Actualités

Renaud Muselier

le Ravi de plâtre
le 16/04/2014

« Ça s’en va et ça revient, c’est fait de tous petits riens » : à Marseille, dans LA ville du recyclage, le retour de Muselier (ex-ministre, député, maire d’arrondissement, 1er adjoint...) rappelle ces vieilles stars qui, après avoir fait leurs adieux à la scène, n’ont de cesse de vouloir y remonter. On ne parle pas de son billet dans le mensuel Bons baisers de Marseille, mais de sa désignation par l’UMP comme tête de liste dans le sud-est pour les européennes. (...)

Lire la suite...

"On est chez nous !"

Meeting varois du FN à Toulon, le 21/02/2014
le 4/04/2014

En mars, le Ravi a "testé" le meeting varois du Front national avant le 1er tour des municipales dont nous publions ici le compte rendu. Dans notre numéro d’avril, actuellement chez les marchands de journaux en Paca, notre "contrôle technique de la démocratie" est consacré au conseil municipal de Gréasque (13)... Troisième étage du Palais Neptune à Toulon, la journaliste du Ravi qui a dû abandonner son parapluie à l’entrée « par mesure de sécurité » - est accueillie par Marc (...)

Lire la suite...

Quand le centre ancien de Toulon se meurt

le 1er/04/2014

Le centre ancien de Toulon est en éternelle rénovation depuis 2006 : les habitants et les commerces ont déserté mais le mal logement s’y est installé… 512 logements sociaux, 442 logements étudiants, 240 logements locatifs libres, des équipements publics, un pôle santé, des équipements petite enfance… Sur le papier la rénovation ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) du centre ancien de Toulon commencée en 2006 - et qui devait se terminer en 2011 - pouvait (...)

Lire la suite...

Cumuler paye électoralement...

Le résultat des municipales modifie peu notre palmarès des cumulards
le 31/03/2014

En Paca, les maires sont nombreux à cumuler leur mandat avec d’autres fonctions. C’est le règne du « toujours plus ». Les éléphants, les cadors, abusent, mais aussi d’autres élus, moins connus. Et la gauche n’est pas plus vertueuse que la droite en la matière. Ce palmarès a été réalisé avant les élections municipales mais - à quelques exceptions près (Avignon, Fréjus, Salon-de-Provence...) - les sortants ont été reconduits... et leurs pratiques de cumul aussi ! Le (...)

Lire la suite...

Voter ?

Pour ou contre...
le 30/03/2014

Chaque mois, un sujet fait "tchatcher" à la rédaction du Ravi Pour Après une décennie d’enquêtes et de reportages en Provence-Alpes-Côte d’Azur, il n’y a pour moi aucun doute : tous les hommes politiques ne sont pas pourris, tous ne se valent pas, tous les programmes et les équipes ne sont pas identiques, tous les bilans ne se ressemblent pas. Se mobiliser pour sanctionner les plus fainéants, les plus démagogues, les plus malhonnêtes, les plus asservis aux intérêts (...)

Lire la suite...

Nice très mal logée

le 29/03/2014

Nice concentre de nombreux problèmes en matière de logement. Si les adversaires de Christian Estrosi assurent que la question est leur priorité, au contraire du maire sortant, ce dernier est bien placé pour se succéder. Nice est loin d’être « so nice » en matière de logement. Pour les uns le principal problème est le manque de logements sociaux, pour les autres l’habitat indigne, pour certains les expulsions et l’explosion des charges locatives ou encore les logements (...)

Lire la suite...

Marseille antisociale

HLM
le 28/03/2014

Si avec 19,2 % de logements sociaux Marseille est quasiment dans les clous de la loi SRU, ses besoins sont encore immenses. D’autant plus que Jean-Claude Gaudin a toujours veillé à ce que trop d’HLM n’envahissent pas ses chers quartiers sud. A son arrivée à la mairie de Marseille, en 1995, Jean-Claude Gaudin aurait dégainé son stylo pour annoncer au préfet qu’il ne réaliserait pas le programme de plusieurs centaines de logements sociaux, dont une partie dans les (...)

Lire la suite...

Ma cit-Aix va crack-ER

le 26/03/2014

Un centre choyé, des cités délaissées, une ville d’où les gens s’en vont et où le prix du m2 s’envole… A Aix-en-Provence (13), la fracture est autant urbaine que politique. Quand on évoque Aix-en-Provence, on pense à la fontaine de la Rotonde, au Cours Mirabeau, aux hôtels particuliers... Et un peu moins à Encagnane, au Jas de Bouffan, des cités qui sont pourtant - pour peu que la circulation ne soit pas trop chaotique - à quelques minutes de ce centre ancien où la (...)

Lire la suite...

Les arapèdes de l’hôtel de ville

le 25/03/2014

Ils s’accrochent à leur mandat tels un coquillage à son rocher… « Ça lui permet de rester jeune, en tout cas c’est ce qu’il nous dit ! », confie une journaliste locale concernant Roger Meï, maire communiste de Gardanne (13) depuis 1977 et qui, à 79 ans, brigue un septième mandat ! Ils sont plusieurs comme lui en Paca, tous bords confondus, à s’accrocher à leur siège de premier magistrat et à rempiler en 2014 malgré un âge souvent bien avancé... Madame après (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 56 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Tafta ? Ta gueule !

