Actualités

La science qui déchire

Altéo, à chacun son expertise scientifique
le 9/12/2016

L’expertise scientifique, arbitre des conflits environnementaux liés aux industries, est-elle toujours indépendante et fiable ? Le dossier des « boues rouges » d’Altéo, où chacun brandit sa vérité, est un bel exemple. Janvier 2015, le Ravi traîne son stylo dans le quartier résidentiel qui jouxte la décharge de Mange Garri, là où l’usine Alteo de Gardanne stocke des milliers de tonnes de déchets de bauxite, le déchet solide des fameuses boues rouges. Certains riverains (...)

Lire la suite...

Les aventures d’Estrosi, super résistant

Contre ou tout contre le FN ?
le 5/10/2016

Si, en public, Christian Estrosi est vent debout face au FN, dans les couloirs du Conseil régional, c’est l’entente cordiale. Avec une gauche qui fait tapisserie. Avant, Estrosi, c’était le « motodidacte ». Aujourd’hui, c’est « Super-résistant ». Pour commémorer le 18 juin, le président LR a choisi l’Isle-sur-la-Sorgue, la ville de René Char, dans le Vaucluse, le « fief » de Marion Maréchal (nous voilà)-Le Pen, leader de l’opposition (...)

Lire la suite...

« La culture est un bien collectif »

Culture en crise... identitaire
le 4/10/2016

Alexia Vidal, comédienne, metteur en scène, membre du collectif des intermittents et précaires (CIP) d’Avignon, partage son point de vue sur le travail, l’intermittence et la culture. Défense des droits des intermittents, des précaires, et lutte contre la loi travail, même combat ? Oui. L’assurance chômage, y compris celle des intermittents du spectacle, et la réglementation du travail sont les deux mâchoires d’un même système. Les propositions scandaleuses qui (...)

Lire la suite...

Les 1000 cochons des Hautes-Alpes

Chronique d’une ferme-usine controversée
le 3/10/2016

Dans la vallée du Champsaur, des habitants se battent depuis près de 20 ans pour empêcher la construction d’une ferme intensive d’engraissement de porcs. Cette fois, ça sent vraiment mauvais… « On s’est tellement battus… On ne se berce pas d’illusions mais on ne baisse pas les bras, on ne peut pas laisser passer ça », s’indigne Isabelle Jaussaud, membre du Collectif de défense environnemental du Champsaur. L’association regroupe 150 (...)

Lire la suite...

Le « motodidacte » en roue libre

Premier bilan de la présidence Estrosi à la Région
le 30/09/2016

Six mois après son élection, bilan de Christian Estrosi, un président de région très centralisateur, au tropisme niçois marqué et en permanence dans la com’. Si Michel Vauzelle, l’ancien patron (PS) de la Région, avait été épinglé pour ses déplacements en hélico, qu’en sera-t-il pour Christian Estrosi, son successeur (LR) ? « C’est sûr que son bilan carbone ne va pas être terrible ! », s’esclaffe un de ses proches. Il mouille le maillot au point (...)

Lire la suite...

« Notre point fort : générer des revenus sur le territoire »

La coopérative "Hôtel du Nord" à Marseille, quèsaco ?
le 29/09/2016

Créée en 2011, la coopérative d’habitants Hôtel du Nord a pour objectif de créer de l’activité économique dans les quartiers nord de Marseille par la mise en valeur de son patrimoine et de son histoire. Rencontre avec deux sociétaires : Nathalie Cazals, une ancienne salariée, et Christiane Martinez, une habitante de la cité de La Visitation, dans le 14ème arrondissement. Pouvez-vous nous présenter le projet Hôtel du Nord ? Nathalie Cazals : La coopérative est née en 2011, mais (...)

Lire la suite...

A Marseille, la culture du tourisme

Culture en crise...identitaire
le 28/09/2016

Capitale européenne de la culture en 2013, Marseille vit un « après » paradoxal : à côté des grands équipements et événements, la Culture y reste malmenée. Si la culture, c’est ce qui reste quand on a tout oublié, à Marseille la situation est plus qu’inquiétante. En-dehors du Mucem et des musées rénovés, qui ronronnent de nouveau, difficile en effet de trouver dans la ville une trace de la capitale européenne de la culture de 2013. « Le seul acquis, c’est (...)

Lire la suite...

La rocade L2 « enfume » les quartiers Nord marseillais

le 27/09/2016

Une « trémie aéraulique » doit permettre d’évacuer l’air pollué d’un tunnel de la future partie Nord de la rocade « L2 » à Marseille. Entre la Busserine et la Benausse, l’autoroute urbaine dessinera une muraille de plusieurs mètres de haut, avec cette cheminée sur la crête ! Une enquête de Marsactu. « Tu es au courant ? Quand la L2 sera finie, à la Benausse, vous ne pourrez pas ouvrir vos fenêtres plus de deux minutes en continu. » La scène se passe dans le local de (...)

Lire la suite...

