Actualités

Grande Tchatche sur le Front National

Entretien avec Elsa Di Méo, fondatrice du Forum républicain, conseillère régional PS
le 24/10/2014

Diffusion de la Grande Tchatche, l’émission politique mensuelle du Ravi sur radio Grenouille en direct ce vendredi 24 octobre à 18 heures (88.8 sur la FM marseillaise) et en écoute en streaming dans la rubrique Grande Tchatche du www.leravi.org . Lors de la naissance d’Elsa Di Méo, en janvier 1982, François Mitterrand, alors très populaire à gauche, gouvernait la France avec le parti communiste. Le tournant de la rigueur n’était pas à l’ordre du jour et le Front (...)

Lire la suite...

Par la grâce de l’élu

Et si on combattait les difficultés d’accès au logement ?
le 13/10/2014

Un bon moyen d’accéder à un logement reste le clientélisme. Une tradition locale très partagée dans les quartiers Nord de Marseille... « En deux jours ça a été réglé, j’ai eu mon appartement. » Alors qu’à Marseille 38 000 demandes de logement social sont en attente, il y a parfois des petits miracles, comme celui vécu par Zahra (1) dans les quartiers nord de Marseille. Après avoir passé en vain un an à faire le siège de sa mairie de secteur et de son office HLM, cette (...)

Lire la suite...

Pizzorno, roi des ordures

Dans le Var, ça sent bon la lavande mais aussi les poubelles…
le 10/10/2014

Dans le Var, ça sent bon la lavande mais aussi les poubelles… Dans un des rares départements de France à ne pas avoir de plan de gestion des déchets ménagers, le groupe Pizzorno a assis son pouvoir sur une montagne de bordilles… « Les petits arrangements suffisent ! Nous allons alerter la ministre de l’écologie et poursuivre le recours au niveau juridique. » Jean-Luc Longour, maire UDI du Cannet-des-Maures qui se bat depuis des années pour la fermeture de la décharge du (...)

Lire la suite...

Des bâtisseurs d’avenir

Et si on combattait les difficultés d’accès au logement ?
le 9/10/2014

Des Habeilles de Saint-Mauront (3e) aux Castors de la Germaine (15e), en passant par le village de Marinaleda en Espagne, la parole est à des battants qui ont su unir leurs efforts pour accéder à la propriété collective ou à l’habitat participatif. Bzzzzz ! Le quartier Saint-Mauront de Marseille, l’un des plus pauvres de France, bourdonne aujourd’hui d’activité grâce aux Habeilles. Un collectif d’habitants, qui porte depuis deux ans et demi un projet (...)

Lire la suite...

La gauche ? Au fond, à droite...

Un entretien avec Alain Badiou
le 8/10/2014

Le philosophe et écrivain Alain Badiou, auteur, entre autres, du célèbre « De quoi Sarkozy est-il le nom ? » est à Marseille, du 8 au 12 octobre. Il va intervenir du Toursky aux Variétés, en passant par la Busserine, le festival « Les Littorales » ou encore les Moulins Maurel (infos sur la programmation ici) . A l’initiative, entre autres, de l’association Alt(r)a Voce ou Pensons le matin, cet événement, dont le Ravi est partenaire, a été l’occasion, pour nous (...)

Lire la suite...

Gaudin préfère le curé à l’instit’

Le sénateur-maire UMP de Marseille délaisse l’école publique au profit du privé
le 7/10/2014

Si la rentrée scolaire s’annonce une nouvelle fois épique dans les écoles publiques de Marseille, l’enseignement privé y rayonne. Par la grâce de Jean-Claude Gaudin. Jadis prof d’histoire dans le privé, le sénateur-maire UMP de Marseille est resté un ardent défenseur de l’enseignement dit « libre » (1). Alors que la rentrée s’annonce une nouvelle fois chaotique dans les établissements publics à cause de l’impréparation de la réforme des rythmes scolaires (...)

Lire la suite...

« Et comme le disait Kundera… »

Aubagne (13), conseil municipal du 11/07/2014
le 6/10/2014

le Ravi teste chaque mois un conseil municipal en région Paca pour surveiller le fonctionnement de la démocratie locale. Ci-dessous, Aubagne (UMP) dans les Bouches-du-Rhône (en illustration le maire, Gérard Gazay). Dans le numéro daté octobre du Ravi, en vente chez les marchands de journaux, nous avons testé le conseil communautaire Sud Sainte Beaume (83). 17h38 « Non c’est réservé à La Provence et à La Marseillaise », s’entend répondre le Ravi lorsqu’il demande à (...)

Lire la suite...

le Ravi cherche sa crèche

Et si on combattait les difficultés d’accès au logement ?
le 1er/10/2014

Comment faire pour combattre les difficultés d’accès au logement ? le Ravi a réuni un groupe d’habitants de la cité de La Viste, au nord de Marseille. Initiés au journalisme, ils ont posé les enjeux, mené des enquêtes, rédigé des articles et questionné des solutions. Et si on avait recours à des réquisitions publiques ? Et si on développait les expériences d’habitats groupés ? Et si on utilisait les nouvelles technologies pour faire face au logement d’urgence ? Avec (...)

Lire la suite...

