Actualités

Grande Tchatche avec Papet J du Massilia Sound System

"Il y a d’autres solutions que le FN si on n’est pas content !"
le 30/03/2015

Qui de mieux que Papet J pour garder le moral quand le FN fait un carton aux élections ? Papet qui ? Oh fada, Papet J, l’un des piliers du Massilia Sound System ! Le groupe qui met le Oaï depuis trente ans dans l’antique Phocée ! Celui qui a su, avant tous, mixer les racines occitanes de la capitale mondiale de la tchatche et le beat du Ragamuffin ! Celui qui, même quand les cónos nous prennent vraiment la tête, fait toujours bouléguer les chourmos et les chourmettes ! (...)

Lire la suite...

Centre social tu perds ton sang-froid

le 19/12/2014

Etranglés par le redécoupage de la politique de la ville, asphyxiés par les mairies frontistes, éjectés des locaux municipaux : les centres sociaux sont à l’agonie… « Mon fils est devenu boulanger, ma fille aide-soignante. J’étais mère isolée quand j’ai connu le centre social. Sans eux, je ne sais pas ce que l’on serait devenu aujourd’hui. » En ce début octobre, devant la préfecture des Bouches-du-Rhône, des mères de famille et leurs enfants sont venus (...)

Lire la suite...

SOS FN ? J’arrive !

Josette Pons, 3ème au palmarés des maires cumulards
le 18/12/2014

Josette Pons, maire UMP de Brignoles, fait une entrée en fanfare à la 3ème place de notre palmarès des élus cumulards en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Voici un cas à part dans la vie politique provençale et même française. Nouvelle venue dans ce palmarès des maires cumulards, Josette Pons est pourtant une vieille élue locale du Var. Entrée en politique en 1977, à l’âge de 30 ans, comme conseillère municipale de Saint-Cyr-sur-Mer, la ville où elle réside toujours (...)

Lire la suite...

« On n’est pas encore en pays communiste ! »

Cogolin (83), conseil municipal du 30/10/2014
le 16/12/2014

le Ravi teste chaque mois un conseil municipal en région Paca pour surveiller le fonctionnement de la démocratie locale. Ci-dessous, le conseil municipal de Cogolin dans le Var (en illustration le maire d’extrême droite, Marc-Etienne Lansade). Dans le numéro daté décembre du Ravi (diffusé dès mercredi 17 décembre chez les marchands de journaux et les abonnés, nous avons testé le conseil municipal du 7eme secteur de Marseille, celui du maire FN, Stéphane Ravier... 18h34 Fati (...)

Lire la suite...

Le palmarès des maires cumulards en Paca

Les fonctions et mandats de 101 élus détaillées...
le 15/12/2014

Ils accumulent mandats et fonctions. le Ravi passe au crible 101 élus de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. 1 / 101 élus concernés Notre enquête s’est intéressée aux 86 maires de villes de plus de 10 000 habitants de Paca, accompagnés des 8 maires de secteur marseillais et des présidents de structures intercommunales importantes (plus de 50 000 habitants) qui ne sont pas maires. 2/ Le cumul des mandats ET des fonctions Cette enquête prend en compte les mandats électifs (...)

Lire la suite...

Le Provensol pour une alternative monétaire

On est Ravi !
le 15/12/2014

La monnaie est un instrument de domination internationale, maniée par les puissants qui organisent sa rareté pour lui donner de la valeur : d’où la nécessité de monnaies complémentaires locales afin de redynamiser les économies de proximité. C’est la thèse du très documenté film allemand, traduit en français sous le titre Devises trompeuses. L’association arlésienne journArles, déjà remarquée pour sa série de fascicules « la face cachée de la monnaie », s’est chargée (...)

Lire la suite...

Bienvenue chez David « Reich-line »

le 14/12/2014

Petit flashback sur la rentrée politique du FN dans le Var à Fréjus en septembre, la ville de David Rachline. En défendant son bilan local et en virant une journaliste. Reportage à l’université d’été du FNJ, sur la ligne du Front. Sans surprise, c’est en Paca que le FN fait sa rentrée. Et il a le vent en poupe. Ce matin-là (1), le Figaro promet pour 2017 un 21 avril bis, au point de voir les cadres d’extrême droite rêver de dissolution, de cohabitation, de (...)

Lire la suite...

Haut les mains ! le Ravi en maillot de bain

le 12/12/2014

Le point sur la situation du mensuel qui redresse les bras ! Onze ans, les deux bras en l’air, à force, ça ankylose. Les articulations fatiguent, les musclent faiblissent et il faut vite abandonner la métaphore arthritique pour en venir à la réalité des faits et des chiffres. Depuis la fin du mois de novembre, le Ravi est en redressement judiciaire. Ce nouvel état du canard qui ne baisse pas les bras est d’abord un choix de l’équipe du Ravi et des administrateurs de la (...)

Lire la suite...

