Actualités

Le revenu universel est-il une alternative ?

L’idée séduit aussi bien progressistes et conservateurs ultralibéraux...
le 27/05/2016

Un revenu « d’existence » ou « universel » est-il une alternative à l’heure où le droit du travail est savamment détricoté ? Les partisans de cette idée, issus de la famille progressiste, sont de plus en plus nombreux. Mais méfi car même certains ultralibéraux y sont favorables ! Ça ne s’arrange vraiment pas au parti socialiste. Pendant que François Hollande et Manuel Valls poussent contre vents et marées une réforme du travail au profit du patronat, la fédération (...)

Lire la suite...

Des photos contre les clichés

On est ravi !
le 23/02/2016

Combattre le stéréotype d’une cité marseillaise trop mal connue au travers d’un objectif, c’est l’idée du projet « Les quatre saisons de la Castellane » et du photographe Teddy Seguin. « Le centre social a profité de ma présence pour parler d’autre chose, s’ouvrir à la vie quotidienne et surtout montrer un endroit où vivent les gens à l’aide des jeunes qui le fréquentent », ainsi Teddy Seguin évoque-t-il la genèse des « Quatre saisons de la (...)

Lire la suite...

le Ravi en état d’urgence… sociale  !

le 22/02/2016

Une fois de plus, le Ravi est allé traîner ses guêtres dans les travées des états généraux de l’urgence sociale. Au menu de cette troisième édition : repenser, au-delà de la « simple » mise à l’abri des plus démunis, la question du lien social et de l’accueil de jour. Une urgence. Surtout en plein état d’urgence ! Un cahier spécial de 8 pages à lire dans le Ravi n°137, daté février, 2016 actuellement chez les marchands de journaux. « A chaque fois, on est (...)

Lire la suite...

Cartographie de la presse pas pareille méditerranéenne

85 médias dans 12 pays répertoriés sur une carte interactive
le 22/02/2016

De la révolution du jasmin aux Indignados, de la guerre syrienne au conflit israélo-palestinien, du Pô aux rives du Bosphore, de Marrakech à Alger, de la place Tahrir aux forums grecs en passant par les hauteurs de Jounieh… Durant un an le Ravi, mensuel indépendant satirique dédié à l’enquête en région Paca, a réalisé une tournée méditerranéenne de la « Presse Pas Pareille » (la « PPP » à ne pas confondre avec les « partenariats publics privés » !). Des pays qui, pour (...)

Lire la suite...

« LR » de la guerre

Aix-Metropolis-Marseille
le 19/02/2016

Avec la métropole, c’est la droite qui se déchire, à coups de recours et avec, en prime, quelques noms d’oiseaux. Le tout sur fond de bataille Aix-Marseille. Cette enquête a été publiée dans le Ravi n°135, daté novembre 2015. « Oh, tu veux des coups ?! » 9 novembre, palais du Pharo : Maryse Joissains, maire (LR) d’Aix-en-Provence et patronne du pays d’Aix, menace sa collègue (LR) du pays d’Aubagne, Sylvia Barthélémy. La porte-drapeau des « anti » métropole (...)

Lire la suite...

Les retrouvailles ratées de Gyptis et Protis

Les noces métropolitaines vues par les marseillologues
le 16/02/2016

L’Encyclopédie de la Nouvelle Société Savante de Marseillologie est en rédaction permanente, c’est elle qui servira aux futurs Marseillais des écoles du 28e siècle. À l’entrée « naissance de la métropole », ils pourront y lire le texte suivant. « Il y a 27 siècles, un beau Grec au teint mat, éprouvé par une longue traversée, réussit à séduire la jeune princesse du peuple des collines, les Ségobriges. De l’union de la mer et des terres naquit une grande cité (...)

Lire la suite...

Au pays de l’Etoile, l’Empire contre-attaque...

Aubagne (13)
le 15/02/2016

... mais, avec la mobilisation contre la privatisation des cantines, à Aubagne (13), face à la gestion du maire (LR) Gérard Gazay, c’est peut-être le réveil de la Force... C’était il n’y a pas très longtemps, dans une galaxie pas si lointaine. Au cœur du pays de l’Etoile, à Aubagne, dans les Bouches-du-Rhône : aux dernières municipales, après cinquante ans de règne de la gauche, la droite l’a emporté. Bon, Gérard Gazay n’est ni l’Empereur ni (...)

Lire la suite...

Recomposition, piège abscons ?

Salade niçoise sauce Estrosi
le 12/02/2016

Une droite victorieuse mais affaiblie, une gauche écrasée et divisée, le FN en embuscade. Juste avant 2017, les régionales ont rebattu les cartes. C’était au lendemain du 21 avril 2002. Lors d’une université d’été intitulée « La liberté face à la démocratie totalitaire », Jean-Marie Le Pen assénait : « Nous allons devoir faire un effort d’humanisation pour que les gens nous connaissent mieux et mettre fin aux fantasmes. » Le casting a changé mais le credo est le (...)

Lire la suite...

Concertation, piège à...

