Actualités

Qui SEM le soleil...

Alternatiba, ça va chauffer !
le 28/07/2015

A Puy-Saint-André, une société d’économie mixte co-financée par les habitants produit de l’électricité « propre ». Reportage dans ce petit village alpin où l’utopie prend forme… Le ciel est d’un bleu éclatant, les montagnes aussi verdoyantes que majestueuses. Mais le fond de l’air est frais. Perché à 1 400 mètres d’altitude au-dessus de Briançon, le petit village du Puy-Saint-André, à peine 500 âmes, ne paie pas de mine. Sauf à lever les yeux pour (...)

Lire la suite...

« Comment se fait-ce, Monsieur Faïsse ? »

Marseille, Assemblée plénière de "Alternatibaïoli" du 06/05/2015
le 7/07/2015

le Ravi teste chaque mois un conseil municipal (ou départemental...) en région Paca pour surveiller le fonctionnement de la démocratie locale. Ci-dessous, nous avons assisté en mai dernier à une assemblée plénière d’Alternatibaïoli (en illustration Monsieur Faïsse). Dans le numéro daté juillet-août du Ravi, actuellement chez les marchands de journaux et les abonnés, nous avons testé le conseil municipal du Pontet (04) dirigé par l’extrême droite. 18h00 - « Coucou, moi (...)

Lire la suite...

Watt else ?

Une tribune de Clémentine Thierry, directrice d’Enercoop Paca
le 6/07/2015

L’actualité très chargée des derniers mois démontre une nouvelle fois que la question énergétique est aujourd’hui un enjeu majeur, notamment dans la lutte contre le changement climatique… Résumé des épisodes précédents : en mars dernier, Areva, le fleuron du nucléaire français, annonçait plus de 4 milliards d’euros de pertes pour l’année 2014 et la suppression de 6000 emplois dans le monde. Mi-avril, on découvrait une anomalie sur la cuve de l’EPR de (...)

Lire la suite...

Ça infuse chez les (ex) Fralib

le 3/07/2015

Près de 4 ans après l’annonce de la fermeture de leur usine par Unilever, les anciens salariés de Fralib relancent la production de thé et d’infusion au sein de leur coopérative, Scop ti. Un nouveau combat où les utopies de la lutte se confrontent à d’autres réalités. Le logo Fralib est tombé du mur de l’usine et les slogans révolutionnaires ont été effacés. A Gemenos, 57 ouvriers (sur 182 salariés avant le conflit) se battent désormais pour créer leur entreprise. (...)

Lire la suite...

La politique ? Une option facultative

le Ravi crèche à la fac
le 30/06/2015

Lieu de militantisme voire d’affrontement partisan, l’université serait-elle devenue un univers apolitique ? Ou celui de nouvelles formes d’engagement. Enquête. Du rouge. Du noir. Un portrait rappelant Angela Davis. Un homme brandissant un drapeau palestinien. De grandes affiches placardées à l’entrée de la fac Saint-Charles à Marseille. Des autocollants appelant à « organiser [notre] colère ». Et toujours la même signature : « les jeunes communistes ». Qui (...)

Lire la suite...

Mosquées : Prière de patienter !

le 27/06/2015

Les musulmans représenteraient 20 % de la population en Paca. Principe de laïcité oblige, ceux qui le souhaitent devraient pouvoir prier dans des lieux dignes. Mais dans la région, les projets de mosquées ont du mal à voir le jour… « Celui qui construit une mosquée pour Allah, Allah lui construit une demeure au paradis », dit le Coran. En Paca, nombreux sont ceux qui risquent de dormir dehors une fois là-haut ! Dans la région, qui compterait un million de musulmans (1), l’islam (...)

Lire la suite...

Gaudin ne veut pas d’Alternatiba !

Mais le village des Alternatives se tient ce samedi 27 au cours julien
le 26/06/2015

Malgré l’hostilité de la mairie de Marseille à l’encontre des initiatives citoyennes organisées à l’occasion du tour de France à vélo d’Alternatiba contre le dérèglement climatique, la "Coordination européenne des Alternatiba" maintient l’étape Marseillaise qui culmine, ce samedi 27 juin, avec un "village des Alternatives" au Cours Julien. Mise à jour le vendredi 26 juin 2015 : Communiqué de Presse de la coordination européenne des Alternatiba (26/06/2015) : (...)

Lire la suite...

Quel écolo êtes-vous ?

Le quizz spécial Alternatiba !
le 24/06/2015

La mer qui monte, les températures qui grimpent, les espèces animales qui disparaissent et tous ces réfugiés climatiques qui s’annoncent... Sensible à l’état de la planète, vous tentez de rester fidèle à vos convictions écologistes au quotidien. Un combat difficile ! "le Ravi, à l’occasion de l’arrivée du tour Alternatiba en Paca publie un numéro spécial toujours en kiosque, et vous propose de faire le point avec ce petit test... Damned ! Il est 19h et votre frigo (...)

