Actualités

Entre bling bling et débrouille

Où en est Estrosi avec sa promesse de protéger la culture et ses acteurs ?
le 26/09/2016

Pour que sa région rayonne culturellement, Christian Estrosi mise surtout sur ce qui se voit de loin. Histoire qu’on se souvienne de lui en 2017 ? « Chantal Eyméoud ? Elle est très calée sur les politiques écolo, mais par contre en culture, elle n’y connaît rien ! », s’étonne un ancien conseiller régional à l’annonce du nom de la nouvelle vice-présidente déléguée à la culture de la région Paca venue remplacer Sophie Joissains démissionnaire. « Cette dernière, pour (...)

Lire la suite...

Marc-Etienne Lansade emplâtré

Le maire FN de Cogolin (83) se déchaîne contre les Roms
le 14/06/2016

Tous les mois le mensuel qui ne baisse jamais les bras décerne un "Ravi de plâtre" à une personnalité. Le maire d’extrême droite (FN) de Cogolin (83) ainsi été "honoré". Sur une vidéo il diserte sur "l’odeur", les "immondices" et "de choses détruites et évidemment volées" d’un campement Rom démantelé. « Heureusement pour les gens qui regardent, vous n’avez pas l’odeur en plus. A 8h30 du matin, je vous promets que c’est quelque chose… (...)

Lire la suite...

Gros vent sur le Haut Buëch

Des éoliennes controversées dans les Hautes Alpes
le 13/06/2016

Un projet éolien sur la montagne d’Aureille, dans les Hautes-Alpes, met le feu au territoire. Preuve que les énergies renouvelables passionnent ! Avis de tempête sur le Haut Buëch, un territoire de vallées et de montagnes particulièrement préservé des Hautes-Alpes. En cause, un projet de six éoliennes de 150 mètres et de 16 MW sur les communes de La Haute-Beaume (10 âmes) et de Montbrand (60 habitants) et leur montagne d’Aureille, qui culmine à 1500 mètres, porté par la (...)

Lire la suite...

50 nuances de (vert de) gris

Petite visite guidée des groupuscules d’extrême droite en Paca
le 10/06/2016

Des identitaires aux royalistes en passant par les « nostalgériques » et même d’authentiques néo-nazis, notre région est celle où s’exprime dans toute sa diversité l’extrême droite. Qui a dit que diversité et extrême droite étaient antinomiques ? Terre d’élection du Front, notre région abrite tout ce que la planète « facho » produit, des identitaires à Nice à la Ligue du Sud du côté d’Orange, en passant par les « nostalgériques » et autres cathos intégristes. (...)

Lire la suite...

Terra fecundis exploite ses salariés… et son droit de réponse

Exploitation des travailleurs agricoles en Paca
le 9/06/2016

L’article « Les damnés de la terre » (le Ravi n°138, mars 2016) a déplu à la société espagnole Terra fecundis qui nous adresse, via ses avocats, un long droit de réponse. Nous publions (en fin d’article) ce texte édifiant tout en réaffirmant le sérieux et la véracité de notre enquête, que nous reproduisons également ci-dessous. L’article « Les damnés de la terre » (le Ravi n°138, mars 2016, lire ci-dessous) a déplu à la société espagnole Terra fecundis qui nous adresse, (...)

Lire la suite...

« Ce système n’est pas démocratique »

Entretien avec P. Tafani sur le clientélisme politique en Paca
le 8/06/2016

Pierre Tafani, qui a mené ses recherches au CNRS en sciences politiques, a beaucoup travaillé sur les logiques clientélaires locales. Il a notamment publié, en 2003, « Les clientèles politiques en France » (Editions du Rocher). jpg/11rv140yakana_strip_lourd.jpgLes fantômes politiques évoqués dans notre dossier sont-ils des self-made-men ou ont-ils hérité eux aussi d’un système ? Tous les systèmes politiques sont héréditaires, sans exception. Prenons deux exemples. Commençons par la (...)

Lire la suite...

Ainsi front fond, fond…

Dans le Var le FN se déchire...
le 7/06/2016

Entre démissions et exclusions des élus FN varois, « la première fédération de France » voit plutôt rouge que bleu marine ! « Les démissions, ça suffit ! Vous m’avez fait peur ! », nous lance au bout du fil Pascal Verelle, nouveau maire frontiste du Luc-en-Provence. le Ravi vient d’affoler l’édile en pleine réunion en lui demandant confirmation de la démission de son premier adjoint. Verelle vérifie aussitôt, et en direct, auprès du concerné qui dément. (...)

Lire la suite...

« Tout ce qui se dit hors micro n’est pas retranscrit »

Contrôle technique du conseil municipal de Cavaillon
le 6/06/2016

le Ravi teste chaque mois un conseil municipal en région Paca pour contrôler le fonctionnement de la démocratie locale. En mars dernier, nous sommes allé au conseil municipal de cavaillon (84) présidé par le député-maire (LR) Jean-Claude Bouchet. Dans le numéro daté juin du Ravi, en vente chez les marchands de journaux (et déjà chez les abonnés), nous avons "contrôlé" le conseil municipal d’Aubagne (13). 17h02 le Ravi fait son entrée dans la salle du conseil : grande pièce délavée (...)

Lire la suite...

