Actualités

Lettre aux adhérentes et adhérents de la Tchatche

Les administrateurs et les salariés de l’asso qui édite le Ravi prennent la parole
le 21/11/2014

Chères adhérentes, chers adhérents, Le président de la Tchatche a été contraint de déposer, mardi 18 novembre, le bilan de l’association au tribunal de grande instance. Lors de notre assemblée générale du 7 novembre, nous avions prévu de nous revoir pour une AG extraordinaire afin de décider de l’avenir de l’association une fois l’ensemble des éléments d’information rassemblés. Mais rapidement, les choses se sont accélérées. Deux rendez-vous ont précipité ce (...)

Lire la suite...

Grande Tchatche sur le mouvement social

Avec Danielle Stefan (Syndicat des artistes français) & Olivier Leberquier (CGT Fralib)
le 28/06/2014

Pour finir en beauté la saison 2013-2014 de la Grande Tchatche, après une longue séquence électorale et avant la rentrée politique en septembre, nous rêvions de faire une émission aux couleurs brésiliennes, les pieds dans le sable de Copacabana, la tête enivrée par les belles performances de l’équipe de France. Nous aurions ainsi parlé de la passion du ballon rond, des ventes record d’écrans TV ultra plats, et bien sûr de Marseille vraiment trop puissante avec son stade (...)

Lire la suite...

Brouillon de culture

Après Marseille-Provence, Mons, en Belgique, prépare la capitale européenne de la culture...
le 20/06/2014

Après avoir pointé du doigt Marseille-Provence 2013, la fameuse capitale européenne de la culture, allons voir un peu si les Belges se débrouillent mieux que les provençaux pour organiser Mons 2015… « Bon ben ça c’est la nouvelle gare de Mons », nous indique notre guide belge en désignant un trou béant sur lequel danse un ballet de bulldozers. Visiblement, à moins d’un an des festivités de Mons, capitale européenne de la culture en 2015, c’est autant la panique (...)

Lire la suite...

Appel du 18 juin des médias libres

le 18/06/2014

Le 18 juin, dans le prolongement de la rencontre nationale "des médias libres et de résistance" à Meymac (Corrèze), à laquelle le Ravi a participé, la "coordination permanente" issue des rencontres a lancé cet appel. Il liste (c’est un peu long mais quand on aime on ne compte pas) quelques unes des grandes revendications (il en reste encore) de la "presse pas pareille", des TV participatives, des radios associatives, du web non marchand... Qu’est-ce que le tiers secteur (...)

Lire la suite...

Biomass’carade

le 16/06/2014

La reconversion de l’usine thermique de Gardanne (13) en unité biomasse se poursuit. En dépit de toute logique écologique et, à terme, d’un impact positif pour l’emploi qui reste à démontrer… Un rassemblement des opposants à ce projet a lieu ce 19 juin à Gardanne... « L’appel d’offre biomasse était une bonne chose, estime Jean Ganzhorn. C’était même intelligent, mais les multinationales pervertissent les bonnes idées. » Membre du collectif SOS (...)

Lire la suite...

Moi, Olivier Py, la plume dans la plaie

le 13/06/2014

Premier artiste à la tête du festival d’Avignon depuis Jean Vilar, Olivier Py est entré en scène en s’opposant frontalement au Front national. Au point d’y laisser quelques plumes ? Tard le soir. La cour du Palais des Papes est vide. Olivier Py, seul sur le plateau nu, observe les étoiles dans le ciel balayé par un puissant mistral. « "Le ciel, la nuit, le texte, le peuple, la fête", disait Jean Vilar pour résumer le festival d’Avignon en cinq mots. » (1) (...)

Lire la suite...

Jacques Aubergy

Le diffuseur du mois
le 12/06/2014

Revenu à Marseille en 2005 pour ouvrir une librairie, L’Atinoir, et monter une maison d’édition du même nom, Jacques Aubergy cultive sa littérature politique à tendance anar juste en face… d’une église. Ça aurait pu être une provocation, mais c’est juste une coïncidence. En revenant à cinquante ans à ses premiers amours, Marseille et la littérature, après un exil en Amérique du Sud et dans la restauration collective, Jacques Aubergy a ouvert par hasard sa (...)

Lire la suite...

Voyage au centre de l’univers (européen)

le Ravi crèche à Bruxelles
le 11/06/2014

Taxée de technocratisme et d’ultralibéralisme, la commission européenne a mauvaise réputation. A raison ? Reportage dans le saint des saints bruxellois, à l’occasion d’une « visite d’information » aux frais de la princesse. « Je ne veux pas que vous partiez d’ici en pensant que nous sommes des technocrates ! », supplie le fonctionnaire de « l’unité information, communication, relations interinstitutionnelles, évaluation et planification de la direction (...)

Lire la suite...

A Strasbourg, un compromis de Parlement

le Ravi crèche à Bruxelles
le 10/06/2014

Les députés, qui n’ont qu’un droit d’amendement, recherchent en permanence le meilleur compromis possible. Mais ils doivent composer avec un exécutif européen qui tient la barre, sur un cap ultralibéral, et la pression des lobbies, qu’ils soient industriels ou gouvernementaux. Cet article a été enquêté avant les élections européennes et publié dans le Ravi daté mai 2014 (n°118) Un gigantesque bâtiment moderne de 220 000 mètres carrés, 766 députés, 1 500 (...)

