Actualités

« Gouverner, c’est donner à certains, pas à d’autres »

Un entretien sur le clientélisme avec Cesare Mattina
le 19/09/2014

Samedi 27 septembre, Anticor organise à Aix-en-Provence, un deuxième colloque sur la corruption. Avec notamment l’appui du Ravi, mais aussi de l’Observatoire régional de la délinquance et des contextes sociaux dirigé par le sociologue Laurent Mucchielli (voir aussi l’excellent site ressource "délinquance, justice et questions de société"). Le programme du colloque (entrée libre), c’est ici. Samedi après-midi, à 14 heures, aura lieu une table ronde "corruption (...)

Lire la suite...

Prostitution : la guerre des positions

le 29/08/2014

Si la loi "de lutte contre le système prostitutionnel" est censée offrir plus de protection aux prostituées, et plus de culpabilité aux clients, pas sûr que les unes comme les autres y trouvent leur compte… « A la mémoire de Miquette. Les anciens marins reconnaissants. » Si les militaires commémorent habituellement ceux tombés au combat, les anciens marins de Toulon, eux, ont choisi d’honorer Miquette, surnommée aussi « la reine de la quéquette » (amis de la poésie…) pour (...)

Lire la suite...

Traditions marseillaises

le 28/08/2014

Le Vieux Port de Marseille va-t-il perdre sa nouvelle coqueluche ? Débarqué l’été dernier quai d’honneur sur sa barquette marseillaise en marinière et bonnet d’époque pour vendre des savons de fabrication traditionnelle, Rafik Gharbi, aka « le fada de Marseille », a de plus en plus de mal à exercer son activité. Devenu une véritable attraction touristique en quelques mois - le Marseillais de 36 ans aime raconter l’histoire du savon à Marseille au point que certains (...)

Lire la suite...

Les anti-FN en vigilance « Orange »

On ne baisse pas les bras !
le 27/08/2014

Dans les villes désormais gérées par l’extrême droite « observatoires » et « comités » lancent l’alerte. Revue de détail. Est-ce que, chaque matin, les frontistes pissent autour de leur mairie ? En tout cas, dans le « petit guide pratique de l’élu municipal Front national », on leur conseille de « marquer leur territoire ». Notamment en invitant au conseil municipal « militants et sympathisants ». D’ailleurs, le mot d’ordre de l’entourage de Stéphane (...)

Lire la suite...

Travailleurs de l’humain

On ne baisse pas les bras !
le 26/08/2014

Pauvreté, violence, handicap… Tous les jours, ils sont confrontés à ce que la société ne saurait voir. Ils travaillent beaucoup mais gagnent peu. Rencontre avec des apprentis « éducateurs spécialisés » passionnés par un métier où il ne faut vraiment jamais baisser les bras. « Il faut aimer les relations humaines, sinon c’est pas possible ! », note Xavier, la trentaine, étudiant à l’IRTS (Institut régional du travail social) en deuxième année d’éducateur spécialisé. (...)

Lire la suite...

Pacap’ ?!

On ne baisse pas les bras !
le 18/08/2014

Paca, région de l’abstention, des fachos et du renoncement ? Ou des nouvelles formes de lutte, des expérimentations ? Petit tour d’horizon de ceux qui, ici, ne lâchent rien. Dans une ville comme Marseille où certains carnavals n’ont pas le droit de cité (comme celui de la Plaine, cf p.5), les défilés du 1er mai, eux, se suivent et se ressemblent. Bon, on exagère. Ça change. Désormais, il y a trois CNT. Et si, avant, c’était les autonomes qui défrayaient la (...)

Lire la suite...

Faites le quartier

Marseille
le 18/07/2014

De nombreuses fêtes de quartier, ADN culturel de Marseille, n’auront pas lieu en 2014. Mais des collectifs se mobilisent pour remonter la pente, tisser un réseau et, avec ou sans l’appui des institutions, se réapproprier l’espace public… Quand la porte se referme, les Marseillais passent par la fenêtre. C’est ce qu’ils s’apprêtent à devoir faire avec la suppression de nombreuses fêtes de quartier. Suite à des coupes dans les subventions publiques, (...)

Lire la suite...

Dérapages en série au garage municipal

Marseille
le 11/07/2014

Plusieurs plaintes pour harcèlement moral ont été déposées contre le directeur du parc auto de la ville de Marseille. Une instruction est en cours. Dans l’indifférence complice de la municipalité Gaudin ? Le quatrième mandat de Jean-Claude Gaudin démarre sur les chapeaux de roues en matière judiciaire. Après le procès en avril de la fausse billetterie des musées de Marseille (le Ravi n°118), et la décision mi-mai du tribunal administratif de casser la promotion expresse d’un (...)

Lire la suite...

Maryse Joissains

le Ravi de plâtre
le 9/07/2014

Tous les mois le mensuel qui ne baisse jamais les bras décerne un "Ravi de plâtre" à une personnalité. En juin c’était Maryse Joissains. En juillet-août (cf n°121 en vente chez les marchands de journaux en Paca), c’est le tour de Gérard Gazay, le maire UMP d’Aubagne (13) A peine élue et déjà mise en examen, la maire UMP d’Aix-en-Provence (13) commence son mandat en fanfare. Et pas seulement parce que ses services, ont renâclé à autoriser les Rencontres déconnomiques (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 62 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Clientélisme : les incorrigibles

L’enquête
le 5/09/2014

Petit frère de la corruption, le clientélisme est un sport régional toujours très pratiqué : la justice pour tous, les faveurs pour mes amis...