L’enquête
le 4/04/2014

Le traité pour favoriser un grand marché transatlantique, entre Europe et USA, est négocié dans le secret. L’avenir social, économique et politique de notre région est pourtant directement en jeu…

JPEG - 64.4 ko

« Nous sommes tous américains » : cette envolée lyrique du Monde, au lendemain du 11 septembre, est-elle en passe de devenir réalité ? En tout cas, si jamais le Tafta, le Traité transatlantique de libéralisation du commerce et de l’investissement que négocient l’Europe et les Etats-Unis est ratifié, on le sera un peu plus, pour le meilleur, nous promet-on, et pour le pire : bœuf aux hormones, poulet au chlore, OGM à gogo, gaz de schiste à tous les étages, champagne pour les multinationales et ceinture pour les services publics...

Mais de quoi se plaint-on ? Le changement, c’est maintenant. Et le grand marché transatlantique, c’est demain ! Hollande, mou à l’intérieur, dur à l’extérieur, l’a encore redit à son copain Obama : Tafta, yes, on peut ! Et fissa : « Aller vite n’est pas un problème, c’est une solution. Nous avons tout à gagner à aller vite. Sinon, nous savons bien qu’il y aura une accumulation de peurs, de menaces, de crispations. » Car le problème, dans une démocratie, c’est le peuple. C’est jamais content. Ça mégote toujours. Alors qu’un patron, au moins, sait ce qu’il veut : qu’on lui cède le volant, qu’on lui refasse le plein quand il est à sec et qu’on ne l’emmerde pas avec les limitations de vitesse.

Avec Tafta, pour quelques dollars de plus, l’Europe se saborde et les politiques, face aux multinationales, organisent eux-mêmes leur impuissance. C’est peut-être l’ultime solution pour qu’on ne puisse plus leur reprocher de ne rien faire. Jospin avait ouvert la voie en avouant : « Je ne crois pas qu’on puisse désormais administrer l’économie. » Et pourtant, c’est par la mobilisation citoyenne qu’avait été rejeté l’Ami, le traité de constitution européenne.

A la veille des européennes, pour nourrir le débat et les résistances, le mensuel qui ne baisse jamais les bras regarde, en partenariat avec Attac, au-delà des frontières régionales. Pour y revenir bien vite. Parce qu’en Paca, peut-être plus qu’ailleurs, le monde de Tafta, on y est déjà. Un univers à la Dallas. Impitoyable...

Sébastien Boistel


Au sommaire de l’enquête "Tafta ? Ta gueule !" publiée dans le Ravi n°117 actuellement en vente chez les marchands de journaux :
P. 10 : Tafta en Paca ou la métamorphose
p.11 : Tafta en acronymes
p. 11 : Rencards Stop Tafta
p. 12 : Un traité aux hormones (Tafta et l’agriculture)
p.12 : "Un piège contre les peuples d’Europe et des Etats-Unis, une tribune de Josiane Teissier et Antoine Richard d’Attac Marseille.
p. 13 : Des règlements très différends (politique fiction régionale)

A droite, extrêmement

Edito
le 4/04/2014

Fréjus (83), Marseille 7ème secteur (13), Orange (84), Le Pontet (84), Bollène (84), Cogolin (83), Le Luc (83), Camaret-sur-Aigues (84) : 19 ans après la conquête de trois villes en Paca par le Front national, notre région se distingue une fois de plus en offrant 8 mairies à l’extrême droite. Ne banalisons pas ces victoires qui témoignent à la fois d’un profond malaise politique tout en annonçant de nouvelles régressions sociales.

Mais l’arrivée de conseillers municipaux FN par centaines - le plus souvent dans l’opposition – cache des tendances plus lourdes encore : l’hégémonie de l’UMP en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la déconfiture du PS, un Front de Gauche et des écologistes marginalisés, un système politique à bout de souffle où cumulards, barons locaux, dominent, quelles que soient leurs casseroles, des électeurs souvent réduits à une clientèle.

Avec le pragmatisme qui le caractérise, François Hollande a tranché. Puisque le pays vote à droite, extrêmement, donnons-lui ce qu’il demande : moins d’impôt, moins de Roms, plus de police, plus de Manuel Valls. A court terme, le calcul est le bon pour coller au verdict des urnes. Mais ensuite ? L’alternance d’un Sarkozisme de droite puis d’un Sarkozisme de gauche risque de nourrir le petit refrain sur « l’UMPS ». Et pourrait renforcer le 1er parti de France : celui des abstentionnistes.

le Ravi

Au sommaire du Ravi n°117, avril 2014

le - 4/04/2014 -

Municipales : les jeux sont faits ! Le bilan en Paca des municipales 2014 Analyse : cumuler les mandats et les fonctions paye électoralement Marseille entre dans l’aire glaciaire Intercos : le troisième tour Elus « à casserolles » versus Anticor Les « Ravier » gèrent les villes La grosse enquête Tafta ? Ta gueule ! Le traité pour favoriser un grand marché transatlantique, entre Europe et USA, est négocié dans le secret. L’avenir social, économique et politique de notre région (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org