Actualités

Pacap’ ?!

On ne baisse pas les bras !
le 18/08/2014

Paca, région de l’abstention, des fachos et du renoncement ? Ou des nouvelles formes de lutte, des expérimentations ? Petit tour d’horizon de ceux qui, ici, ne lâchent rien. Dans une ville comme Marseille où certains carnavals n’ont pas le droit de cité (comme celui de la Plaine, cf p.5), les défilés du 1er mai, eux, se suivent et se ressemblent. Bon, on exagère. Ça change. Désormais, il y a trois CNT. Et si, avant, c’était les autonomes qui défrayaient la (...)

Lire la suite...

Brignoles, du rouge au bleu marine ?

le 21/03/2014

Après avoir élu un conseiller général FN, gauche, droite et citoyens brignolais s’organisent pour faire barrage à l’extrême droite aux municipales. Mais cela sera-t-il suffisant ? En octobre la victoire de Laurent Lopez, candidat FN (53,1 % des voix) à la cantonale partielle de Brignoles, dernière grande mairie communiste du Var, avait déchaîné les passions dans les médias nationaux et internationaux. Un intérêt démesuré au vu de l’importance de ce type d’élection, (...)

Lire la suite...

La gauche sur le pont à Avignon

le 20/03/2014

Tenue par la droite depuis 30 ans, Avignon a de forte chance de basculer à gauche. En partie grâce à l’UMP, en lambeaux, qui pourrait finir derrière le FN. Avignon est la grande ville de la région, jusqu’ici gérée par l’UMP, où le PS, allié aux écologistes dès le 1er tour, semble le mieux placé pour l’emporter. A 44 ans, Cécile Helle, qui fut en 1997 la plus jeune députée de France dans le sillage d’Elisabeth Guigou, est en passe de remporter son pari. En (...)

Lire la suite...

Au pays de « Baratin de Ramascon »

Tarascon (13) future ville FN ?
le 19/03/2014

Face à un FN « new look », une droite discréditée, et une gauche atomisée dans une ville paupérisée : Tarascon (13), futur labo du marinisme ? C’était au lendemain du 21 avril. Lors du discours de clôture de l’université d’été du FN, à Annecy, Jean-Marie Le Pen avait affublé le premier ministre de l’époque d’un surnom dont il a le secret. Ce jour-là, Raffarin devint le « cousin de Tartarin de Tarascon : Baratin de Ramascon ». Une décennie plus tard, alors que (...)

Lire la suite...

Parce que Toulon

le 18/03/2014

Toulon est à droite depuis 1959 et il y a peu de chances qu’Hubert Falco ne soit pas réélu triomphalement pour un troisième mandat. A moins que… « Il ne faut pas galvauder le temps de la démocratie ! », s’énerve Robert Alfonsi, conseiller régional Paca, conseiller municipal d’opposition à Toulon et candidat PS pour 2014, face au mutisme du maire sortant UMP Hubert Falco. A un mois du premier tour, ce dernier n’était toujours pas déclaré candidat à sa (...)

Lire la suite...

Jusqu’au dernier

le 18/03/2014

Parti d’un rendez vous en face du Medef marseillais, un rassemblement des intermittents en lutte s’est terminé, le 13 mars, par de généreux jet de lacrymogènes. Récit. Marseille, capitale de la culture c’est bien fini, au vu de la réception faite aux intermittents en lutte à Marseille ce matin du 13 mars 2014. « Goobi » un comédien qui tentait de pénétrer dans le World Trade Center porte bien son nom. « J’ai-dé-so-bé-i », m’explique-t-il en tenant son (...)

Lire la suite...

Un scrutin Aix-trêmement incertain

le 17/03/2014

Aix-en-Provence (13) va-t-elle basculer à gauche ? Certes, ça sent la fin de règne. Mais tout pourrait se jouer, une fois de plus, à quelques centaines de voix… Aix-en-Provence a des allures de salon de voyance. En cause ? Les affiches de la maire sortante UMP : du haut du cour Mirabeau, Maryse (Joissains) vous hypnotise de son regard bleu perçant, irradiant un portrait photoshopé de près avec croix en bandoulière et slogan hésitant entre Star Wars (« La force pour Aix ») et petit (...)

Lire la suite...

Quand la démocratie touche le Front...

Municipales
le 14/03/2014

Le FN compte bien jouer les arbitres. Et plus si affinités... Au prix d’un lifting de façade, l’extrême-droite est le nouveau centre de gravité politique. En ayant déjà gagné une bataille : celle des idées. Cette enquête en Provence-Alpes-Côte d’Azur a été publié, en février, dans le mensuel le Ravi. Ce dimanche, au FN à Marseille, c’est galette. Et, pour tirer les rois, c’est Jean-Marie Le Pen qui s’y colle. Son discours est aussi usé que son costume. (...)

Lire la suite...

Municipales : ces villes qui pourraient basculer en Paca

le 13/03/2014

De droite à gauche, de gauche à droite, sans oublier l’extrême droite, petit tour d’horizon en Provence-Alpes-Côte d’Azur des villes qui peuvent changer de bord politique aux municipales. Dans une région très à droite et un contexte national défavorable à la majorité en place, il serait tentant d’attribuer une prime à l’UMP et son allié centriste l’UDI en mars prochain. Mais le cas de plusieurs grandes villes pourrait déjouer ce pronostic. D’abord (...)

