Actualités

Faites le quartier

Marseille
le 18/07/2014

De nombreuses fêtes de quartier, ADN culturel de Marseille, n’auront pas lieu en 2014. Mais des collectifs se mobilisent pour remonter la pente, tisser un réseau et, avec ou sans l’appui des institutions, se réapproprier l’espace public… Quand la porte se referme, les Marseillais passent par la fenêtre. C’est ce qu’ils s’apprêtent à devoir faire avec la suppression de nombreuses fêtes de quartier. Suite à des coupes dans les subventions publiques, (...)

Lire la suite...

Appel du 18 juin des médias libres

le 18/06/2014

Le 18 juin, dans le prolongement de la rencontre nationale "des médias libres et de résistance" à Meymac (Corrèze), à laquelle le Ravi a participé, la "coordination permanente" issue des rencontres a lancé cet appel. Il liste (c’est un peu long mais quand on aime on ne compte pas) quelques unes des grandes revendications (il en reste encore) de la "presse pas pareille", des TV participatives, des radios associatives, du web non marchand... Qu’est-ce que le tiers secteur (...)

Lire la suite...

Biomass’carade

le 16/06/2014

La reconversion de l’usine thermique de Gardanne (13) en unité biomasse se poursuit. En dépit de toute logique écologique et, à terme, d’un impact positif pour l’emploi qui reste à démontrer… Un rassemblement des opposants à ce projet a lieu ce 19 juin à Gardanne... « L’appel d’offre biomasse était une bonne chose, estime Jean Ganzhorn. C’était même intelligent, mais les multinationales pervertissent les bonnes idées. » Membre du collectif SOS (...)

Lire la suite...

Moi, Olivier Py, la plume dans la plaie

le 13/06/2014

Premier artiste à la tête du festival d’Avignon depuis Jean Vilar, Olivier Py est entré en scène en s’opposant frontalement au Front national. Au point d’y laisser quelques plumes ? Tard le soir. La cour du Palais des Papes est vide. Olivier Py, seul sur le plateau nu, observe les étoiles dans le ciel balayé par un puissant mistral. « "Le ciel, la nuit, le texte, le peuple, la fête", disait Jean Vilar pour résumer le festival d’Avignon en cinq mots. » (1) (...)

Lire la suite...

Jacques Aubergy

Le diffuseur du mois
le 12/06/2014

Revenu à Marseille en 2005 pour ouvrir une librairie, L’Atinoir, et monter une maison d’édition du même nom, Jacques Aubergy cultive sa littérature politique à tendance anar juste en face… d’une église. Ça aurait pu être une provocation, mais c’est juste une coïncidence. En revenant à cinquante ans à ses premiers amours, Marseille et la littérature, après un exil en Amérique du Sud et dans la restauration collective, Jacques Aubergy a ouvert par hasard sa (...)

Lire la suite...

Voyage au centre de l’univers (européen)

le Ravi crèche à Bruxelles
le 11/06/2014

Taxée de technocratisme et d’ultralibéralisme, la commission européenne a mauvaise réputation. A raison ? Reportage dans le saint des saints bruxellois, à l’occasion d’une « visite d’information » aux frais de la princesse. « Je ne veux pas que vous partiez d’ici en pensant que nous sommes des technocrates ! », supplie le fonctionnaire de « l’unité information, communication, relations interinstitutionnelles, évaluation et planification de la direction (...)

Lire la suite...

A Strasbourg, un compromis de Parlement

le Ravi crèche à Bruxelles
le 10/06/2014

Les députés, qui n’ont qu’un droit d’amendement, recherchent en permanence le meilleur compromis possible. Mais ils doivent composer avec un exécutif européen qui tient la barre, sur un cap ultralibéral, et la pression des lobbies, qu’ils soient industriels ou gouvernementaux. Cet article a été enquêté avant les élections européennes et publié dans le Ravi daté mai 2014 (n°118) Un gigantesque bâtiment moderne de 220 000 mètres carrés, 766 députés, 1 500 (...)

Lire la suite...

Mairies FN : le bal des hypocrites

le 6/06/2014

Entre outrance et amateurisme, normalisation et collaboration, décryptage des premiers pas de l’extrême-droite dans les villes où elle s’est imposée. Un peu d’outrance, d’amateurisme, quelques caméras avec, en toile de fond, une droite au mieux attentiste et une gauche oscillant entre vigilance et impuissance : tels sont les premiers pas de l’extrême-droite dans les villes conquises en Paca. Marseille est un bel exemple. Mi-avril : le patron du FN 13, Stéphane (...)

Lire la suite...

« N’ayez pas peur »

Strasbourg, assemblée plénière du parlement européen ; 15-16 et 17 / 04/2014
le 4/06/2014

le Ravi a "testé" l’assemblée plénière du parlement européen dont nous publions ici le compte rendu. Depuis, les élections sont passées par là... Dans notre numéro de juin, chez les marchands de journaux en Paca dès vendredi, notre "contrôle technique de la démocratie" sera consacré à Camaret-sur-Aigues (84), l’une des villes en paca désormais aux mains de l’extrême droite... Mardi, 11h Après avoir raté de peu son avion, le journaliste du Ravi débarque dans le quartier (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 61 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Identités : une région skizo !

le 4/07/2014

Quelle est l’identité de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ? Tradition y rime souvent avec réaction. Mais pas toujours !