« Aidez-nous à relever ce pari impossible ! »

Grande Tchatche avec Michel Gairaud, rédac chef du Ravi
le 11/12/2014

le Ravi : Comment définir la diffusion du Ravi en quelques chiffres ? Michel Gairaud : le Ravi, c’est un tirage qui peut monter jusqu’à 5 000 exemplaires. Côté ventes, c’est un maximum de 2 000 exemplaires vendus chaque mois en incluant nos 800 abonnés. Il faut rapprocher ces chiffres avec d’autres : nos 50 000 visiteurs uniques par mois sur le www.leravi.org où tous les contenus sont gratuits. Nous communiquons les vrais chiffres contrairement à la plupart des (...)

Lire la suite...

| 1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | ... | 75 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

le Ravi redresse le bilan (du mal-logement)

Cahier spécial "immobilier"
le 6/03/2015

A l’occasion du 20ème rapport sur le mal-logement de la fondation Abbé Pierre, le Ravi, de Nice à Marseille en passant par Toulon, Avignon, Martigues ou Cavaillon, fait le bilan de vingt ans d’échecs, de renoncements. Avec, ça et là, quelques espoirs...

JPEG - 74.5 ko

Ils sont venus, ils sont tous là. Même le Ravi est monté à la capitale pour assister, début février à Paris, à la présentation du 20ème rapport sur le mal-logement de la fondation Abbé Pierre (Fap). Sur scène, Audrey Pulvar et dans la salle, un quarteron d’anciens ministres du Logement - Louis Besson, Gilles de Robien, Benoist Apparu, Cécile Duflot... - derrière l’actuelle locataire de ce bail précaire, Sylvia Pinel.

«  Oh, Pinel !  », a-t-on envie de lui dire face au témoignage d’Anne-Marie du Cannet (83). Anne-Marie ne vient pas nous raconter comment la maire UMP, Michèle Tabarot, a préféré retirer de la vente un terrain où étaient prévus une douzaine d’éco-pavillons plutôt que de voir l’Etat le préempter pour y construire du logement social (1). Non, Anne-Marie témoigne qu’elle vit dans un studio de 26 m2. Que son bail arrive à échéance début mars, juste à la fin de la trêve hivernale. Qu’elle a trois boulots et qu’elle gagne à peine le Smic. Et qu’au regard du Dalo (le droit au logement opposable), elle n’est pas considérée comme prioritaire... parce qu’elle a encore un toit au-dessus de la tête !

«  Oh, Pinel...  » Les pistes qu’avance la fondation à la fin de son rapport semblent pouvoir presque figurer au rayon science-fiction tellement elles contrastent avec les orientations suivies depuis 20 ans par la politique du logement : «  produire davantage de logements accessibles  », «  réguler les marchés et modérer les coûts du logement  », «  prévenir et combattre les facteurs d’exclusion par le logement  », ou encore «  construire une ville équitable et durable  » [Suite de cet article dans le « supplément immobilier » du mensuel le Ravi, daté mars 2015, actuellement chez les abonnés du journal et chez les marchands de journaux en Provence-Alpes-Côte d’Azur]

...

"le Ravi redresse le bilan (du mal logement), un cahier spécial de 8 pages, à lire dans le Ravi n°128, daté mars 2015, actuellement chez les marchands de journaux en Paca et chez les abonnés

C’est la fête au Ravi !

Edito
le 6/03/2015

Cette année le printemps commence le vendredi 13 mars. Pour que le mensuel régional « pas pareil » redresse les bras, la crème de la crème de la scène musicale marseillaise (et bien au-delà) vient en effet, ce jour là, faire la fête aux Docks des Suds, à Marseille. Grâce à la mobilisation de nombreux lecteurs, le Ravi a déjà réussi à survivre au placement en redressement judiciaire de la Tchatche, l’association qui l’édite et qui déploie ses projets de journalisme participatif et d’éducation populaire.

Avant d’être convoqués, début mai, pour un nouveau rendez-vous devant la justice afin d’ausculter notre situation financière, nous allons maintenant tenter de réinventer ce journal libre. Si vous êtes toujours aussi nombreux à participer à notre Couscous Bang Bang Royal – 5102 abonnés en 2015 ! – nous relèverons le défi de faire vivre un média indépendant, dédié à l’enquête et à l’irrévérence, dans une région qui n’en a jamais eu autant besoin.

Car il n’est pas certain que les résultats qui sortiront des urnes, lors des élections départementales les 22 et 28 mars, soient de nature à nous réjouir. Le Var et le Vaucluse sont à portée de bulletins du Front National. Le conseil général des Bouches-du-Rhône pourrait rester présidé par un élu multi-mis-en-examen. Il n’est pas certain que les médias libres, passé l’effet « Charlie », soient durablement entendus. Mais le pire n’est jamais sûr. Et ce qui est certain, c’est que le 13 mars, c’est la fête au Ravi ! Venez nombreux !

Au sommaire du Ravi n°127, mars 2015

le - 6/03/2015 -

Les enquêtes Vaucluse : la guerre des fachos Il y a le feu aux poudres entre le FN de Maréchal (nous voilà)- Le Pen et la Ligue du Sud des Bompard. Mais les frères ennemis resteront- ils divisés ?… Tous à l’affut des départements Les élections départementales ont lieu les 22 et 28 mars. Tour d’horizon régional des enjeux – le FN dirigeant les conseils généraux du Var et du Vaucluse ? un multi-mis-en-examen toujours à la tête des Bouches-du-Rhône ? - d’un (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org