Actualités

La valeur s’accorde au nombre des années

Ils n’ont plus 20 ans et se bougent plus que de nombreux jeunes. Et ça fait du bien !
le 21/02/2017

Ce n’est pas parce qu’on a une carte vermeil qu’on est obligé de pantoufler. Petits portraits de « seniors » qui se bougent souvent plus que des jeunes. Et ça fait du bien. Adam Pianko. 78 ans, écrivain et réalisateur. Le genre de type qui a eu plusieurs vies. Né en Russie en 1942 de parents juifs polonais, il débarque en France à 7 ans. Son père est dans le textile. Il suit sa trace avant de monter sa propre boîte : « la grande vie… » Mais déjà, sa passion pour (...)

Lire la suite...

Moi, Frank Mc Court, yankee trop puissant

Portrait satirique de Frank Mc Court, le nouveau propriétaire de l’OM
le 24/11/2016

Le milliardaire américain est le nouveau propriétaire de l’OM. Sans attendre que la vente soit finalisée (ce portrait satirique a été rédigé juste avant sa nomination), il multipliait déjà entretiens et promesses. Mais aux USA, Mc Court est connu pour s’être enrichi en coulant les Dodgers, le club de baseball de Los Angeles… Un homme élégant, la soixantaine grisonnante, aux faux airs de Laurent Ruquier, fait des bonds sur la Canebière devant la vitrine de la boutique (...)

Lire la suite...

Le Christos s’est arrêté à Marseille

Quand un auteur Grec raconte des "histoires vraies" marseillaises
le 23/11/2016

Christos Chryssopoulos, auteur grec en résidence à Marseille, a arpenté les rues de l’antique Phocée tout l’été pour recueillir les « histoires vraies » de ses habitants. Et bien plus… Un pot de colle et quelques affiches à la main, Christos Chryssopoulos nous donne rendez-vous à la gare de la Blancarde. Il affiche dans la rue des photos qu’il a prises de Marseille accompagnées de quelques mots de René Allio, « ce sont les vrais monuments marseillais », tirés de (...)

Lire la suite...

Education populaire et culture : continuons le début !

Une tribune libre par Benjamin Dubreuil et Vincent Clavaud des Céméa
le 22/11/2016

Le projet d’éducation populaire à l’épreuve du temps présent ! Benjamin Dubreuil, responsable national du « pôle culture » des Céméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active) et Vincent Clavaud, chargé de mission de ce pôle missionné sur Avignon, s’interrogent sur le rôle de l’éduc pop en ce début de siècle… L’année 2015 a été traversée par des événements d’une grande violence. Des repères culturels qui semblaient (...)

Lire la suite...

De l’art de picoler

Petite balade autour des differentes facon de consommer le vin
le 21/11/2016

A chacun sa façon de consommer et d’apprécier le vin : petite balade éthylique marseillaise… Si certains se la jouent nouveaux riches avec bateau et vin naturel (lire page 16), d’autres, moins bling-bling, emmènent avec eux sur les rochers de Malmousque du Rosé de mauvaise facture qu’ils ouvrent en poussant très fort sur le bouchon à l’aide d’un jeu de clés, faute d’avoir pensé au tire-bouchon. Peu importe le flacon… « Ah oui, on en a qui (...)

Lire la suite...

Et si Sarko perdait la primaire en Sarkozy ?

L’ancien président ne fait même plus l’unanimité chez la droite en Paca
le 18/11/2016

L’article qui prouve qu’une enquête de la presse régionale pas pareille (rédigé fin septembre 2016) vaut bien mieux que la poudre aux yeux des sondeurs : "Malmené dans les sondages, poursuivi par les affaires, Nicolas Sarkozy est en difficulté dans la primaire de la droite et du centre. Même en « sarkozie », malgré des soutiens comme ceux d’Estrosi, Ciotti et Gaudin, l’ancien président de la République n’est pas sûr de faire le plein de voix." « On gagne les (...)

Lire la suite...

Au Tholonet, l’immobilier suit le canal municipal

Villas versus HLM au pays de Cézanne
le 17/11/2016

Au pays de Cézanne, des villas à l’abri et de l’immobilier hors de prix, le plan local d’urbanisme est un enjeu stratégique. Remontés contre un projet de construction voisin, des habitants d’un lotissement au Tholonet (13), ont soulevé le conflit d’intérêts d’un adjoint au maire pour dénoncer l’ouverture de ces terrains à l’urbanisation. Une enquête de Marsactu. Ils ont pour nom Chante Perdrix, Sau Marqua, Saint-Jacques, Mont-Joli. Au fil de (...)

Lire la suite...

A Barcelone, Can Masdeu cultive les alternatives

Reportage dans une communauté auto-gérée qui pratique l’agro-écologie...
le 16/11/2016

Une communauté autogérée squatte l’ancienne léproserie barcelonaise de Can Masdeu. Agro-écologie, éducation populaire et animation sociale sont au cœur de ses projets depuis plus de 15 ans. C’est une grande et vieille bâtisse ocre construite sur les pentes d’un relief boisé. Avec ses cinq hectares de jardins en terrasse et de bosquets, on ne s’attend pas à trouver cet endroit sur le territoire de Barcelone. Situé à l’extrême nord de la ville, Can Masdeu (...)

Lire la suite...