Moi, Gérard Depardieu, grosse prise

Portrait satirique de l’interprète de "Robert Taro", le maire de Marseille
le 3/06/2016

Gérard Depardieu est Robert Taro, maire de Marseille dans la série du même nom. Un naufrage artistique et industriel. La routine… « On n’est pas bien ? Paisibles, à la fraîche, décontractés du gland. Et on bandera quand on aura envie de bander ! » (1) C’est pas de moi, c’est du Bertrand, pas le dir cab de Gaudin andouilles, c’est un dialogue de Bertrand Blier. Faut pas confondre les torchons et les serviettes, bordel ! « C’est une débandade artistique, (...)

Lire la suite...

| 1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | ... | 108 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

In vino veritas

L’enquête
le 2/09/2016

Economie, écologie, politique, social, alternatives : à l’heure des vendanges, dans une région où le rosé dope le marché viticole, la vérité est toujours au fond du verre… A la vôtre ! 5 pages d’enquêtes, de reportages, d’analyses et de dessins.

JPEG - 65.3 ko

« Le jus de la vigne clarifie l’entendement. » C’est Rabelais qui le dit. In vino veritas, la vérité est au fond du verre. Et elle n’est pas toujours belle à voir ! Dans les vignobles varois d’Origine d’appellation contrôlée, sous les ceps de prestigieux domaines, ce sont des déchets du BTP qui servent d’engrais. Les envolées lyriques du marketing de l’industrie viticole sur les vertus haut de gamme du rosé provençal cachent d’autres réalités : des vins standardisés, des vignes noyées sous les pesticides, des travailleurs précarisés, des amateurs payant parfois au prix fort de médiocres cuvées. Alors comment s’étonner que, dans une région où l’extrême droite pullule comme le mildiou, nombre de viticulteurs tournent au vert de gris ?

« Vin tant divin loin de toi est forclose, tout mensonge et toute tromperie. » Au fond du verre, se reflètent tous les enjeux politiques, économiques, sociaux et écologiques du moment. On y trouve donc aussi matière à étancher notre soif d’alternatives et à trinquer pour un monde meilleur. Le bio étend son emprise sur la surface viticole régionale. Les vins naturels ou « pas pareils », tous amoureusement produits par des artisans-vignerons, égayent nombre de caves. Des lieux ouvrent un peu partout pour les faire partager. Comme le dit François - Rabelais, pas l’autre - « beuvez toujours, ne mourrez jamais » !

Michel Gairaud

Retrouvez-nous à Marseille, le samedi 10 septembre, au Funiculaire, «  bar à vin culturel », pour une rencontre avec le Ravi afin de causer « vérité au fond du verre ». C’est à 17 heures, 17 rue Pogglioli (13 006), du côté de la Plaine.

Au sommaire de l’enquête « In vino veritas », publiée dans le Ravi n°143, daté septembre2016) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 8 "Sous le raisin, le parpaing"
p. 9 "Il a d’la cuisse" (lexique)
p. 10 Des vignerons "pas pareils"
p. 10 De l’art de picoler à Marseille
p. 11 Strip de Yakana : "En prendre une grosse caisse"
p. 11 "Paca voit e plus la vie en rosé"
p. 12 Le rouge brun fait un carton
p.12 "Des travailleurs considérés comme une charge"

Je suis

Edito
le 2/09/2016

Je suis Nice. Je suis les 86 morts, athées, catholiques, juifs ou musulmans, fauchés par le camion d’un kamikaze pétri de haine et de violence. Je suis les 13 enfants massacrés un soir d’été après un feu d’artifice du 14 juillet. Je suis ces musulmans insultés pour avoir voulu se recueillir sur la Promenade des Anglais endeuillée. Je suis Al-Toukhar. Je suis ce village syrien où 56 civils sont morts, fin juillet, sous les bombes de la coalition internationale menée par les Etats-Unis avec l’armée française. Je suis les 11 enfants tués dans leur sommeil par une frappe en rien « chirurgicale ». Je suis Saint-Etienne-du-Rouvray. Je suis ce curé, partisan fraternel d’un dialogue œcuménique, égorgé dans son église. Je suis l’imam effondré par la mort du vieux prêtre, son voisin et ami.

Je suis blessé par ceux qui font leur miel de cette comptabilité macabre. Je suis touché par les peurs qui enferment et excluent. Je suis meurtri par le racisme qui s’exprime à voix haute. Mais je suis en guerre contre les logiques sécuritaires et militaires, impuissantes et stériles. Mais je suis armé contre le cynisme politique qui nourrit l’incendie et désespère de tout changement. Mais je suis en lutte contre l’injustice sociale, terreau des violences passées et à venir. Mais je suis au côté de l’armée d’éducateurs, de soignants, de paysans, de bâtisseurs, de militants, d’artistes, d’inventeurs, d’utopistes, qu’il faut lever pour construire un autre monde. Je suis debout.

Au sommaire du Ravi n°143, septembre 2016

le - 2/09/2016 -

La « grosse » enquête In vino veritas Economie, écologie, politique, social, alternatives : à l’heure des vendanges, dans une région où le rosé dope le marché viticole, la vérité est toujours au fond du verre… A la vôtre ! 5 pages d’enquêtes, de reportages, d’analyses et de dessins. Séquence enquêtes Le cash coule à flot pour Veolia A Marseille, la multinationale de l’eau s’en met toujours plein les poches. L’éolien en mer flotte encore Même (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org