Actualités

La science qui déchire

Altéo, à chacun son expertise scientifique
le 9/12/2016

L’expertise scientifique, arbitre des conflits environnementaux liés aux industries, est-elle toujours indépendante et fiable ? Le dossier des « boues rouges » d’Altéo, où chacun brandit sa vérité, est un bel exemple. Janvier 2015, le Ravi traîne son stylo dans le quartier résidentiel qui jouxte la décharge de Mange Garri, là où l’usine Alteo de Gardanne stocke des milliers de tonnes de déchets de bauxite, le déchet solide des fameuses boues rouges. Certains riverains (...)

Lire la suite...

Primaires & démocratie participative : « Une stratégie de relégitimation pour les élus »

Un entretien avec Rémi Lefebvre, université Lille 2
le 28/11/2016

Professeur de sciences politiques à l’université de Lille 2, spécialiste des partis et de la démocratie participative, Rémi Lefevbre revient sur la « concertationnite » aiguë qui touche nos élus. Une maladie qui n’est pas une bonne nouvelle pour la démocratie. Pourquoi cette prolifération de consultations et autres concertations citoyennes ? Les primaires, comme la démocratie participative, sont des stratégies de relégitimation pour les élus. La meilleure preuve, c’est (...)

Lire la suite...

Le point "G"

Un documentaire sur le "système G" à Marseille
le 28/11/2016

Un documentaire - "Le système G" - vient déconstruire le clientélisme à la sauce marseillaise : "G" comme Gaston Defferre, Guérini, Gaudin... Pédago et courageux. Diffusion sur France 3 Provence ce lundi 28 novembre après le Soir 3 (23h30). « A cette époque, j’étais comestible », roucoule le sénateur-maire (LR) de Marseille Jean-Claude Gaudin en brandissant une photo de lui de 1965. Ce n’est pas un documentaire sur les mœurs de nos édiles. Mais, pour le coup, le « système (...)

Lire la suite...

Poubelles pleines et ventres vides

Reportage sur les glaneurs alimentaires à Marseille
le 26/11/2016

Ils sont passés des champs de patates aux containers des supermarchés. Avec de moins en moins de sous dans le portefeuille et de plus en plus de nourriture à la poubelle, à Marseille comme ailleurs, les glaneurs alimentaires sont de plus en plus nombreux. Le bobo à progéniture s’affaire sur le boulevard Eugène Pierre (Marseille 5ème). Dans vingt minutes le Super U fermera ses portes et il a encore du fromage à acheter. Dehors Aïda, Radu (1) et une dizaine d’autres, cabas à (...)

Lire la suite...

En vert et contre tout !

Financement participatif pour "Irrintzina" : "le cri de la génération climat"
le 26/11/2016

Avec Irrintzina, les Marseillais de Fokus 21, au-delà la bataille autour de la question du climat, démontrent la puissance de feu de nos médias. Le Ravi et Fokus 21, c’est une vieille histoire. La première fois que le mensuel qui ne baisse pas les bras et ce « média citoyen créateur de liens » ont bossé ensemble, remonte au festival sur les monnaies alternatives, Festi’fric, pour lequel le Ravi avait tricoté un de ces suppléments dont on a désormais le secret. Et depuis, de (...)

Lire la suite...

Moi, Frank Mc Court, yankee trop puissant

Portrait satirique de Frank Mc Court, le nouveau propriétaire de l’OM
le 24/11/2016

Le milliardaire américain est le nouveau propriétaire de l’OM. Sans attendre que la vente soit finalisée (ce portrait satirique a été rédigé juste avant sa nomination), il multipliait déjà entretiens et promesses. Mais aux USA, Mc Court est connu pour s’être enrichi en coulant les Dodgers, le club de baseball de Los Angeles… Un homme élégant, la soixantaine grisonnante, aux faux airs de Laurent Ruquier, fait des bonds sur la Canebière devant la vitrine de la boutique (...)

Lire la suite...

Le Christos s’est arrêté à Marseille

Quand un auteur Grec raconte des "histoires vraies" marseillaises
le 23/11/2016

Christos Chryssopoulos, auteur grec en résidence à Marseille, a arpenté les rues de l’antique Phocée tout l’été pour recueillir les « histoires vraies » de ses habitants. Et bien plus… Un pot de colle et quelques affiches à la main, Christos Chryssopoulos nous donne rendez-vous à la gare de la Blancarde. Il affiche dans la rue des photos qu’il a prises de Marseille accompagnées de quelques mots de René Allio, « ce sont les vrais monuments marseillais », tirés de (...)

Lire la suite...

Education populaire et culture : continuons le début !

Une tribune libre par Benjamin Dubreuil et Vincent Clavaud des Céméa
le 22/11/2016

Le projet d’éducation populaire à l’épreuve du temps présent ! Benjamin Dubreuil, responsable national du « pôle culture » des Céméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active) et Vincent Clavaud, chargé de mission de ce pôle missionné sur Avignon, s’interrogent sur le rôle de l’éduc pop en ce début de siècle… L’année 2015 a été traversée par des événements d’une grande violence. Des repères culturels qui semblaient (...)

Lire la suite...

