Actualités

Le Front national trie les journalistes en Provence-Alpes-Côte d’Azur

le Ravi placé sur « liste rouge » par Marion Maréchal Le Pen dans le Vaucluse. Mediapart et radio Galère, victimes des mêmes pratiques en Paca, protestent. Avec bientôt le reste de la profession ?
le 21/10/2014

Et de trois ! Ce samedi 25 octobre 2014 Clément Chassot, journaliste au mensuel le Ravi, s’est vu interdire l’accès d’une conférence de presse de Marion Maréchal Le Pen. La députée et patronne de la fédération FN du Vaucluse y faisait sa « rentrée politique ». Le journaliste du Ravi figurait sur une liste rouge et a été éconduit, fermement mais sans heurts. Cet incident s’inscrit dans une série. Le 8 octobre, Stéphane Ravier, le sénateur-maire du 7ème secteur de (...)

Lire la suite...

Une caravane « pas pareille » pour s’informer

Tribune libre par les membres de la « Petite Agitée »
le 20/05/2014

L’association « la Petite Agitée » présente « La Karlo et Karlate », une caravane itinérante à tiroirs multifonctions pour faire circuler, en milieu rural, une information alternative aux médias dominants… A la base, il y a un questionnement : comment je m’informe ? « JE », c’est nous. Il y a ceux qui regardent le JT de 20 heures, ceux qui écoutent la radio, ceux qui lisent la presse dominante, ceux qui lisent le Ravi, CQFD ou Article 11, ceux qui pianotent sur (...)

Lire la suite...

Moi, Frédérick Bousquet, le gland bleu

le 16/05/2014

A Marseille les piscines sont en ruine mais il y a des champions de natation ! Frédérick Bousquet siège désormais au côté de Jean-Claude Gaudin, l’indéboulonnable sénateur-maire UMP. Mais réel engagement ou échange de bon procédé ? Les bras restent le long du corps, on respire en regardant vers l’avant, le menton contre la poitrine, on met la tête sous l’eau et le cul en l’air. Bon, finalement la politique c’est un peu comme la nage papillon… Eh oui, (...)

Lire la suite...

Des règlements très différends

Tafta ? Gueule !
le 15/05/2014

Tafta, le traité transatlantique de libre échange, instaure un tribunal privé chargé de trancher les bisbilles entre entreprises et gouvernements. De quoi inquiéter au niveau local : toutes les collectivités pourront être attaquées. Politique fiction. Dimanche 18 mars 2032, 20h. La 6ème victoire de Christophe Castaner, 66 ans, maire PS de Forcalquier (04) depuis 2001 et député depuis 2012, ne fait pas recette : seule la moitié de ses colistiers et une poignée de militants se retrouvent (...)

Lire la suite...

La SNCM tombe de son siège

le 10/05/2014

La vente du siège de la SNCM a enrichi des intermédiaires qui se sont partagés 4 millions d’euros. Enquête sur une mauvaise affaire pour une compagnie maritime en déroute… « On a mangé les sous ! » Deux ans après la vente de l’historique siège social de la SNCM, situé dans le quartier de la Joliette à Marseille, les marins CGT l’ont toujours aussi mauvaise. Le siège a été cédé 15 millions d’euros en février 2012 à JDML, une société détenue par ANF et Eiffage (...)

Lire la suite...

Un traité aux hormones

Tafta ? Gueule !
le 6/05/2014

L’agriculture fera bien partie des négociations de Tafta, le traité transatlantique. Une catastrophe annoncée pour un secteur déjà en crise et des consommateurs prêts à tout pour payer moins, quitte à bouffer n’importe quoi. Casse sociale, invasion des OGM et de marchandises à bas prix venues des Etats-Unis d’Amérique, bœuf aux hormones, pesticides à foison, poulet lavé au chlore et tout le tralala… L’accord transatlantique n’annonce rien de bon (...)

Lire la suite...

Un piège contre les peuples d’Europe et des Etats-Unis

Une tribune libre de Josiane Teissier et Antoine Richard d’Attac Marseille
le 5/05/2014

Parmi les premiers groupes locaux de l’association Attac à avoir médiatisé Tafta, le comité local de Marseille dénonce en particulier l’opacité dans laquelle se déroulent les négociations. Et appelle à un sursaut citoyen. Pourquoi une telle opacité sur le traité transatlantique en négociation entre l’Union européenne et les Etats-Unis depuis juin 2013 ? Révélé par Attac, le mandat donné par les 27 gouvernements de l’UE à la commission européenne est en effet soumis (...)

Lire la suite...

Au nom du pluralisme...

le 29/04/2014

Favoriser l’entraide, encourager les solidarités et donner davantage de visibilité à la presse et aux médias « pas pareils » : au-delà de l’appel de la "presse pas pareille", le Ravi, avec d’autres, s’engage. « Aide-toi, le ciel t’aidera... » Tel est, en substance, la réponse des pouvoirs publics aux télés associatives, aux radios libres et à la presse « pas pareille » quand l’un des représentants du « tiers secteur médiatique » a l’outrecuidance, (...)

Lire la suite...

