Contact

Abo, dons, adhésions

Une petite ligne, et ça repart

le 24/06/2010

Le contrat de projet Etat-Région, qui court jusqu’en 2013, prévoit la modernisation ou la réouverture de nombreuses lignes de TER. Mais entre la théorie et la pratique...

Avignon TGV / Avignon centre In. Les études se poursuivent et les travaux doivent s’engager pour relier en TER la gare TGV au centre d’Avignon, en 2013, et rouvrir la ligne Sorgues-Carpentras, en 2014. Off. Frédéric Laugier, secrétaire général en Paca de la Fédération nationale des usagers des transports (Fnaut) : « Là, nous applaudissons ! On s’attend à un succès considérable. Mais pourquoi ne pas avoir construit dès le départ la gare TGV à proximité de la voix historique ? Il aurait alors été inutile d’investir 80 millions d’euros pour que le TER prenne le TGV ! »

Marseille / Aix-en-Provence In. La ligne a été réouverte en décembre 2008. Les travaux ont permis de doubler le nombre de circulations entre les agglomérations. La Région annonce 6 000 voyages par jour pour un taux de régularité de 95 %. La seconde phase d’augmentation de capacité est en cours jusqu’en 2012. Off. Frédéric Laugier (Fnaut) : « Le chantier a duré deux ans pour un coût de 200 millions d’euros. La ligne n’est toujours pas électrifiée et les trains roulent sur une double voie seulement sur un tiers du parcours. La fréquentation a doublé mais aussi le nombre de trains. Résultat : le taux d’occupation des trains n’a pas changé avec une moyenne de 40 voyageurs. C’est un échec. »

Marseille / Aubagne In. Le contrat de projet prévoit la poursuite de l’augmentation de la capacité de cette ligne. Avec 7 trains par sens en heure de pointe à l’horizon 2004. Off. Frédéric Laugier, Fnaut-Paca : « Si la SNCF ne change pas sa gestion, nous allons droit au mur. Faute de conducteurs en nombre suffisant, les accidents à répétition se multiplient sur cette ligne. »

Marseille / Toulon In. En 2014, un TER toutes les 30 minutes entre Marseille et Toulon. Off. Philippe Cretin, délégué varois de la Fnaut : « Le gros problème sur cette ligne, où circulent aussi des TGV et des Téoz, c’est qu’on n’arrive pas à faire rouler les TER que la SNCF a accepté de la Région pour des questions de gros sous. »

Cannes / Grasse In. Après 60 ans de fermeture, la ligne a réouvert en mars 2005, soit 18 allers-retours entre Grasse et Cannes, 1 train par heure environ dans chaque sens. Soit en moyenne 2 000 voyages journaliers. Off. Frédéric Laugier : « En réalité, la fréquentation est en chute libre. Plusieurs raisons : le Conseil général des Alpes-Maritimes subventionne des bus à 1 euro sur le même trajet. Le TER coûte 6 à 7 euros. Le choix est vite fait ! Ici comme ailleurs, la SNCF n’entretient pas assez la ligne et n’assure pas la régularité du trafic. »

Aix / Briançon In. A l’horizon 2015, l’objectif est une desserte toutes les heures, renforcée aux 30 minutes aux heures de pointe entre Aix et Manosque (Iter), et toutes les heures entre Aix et Gap. Off. Frédéric Laugier : « Cette ligne aurait fermé sans la volonté politique du Conseil régional. En 1998, avant les élections régionales, Jean-Claude Gaudin, président de la Région, a fait livrer à la va-vite des autorails peu fiables notamment en hiver. Depuis, un nouveau matériel roule à Briançon : très moderne mais hélas lui aussi très sensible au froid ! D’où de nombreuses pannes... »

Percée sous le Montgenèvre In. D’ici 2013, le projet Etat-Région prévoit les études de faisabilité économique et technique du projet de percement du tunnel ferroviaire du Montgenèvre afin de relier Marseille à Turin, via Briançon. Off. Va falloir être patient avant que les travaux ne débutent...

Nice / Digne & Digne / Saint-Auban In. Régionalisation de la ligne Nice-Digne, dite « le train des Pignes », et poursuite des études pour la réouverture de la ligne entre Digne et Saint-Auban... Off. Frédéric Laugier : « C’est Veolia qui a actuellement la concession du train des Pignes. Malgré un matériel vétuste, elle assure un service de qualité. La Région va-t-elle décider de confier la ligne à la SNCF qui gère de façon catastrophique le reste du réseau ? Ouvrir la ligne Digne-Saint-Auban est primordial pour développer un axe Marseille-Digne et faire du train des Pignes autre chose qu’un amuse touriste. »

M.G.

@-Leravi - http://www.leravi.org