Contact

Abo, dons, adhésions

Slogans

Edito
le 2/03/2012

Alors, « le changement c’est maintenant » avec François Hollande ? Ou bien l’avenir est-il toujours « la France Forte » de Nicolas Sarkozy ? « La voix du peuple, l’esprit de la France » va-t-il prendre le visage, à peine relifté, de l’extrême droite de Marine Le Pen ? Ou alors « place au peuple ! » et à une autre France, « la belle, la rebelle » , celle de Mélenchon ? A moins que « le vote juste » d’Eva Joly trouve ses électeurs. Ou qu’ils renvoient la balle au centre avec François Bayrou, convaincu qu’ « un pays uni, rien ne lui résiste »

Les slogans sont prêts, les affiches imprimées. Le 16 mars, le couperet des 500 signatures est tombé avec, dans la foulée, l’annonce officielle des dix candidats. Le grand show de l’élection présidentielle a commencé avec ses grandes messes militantes, ses affrontements millimétrés sur les plateaux télévisés, le flot incessant des analyses des commentateurs autorisés.

D’où vient le malaise ? Du marketing politique qui repousse à l’arrière-plan le débat démocratique sur des choix qui vont pourtant modeler notre vie et notre société ? De la personnification permanente d’enjeux avant tout collectifs ? Du sentiment que le pouvoir se cache ailleurs qu’au palais de l’Elysée où l’on doit désigner le nouveau monarque républicain ? Dans les salons feutrés de nos banques par exemple. Mais aussi dans notre capacité, ou non, de prendre notre destin en main. Le bulletin de vote peut y aider mais ne suffira pas…

le Ravi

Pour voter le Ravi, en s’abonnant au « mensuel régional qui ne coûte pas les yeux de la tête », c’est ici ! Abonnez-vos amis ! Abonnez-vos ennemis !

@-Leravi - http://www.leravi.org