Entre bling bling et débrouille

Où en est Estrosi avec sa promesse de protéger la culture et ses acteurs ?
le 26/09/2016

Pour que sa région rayonne culturellement, Christian Estrosi mise surtout sur ce qui se voit de loin. Histoire qu’on se souvienne de lui en 2017 ? « Chantal Eyméoud ? Elle est très calée sur les politiques écolo, mais par contre en culture, elle n’y connaît rien ! », s’étonne un ancien conseiller régional à l’annonce du nom de la nouvelle vice-présidente déléguée à la culture de la région Paca venue remplacer Sophie Joissains démissionnaire. « Cette dernière, pour (...)

Lire la suite...

| 1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | ... | 115 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Recherche gauche désespérément

La grosse enquête
le 1er/12/2016

Peut-on se passer de son bras gauche ? Déjà absents du Conseil régional et de l’assemblée départementale varoise, le PS, le PCF et EELV pourraient faire Fanny aux législatives en Paca. Mais au fait, c’est par où la gauche ?

JPEG - 74.6 ko

Au secours !

Pas une seule voix pour s’opposer ! En novembre, les élus de droite et d’extrême droite du Conseil régional ont voté à l’unisson une motion refusant d’accueillir en Provence-Alpes-Côte d’Azur quelques réfugiés délogés de Calais. Le spectacle de cette assemblée, où ne siègent plus le PS, le PCF ou EELV, est-il appelé à se généraliser ? Déjà lors des assemblées du Conseil départemental du Var les débats n’ont lieu qu’entre des Républicains, une poignée d’élus du centre droit, et un Front national incarnant la seule opposition.

La perspective de l’élimination, dès le premier tour de la présidentielle en avril prochain, de tous les candidats de gauche et écologistes, semble un scénario sérieusement envisageable. Nombreux sont les électeurs qui redoutent de devoir arbitrer, in fine, un match entre François Fillon, avec sa potion amère conservatrice et ultra-libérale, et Marine Le Pen, avec sa révolution nationale ultra-autoritaire et xénophobe. Ce n’est même plus « au secours, la droite revient ! », c’est « au secours, la gauche s’en va ! ».

Mais la gauche, c’est par où ? Pas par moi martèle Emmanuel Macron, l’ancien ministre de l’Economie de François Hollande, désormais « ni de droite, ni de gauche ». Pour faire face à Fillon, le nouveau Thatcher Républicain, faut-il une ligne à la Manuel Valls, un Tony Blair à la française ? Ou bien un Jean-Luc Mélenchon, co-fondateur du parti de gauche, mais qui préfère désormais s’adresser au « peuple » avec ses « Insoumis » ? Alors, fin de partie pour la gauche ? Ou longue agonie des partis ?

Michel Gairaud

Au sommaire de l’enquête « Recherche gauche désespérément », publiée dans le Ravi n°146, daté décembre 2016) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 8 "A gauche toute !"
p. 9 "Les professionnels de l’humain"
p. 10 "Législatives : Bérézina en vue"
p. 10 "A Istres, plus c’est gros, plus ça passe"
p. 11 Strip de Yakana : "L’hémisphère de l’hémiptère"
p. 12 "Des jeunes énervés !"
p. 12 Test : êtes-vous vraiment de gauche

Courage Fillon !

L’édito
le 1er/12/2016

Et les yeux levés vers le ciel, à genoux petits enfants, avant de fermer les paupières, font une dernière prière : petit papa Fillon, quand tu descendras du ciel, avec des réformes par milliers, n’oublie mon petit soulier ! Le nouvel homme fort de la droite a promis de nous apporter tous les beaux joujoux dont le Medef a rêvé : 500 000 fonctionnaires en moins, fin de l’Impôt de solidarité sur la fortune, 39 heures dans le public, 48 heures dans le privé, plus 2 % de TVA, déremboursement de nombreux médicaments, suppression d’un jour férié… Et sans parler du reste : remise en cause de l’adoption pour les couples homosexuels, limitation des prestations sociales pour les immigrés, rapprochement avec la Russie de Poutine !

Un programme plébiscité en Provence-Alpes-Côte d’Azur par 74,5 % des participants à la primaire de la droite. Seule la région Pays de la Loire, où l’ancien 1er ministre de Sarkozy peut compter sur son fief dans la Sarthe, a fait preuve d’encore plus d’enthousiasme. Courage Fillon ! Et courage à vous toutes et tous pour l’année électorale qui se profile. Mais parce que c’est le mois du santon, parce que c’est la bonne saison pour offrir, parce qu’un journal libre ne s’achète pas mais se finance, nous lançons une nouvelle formule réservée aux cadeaux et aux nouveaux abonnés : 20 euros pour recevoir nos 6 prochains numéros, façon de lire et faire lire la presse pas pareille pendant la campagne de la présidentielle et des législatives. Avec le Ravi, c’est tous les mois Noël !

Au sommaire du Ravi n°146, décembre 2016

le - 1er/12/2016 -

La « grosse » enquête Recherche gauche désespérément Peut-on se passer de son bras gauche ? Déjà absents du Conseil régional et de l’assemblée départementale varoise, le PS, le PCF et EELV pourraient faire Fanny aux législatives en Paca. C’est par où la gauche ? Séquence enquêtes Quand le TER déraille Dette, désengagement de l’Etat et de la Région, réseau ferroviaire non entretenu malgré les alertes des cheminots : les TER ne sont pas en bonne voie en Paca. Ça sent (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org