« Du genre à ne pas avoir de genre »

"Une région skizo ?" - Tribune libre de Bernard Turle, auteur, traducteur
le 30/09/2014

Bernard Turle vit dans le Var et traduit des auteurs du monde entier. Il a publié Autopsie d’une inquiétude, essai qui interroge le mauvais air du temps qui impreigne notre région plébiscitant le FN. Il s’interroge ici pour le Ravi sur « l’identité ». Qui suis-je ? Quau siau ? Who am I ? Malgré les apparences, je m’en moque, je n’ai pas besoin de m’étiqueter, ni provençal ni autre. Mon régionalisme n’a rien de traditionaliste et de restrictif, (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 65 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Partis politiques : état de recomposition avancée

L’enquête
le 3/10/2014

Qu’ils dégagent tous ? Mais pour quoi faire ensuite et au profit de qui ? Les partis sont en crise et avec eux notre capacité à prendre en main nos affaires communes.

JPEG - 71.8 ko

A gauche, c’est la crise finale ! La défaite au Sénat n’en est qu’un épisode de plus. La Haute Assemblée avait basculé à gauche en 2011, pour la première fois dans l’histoire de la Vème République. Son retour à droite indiffère pourtant le tandem Hollande-Valls. C’est que la nouvelle majorité pourrait in fine leur apporter un soutien moins compté que la précédente, indocile, qui additionnait communistes, écologistes et radicaux de gauche.

Le Front de gauche est au bord de l’explosion, tiraillé entre des stratégies électorales qui opposent le PCF, replié sur ces rares bastions, et le petit parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, qui préfère désormais s’adresser directement au « peuple » plutôt que par l’intermédiaire de son propre parti. Le NPA est redevenu clandestin et inaudible. Les écologistes sont toujours divisés vis-à-vis des compromis utiles, ou non, à faire avec le PS. Les partisans d’une « Nouvelle Donne » se cherchent encore et il n’y a pas en France d’initiative citoyenne du type « Podemos »

A l’UMP, Nicolas Sarkozy bénéficie du goût des militants pour l’homme providentiel. Mais hors du parti, son retour en politique, alors qu’il est lié à de nombreuses affaires, enthousiasme peu. Le cœur de la droite balance entre l’envie de fraterniser avec son extrême et celle de rebâtir un projet sur des bases plus républicaines. Une franche hostilité - sur le mode « qu’ils dégagent tous ! » - est l’opinion la mieux partagée à l’égard des partis. L’horizon est donc dégagé pour un FN toujours minoritaire mais qui, lui, réussit encore à mobiliser toutes ses troupes.

Pour remonter, il faut parfois d’abord toucher le fond. Nous y sommes. La grande recomposition qui débute dépasse les cadres partisans : l’enjeu c’est notre capacité à s’associer pour prendre en main un destin commun, c’est celle à pouvoir refaire ensemble « politique ».

Michel Gairaud

Au sommaire de la grosse enquête « partis politiques : état de recomposition avancée », dans le Ravi n°122, daté octobre 2014, actuellement chez les marchands de journaux en Provence Alpes Côte d’Azur.
Page 10 & 11 Recherche gauche désespérément
Page 11 « Hollande forever »
Page 12 L’UMP mal à droite
Page 12 La gauche ? Au fond, à droite
Page 13 Le PS 13 dans tous ses états généraux

La ligne noire

le 3/10/2014

Notre région est toujours à la pointe de l’innovation. Les deux uniques sénateurs d’extrême droite de France, et de l’histoire de la Vème République, se sont fait élire en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Et encore ! Si le FN et les époux Bompard avaient réussi à s’entendre dans le Vaucluse, la Paca aurait sans peine envoyé trois frontistes sous les dorures du palais du Luxembourg. David Rachline, 26 ans, maire de Fréjus, est donc désormais le benjamin de la Haute Assemblée accompagné par Stéphane Ravier, maire du 7ème secteur de Marseille.

Cela était-il joué d’avance dans une élection indirecte où pèse pour l’essentiel le vote des conseillers municipaux et de leurs délégués ? Ce n’est jamais aussi simple lors d’une sénatoriale ! Stéphane Ravier pouvait compter sur 210 voix. Il en a recueilli 431. David Rachline a cumulé 401 suffrages là où il aurait dû en rassembler 215. Dans le Vaucluse, le FN a obtenu 137 voix au lieu des 90 attendues…

En clair, dans les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse, 444 « grands » électeurs, officiellement non affiliés au FN, ont plébiscité le parti Lepéniste. Qui sont-ils ? Probablement de nombreux « petits » élus sans étiquette. Mais aussi des élus UMP ayant franchi la ligne noire : une dérive à l’image de celle d’une partie de leurs électeurs dans une région où le vote FN capte pour l’essentiel les suffrages de classes moyennes radicalisées. L’entrée au Sénat de l’extrême droite ne bouleverse pas la donne politique. Mais elle la banalise dangereusement une fois de plus.

le Ravi

Au sommaire du Ravi n°122, octobre 2014

le - 3/10/2014 -

La grosse enquête Partis politiques : état de recomposition avancée Qu’ils dégagent tous ? Mais pour quoi faire ensuite et au profit de qui ? Les partis sont en crise et avec eux notre capacité à prendre en main nos affaires communes. 4 pages d’enquête, d’analyse, de reportage et de dessins. Les enquêtes De l’eau dans le gazoduc Le projet de gazoduc « Eridan », qui traverse Vaucluse et Bouches-du-Rhône, suscite de nombreuses oppositions, fédérant associations et (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org