Actualités

Extrême droite : l’Equitable Café victime d’un mauvais KKKanular

Le café associatif marseillais ciblé par des groupuscules radicaux pro-israéliens
le 27/03/2017

Quelques jours avant l’agression d’un militant antifasciste marseillais, l’Equitable Café a été la victime d’un canular émanant de groupuscules radicaux pro-israéliens. « Le fond de l’air effraie », soupire-t-on, avec un certain sens de la formule, à l’Equitable Café. Le 18 mars, en fin d’après-midi, cet établissement associatif et militant situé en plein centre-ville de Marseille, au Cours Julien, a eu la stupéfaction de voir débarquer une (...)

Lire la suite...

"Les oignons, ça se ramasse pas tout seul"

Test de l’AG de l’AMAP "la Roustide", Cours Julien à Marseille
le 13/03/2017

Notre "contrôle technique de la démocratie" a testé l’assemblée générale de l’AMAP (association pour le maintien de l’agriculture paysanne) "La Roustide", Cours Julien à Marseille. Ce soir là, le 9 janvier 2017, entre choux et potimarrons, ça sent la grimace ... 19:30 Alignement de cagettes et embouteillage de cabas à roulettes au centre social du cours Julien. Le lundi, c’est jour de distribution à Marseille pour l’Amap de la Roustide, une exploitation 100 % (...)

Lire la suite...

Moi, Jean-Marc Morandini, de la TV à la poubelle

Portrait satirique du roi de la télé-poubelle
le 10/03/2017

L’indétrônable roi de la télé-poubelle, du journalisme trash et du scoop frelaté, est désormais soupçonné dans une affaire de mœurs dont il a toujours fait son fonds de commerce. Retour à Marseille, sa ville natale. « J’ai été plus souvent trahi qu’aimé… et j’en ai pris… plein la gueule ! » (1). Je ne sais pas si j’ai eu une bonne idée de venir à Marseille pour me remonter le moral. Vous savez, je suis un grand sentimental en réalité. Ça me (...)

Lire la suite...

Le Ravi bras bien hauts dans les kiosques !

Retour "en force" chez les marchands de journaux en Paca... et arrivée à Paris !
le 9/03/2017

Le mensuel pas pareil, dédié à l’enquête et à la satire en Provence Alpes Côte d’Azur, revient en force chez les marchands de journaux de toutes les villes de la région. Il est également diffusé dans toutes les gares de Paca, mais aussi celles de Paris-Gare de Lyon, Lyon-Perrache, Lyon-Part Dieu, ainsi que Valence-TGV ! Et il fait son grand retour dans les Alpes-Maritimes... La diffusion de la presse libre chez les marchands de journaux est un sport de combat. Les titres (...)

Lire la suite...

Attention : une élection peut en cacher une autre !

Les enjeux des législatives dans le 4/5 à Marseille...
le 8/03/2017

Dans les 4ème et 5ème arrondissements de Marseille, Yves Moraine, le maire LR des « 6/8 », se présente pour les législatives avec les municipales en ligne de mire. La cuisine électorale est faite de recettes qu’il vaut mieux avoir en tête avant chaque échéance. Parmi une des plus importantes : à chaque scrutin se joue celui d’après. Dans la majorité municipale du maire LR de Marseille, qui possède quelques grands chefs en la matière, certains ont ainsi déjà en tête les (...)

Lire la suite...

On goudronne bien la Sainte-Baume

Le futur parc régional menacé par des projets d’industrialisation
le 6/03/2017

Le massif de la Sainte-Baume fait face à des projets d’industrialisation alors qu’il devrait être classé Parc naturel régional en 2017. Des aménagements lancés contre l’avis des habitants avec l’installation, près de Signes, d’une usine de goudron. Ils se sont faits bien « concerter » les habitants de Signes, voisins et amoureux du massif montagneux de la Sainte-Baume, situé entre Var et Bouches-du-Rhône ! En novembre 2014, la société Braja Vesigne (1), dont (...)

Lire la suite...

Le printemps du film engagé

2eme édition - Marseille - du 3 au 10 mars 2017
le 2/03/2017

Le festival du "Printemps du film engagé" a été initié par le Ravi, Attac Marseille, les Amis du Monde Diplomatique, le Repaire d’Aubagne, la FSU et Solidaires. Porté par un collectif citoyen et de nombreux soutiens, il propose du 3 au 10 mars chaque soir un court, un film et un débat avec des réalisateurs, des intellectuels et des acteurs du mouvement social. Rendez-vous dans les salles suivantes : Agora des Galériens, Gyptis, Mucem, Salle de l’œuvre, Variétés, Vidéodrome (...)

Lire la suite...

Les Faucheurs de chaises contre l’évasion fiscale

Une tribune libre de Raphäel Pradeau - militant d’Attac et faucheur de chaises
le 1er/03/2017

La 2ème saison de la mobilisation contre les « banques d’un monde qui triche » se poursuit après le procès, à Dax, de militants pour « vol en réunion » et d’autres actions en Paca… Le collectif des Faucheurs de chaises (composé d’Attac, les Amis de la Terre, ANV-COP 21 et Bizi !) mène depuis 2015 une campagne de désobéissance civile pour dénoncer le rôle des banques dans l’industrie de l’évasion fiscale. L’évasion fiscale se fait à une telle (...)