JPEG - 66.1 ko

Un Escartefigue peut en cacher un autre. Il y a le capitaine du Ferry boat, celui de la partie de carte de Pagnol. Il y a aussi Marius Escartefigue, élu à deux reprises maire de Toulon sous la 3ème République. Proche du Milieu, c’est en quelque sorte le Papet du clientélisme à la sauce aïoli. Maurice Arreckx, maire UDF de Toulon, au parfum lui aussi sulfureux, prêtait à Escartefigue cette définition de l’art de soigner sa clientèle électorale qu’il maîtrisait lui-même à merveille : « la justice pour tous, les faveurs pour mes amis. »

Les années passent et les traditions demeurent. Le sénateur-maire UMP de Toulon, Hubert Falco, utilise à grande échelle les vieilles recettes pour assoir sa domination politique sur le Var : distribution de logements, subventions, emplois... Christian Estrosi, le député maire UMP de Nice, inscrit lui aussi son action dans le sillage de Jacques Médecin auprès duquel il a débuté. On lui souhaite d’être plus prudent que son prédécesseur multi-condamné pour détournement de fonds, corruption…

Quant à Marseille, c’est une autre ombre tutélaire qui plane sur la ville : celle de Gaston Defferre (SFIO puis PS), docteur es relations clientélaires, dans le sillage duquel aussi bien le sénateur-maire UMP, Jean-Claude Gaudin, que le président ex-PS du conseil général du « 13 », Jean-Noël Guérini, inscrivent leurs pas. La victoire du premier aux municipales avec le soutien du second, toujours mis en examen pour « prise illégale d’intérêt, trafic d’influence et association de malfaiteurs », n’est pas qu’une alliance opportuniste : les deux élus partagent les mêmes pratiques politiques.

Au 21ème siècle, les héritiers d’Escartefigues n’ont toujours pas fini de nous fendre le cœur.

Michel Gairaud

Au sommaire de la grosse enquête « clientélisme : les incorrigibles », dans le Ravi n°121, daté septembre 2014, actuellement chez les marchands de journaux en Provence Alpes Côte d’Azur.

Page 10 & 11 « Y a plein d’arrangements », tour d’horizon en Paca
Page 11 Colloque sur la corruption à Aix-en-Provence (13)
Page 12 « Déficit d’Anticor », quand incorruptibles ont des allures de paria…
Page 12 « Au Nord, la fin d’un système ? », analyse d’une victoire du FN à Marseille
Page 13 UMP en Paca : « union pour des moyens à partager »
Page 14 Grande Tchatche avec Cesare Mattina, sociologue, spécialiste du clientélisme

Une rentrée rythmée

Edito
le 5/09/2014

C’est un rituel en France : la rentrée de septembre. Celle des classes, cette année, se traduit par l’application de la réforme des rythmes scolaires dont pas grand monde ne voulait. Pour ceux qui ont quitté depuis longtemps les bancs de l’école élémentaire et n’élèvent pas une ribambelle de minots, on vous résume à toute vitesse l’enjeu. L’idée de départ est généreuse. Elle consiste à mieux répartir les temps d’apprentissages en faisant travailler les enfants le mercredi matin mais en prévoyant, les après-midi, plus d’activités périscolaires culturelles et sportives.

Seulement – austérité oblige (pardon ! « Responsabilité » oblige) - il n’y a qu’une poignée d’euros pour mettre en œuvre l’ambitieux programme. Le gouvernement a donc renvoyé aux maires la mise en place des temps périscolaires. Selon que vous ayez la chance, ou non, de vivre dans une ville où l’éducation des enfants est une priorité budgétaire, ils seront choyés ou gardiennés. Marseille, notre capitale régionale, décroche ainsi le bonnet d’âne avec un maire ayant refusé de préparer la rentrée. Résultat : la plupart des enfants sont jetés à la rue dès le vendredi midi…

Bien sûr, c’est toujours moins pire que la rentrée politique des trois ministres, dont celui de l’Education nationale, virés lors du remaniement express décidé par le tandem Hollande-Valls ! Ou que celle de Jean-Claude Gaudin et de nos sénateurs, obligés d’aller, tous les six ans, quêter un nouveau mandat et malgré leur âge avancé de sortir de leur torpeur pour tenter de séduire les « grands électeurs »… Blague à part, nous vous la souhaitons heureuse, cette rentrée. Et nous vous invitons, avec le Ravi, à ne jamais baisser les bras !

le Ravi

Un journal libre ne s’achète pas : il se finance !

Abonnez-vous !

Au sommaire du Ravi n°121, septembre 2014

le - 5/09/2014 -

La grosse enquête Clientélisme : les incorrigibles ! Petit frère de la corruption, le clientélisme est un sport régional toujours très pratiqué : la justice pour tous, les faveurs pour mes amis. 4 pages d’enquêtes, d’analyse et de dessins. Les enquêtes L’attaché de Gaudin fait tache L’attaché parlementaire de Jean-Claude Gaudin, sénateur UMP de Marseille, candidat à sa réélection, est le patron d’une noria de sites web intégristes. Le FN au milieu du Pontet (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org