Lire la suite...

| 1 | ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | ... | 67 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

La démocratie touche le Front

L’enquête
le 10/11/2014

Enquête sur le système FN, le pseudo parti « anti-système » à l’épreuve du pouvoir municipal en Provence-Alpes-Côte d’Azur... Où l’on se rend compte que l’extrême droite, aux fondamentaux idéologiques inchangés, reproduit les pratiques qu’elle prétend combattre.

JPEG - 63.7 ko

Samedi 22 octobre, Marion Maréchal-Le Pen, députée d’extrême droite et patronne du Front national dans le Vaucluse, fait sa rentrée politique au Pontet, la municipalité gérée par le FN dans le département. Les médias locaux et nationaux sont nombreux à avoir été conviés à la conférence de presse. Mais lorsqu’il se présente à l’entrée, notre journaliste, Clément Chassot, découvre que son nom est signalé comme indésirable sur une liste noire. Et des « gorilles » du service d’ordre le reconduisent fermement, mais sans heurts, à l’extérieur.

L’incident s’inscrit dans une série. Le 8 octobre, Stéphane Ravier, le sénateur-maire du 7ème secteur de Marseille a préféré suspendre un conseil d’arrondissement plutôt que de laisser Etienne Bastide, journaliste à Radio Galère, exercer son métier en enregistrant la séance publique. Le mois précédent, le 6 septembre à Fréjus dans le Var, Marine Turchi, journaliste de Mediapart a été elle aussi éjectée par le service d’ordre du Front national lors de l’université d’été du FNJ à laquelle assistait David Rachline, le sénateur-maire FN de la ville.

François Bonnet, directeur éditorial de Mediapart, Radio Galère et le mensuel le Ravi ont « rappelé solennellement qu’il n’appartient pas, dans notre République, aux formations politiques de trier les journalistes participant à leurs conférences de presse ou à leurs réunions publiques ». Quatre des clubs de la presse de la Région se sont officiellement associés à cette protestation, les témoignages de solidarité ont été nombreux… La volonté du FN de trier les bons des mauvais journalistes démontre la difficulté que l’extrême droite éprouve à dissimuler son vrai visage. Elle renforce aussi notre détermination, par un travail rigoureux d’enquête, à le dévoiler.

Michel Gairaud

Au sommaire de la grosse enquête « la démocratie touche le Front », dans le Ravi n°123, daté novembre 2014, actuellement chez les marchands de journaux en Provence Alpes Côte d’Azur.
Page 10 & 11 La banalité du mal
Page 11 Le cadeau de « Marine » Joissains
Page 12 le Ravi chez Ravier
Page 12 "Face au FN, dénoncer ne suffit plus" Tribune par Gérard Perrier
Page 13 En Vaucluse, le FN montre les dents

Censure

Edito
le 10/11/2014

Le Front national trie, depuis plusieurs mois, les journalistes en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Et pas n’importe lesquels ! Depuis septembre, dans le Var, les Bouches-du-Rhône puis dans le Vaucluse, trois rédactions ont été tour à tour censurées par le parti de Marine Le Pen  : Mediapart, radio Galère, le Ravi.(Lire aussi ici)

Ce n’est bien entendu pas un hasard si l’extrême droite cible en priorité un site dédié au journalisme d’investigation, une radio libre associative, et un mensuel « pas pareil ». En quête de respectabilité et déterminé à amplifier ses succès électoraux, le FN a un besoin vital d’exposition médiatique. Mais s’il s’accommode volontiers de la presse, ce n’est qu’à la condition que celle-ci le mette en lumière sans l’importuner.

Les journalistes sont-ils responsables de la montée du Front national ? Sans aucun doute oui lorsqu’ils font seulement audience de la démagogie xénophobe de Marine Le Pen, tour à tour banalisée ou maladroitement diabolisée. Sans aucun doute non lorsqu’ils enquêtent sur le système FN, le pseudo parti « antisystème », qu’ils analysent ses fondamentaux idéologiques, qu’ils décrivent ses agissements dans l’exercice du pouvoir municipal, qu’ils décryptent les mécanismes favorisant la progression de l’extrême droite...

Etre « blacklisté » par le FN renforce notre détermination d’informer sur sa nature et ses pratiques.

le Ravi

Au sommaire du Ravi n°123, novembre 2014

le - 10/11/2014 -

La grosse enquête La démocratie touche le Front Enquête sur le système FN, le pseudo parti « anti-système » à l’épreuve du pouvoir municipal en Provence-Alpes-Côte d’Azur. De Fréjus (83) à Marseille (13), en passant par Le Pontet (84), Cogolin (83) et ailleurs (Orange, Bollène, Le Luc…), où l’on se rend compte que l’extrême droite, aux fondamentaux idéologiques inchangés, reproduit les pratiques qu’elle prétend combattre… Enquête, reportage, (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org