Actualités

le Ravi fait son printemps arabe

le 24/04/2015

Après un état des lieux de la presse et des médias « pas pareils » en Paca, le Ravi prolonge son exploration, tous les mois, en faisant le tour de la Méditerranée. Deuxième étape ci-dessous la Tunisie... Choisir la Tunisie comme deuxième pays pour illustrer la presse pas pareille en Méditerranée semblait une évidence… D’abord parce que le Forum Mondial des Médias libres (FMML) a choisi Tunis pour sa 4ème édition. Il va s’y tenir, avec le Forum Social mondial, du 22 au 28 (...)

Lire la suite...

le Ravi, bras levés, genoux sciés

Auto-portrait du mensuel "pas pareil" qui ne veut pas baisser les bras...
le 15/01/2015

Au commencement, lou ravi, c’est le santon de la crèche qui ne baisse jamais les bras. L’idiot du village qui a comme un air de famille avec un certain journal régional, en cessation de paiement mais qui redresse les bras. Il était là avant lou conse, là avant le maire du village. Dans la crèche prouvença, le ravi est un des personnages fondateurs. Il accueille l’enfant Jésus avec un cœur simple, émerveillé. Il lève les bras au ciel en extase devant la naissance du (...)

Lire la suite...

Charlie Hebdo : sidération, peine et colère

Charlie Hebdo, le Ravi, histoires communes
le 7/01/2015

Sidération, peine, colère... Les mots manquent suite au massacre durant lequel deux tueurs ont déchainé leur haine contre la rédaction de Charlie Hebdo, entrainant la mort des dessinateurs Charb, Cabu, Honoré, Tignous, Wolinski, mais aussi du chroniqueur Bernard Maris, alias Oncle Bernard, et de six autres personnes. Lors de la publication de notre 100ème numéro, en septembre 2012, nous avions organisé un débat public sur le droit à la satire et la liberté de la presse à Marseille avec (...)

Lire la suite...

Le palmarès 2015 des maires cumulards

101 élus "testés" : tous leurs mandats et fonctions repertoriées
le 6/01/2015

En mars prochain, on vote pour les élections départementales ! Neuf mois après les dernières élections municipales, nous avons mis à jour notre enquête sur le cumul. Le « toujours plus » reste la devise locale dans une région où la gauche ne fait guère mieux que la droite en la matière. 101 élus passés au grill ! Pour consulter l’ensemble des mandats et des fonctions pour chacun des 101 élus du palmarès, il faut cliquer par ici. Pour tout connaître de la méthodologie du palmarès (...)

Lire la suite...

la Tchatche fait des comptes

Lecteurs "pas pareils", bonne année 2015 !
le 4/01/2015

Lecteurs "pas pareils" de la presse pas pareille, bonne année ! En 2014, l’association la Tchatche, qui édite le Ravi, a joué la transparence sur ses comptes. Et en 2015 ? L’avenir du mensuel "pas pareil" de la région Paca va dépendre pour beaucoup de vous et de la réussite du "Couscous Bang Bang Royal". Objectif : 5012 abonnés en 2015. Vous le savez désormais, votre journal et l’association qui l’éditent connaissent en ce moment une passe financière difficile. (...)

Lire la suite...

Vers une mutualisation de la "presse pas pareille" ?

Rapport final du "micro-projet" 2014 de la Tchatche
le 27/12/2014

C’est l’histoire d’un miraculé qui en avait marre de regarder les cieux pour savoir s’ils allaient lui être cléments ou lui tomber sur la tête. Et qui sait aujourd’hui que, s’ils sont plus sombres que d’ordinaire, il ne sera pas, contrairement à la cigale de la fable, forcément dépourvu quand la bise viendra. Et ce, grâce, en partie, au travail réalisé dans le cadre de ce micro-projet. C’est l’histoire d’un mensuel régional (...)

Lire la suite...

La banalité du mal

La démocratie touche le Front
le 23/12/2014

Premier bilan des mairies FN : si l’ADN n’a pas changé, malgré les outrances et l’amateurisme, le parti « anti-système » se glisse avec délice dedans. Face à un Front en forme, le fond et la forme... Après Mediapart à Fréjus (83) et Radio Galère à la mairie du 13-14 à Marseille, le Ravi s’est vu interdire l’accès à la conférence de presse de Marion Maréchal-Le Pen au Pontet (84). Alors, prudent, pour venir voir Nicolas Bay, le monsieur « élections » du Front, (...)

Lire la suite...

Cogestion et FO semblants

Marseille
le 22/12/2014

Les élections professionnelles dans la fonction publique territoriale à Marseille, le 4 décembre, ont à nouveau consacré FO, « le » syndicat majoritaire. L’occasion de voir si la cogestion est bénéfique pour les agents de la ville. Et pour les Marseillais. « Je voudrais que l’histoire retienne qu’avec le personnel municipal, j’aurai sans doute été le maire le plus généreux. » Et si, pour une fois, Jean-Claude Gaudin, l’ancien prof d’histoire, ne tordait (...)

