Actualités

La science qui déchire

Altéo, à chacun son expertise scientifique
le 9/12/2016

L’expertise scientifique, arbitre des conflits environnementaux liés aux industries, est-elle toujours indépendante et fiable ? Le dossier des « boues rouges » d’Altéo, où chacun brandit sa vérité, est un bel exemple. Janvier 2015, le Ravi traîne son stylo dans le quartier résidentiel qui jouxte la décharge de Mange Garri, là où l’usine Alteo de Gardanne stocke des milliers de tonnes de déchets de bauxite, le déchet solide des fameuses boues rouges. Certains riverains (...)

Lire la suite...

Motodidacte roule pour les drives

Quand Estrosi promeut des "drives agricoles" automatisés en Paca...
le 27/10/2016

C’est à la mode et ça fait américain. Cerise sur le borsalino de notre Jean Moulin régional, c’était dans son programme. Les premiers drives agricoles (ou fermiers) commencent donc à pousser en Paca sous l’impulsion de Christian Estrosi, président LR de Paca, l’autoproclamé homme de « la parole tenue ». Le principe est plutôt sympathique à première vue. Des producteurs d’un territoire se regroupent pour vendre leurs produits (frais, de saison, du terroir, mais (...)

Lire la suite...

La Palestine, oubliée

Une tribune libre de Pierre Stambul, de l’Union juive française pour la paix (UJFP)
le 26/10/2016

Le coprésident de l’Union juive française pour la paix (UJFP) revient de deux voyages en Cisjordanie et à Gaza. Témoignage. Avec le chaos que connaît le Proche-Orient, les médias ne parlent plus de la Palestine. Les choses sont pourtant simples. Entre Méditerranée et Jourdain, 50 % de la population est palestinienne. Mais les Juifs israéliens possèdent tout : la terre, la richesse, l’eau, la puissance politique, la puissance militaire, la liberté de circuler. Des décennies (...)

Lire la suite...

Des volontaires malgré eux

Services civiques : engagements par altruisme ou par défaut ?
le 25/10/2016

Les Services civiques sont à la mode. Mais les jeunes s’y engagent-ils par altruisme ou par défaut ? Ils étaient 1 870 Services civiques en Paca fin 2015 lors du dernier bilan. Ils sont jeunes (entre 16 et 25 ans), parfois beaux, ne sentent pas forcément le sable chaud mais plutôt la précarité à plein nez ! Car si les associations ou collectivités qui les recrutent insistent sur l’expérience humaine et l’engagement citoyen, la réalité pécuniaire des services civiques est (...)

Lire la suite...

Retour au charbon pour la brigade Rep+

Focus, à Marseille, sur les nouveaux Réseaux d’éducation prioritaire
le 24/10/2016

Avec la Réforme de l’éducation prioritaire, les enseignants de la « brigade Rep + » remplacent les professeurs titulaires le temps où ils sont en formation ou en réunion. Des interventions éclair à la journée pour des enseignants souvent jeunes et rarement volontaires pour ce poste. Une enquête de Marsactu. « Ma collègue qui sortait d’école pleurait un soir sur deux dans le train du retour. » Estelle* a été affectée pour la troisième rentrée consécutive à la brigade Rep+, (...)

Lire la suite...

Keny Arkana : « Ne te télé-réalise pas, réalise-toi ! »

Grande Tchatche avec la rappeuse marseillaise
le 20/10/2016

Keny Arkana a plus que jamais la rage. Mais la rappeuse marseillaise déploie désormais son flow pour contrer le climat délétère nourri par une armée de politiciens déchaînés et une poignée de fanatiques. Le message d’Etat d’urgence, un « EP » qu’elle propose en téléchargement à prix libre, est limpide : « non à la guerre, non à la peur de l’autre, non à la haine. » A 34 ans, elle refuse toujours le jeu des mass médias - ni radio, ni TV -, ce qui ne l’empêche (...)

Lire la suite...

Prenez 3 mn pour donner votre avis sur le Ravi

Un questionnaire en ligne pour mieux connaître nos lecteurs
le 20/10/2016

La réinvention du Ravi, c’est ici et maintenant ! Déjà depuis ce printemps, le mensuel pas pareil comporte quatre pages de plus. Nous avons réintroduit des rubriques disparues par temps de crise (fin 2014, l’asso qui édite le Ravi a déposé le bilan puis a mené en 2015 avec succès un « redressement »). Nous avons aussi inauguré une nouvelle séquence, « Y a pas que Paca », pour multiplier les échanges avec la « presse pas pareille » et afin d’ouvrir en grand les fenêtres de (...)

Lire la suite...

Paca voit de plus en plus la vie en rosé

Le marché du rosé dope la viticulture régionale
le 19/10/2016

L’économie du vin se porte beaucoup mieux en Paca. Grâce à l’export et à une spécialité locale : le rosé qui conquiert les marchés. Sans oublier les vins naturels et biologiques qui tirent leur épingle du jeu. Quand, il y a une dizaine d’années, le Ravi mettait son nez pour humer le parfum de l’économie viticole régionale, ça ne sentait pas bon. Le secteur était en crise : baisse importante de la consommation française, surproduction, concurrence internationale, (...)

Lire la suite...