La Plaine dans le viseur de la mairie marseillaise
le 10/02/2016

Entre faux-semblants et dialogue de sourds, les premiers pas de l’opération de réaménagement de la place Jean-Jaurès montrent toutes les limites de la concertation à la sauce marseillaise. Enquête. A la veille de la concertation autour de la place Jean-Jaurès, un membre de l’assemblée de la Plaine, collectif opposé à une « requalification » de ce quartier marseillais et de son marché populaire, prévenait : « Ne vous attendez pas à pouvoir discuter du projet. Tout est fait pour (...)

Lire la suite...

| 1 | ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | ... | 101 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Ces morts qui nous gouvernent

L’enquête
le 7/05/2016

Les fantômes de Defferre, Médecin, Arreckx hantent Marseille, Nice, Toulon. Retour vers le futur pour un exercice d’archéologie politique de décryptage des dysfonctionnements de la démocratie locale.

Qui se souvient de Gaston Defferre, de son fameux chapeau déposé sur son cercueil lors de ses obsèques nationales, il y a tout juste 30 ans, le 12 mai 1986 ? Qui se rappelle de Jacques Médecin, de ses fameuses lunettes aux verres teintés, de son exil en Uruguay pour fuir de multiples condamnations pour corruption ? Qui pourrait décrire les deux anciens hommes politiques forts du Var, le « vieux lion » de Draguignan, Edouard Soldani et l’inamovible maire de Toulon, Maurice Arreckx, qui finira sa carrière par un petit séjour aux Baumettes ? Probablement pas les lycéens qui battent le pavé en passant leurs premiers examens de citoyenneté politique !

Les fantômes de ces quatre bonshommes hantent pourtant les assemblées municipales de Marseille, Nice, Toulon et Draguignan, ville qui fut en un autre siècle la préfecture varoise. Ils ont bien sûr chacun de nombreuses spécificités mais leur point commun c’est sans doute d’avoir érigé la pratique du clientélisme au rang de discipline scientifique. L’héritage de Defferre, de Médecin et d’Arreckx, qu’il soit revendiqué ou nié, pèse toujours lourd dans le fonctionnement et le dysfonctionnement des trois grandes métropoles régionales. D’où notre petit exercice d’archéologie politique : fouiller le passé pour mieux comprendre les fondations du présent.

Michel Gairaud

Au sommaire de l’enquête « Ces morts qui nous gouvernent », publiée dans le Ravi n°140, datée mai 2016) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 8 "La stature du commandeur" (30 ans après sa mort l’ombre de Defferre sur Marseille...)
p. 9 Le maire, le bourgeois et la bagnole
p. 10 "Estrosi n’a pas tué le père" (l’héritage médecin à Nice)
p. 10 Au royaume du borgne (le patriarche Jean-Marie le Pen au FN)
p. 11 "Ce système n’est pas démocratique", entretien avec Pierre Tafani, auteur de "Les clientèles politiques en France"
p. 11 Strip de Yakana : "les mystères de l’île de Paca"
p. 12 Parrains varois (les fantômes d’Arreckx et Soldani)
p.12 Tribune libre de Donato Pelayo de l’Aggliorieuse : "Georges Frêche, Ubu-Roi montpelliérain"

Rêve général

L’édito
le 7/05/2016

« En période d’état d’urgence, ce devrait être interdit de manifester. » Avec la franchise qui le caractérise, Christian Estrosi a exprimé haut et fort, sur France Info, un souhait largement partagé aussi bien au sein du gouvernement socialiste, de son opposition Républicaine qu’au Front national où l’on aime les défilés mais en ordre bien serré. Ah le temps béni où, après les attentats de Paris, il était si facile de circonscrire le moindre rassemblement durant la conférence internationale sur le climat ! Les dangereux activistes, les doux rêveurs écolos, les manifestants dangereusement rêveurs, n’avaient qu’à bien se tenir au nom de l’union nationale face à la menace terroriste…

Quoi qu’on pense de Nuit Debout, de ses limites, de son avenir, de sa capacité à favoriser la « convergence des luttes », de sa prétention à réduire la fracture sociale entre le centre des villes et leurs périphéries, le mouvement a d’ores et déjà réussi son pari : réinvestir l’espace public, relancer la machine à débattre, réaffirmer le besoin de « faire politique » en commun, réinventer des utopies mobilisatrices. Du mot d’ordre de « rêve général » à celui d’une grève tout aussi « générale » pour faire obstacle à la loi travail « et à son monde », il n’y a pas de doutes : nous sommes bien en mai.

Au sommaire du Ravi n°140, mai 2016

le - 7/05/2016 -

La « grosse » enquête Ces morts qui nous gouvernent Les fantômes de Defferre, Médecin, Arreckx hantent Marseille, Nice, Toulon. Retour vers le futur pour un exercice d’archéologie politique de décryptage des dysfonctionnements de la démocratie locale. 5 pages d’enquêtes, de reportages, d’analyses et de dessins. Séquence enquêtes 50 nuances de (vert de) gris Des identitaires aux royalistes en passant par les « nostalgériques » et même d’authentiques néo-nazis, (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org