Lire la suite...

Qui est le maire d’Avignon ?

le 20/12/2014

Après presque 20 ans de domination à droite, Avignon a désormais un maire socialiste. Mais Cécile Helle ne contrôle pas la communauté urbaine du Grand Avignon, où l’UMP a le pouvoir de bloquer les promesses sur lesquelles elle a fait campagne. Depuis l’apparition des ribambelles de communautés de communes, d’agglomérations ou encore urbaines, au début des années 2000, le maire n’est plus cet élu tout-puissant. Et encore moins avec le changement, en 2014, du mode de (...)

Lire la suite...

| 1 | ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | ... | 77 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Le FN, à qui perd gagne

A la Une
le 3/04/2015

La gauche à terre, l’UMP au ciel et le FN qui fait la tête mais poursuit son implantation et ses scores de vainqueur. Retour sur les départementales en Paca à neuf mois des régionales.

JPEG - 69.7 ko

Le PS pris dans un cyclone

Comme dirait Raoul Volfoni, dans la région la gauche est désormais dynamitée, éparpillée par petits bouts, façon puzzle. Après les gifles des européennes, des municipales et des sénatoriales, la claque des départementales fait craindre son extinction progressive en Paca, PS compris. Pour preuve son splendide 9,57 %, seul, au niveau régional au premier tour.

Les socialistes disparaissent ainsi du Var (comme toute la gauche) et sont en voie de disparition dans les Alpes-Maritimes (1 élu) et les Hautes Alpes (4 élus). Seuls lots de consolation : les Bouches-du-Rhône et les Alpes-de-Haute-Provence (1). En perdant le département du « 13 », le PS 13 se débarrasse de l’encombrant Jean-Noël Guérini (voir p.2), sénateur et président sortant du département multi mis en examen. Surtout, le PS conserve le 04 en gagnant trois sièges, au détriment de ses partenaires... Pas sûr que cette bonne nouvelle réconforte Christophe Castaner, député-maire de Forcalquier... et future tête de liste PS aux régionales (qui n’a pas donné suite à nos sollicitations). « Sauf reprise économique et baisse continuelle du chômage, ça va être très difficile, ironise le socialiste marseillais Michel Pezet. Si c’est l’UMP qui vire largement en tête, on pourra se maintenir au second tour. Mais si c’est le FN et qu’on arrive troisième, on retire la liste de gauche ? Au risque qu’elle ne disparaisse plus encore ? » [...] Suite de et article dans le Ravi n°128, daté avril 2015, actuellement chez les marchands de journaux en Paca et chez les abonnés partout en France !

Orange amère

Edito
le 3/04/2015

Le scénario qui s’est joué à Orange préfigure-t-il notre avenir politique ? Au deuxième tour de l’élection départementale, fin mars, les électeurs ont eu le choix entre un binôme d’extrême droite, Ligue du Sud, et un binôme d’extrême droite, Front national. Fachos contre fachos ! Pour l’anecdote, c’est la Ligue du clan Bompard qui a emporté le duel d’une poignée de voix. Et il s’en est fallu de peu pour que le Vaucluse, désormais sans véritable majorité, ne devienne le premier département Front national de France.

L’exemple varois va-t-il faire école ? Dans le nouveau Conseil général, où siègent désormais 6 élus FN, il n’y a plus un seul élu de gauche, qu’il soit étiqueté PS, EELV ou Front de gauche. C’est l’UMP, et ses alliés, qui ont raflé la totalité de la mise. Dans les Alpes-Maritimes, cela fait longtemps que la droite occupe tout l’espace politique : deux PCF et un PS apportent une petite touche de pluralisme…

Les rangs du CG 13, désormais UMP, sont plus bigarrés. Dans les Alpes, le CG 04 apporte un peu de diversité. Mais le constat est sans appel en Provence-Alpes Côte d’Azur : les urnes désavouent le PS, droit dans ses bottes au gouvernement, et marginalisent Front de gauche ou écolos. A Orange, moins de 36 % des électeurs se sont exprimés. Plus de 60 % des électeurs inscrits n’adhèrent donc pas à l’extrême droite. Nous sommes encore partout majoritaires. Mais jusqu’à quand ?

Au sommaire du Ravi n°128, avril 2015

le - 3/04/2015 -

A la Une Poison d’avril Extrême droite, droite extrême, farce du 13, gauche molle : à neuf mois des élections régionales, alors que le FN cartonne en Paca, l’UMP triomphe. C’est par où la sortie ? Les enquêtes La Marseillaise refuse de « PC » les bras ! Tiraillée entre deux offres de reprise, La Marseillaise est boudée par les banques. Radiographie d’un titre en crise dont la disparition serait une mauvaise nouvelle. Le FN se met au vert (de gris) L’extrême (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org