Actualités

« Comment se fait-ce, Monsieur Faïsse ? »

Marseille, Assemblée plénière de "Alternatibaïoli" du 06/05/2015
le 7/07/2015

le Ravi teste chaque mois un conseil municipal (ou départemental...) en région Paca pour surveiller le fonctionnement de la démocratie locale. Ci-dessous, nous avons assisté en mai dernier à une assemblée plénière d’Alternatibaïoli (en illustration Monsieur Faïsse). Dans le numéro daté juillet-août du Ravi, actuellement chez les marchands de journaux et les abonnés, nous avons testé le conseil municipal du Pontet (04) dirigé par l’extrême droite. 18h00 - « Coucou, moi (...)

Lire la suite...

Vous avez été Charlie ? Alors vous serez Meymac !

Communiqué des 4èmes Rencontres nationales des médias libres et du journalisme de résistance
le 16/06/2015

Le temps d’un week-end et pour la deuxième année consécutive, cette petite ville de Corrèze, en accueillant les rencontres nationales des médias libres et du journalisme de résistance, est devenue la capitale de la liberté de la presse et du pluralisme. Vous avez été Charlie ? Alors vous serez Meymac ! Le temps d’un week-end et pour la deuxième année consécutive, cette petite ville de Corrèze, en accueillant les rencontres nationales des médias libres et du journalisme de (...)

Lire la suite...

« Je veux faire des films culte »

Un entretien avec Christian Philibert
le 13/06/2015

Christian Philibert, le réalisateur des Quatre saisons d’Espigoule, de Travail d’arabe ou d’Afrik’aïoli, signe une « pub pas pareille » pour soutenir le Ravi (cliquez ici pour la visionner), une « PPP » projetée dans les salles et diffusée sur le web. Rencontre avec un cinéaste lui aussi « pas pareil », qui mélange documentaire et fiction, épris de liberté et d’authenticité. Quel est votre intérêt pour un journal comme le Ravi ? J’ai un lien affectif (...)

Lire la suite...

le Ravi crèche à la fac

le 11/06/2015

Qui n’a pas rêvé de retourner à l’école ? Surtout à Marseille, dans une ville qui préfère les footballeurs aux instituteurs. le Ravi s’est donc installé à la fac Saint-Charles et a transformé les étudiants de la licence « Sciences & Humanités » en apprentis-journalistes. Un campus perdu au milieu des calanques, une fac dissimulée derrière la gare... La seconde ville de France chercherait-elle à cacher ses étudiants ? Comment s’étonner après de voir (...)

Lire la suite...

Terre de Mars sème ses graines

On est "ravi" !
le 10/06/2015

Il est de ces soirs, où, après un bon docu sur Arte, le poing levé et le cœur neuf, la vie vous apparaît comme le théâtre d’un monde meilleur. Ainsi que Candide en pleine découverte, vous vous dites que oui, demain nous mangerons des fruits et légumes sains, cultivés juste à côté par des gens biens. Et que tout ça participe à l’éclosion d’une nouvelle société respectueuse de l’homme, basée sur une économie locale et en accord avec Pachamama, la déesse Terre-mère (...)

Lire la suite...

Aïoli pour l’Alternatiba Marseille !

Une tribune libre du collectif des sardines
le 9/06/2015

Porté par le succès de l’Alternatiba de Bayonne, qui s’était déroulé le 6 octobre 2013 et avait rassemblé plus de 12 000 personnes, Marseille fait partie des 50 autres villes à organiser son Alternatiba en 2015 ! Le week-end du 27-28 juin 2015, suite de l’arrivée du tour tandem Alternatiba à Marseille le 24 juin, le Village des alternatives d’Alternatib’aïoli - l’Alternatiba à la sauce marseillaise - montrera concrètement que la transition sociale et (...)

Lire la suite...

L’ombre de Pizzorno plane sur Falco

La chambre régionale des comptes épingle le sénateur-maire UMP de Toulon
le 8/06/2015

La Chambre régionale des comptes a rendu public deux rapports sur la gestion d’Hubert Falco, sénateur-maire UMP de Toulon. En point d’orgue, un curieux marché attribué à Pizzorno, le roi des ordures du Var. « Contrairement à la présentation qu’en a faite Hubert Falco à son conseil municipal, le rapport relève un certain nombre de constats d’irrégularités. » En bon magistrat, Louis Vallernaud, président de la Chambre régionale des comptes (CRC), est un poil tatillon (...)

Lire la suite...

Uni-e-s contre le FN et l’extrême droite

Dimanche 7 juin, Marseille, Dock des Suds
le 7/06/2015

Le collectif "Tout(es) uni(es) contre le FN et toute l’extrême droite" organise : Uni-e-s contre le FN et l’extrême droite Pour le progrès social et l’égalité des droits Marseille Dimanche 7 juin Dock-des-Suds Ateliers Débats Meeting Concert 14H / 15H30 Atelier 1 "L’extrême droite et le monde du travail" Atelier 2 "L’extrême droite au pouvoir : résistances locales et coordination" 16H / 17H30 Atelier 3 "Comprendre et analyser la progression de (...)

Lire la suite...