Marchés truqués du CD 13 : Un rapport très "Léger"

La commission anti-corruption du département rend un rapport timide...
le 15/11/2016

A la révélation de nouveaux soupçons de marchés truqués au CD 13, la LR Martine Vassal, successeur du sulfureux Guérini, a promis opération « mani pulite ». Tombé dans les bras du Ravi et de Marsactu, l’audit se révèle très décevant. Sa présentation n’avait pas laissé beaucoup d’espoir, sa lecture les a douchés. Tombé dans les bras du Ravi et de Marsactu, le rapport de la « Commission d’analyse et de contrôle des procédures de passation des marchés à bons de (...)

Lire la suite...

| 1 | ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | ... | 121 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Justice nulle part ?

L’enquête
le 3/02/2017

Alors que, partout, la police quadrille un pays toujours placé en état d’urgence, la justice, plus que jamais sollicitée, lente et inégalitaire, semble condamnée à la misère. Réclamons justice ! 5 pages d’enquête, de reportage, d’analyse et de dessins.

JPEG - 70.4 ko

Etrange paradoxe. Plus que jamais, du modeste citoyen aux personnalités les plus en vue, tout le monde réclame une justice rapide, fiable, accessible, équitable. Pourtant, sous-dotés financièrement, les tribunaux manquent à la fois de moyens matériels et humains. Le constat est connu mais notre enquête l’atteste à nouveau : en Provence Alpes Côte-d’Azur, la vétusté des bâtiments rivalise avec la lenteur de l’instruction des affaires.

Ce n’est pas tout ! Qui dit « justice » évoque, en théorie, un idéal où des règles communes s’appliquent à tous égalitairement. François Fillon a beau avoir « confiance dans la justice », espérant qu’elle le dédouanera de sa passion familiale pour les emplois fictifs, il y a quelques écarts entre la théorie et la pratique. Si sous le mandat Hollande, les juges ont moins été entravés qu’avec Sarkozy, les affaires touchant les élus sont toujours instruites au ralenti.

Surtout, alors que la prolongation à répétition de l’état d’urgence installe dans la durée un régime d’exception, le spectacle dans les tribunaux est celui d’un monde cruellement inégalitaire : une justice expéditive y sanctionne à la chaine les plus pauvres, là même où les victimes les moins fortunées peinent à faire valoir leurs droits. Et avec la multiplication des lois sécuritaires engorgeant les prisons, meilleures pépinières de la délinquance, le constat est clair : la justice est à la peine.

Michel Gairaud

Au sommaire de l’enquête « Justice nulle part ? », publiée dans le Ravi n°148, daté février 2017) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 10 "Abus de pouvoirs" (politiques versus magistrats)
p. 11 "Demandez le programme" (la justice dans la présidentielle)
p. 12 "Du mariage de la robe et du képi" (juges versus policiers)
p. 12 La justice au turbin (comparutions immédiates)
p. 13 "Selon que vous serez puissants ou misérable"
p. 13 Strip de Yakana : "Objectif Top Juge"
p. 14 "Des tribunaux condamnés à la misère"
p. 14 "Tout faire pour éviter la case prison" : une tribune de Amid Khallouf, de l’Observatoire international des prisons.

Les bouilleurs de cru

L’édito
le 3/02/2017

Pendant que, de Primaire en Primaire, les électeurs prennent un malin plaisir à démentir tous les pronostics des sondeurs et que François et Pénélope Fillon se débattent face aux soupçons d’emplois fictifs, une affaire révélée par Mediapart passe étonnement inaperçue. Elle met en lumière d’étranges pratiques dans les discrets couloirs du palais du Luxembourg. Les sénateurs du groupe UMP ont détourné durant douze ans plus de dix millions d’euros d’argent public. Débordants d’imagination, les élus de droite de la haute assemblée ont inventé des noms de code afin de qualifier entre initiés leurs petits arrangements : le classique « étrennes », le boutiquier « ristournes », le culinaire « pizzas », le désuet « bouilleurs de cru ».

Deux juges enquêtent, entravés par les délais de prescription et des mécanismes sciemment opaques, sur des faits de « détournements de fonds publics » et de « recel ». Parmi les bénéficiaires, au côté de l’inévitable François Fillon, l’on trouve tout en haut de la liste les débonnaires Jean-Claude Gaudin et Hubert Falco. Si tous affirment avoir ainsi financé des activités politiques, de nombreux indices attestent pourtant que l’argent a fuité sur des comptes personnels. Mais au fait, qu’est-ce qu’un bouilleur de cru ? C’était le privilège, transmis par héritage, de distiller de l’alcool sans payer de taxes : celui de s’exempter des règles communes. C’est aussi ce qu’ont fait, à Bruxelles, les élus du Front national soupçonnés « d’escroqueries en bande organisée ». Et c’est pourquoi le Parlement européen exige que Marine Le Pen rembourse 300 000 euros détournés pour des emplois fictifs…

Au sommaire du Ravi n°148, février 2017

le - 3/02/2017 -

La « grosse » enquête Justice nulle part ? Alors que, partout, la police quadrille un pays toujours placé en état d’urgence, la justice, plus que jamais sollicitée, lente et inégalitaire, semble condamnée à la misère. 5 pages d’enquêtes, de reportage, d’analyse et de dessins. Séquence enquêtes Le social à la sauce Macron Réconcilier social et économie : c’est le credo du groupe SOS et de son patron, Jean-Marc Borello, un proche de Macron qui pèse de (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org