De l’art de picoler

Petite balade autour des differentes facon de consommer le vin
le 21/11/2016

A chacun sa façon de consommer et d’apprécier le vin : petite balade éthylique marseillaise… Si certains se la jouent nouveaux riches avec bateau et vin naturel (lire page 16), d’autres, moins bling-bling, emmènent avec eux sur les rochers de Malmousque du Rosé de mauvaise facture qu’ils ouvrent en poussant très fort sur le bouchon à l’aide d’un jeu de clés, faute d’avoir pensé au tire-bouchon. Peu importe le flacon… « Ah oui, on en a qui (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 115 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Recherche gauche désespérément

La grosse enquête
le 1er/12/2016

Peut-on se passer de son bras gauche ? Déjà absents du Conseil régional et de l’assemblée départementale varoise, le PS, le PCF et EELV pourraient faire Fanny aux législatives en Paca. Mais au fait, c’est par où la gauche ?

JPEG - 74.6 ko

Au secours !

Pas une seule voix pour s’opposer ! En novembre, les élus de droite et d’extrême droite du Conseil régional ont voté à l’unisson une motion refusant d’accueillir en Provence-Alpes-Côte d’Azur quelques réfugiés délogés de Calais. Le spectacle de cette assemblée, où ne siègent plus le PS, le PCF ou EELV, est-il appelé à se généraliser ? Déjà lors des assemblées du Conseil départemental du Var les débats n’ont lieu qu’entre des Républicains, une poignée d’élus du centre droit, et un Front national incarnant la seule opposition.

La perspective de l’élimination, dès le premier tour de la présidentielle en avril prochain, de tous les candidats de gauche et écologistes, semble un scénario sérieusement envisageable. Nombreux sont les électeurs qui redoutent de devoir arbitrer, in fine, un match entre François Fillon, avec sa potion amère conservatrice et ultra-libérale, et Marine Le Pen, avec sa révolution nationale ultra-autoritaire et xénophobe. Ce n’est même plus « au secours, la droite revient ! », c’est « au secours, la gauche s’en va ! ».

Mais la gauche, c’est par où ? Pas par moi martèle Emmanuel Macron, l’ancien ministre de l’Economie de François Hollande, désormais « ni de droite, ni de gauche ». Pour faire face à Fillon, le nouveau Thatcher Républicain, faut-il une ligne à la Manuel Valls, un Tony Blair à la française ? Ou bien un Jean-Luc Mélenchon, co-fondateur du parti de gauche, mais qui préfère désormais s’adresser au « peuple » avec ses « Insoumis » ? Alors, fin de partie pour la gauche ? Ou longue agonie des partis ?

Michel Gairaud

Au sommaire de l’enquête « Recherche gauche désespérément », publiée dans le Ravi n°146, daté décembre 2016) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 8 "A gauche toute !"
p. 9 "Les professionnels de l’humain"
p. 10 "Législatives : Bérézina en vue"
p. 10 "A Istres, plus c’est gros, plus ça passe"
p. 11 Strip de Yakana : "L’hémisphère de l’hémiptère"
p. 12 "Des jeunes énervés !"
p. 12 Test : êtes-vous vraiment de gauche

Courage Fillon !

L’édito
le 1er/12/2016

Et les yeux levés vers le ciel, à genoux petits enfants, avant de fermer les paupières, font une dernière prière : petit papa Fillon, quand tu descendras du ciel, avec des réformes par milliers, n’oublie mon petit soulier ! Le nouvel homme fort de la droite a promis de nous apporter tous les beaux joujoux dont le Medef a rêvé : 500 000 fonctionnaires en moins, fin de l’Impôt de solidarité sur la fortune, 39 heures dans le public, 48 heures dans le privé, plus 2 % de TVA, déremboursement de nombreux médicaments, suppression d’un jour férié… Et sans parler du reste : remise en cause de l’adoption pour les couples homosexuels, limitation des prestations sociales pour les immigrés, rapprochement avec la Russie de Poutine !

Un programme plébiscité en Provence-Alpes-Côte d’Azur par 74,5 % des participants à la primaire de la droite. Seule la région Pays de la Loire, où l’ancien 1er ministre de Sarkozy peut compter sur son fief dans la Sarthe, a fait preuve d’encore plus d’enthousiasme. Courage Fillon ! Et courage à vous toutes et tous pour l’année électorale qui se profile. Mais parce que c’est le mois du santon, parce que c’est la bonne saison pour offrir, parce qu’un journal libre ne s’achète pas mais se finance, nous lançons une nouvelle formule réservée aux cadeaux et aux nouveaux abonnés : 20 euros pour recevoir nos 6 prochains numéros, façon de lire et faire lire la presse pas pareille pendant la campagne de la présidentielle et des législatives. Avec le Ravi, c’est tous les mois Noël !

Au sommaire du Ravi n°146, décembre 2016

le - 1er/12/2016 -

La « grosse » enquête Recherche gauche désespérément Peut-on se passer de son bras gauche ? Déjà absents du Conseil régional et de l’assemblée départementale varoise, le PS, le PCF et EELV pourraient faire Fanny aux législatives en Paca. C’est par où la gauche ? Séquence enquêtes Quand le TER déraille Dette, désengagement de l’Etat et de la Région, réseau ferroviaire non entretenu malgré les alertes des cheminots : les TER ne sont pas en bonne voie en Paca. Ça sent (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org