Lire la suite...

le Ravi crèche à Marrakech

Une "presse pas pareille" au Maroc ?
le 22/06/2015

Pas facile de parler de presse et de médias « pas pareils » au Maroc, lanterne rouge du classement de Reporters sans frontières sur la liberté de la presse. Etat des lieux. Premier jour du forum social mondial à Tunis. Au milieu de l’avenue Bourguiba, les « Champs Élysées » de la capitale, une pancarte : « Libérez le journaliste marocain Hicham Mansouri ». Surpris par la police à son domicile avec une femme divorcée, ce membre de l’Association marocaine pour le journalisme (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 81 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Yes we can(nabis) !

La grosse enquête
le 3/07/2015

Et si... on dépénalisait ? Idée fumeuse ou stupéfiante ? Petit exercice de politique-fiction au pays des herbes de Provence. Faites tourner !

JPEG - 67.7 ko

Chanvrer la vie

Qu’importe que la sécurité ne soit pas une compétence directe du Conseil régional ! Christian Estrosi, le député-maire de Nice, tête de liste des Républicains en Provence-Alpes-Côte d’Azur, compte en faire l’un des thèmes centraux de la campagne des élections régionales. Il s’est donc choisi, en juin, un conseiller de choc en la personne de Bernard Squarcini. Et cet ancien patron des services de renseignement et préfet délégué à la sécurité à Marseille donne le ton : « Il y a un problème particulier sur cette région avec la présence d’une très forte économie souterraine qui fait vivre une population dans laquelle on compte beaucoup de clandestins… »

Comme en écho et, dans le sillage d’une nouvelle visite de Manuel Valls à Marseille, près de 400 policiers (Raid, GIPN, CRS) ont été mobilisés une fois de plus pour un médiatique coup de filet dans la cité de la Castellane visant le trafic de drogue. Bilan ? 34 interpellations, quelques armes saisies avec 10 kilos de résine de cannabis, 600 grammes d’herbes…

Et si au lieu de jouer du muscle on écoutait enfin tous ceux - magistrats, policiers, éducateurs, médecins - qui dénoncent l’inefficacité du tandem « pénalisation-répression » alors qu’un Français sur dix consomme du cannabis ? Nombreux sont ceux qui pensent que la dépénalisation, a minima, voire la légalisation, pourrait avoir des effets positifs. le Ravi interroge donc les enjeux sanitaires, politiques et sociaux d’un scénario qui pourrait « chanvrer » la vie !

Michel Gairaud

5102 abonnés en 2015 ? On n’achète pas un journal libre, on finance son indépendance ! Pour que le Ravi redresse les bras, abonnez-vous et participez au Couscous Bang Bang Royal 2015

Au sommaire de l’enquête « Yes we can(nabis) ! », publiée dans le Ravi n°131, daté juillet-août 2015, avril 2013) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 10 Le "chanvrement" c’est maintenant ?
p. 11 Petit précis de cannabicologie législative
p. 12 "La dépénalisation existe déjà" (entretien avec Marc Lamola)
p. 12 Fumer c’est la santé
p. 13 En chanvre tout est possible ?
p. 13 Strip de Yakana : « Jour J, Heure H, bombe H »
p. 14 Les quartiers Nord marseillais face aux trafics
p. 14 Rencontre avec un cannabiculteur

Sur les plages abandonnées

Edito
le 3/07/2015

Ils ne rêvent que d’une chose : quitter au plus vite la Côte d’Azur, par d’autres tant convoitée, afin de rejoindre le nord de l’Europe. Mais pour les deux cents migrants bloqués au début de l’été près de Vintimille, à la frontière franco-italienne, la Riviera restera à jamais le cauchemar d’un campement d’infortune sur d’hostiles rochers. Des migrants ont aussi été parqués dans la petite gare de Menton Garavan. « La désobéissance est un devoir », s’est insurgé Roger Colombier, de la CGT Cheminots, auquel la complicité de la police et de la SNCF a rappelé de sombres heures de l’histoire de France.

Autre rive, autre plage, celle d’El-Kantaoui en Tunisie, endeuillée par le massacre de 38 touristes étrangers. Mais cet attentat, revendiqué par l’Etat islamique, ne ciblait pas que des occidentaux. Il s’agissait aussi, dans le sillage de celui du musée du Bardo, de piétiner les espoirs du peuple tunisien, dont la jeunesse a su, lors du printemps arabe, faire tomber une dictature et ouvrir la voie vers un régime où liberté rime avec laïcité. Ce n’est pas un hasard si un forum mondial des médias libres s’est tenu à Tunis en mars dernier. Ce n’est pas un hasard si le Ravi était sur place pour y défendre le droit de caricaturer.

De Vintimille à El-Kantaoui, ni invasion, ni guerre de civilisation : juste les effets dramatiques d’un monde en souffrance, rongé par trop d’inégalités, trop de dénis démocratiques, pas assez de justice, de culture et de fraternité.

le Ravi

Au sommaire du Ravi n°131, Juillet-Août 2015

le - 3/07/2015 -

La « grosse » enquête Yes we can(nabis) ! Et si... on dépénalisait ? Idée fumeuse ou stupéfiante ? Petit exercice de politique-fiction au pays des herbes de Provence. Faites tourner ! 5 pages d’enquête, de reportage, d’analyse, de dessins, sur les conséquences sociales, sanitaires, économiques de la pénalisation, de la répression ou de la légalisation du cannabis. Les enquêtes Explosion sociale chez Areva La restructuration du fleuron de l’atome français aura un coût (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org