Contact

Abo, dons, adhésions

Moix

le 19/07/2010

Nuit du 4 au 5 août 1962, mort de Marylin Monroe. « Quelque chose doit craquer » : c’est le titre du film que George Cukor tournait avec elle. Inachevé.

4 septembre 1962 : je décide de naître en dépit d’une forte dépression intra-utérine. Inachevé, déjà. Qu’être dans un monde sans Marylin ?

Longtemps, j’ai dessiné dans les marges des cahiers en pestant contre le monde. En silence, doucement. De forts penchants négatifs m’ont permis de ne faire partie de rien, de ne m’engager dans rien, de ne jamais être constructif (ce mot encore me fait peur). Puis, lassé sans doute de tant de doute, j’ai mis mes crayons dans des valises, les valises dans des avions et j’ai perdu un peu plus de temps à chercher ailleurs le goût d’une enfance africaine. Haïti, Pakistan, Afghanistan … J’y ai un peu dessiné, mais toujours dans les marges, celles des rapports, des comptes-rendus, des « logical frameworks ». Pour un peu, je me serais cru indispensable au bonheur des gueux. Mais je viens juste de comprendre que ma place était plus dans les marges qu’au beau milieu de la page et que j’étais plus esquisse, brouillon, à-peu-près et interstice, qu’affirmation, que geste droit, que phrase forte.

Une encre noire, un pinceau, une plume, tout cela vibre et parle et le trait parfois échappe à la main. Et comme j’ai l’âme moqueuse, rêveuse et criticailleuse, que je vois le noir avant le blanc, la paille avant la poutre et le bœuf avant le souffle, j’ai décidé de faire du dessin de presse. Je parle beaucoup de moi. Je m’appelle Moix.

http://www.moix.fr/

info portfolio

@-Leravi - http://www.leravi.org