Contact

Abo, dons, adhésions

Et maintenant ?

Edito
le 7/05/2012

C’est en Provence-Alpes-Côte d’Azur qu’est née la machine UMP à caresser dans le sens du poil l’extrême droite  : la droite populaire, fondée par un député du Vaucluse, Thierry Mariani, candidat du parti présidentiel lors des dernières régionales, avec Lionnel Luca (06). De Philippe Vitel (83) à Maryse Joissains (13), en passant par Valérie Boyer (13), les élus locaux sont légions, dans le sillage de Sarkozy, à avoir parié qu’il suffisait de reprendre le fonds du commerce du Front national pour lui tordre le cou. Cela n’a pas marché et c’est logique !

Paca figure ainsi une fois de plus sur le podium des régions ayant plébiscité lors du 1er tour le FN avec 24 % de suffrage, soit six points de plus que sa moyenne nationale déjà exceptionnelle. Le Vaucluse décroche la 1ère place du palmarès des départements Lepénistes avec 27 % des suffrages. « Bienvenue à Facho-land ! » titrait notre enquête sur le système Bompard, le maire d’extrême droite d’Orange, le mois dernier.

Et maintenant ? La défaite de Nicolas Sarkozy va entraîner une inévitable explosion puis une recomposition de la droite républicaine. Notre région sera-t-elle à nouveau le terrain de jeu des apprentis sorciers tentés par l’union de toutes les droites ? Victorieux, François Hollande a désormais, avec le parti socialiste allié à des écologistes affaiblis aiguillonnés par un Front de Gauche émergeant, la lourde tâche de prouver que l’alternance ouvre des alternatives. Faute de quoi, un boulevard s’ouvrira pour ceux qui rêvent d’imposer une société sécuritaire, inégalitaire et ouvertement xénophobe.

le Ravi

Votez le Ravi, « le mensuel régional utile qui ne baisse jamais les bras ». Abonnez-vos amis ! Abonnez-vos ennemis ! Pour s’abonner en ligne c’est ici.

@-Leravi - http://www.leravi.org