« Les poissons ont été pourvus mais pas les collèges… »

Vaucluse, conseil départemental du 24/04/2015
le 5/06/2015

le Ravi teste chaque mois un conseil municipal (ou départemental...) en région Paca pour surveiller le fonctionnement de la démocratie locale. Ci-dessous, le conseil départemental du Vaucluse (en illustration le président DVD, Maurice Chabert). Dans le numéro daté juin du Ravi, actuellement chez les marchands de journaux et les abonnés, nous avons testé une assemblée de préparation d’Alternatibaïoli à Marseille. 14h46 Sticker « presse » collé sur le sein gauche, la journaliste du (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 80 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Yes we can(nabis) !

La grosse enquête
le 3/07/2015

Et si... on dépénalisait ? Idée fumeuse ou stupéfiante ? Petit exercice de politique-fiction au pays des herbes de Provence. Faites tourner !

JPEG - 67.7 ko

Chanvrer la vie

Qu’importe que la sécurité ne soit pas une compétence directe du Conseil régional ! Christian Estrosi, le député-maire de Nice, tête de liste des Républicains en Provence-Alpes-Côte d’Azur, compte en faire l’un des thèmes centraux de la campagne des élections régionales. Il s’est donc choisi, en juin, un conseiller de choc en la personne de Bernard Squarcini. Et cet ancien patron des services de renseignement et préfet délégué à la sécurité à Marseille donne le ton : « Il y a un problème particulier sur cette région avec la présence d’une très forte économie souterraine qui fait vivre une population dans laquelle on compte beaucoup de clandestins… »

Comme en écho et, dans le sillage d’une nouvelle visite de Manuel Valls à Marseille, près de 400 policiers (Raid, GIPN, CRS) ont été mobilisés une fois de plus pour un médiatique coup de filet dans la cité de la Castellane visant le trafic de drogue. Bilan ? 34 interpellations, quelques armes saisies avec 10 kilos de résine de cannabis, 600 grammes d’herbes…

Et si au lieu de jouer du muscle on écoutait enfin tous ceux - magistrats, policiers, éducateurs, médecins - qui dénoncent l’inefficacité du tandem « pénalisation-répression » alors qu’un Français sur dix consomme du cannabis ? Nombreux sont ceux qui pensent que la dépénalisation, a minima, voire la légalisation, pourrait avoir des effets positifs. le Ravi interroge donc les enjeux sanitaires, politiques et sociaux d’un scénario qui pourrait « chanvrer » la vie !

Michel Gairaud

5102 abonnés en 2015 ? On n’achète pas un journal libre, on finance son indépendance ! Pour que le Ravi redresse les bras, abonnez-vous et participez au Couscous Bang Bang Royal 2015

Au sommaire de l’enquête « Yes we can(nabis) ! », publiée dans le Ravi n°131, daté juillet-août 2015, avril 2013) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 10 Le "chanvrement" c’est maintenant ?
p. 11 Petit précis de cannabicologie législative
p. 12 "La dépénalisation existe déjà" (entretien avec Marc Lamola)
p. 12 Fumer c’est la santé
p. 13 En chanvre tout est possible ?
p. 13 Strip de Yakana : « Jour J, Heure H, bombe H »
p. 14 Les quartiers Nord marseillais face aux trafics
p. 14 Rencontre avec un cannabiculteur

Sur les plages abandonnées

Edito
le 3/07/2015

Ils ne rêvent que d’une chose : quitter au plus vite la Côte d’Azur, par d’autres tant convoitée, afin de rejoindre le nord de l’Europe. Mais pour les deux cents migrants bloqués au début de l’été près de Vintimille, à la frontière franco-italienne, la Riviera restera à jamais le cauchemar d’un campement d’infortune sur d’hostiles rochers. Des migrants ont aussi été parqués dans la petite gare de Menton Garavan. « La désobéissance est un devoir », s’est insurgé Roger Colombier, de la CGT Cheminots, auquel la complicité de la police et de la SNCF a rappelé de sombres heures de l’histoire de France.

Autre rive, autre plage, celle d’El-Kantaoui en Tunisie, endeuillée par le massacre de 38 touristes étrangers. Mais cet attentat, revendiqué par l’Etat islamique, ne ciblait pas que des occidentaux. Il s’agissait aussi, dans le sillage de celui du musée du Bardo, de piétiner les espoirs du peuple tunisien, dont la jeunesse a su, lors du printemps arabe, faire tomber une dictature et ouvrir la voie vers un régime où liberté rime avec laïcité. Ce n’est pas un hasard si un forum mondial des médias libres s’est tenu à Tunis en mars dernier. Ce n’est pas un hasard si le Ravi était sur place pour y défendre le droit de caricaturer.

De Vintimille à El-Kantaoui, ni invasion, ni guerre de civilisation : juste les effets dramatiques d’un monde en souffrance, rongé par trop d’inégalités, trop de dénis démocratiques, pas assez de justice, de culture et de fraternité.

le Ravi

Au sommaire du Ravi n°131, Juillet-Août 2015

le - 3/07/2015 -

La « grosse » enquête Yes we can(nabis) ! Et si... on dépénalisait ? Idée fumeuse ou stupéfiante ? Petit exercice de politique-fiction au pays des herbes de Provence. Faites tourner ! 5 pages d’enquête, de reportage, d’analyse, de dessins, sur les conséquences sociales, sanitaires, économiques de la pénalisation, de la répression ou de la légalisation du cannabis. Les enquêtes Explosion sociale chez Areva La restructuration du fleuron de l’atome français aura un coût (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org