Lire la suite...

| 1 | ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | ... | 61 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Identités : une région skizo !

le 4/07/2014

Quelle est l’identité de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ? Tradition y rime souvent avec réaction. Mais pas toujours !

JPEG - 75.2 ko

Le monarque républicain a tranché : il y aura donc désormais 14 régions en France. Sur les 22 actuellement existantes, celles dont les frontières vont rester inchangées ne sont qu’une poignée : Aquitaine, Bretagne, Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais, Pays de Loire, la Corse et… Provence-Alpes-Côte d’Azur. Faut-il en conclure que notre région a une identité plus forte que le Languedoc-Roussillon ou Rhône-Alpes, pour ne parler que de ses deux voisines, appelées à fusionner avec, respectivement, Midi-Pyrénées et l’Auvergne ?

Rien de moins sûr ! Michel Vauzelle, le président (PS) de Paca, aime souligner combien sa région a une « longue histoire, des traditions fortes, une communauté de destin ». Mais lorsque, en 2009, il a lancé la campagne « donnons un nouveau nom à notre région », l’opération de communication a fait long feu. Si « Provence Méditerranée » menait la course en tête, l’appellation escamotait un peu trop la partie Alpine et la Riviera de Paca. Ce que l’on peine à nommer a-t-il vraiment une identité ?

Bien au-delà des frontières administratives, nous questionnons dans les pages suivantes les débats identitaires qui agitent notre région. Les urnes y expriment actuellement une tentation de repli au fumet xénophobe. Mais l’Histoire locale, marquée par la culture occitane, est aussi celle d’un pays d’immigration, de partage et de métissage. Quand pour certains célébrer les traditions consiste à marcher au pas, au son du fifre et des tambours, après un âge d’or fantasmé, d’autres fêtent un joyeux mescladis de culture, de lutte, et de tchatche sans cesse réinventé…

Michel Gairaud

Au sommaire de la grosse enquête « Identités : une région skizo ! », dans le Ravi n°120, daté juillet - août 2014, actuellement chez les marchands de journaux en Provence Alpes Côte d’Azur.
Page 08 Tous les Pacaïens, toutes les Pacaïennes...
Page 09 Paca maintenue
Page 10 Arles : la lutte traditionnelle
Page 10 Tribune libre "Du genre à ne pas avoir de genre", par Bernard Turle
Page 11 Identitaires : aux niçois qui mal y pensent
Page 12 La langue d’Oc, messagère du monde. Une tribune d’Olivier Schneider

Ostentatoirement Ravi

le 4/07/2014

Afin de célébrer l’été et le sport, Christian Estrosi a frappé fort. Le député maire UMP de Nice a pris un arrêté interdisant, durant la coupe du monde, « l’utilisation ostentatoire de tous les drapeaux étrangers dans l’hyper-centre ». Dans la ligne de mire du secrétaire général de l’association des « amis de Sarkozy » (elle existe !) : les supporters des Fennecs, l’équipe Algérienne. La France est un beau pays où il ne fait pas bon partout être jeune, avoir un père ou un grand père issu des anciennes colonies, habiter dans les quartiers où la société relègue les plus pauvres et oser venir festoyer en centre ville.

Qui dit mieux ? A Marseille, le maire FN d’arrondissement, Stéphane Ravier, a interdit dans les centres sociaux, l’usage d’une autre langue que le français au nom de la défense « de l’identité ». Il ne vise bien entendu pas les locuteurs anglophones ou serbo-croates... Au Pontet, dans le Vaucluse, un autre maire d’extrême droite, Joris Hébrard, a supprimé la gratuité de la cantine pour les plus démunis afin de « responsabiliser les familles ». Lui, au moins, ne fait pas de tri : les pauvres, qu’ils soient français depuis plusieurs générations, depuis quelques heures ou étrangers, ce sont tous des fainéants qu’il faut savoir mater…

Mais oublions un peu les fâcheux et les fachos. L’heure est au farniente les pieds dans l’eau, aux rêveries la tête dans les étoiles. Le temps d’un été, le Ravi se rebaptise lou Ravi en agitant ostentatoirement le drapeau de ses racines provençales et occitanes. Elles nous renvoient à une histoire - et des histoires - faite de métissage. L’art des troubadours, n’en déplaise à ceux qu’enivrent les effluves Bleu Marine, a des origines arabes. La méditerranée n’a jamais eu de frontières. Et c’est tant mieux.

le Ravi

Au sommaire du Ravi n°120, juillet-août 2014

le - 4/07/2014 -

La grosse enquête Identités : une région schizo ! Quelle est l’identité de Provence-Alpes-Côte d’Azur ? Paca est-il la région de Jean-Marie ou de Zinedine ? 5 pages d’enquêtes, d’analyses et de dessins au pays du joyeux mescladis des identités multiples… Supplément « et si » le Ravi cherche sa crèche Et si on luttait pour l’accès au logement ? le Ravi a réuni un groupe d’habitants de la cité de La Viste, au nord de Marseille. Initiés au (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org