JPEG - 75.2 ko

Le monarque républicain a tranché : il y aura donc désormais 14 régions en France. Sur les 22 actuellement existantes, celles dont les frontières vont rester inchangées ne sont qu’une poignée : Aquitaine, Bretagne, Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais, Pays de Loire, la Corse et… Provence-Alpes-Côte d’Azur. Faut-il en conclure que notre région a une identité plus forte que le Languedoc-Roussillon ou Rhône-Alpes, pour ne parler que de ses deux voisines, appelées à fusionner avec, respectivement, Midi-Pyrénées et l’Auvergne ?

Rien de moins sûr ! Michel Vauzelle, le président (PS) de Paca, aime souligner combien sa région a une « longue histoire, des traditions fortes, une communauté de destin ». Mais lorsque, en 2009, il a lancé la campagne « donnons un nouveau nom à notre région », l’opération de communication a fait long feu. Si « Provence Méditerranée » menait la course en tête, l’appellation escamotait un peu trop la partie Alpine et la Riviera de Paca. Ce que l’on peine à nommer a-t-il vraiment une identité ?

Bien au-delà des frontières administratives, nous questionnons dans les pages suivantes les débats identitaires qui agitent notre région. Les urnes y expriment actuellement une tentation de repli au fumet xénophobe. Mais l’Histoire locale, marquée par la culture occitane, est aussi celle d’un pays d’immigration, de partage et de métissage. Quand pour certains célébrer les traditions consiste à marcher au pas, au son du fifre et des tambours, après un âge d’or fantasmé, d’autres fêtent un joyeux mescladis de culture, de lutte, et de tchatche sans cesse réinventé…

Michel Gairaud

Au sommaire de la grosse enquête « Identités : une région skizo ! », dans le Ravi n°120, daté juillet - août 2014, actuellement chez les marchands de journaux en Provence Alpes Côte d’Azur.
Page 08 Tous les Pacaïens, toutes les Pacaïennes...
Page 09 Paca maintenue
Page 10 Arles : la lutte traditionnelle
Page 10 Tribune libre "Du genre à ne pas avoir de genre", par Bernard Turle
Page 11 Identitaires : aux niçois qui mal y pensent
Page 12 La langue d’Oc, messagère du monde. Une tribune d’Olivier Schneider

Ostentatoirement Ravi

le 4/07/2014

Afin de célébrer l’été et le sport, Christian Estrosi a frappé fort. Le député maire UMP de Nice a pris un arrêté interdisant, durant la coupe du monde, « l’utilisation ostentatoire de tous les drapeaux étrangers dans l’hyper-centre ». Dans la ligne de mire du secrétaire général de l’association des « amis de Sarkozy » (elle existe !) : les supporters des Fennecs, l’équipe Algérienne. La France est un beau pays où il ne fait pas bon partout être jeune, avoir un père ou un grand père issu des anciennes colonies, habiter dans les quartiers où la société relègue les plus pauvres et oser venir festoyer en centre ville.

Qui dit mieux ? A Marseille, le maire FN d’arrondissement, Stéphane Ravier, a interdit dans les centres sociaux, l’usage d’une autre langue que le français au nom de la défense « de l’identité ». Il ne vise bien entendu pas les locuteurs anglophones ou serbo-croates... Au Pontet, dans le Vaucluse, un autre maire d’extrême droite, Joris Hébrard, a supprimé la gratuité de la cantine pour les plus démunis afin de « responsabiliser les familles ». Lui, au moins, ne fait pas de tri : les pauvres, qu’ils soient français depuis plusieurs générations, depuis quelques heures ou étrangers, ce sont tous des fainéants qu’il faut savoir mater…

Mais oublions un peu les fâcheux et les fachos. L’heure est au farniente les pieds dans l’eau, aux rêveries la tête dans les étoiles. Le temps d’un été, le Ravi se rebaptise lou Ravi en agitant ostentatoirement le drapeau de ses racines provençales et occitanes. Elles nous renvoient à une histoire - et des histoires - faite de métissage. L’art des troubadours, n’en déplaise à ceux qu’enivrent les effluves Bleu Marine, a des origines arabes. La méditerranée n’a jamais eu de frontières. Et c’est tant mieux.

le Ravi

Au sommaire du Ravi n°120, juillet-août 2014

le - 4/07/2014 -

La grosse enquête Identités : une région schizo ! Quelle est l’identité de Provence-Alpes-Côte d’Azur ? Paca est-il la région de Jean-Marie ou de Zinedine ? 5 pages d’enquêtes, d’analyses et de dessins au pays du joyeux mescladis des identités multiples… Supplément « et si » le Ravi cherche sa crèche Et si on luttait pour l’accès au logement ? le Ravi a réuni un groupe d’habitants de la cité de La Viste, au nord de Marseille. Initiés au (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org