Lire la suite...

Quartiers : on n’est pas populaires sans raison !

le Ravi lance son dispositif "quartiers libres !"
le 28/02/2017

Territoires oubliés des élus, les quartiers populaires sont aussi ceux où l’on vote le moins. Afin de faire entendre la voix des sans voix, le Ravi publie tous les mois une page sur la présidentielle et les législatives vues de et par des habitants des quartiers populaires de la région. Présentation. C’est l’histoire d’un braquage vraiment pas pareil ! Chômeur et habitant du Val Fourré, Khalifa Camara décide de piquer au bien nommé Jacques Adie sa mairie de (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 123 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Tout un cinéma !

L’enquête
le 3/03/2017

Alors que la politique c’est souvent du cinéma, les salles obscures ne désemplissent pas. Des tournages à la diffusion, sans oublier les clichés plein écran, le Ravi enquête et fait son festival.

JPEG - 59.3 ko

Record battu ! 2016 a été l’une des deux meilleures années depuis 20 ans en terme de fréquentation des salles obscures. Mais entre une usine à pop-corn projetant la dernière production pyrotechnique hollywoodienne et la petite salle de quartier où est présenté un documentaire, il y a un monde. Les films indépendants peinent à trouver leur public et, partout, pèse la menace d’une uniformisation de l’offre et de la demande.

Provence-Alpes-Côte d’Azur concentre tous les enjeux et toutes les contradictions. Les liens avec le cinéma y sont historiques : c’est à la gare de la Ciotat qu’a été tourné, en 1895, l’un des premiers films. Et, plus récemment, c’est à La Garde près de Toulon, en 1993, qu’a été ouvert le premier multiplex français, remplacé l’an dernier à La Valette par un nouveau monstre avec ses 15 écrans et ses 3100 sièges. Paca est toujours la deuxième région d’accueil des tournages.

C’est aussi celle sur laquelle de nombreux films véhiculent un festival de clichés et une région où les auteurs, réalisateurs et acteurs peinent à vivre de leur métier. C’est que la profession, ultra-centralisée à Paris, ne brille pas par sa diversité sociologique et géographique. Alors que s’annonce Cannes 2017, présidé par Pedro Almodovar, déroulons d’abord le tapis rouge aux salles non commerciales qui jouent un rôle indispensable d’agora. Comme à Marseille avec la 2ème édition du Printemps du film engagé impulsé par le Ravi.

Michel Gairaud

Au sommaire de l’enquête « Tout un cinéma ! », publiée dans le Ravi n°149, daté mars 2017) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 10 "Quand Paca tisse sa toile" (les salles & la diffusion)
p. 11 "De La Seyne à l’écran... noir"
p. 12 "Au pays des films Paca-strophes" (les clichés sur la région)
p. 12 "Engagez-vous qu’ils disaient !" (le Printemps du film engagé)
p. 13 Et la palme est décernée au business des tournages"
p. 13 Strip de Yakana : "Ciné L’éctoral"
p. 14 "Cinéma de quartier"
p. 14 "Aidez-nous à prouver qu’un autre cinéma est possible !" : une tribune de Christian Philibert, cinéaste, auteur de Massilia Sound System Le Film (sortie le 5 avril)

Notre affaire

L’édito
le 3/03/2017

Dans deux mois l’affaire sera pliée. Mais c’est dès maintenant que la mécanique implacable de l’élection présidentielle va s’emballer : le 17 mars date limite pour le dépôt des parrainages permettant de valider une candidature, le 21 publication de la liste des postulants, le 10 avril début de la campagne officielle, le soir du 23 désignation des deux finalistes. Et le 7 mai le nom du successeur de François Hollande sera connu. A moins qu’il ne s’agisse d’une successeuse ?

En réalité, pour cette cuvée 2017 du grand barnum démocratique, seul le calendrier est certain. Bien malin l’institut de sondage capable de déterminer qui sortira vainqueur du casting. Et c’est tant mieux ! Le caractère ouvert d’une élection est toujours une excellente chose. Comme le renouvellement de ceux qui font fonction d’autorité illustré avec fracas par l’auto-élimination du président sortant et l’issue surprise des deux dernières primaires.

Bien sûr la popularité de Marine Le Pen, héritière de son père et des heures sombres de l’histoire, gâche la fête et fait planer une menace réelle. Surtout face à la déréliction du candidat de droite, l’émiettement de l’offre à gauche, et la grande marche médiatique d’un banquier d’affaires. Reste qu’on n’avait pas autant parlé politique depuis longtemps. Un besoin de changement s’exprime avec une force rarement égalée. Et là, on peut l’affirmer avec certitude : une élection seule n’y répondra jamais. Ce changement est notre affaire et dans deux mois elle ne sera pas pliée.

Au sommaire du Ravi n°149, mars 2017

le - 3/03/2017 -

La « grosse » enquête Tout un cinéma ! Alors que la politique c’est souvent du cinéma, les salles obscures ne désemplissent pas. Des tournages à la diffusion, sans oublier les clichés plein écran, le Ravi fait son festival. 5 pages d’enquêtes, de reportages, d’analyses et de dessins. Séquence enquêtes Centre d’attente et de désorientation Les espoirs des migrants évacués de Calais s’enlisent dans les Centres d’accueil et d’orientation où ils ont (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org