut ouvrir le droit à des subventions ! Dans les Bouches-du-Rhône, une association, le Pact 13 aide particuliers et collectivités à transformer leurs taudis en logements sociaux. Avec ses volets bleus et son enduit impeccable, le 31 de la rue Bouès contraste avec les façades décrépites des immeubles voisins du troisième arrondissement de Marseille. Au rez-de-chaussée vivent Mohamed, Sarah et leur fille de 5 mois, Sirine. La visite est rapide. La chambre, la (...)

Lire la suite...

La goutte d’eau qui fait gonfler le champignon

le Ravi redresse le bilan (du mal-logement)
le 20/04/2015

Malfaçons, insalubrité, absence de concertation. La Semivim, le bailleur social de la ville de Martigues (13), est au centre des accusations des locataires des immeubles des Quatre vents. Des blocs de béton uniformes avec des petites fenêtres qui quadrillent la façade. Les Quatre vents ressemblent à toutes ces constructions des années 70. Au pied de l’immeuble G1, Nelly Huet est prête à tout déballer. Dès le passage de la porte du hall d’entrée, une feuille A4 avertit : « femme (...)

Lire la suite...

Quand les gynécos manquent de doigté

le 17/04/2015

Entre réflexions déplacées, actes brutaux ou carrément gestes non professionnels, depuis quelques mois les femmes dévoilent via internet leurs consultations gynéco aux yeux de tous. Du côté des médecins, on s’en bat un peu le spéculum… « Bon, au lieu de prendre la pilule, vous voudriez pas plutôt faire un gosse ? Parce qu’à 38 ans, faut pas traîner ! » Patricia, marseillaise, raconte son dernier rendez-vous gynéco. « Il y a aussi les réflexions récurrentes sur mon poids. (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 81 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Yes we can(nabis) !

La grosse enquête
le 3/07/2015

Et si... on dépénalisait ? Idée fumeuse ou stupéfiante ? Petit exercice de politique-fiction au pays des herbes de Provence. Faites tourner !

JPEG - 67.7 ko

Chanvrer la vie

Qu’importe que la sécurité ne soit pas une compétence directe du Conseil régional ! Christian Estrosi, le député-maire de Nice, tête de liste des Républicains en Provence-Alpes-Côte d’Azur, compte en faire l’un des thèmes centraux de la campagne des élections régionales. Il s’est donc choisi, en juin, un conseiller de choc en la personne de Bernard Squarcini. Et cet ancien patron des services de renseignement et préfet délégué à la sécurité à Marseille donne le ton : « Il y a un problème particulier sur cette région avec la présence d’une très forte économie souterraine qui fait vivre une population dans laquelle on compte beaucoup de clandestins… »

Comme en écho et, dans le sillage d’une nouvelle visite de Manuel Valls à Marseille, près de 400 policiers (Raid, GIPN, CRS) ont été mobilisés une fois de plus pour un médiatique coup de filet dans la cité de la Castellane visant le trafic de drogue. Bilan ? 34 interpellations, quelques armes saisies avec 10 kilos de résine de cannabis, 600 grammes d’herbes…

Et si au lieu de jouer du muscle on écoutait enfin tous ceux - magistrats, policiers, éducateurs, médecins - qui dénoncent l’inefficacité du tandem « pénalisation-répression » alors qu’un Français sur dix consomme du cannabis ? Nombreux sont ceux qui pensent que la dépénalisation, a minima, voire la légalisation, pourrait avoir des effets positifs. le Ravi interroge donc les enjeux sanitaires, politiques et sociaux d’un scénario qui pourrait « chanvrer » la vie !

Michel Gairaud

5102 abonnés en 2015 ? On n’achète pas un journal libre, on finance son indépendance ! Pour que le Ravi redresse les bras, abonnez-vous et participez au Couscous Bang Bang Royal 2015

Au sommaire de l’enquête « Yes we can(nabis) ! », publiée dans le Ravi n°131, daté juillet-août 2015, avril 2013) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 10 Le "chanvrement" c’est maintenant ?
p. 11 Petit précis de cannabicologie législative
p. 12 "La dépénalisation existe déjà" (entretien avec Marc Lamola)
p. 12 Fumer c’est la santé
p. 13 En chanvre tout est possible ?
p. 13 Strip de Yakana : « Jour J, Heure H, bombe H »
p. 14 Les quartiers Nord marseillais face aux trafics
p. 14 Rencontre avec un cannabiculteur

Sur les plages abandonnées

Edito
le 3/07/2015

Ils ne rêvent que d’une chose : quitter au plus vite la Côte d’Azur, par d’autres tant convoitée, afin de rejoindre le nord de l’Europe. Mais pour les deux cents migrants bloqués au début de l’été près de Vintimille, à la frontière franco-italienne, la Riviera restera à jamais le cauchemar d’un campement d’infortune sur d’hostiles rochers. Des migrants ont aussi été parqués dans la petite gare de Menton Garavan. « La désobéissance est un devoir », s’est insurgé Roger Colombier, de la CGT Cheminots, auquel la complicité de la police et de la SNCF a rappelé de sombres heures de l’histoire de France.

Autre rive, autre plage, celle d’El-Kantaoui en Tunisie, endeuillée par le massacre de 38 touristes étrangers. Mais cet attentat, revendiqué par l’Etat islamique, ne ciblait pas que des occidentaux. Il s’agissait aussi, dans le sillage de celui du musée du Bardo, de piétiner les espoirs du peuple tunisien, dont la jeunesse a su, lors du printemps arabe, faire tomber une dictature et ouvrir la voie vers un régime où liberté rime avec laïcité. Ce n’est pas un hasard si un forum mondial des médias libres s’est tenu à Tunis en mars dernier. Ce n’est pas un hasard si le Ravi était sur place pour y défendre le droit de caricaturer.

De Vintimille à El-Kantaoui, ni invasion, ni guerre de civilisation : juste les effets dramatiques d’un monde en souffrance, rongé par trop d’inégalités, trop de dénis démocratiques, pas assez de justice, de culture et de fraternité.

le Ravi

Au sommaire du Ravi n°131, Juillet-Août 2015

le - 3/07/2015 -

La « grosse » enquête Yes we can(nabis) ! Et si... on dépénalisait ? Idée fumeuse ou stupéfiante ? Petit exercice de politique-fiction au pays des herbes de Provence. Faites tourner ! 5 pages d’enquête, de reportage, d’analyse, de dessins, sur les conséquences sociales, sanitaires, économiques de la pénalisation, de la répression ou de la légalisation du cannabis. Les enquêtes Explosion sociale chez Areva La restructuration du fleuron de l’atome français aura un coût (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org