Avignon à la rue avec les sans domicile

le 28/04/2014

Loin de son image touristique, Avignon est une des villes les plus pauvres de la région. Les sans-abri y sont nombreux, l’urgence sociale dépassée... Un des chantiers urgent que va devoir ouvrir Cécile Helle, Mme le maire... Dans le petit cirque électoral des municipales, tous les candidats ont des propositions en matière de logement. Certes la grande exclusion reste une compétence nationale, mais agir pour ceux qui n’ont pas de toit – qui généralement ne votent pas ou (...)

Lire la suite...

| 1 | ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | ... | 65 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Partis politiques : état de recomposition avancée

L’enquête
le 3/10/2014

Qu’ils dégagent tous ? Mais pour quoi faire ensuite et au profit de qui ? Les partis sont en crise et avec eux notre capacité à prendre en main nos affaires communes.

JPEG - 71.8 ko

A gauche, c’est la crise finale ! La défaite au Sénat n’en est qu’un épisode de plus. La Haute Assemblée avait basculé à gauche en 2011, pour la première fois dans l’histoire de la Vème République. Son retour à droite indiffère pourtant le tandem Hollande-Valls. C’est que la nouvelle majorité pourrait in fine leur apporter un soutien moins compté que la précédente, indocile, qui additionnait communistes, écologistes et radicaux de gauche.

Le Front de gauche est au bord de l’explosion, tiraillé entre des stratégies électorales qui opposent le PCF, replié sur ces rares bastions, et le petit parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, qui préfère désormais s’adresser directement au « peuple » plutôt que par l’intermédiaire de son propre parti. Le NPA est redevenu clandestin et inaudible. Les écologistes sont toujours divisés vis-à-vis des compromis utiles, ou non, à faire avec le PS. Les partisans d’une « Nouvelle Donne » se cherchent encore et il n’y a pas en France d’initiative citoyenne du type « Podemos »

A l’UMP, Nicolas Sarkozy bénéficie du goût des militants pour l’homme providentiel. Mais hors du parti, son retour en politique, alors qu’il est lié à de nombreuses affaires, enthousiasme peu. Le cœur de la droite balance entre l’envie de fraterniser avec son extrême et celle de rebâtir un projet sur des bases plus républicaines. Une franche hostilité - sur le mode « qu’ils dégagent tous ! » - est l’opinion la mieux partagée à l’égard des partis. L’horizon est donc dégagé pour un FN toujours minoritaire mais qui, lui, réussit encore à mobiliser toutes ses troupes.

Pour remonter, il faut parfois d’abord toucher le fond. Nous y sommes. La grande recomposition qui débute dépasse les cadres partisans : l’enjeu c’est notre capacité à s’associer pour prendre en main un destin commun, c’est celle à pouvoir refaire ensemble « politique ».

Michel Gairaud

Au sommaire de la grosse enquête « partis politiques : état de recomposition avancée », dans le Ravi n°122, daté octobre 2014, actuellement chez les marchands de journaux en Provence Alpes Côte d’Azur.
Page 10 & 11 Recherche gauche désespérément
Page 11 « Hollande forever »
Page 12 L’UMP mal à droite
Page 12 La gauche ? Au fond, à droite
Page 13 Le PS 13 dans tous ses états généraux

La ligne noire

le 3/10/2014

Notre région est toujours à la pointe de l’innovation. Les deux uniques sénateurs d’extrême droite de France, et de l’histoire de la Vème République, se sont fait élire en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Et encore ! Si le FN et les époux Bompard avaient réussi à s’entendre dans le Vaucluse, la Paca aurait sans peine envoyé trois frontistes sous les dorures du palais du Luxembourg. David Rachline, 26 ans, maire de Fréjus, est donc désormais le benjamin de la Haute Assemblée accompagné par Stéphane Ravier, maire du 7ème secteur de Marseille.

Cela était-il joué d’avance dans une élection indirecte où pèse pour l’essentiel le vote des conseillers municipaux et de leurs délégués ? Ce n’est jamais aussi simple lors d’une sénatoriale ! Stéphane Ravier pouvait compter sur 210 voix. Il en a recueilli 431. David Rachline a cumulé 401 suffrages là où il aurait dû en rassembler 215. Dans le Vaucluse, le FN a obtenu 137 voix au lieu des 90 attendues…

En clair, dans les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse, 444 « grands » électeurs, officiellement non affiliés au FN, ont plébiscité le parti Lepéniste. Qui sont-ils ? Probablement de nombreux « petits » élus sans étiquette. Mais aussi des élus UMP ayant franchi la ligne noire : une dérive à l’image de celle d’une partie de leurs électeurs dans une région où le vote FN capte pour l’essentiel les suffrages de classes moyennes radicalisées. L’entrée au Sénat de l’extrême droite ne bouleverse pas la donne politique. Mais elle la banalise dangereusement une fois de plus.

le Ravi

Au sommaire du Ravi n°122, octobre 2014

le - 3/10/2014 -

La grosse enquête Partis politiques : état de recomposition avancée Qu’ils dégagent tous ? Mais pour quoi faire ensuite et au profit de qui ? Les partis sont en crise et avec eux notre capacité à prendre en main nos affaires communes. 4 pages d’enquête, d’analyse, de reportage et de dessins. Les enquêtes De l’eau dans le gazoduc Le projet de gazoduc « Eridan », qui traverse Vaucluse et Bouches-du-Rhône, suscite de nombreuses oppositions, fédérant associations et (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org