Des vignerons « pas pareils » en Paca

Respect de la terre et du grain, bio mais pas que !
le 18/10/2016

Loin des grands domaines « d’apparat », de petits viticulteurs ont choisi de prendre des chemins de traverse dans le respect de la terre et du raisin qu’elle leur donne… Ils produisent bio mais pas que… « Il y a ceux qui font de la terre un désert et il y a ceux qui en font une oasis », explique Bernard Astruc, président de Bio Consom’acteurs Paca imageant ainsi la différence entre l’utilisation de l’agrochimie et de l’agrobiologie sur un (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 115 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Recherche gauche désespérément

La grosse enquête
le 1er/12/2016

Peut-on se passer de son bras gauche ? Déjà absents du Conseil régional et de l’assemblée départementale varoise, le PS, le PCF et EELV pourraient faire Fanny aux législatives en Paca. Mais au fait, c’est par où la gauche ?

JPEG - 74.6 ko

Au secours !

Pas une seule voix pour s’opposer ! En novembre, les élus de droite et d’extrême droite du Conseil régional ont voté à l’unisson une motion refusant d’accueillir en Provence-Alpes-Côte d’Azur quelques réfugiés délogés de Calais. Le spectacle de cette assemblée, où ne siègent plus le PS, le PCF ou EELV, est-il appelé à se généraliser ? Déjà lors des assemblées du Conseil départemental du Var les débats n’ont lieu qu’entre des Républicains, une poignée d’élus du centre droit, et un Front national incarnant la seule opposition.

La perspective de l’élimination, dès le premier tour de la présidentielle en avril prochain, de tous les candidats de gauche et écologistes, semble un scénario sérieusement envisageable. Nombreux sont les électeurs qui redoutent de devoir arbitrer, in fine, un match entre François Fillon, avec sa potion amère conservatrice et ultra-libérale, et Marine Le Pen, avec sa révolution nationale ultra-autoritaire et xénophobe. Ce n’est même plus « au secours, la droite revient ! », c’est « au secours, la gauche s’en va ! ».

Mais la gauche, c’est par où ? Pas par moi martèle Emmanuel Macron, l’ancien ministre de l’Economie de François Hollande, désormais « ni de droite, ni de gauche ». Pour faire face à Fillon, le nouveau Thatcher Républicain, faut-il une ligne à la Manuel Valls, un Tony Blair à la française ? Ou bien un Jean-Luc Mélenchon, co-fondateur du parti de gauche, mais qui préfère désormais s’adresser au « peuple » avec ses « Insoumis » ? Alors, fin de partie pour la gauche ? Ou longue agonie des partis ?

Michel Gairaud

Au sommaire de l’enquête « Recherche gauche désespérément », publiée dans le Ravi n°146, daté décembre 2016) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 8 "A gauche toute !"
p. 9 "Les professionnels de l’humain"
p. 10 "Législatives : Bérézina en vue"
p. 10 "A Istres, plus c’est gros, plus ça passe"
p. 11 Strip de Yakana : "L’hémisphère de l’hémiptère"
p. 12 "Des jeunes énervés !"
p. 12 Test : êtes-vous vraiment de gauche

Courage Fillon !

L’édito
le 1er/12/2016

Et les yeux levés vers le ciel, à genoux petits enfants, avant de fermer les paupières, font une dernière prière : petit papa Fillon, quand tu descendras du ciel, avec des réformes par milliers, n’oublie mon petit soulier ! Le nouvel homme fort de la droite a promis de nous apporter tous les beaux joujoux dont le Medef a rêvé : 500 000 fonctionnaires en moins, fin de l’Impôt de solidarité sur la fortune, 39 heures dans le public, 48 heures dans le privé, plus 2 % de TVA, déremboursement de nombreux médicaments, suppression d’un jour férié… Et sans parler du reste : remise en cause de l’adoption pour les couples homosexuels, limitation des prestations sociales pour les immigrés, rapprochement avec la Russie de Poutine !

Un programme plébiscité en Provence-Alpes-Côte d’Azur par 74,5 % des participants à la primaire de la droite. Seule la région Pays de la Loire, où l’ancien 1er ministre de Sarkozy peut compter sur son fief dans la Sarthe, a fait preuve d’encore plus d’enthousiasme. Courage Fillon ! Et courage à vous toutes et tous pour l’année électorale qui se profile. Mais parce que c’est le mois du santon, parce que c’est la bonne saison pour offrir, parce qu’un journal libre ne s’achète pas mais se finance, nous lançons une nouvelle formule réservée aux cadeaux et aux nouveaux abonnés : 20 euros pour recevoir nos 6 prochains numéros, façon de lire et faire lire la presse pas pareille pendant la campagne de la présidentielle et des législatives. Avec le Ravi, c’est tous les mois Noël !

Au sommaire du Ravi n°146, décembre 2016

le - 1er/12/2016 -

La « grosse » enquête Recherche gauche désespérément Peut-on se passer de son bras gauche ? Déjà absents du Conseil régional et de l’assemblée départementale varoise, le PS, le PCF et EELV pourraient faire Fanny aux législatives en Paca. C’est par où la gauche ? Séquence enquêtes Quand le TER déraille Dette, désengagement de l’Etat et de la Région, réseau ferroviaire non entretenu malgré les alertes des cheminots : les TER ne sont pas en bonne voie en Paca. Ça sent (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org