Contact

Abo, dons, adhésions

Terre de liens : une richesse à cultiver

Une tribune de Pierre Fabre, agriculteur bio, président de Terre de Liens Paca
le 28/01/2013

Convoitées, surexploitées, et exposées à la spéculation immobilière, les terres agricoles, socle de notre alimentation et de nos paysages, se font de plus en plus rares dans l’hexagone. Face à ce constat, le mouvement Terre de liens se propose de mettre en place des actions et de développer des outils innovants pour la préservation, l’acquisition et la transmission du foncier agricole.

L’association qui permet la sensibilisation et la mobilisation citoyenne sur les territoires, la Foncière, outil financier de l’Economie sociale et solidaire qui permet l’acquisition collective de foncier grâce à l’épargne solidaire, le Fonds de dotation (bientôt fondation reconnue d’utilité publique) qui permet de recevoir des dons, des legs ou du mécénat, sont les trois piliers sur lesquels repose le mouvement Terre de liens.

Comme dans de nombreuses régions de France, en Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) la situation du foncier agricole est alarmante. Sur le littoral, les terres destinées à l’agriculture auront bientôt disparu (estimation à 15 ans pour les plus optimistes) ; en milieu rural, le développement non planifié des résidences secondaires, de l’activité touristique ou des zones d’activité mite peu à peu les territoires et rend la concurrence d’usage très vive ; en zone périurbaine, la pression foncière est telle qu’il est difficile de préserver ou d’acquérir du foncier agricole. Pourtant, le potentiel de production alimentaire (biologique) de cette région ensoleillée est bien réel et permet de nourrir les réflexions sur l’autonomie alimentaire de ce territoire.

Face à ce constat, l’association régionale Terre de liens Paca s’est fixée plusieurs axes de travail pour répondre à ces problématiques. La mise en place d’un réseau de bénévoles, notamment à travers la structuration de groupes locaux, permet des actions de sensibilisation des citoyens et des élus, de construction de partenariats avec les collectivités, d’accompagnement de projets d’acquisition collective publique ou privée...

Quatre fermes acquises par la Foncière sur le territoire ont permis l’installation ou le maintien d’agriculteurs. Aujourd’hui, l’association s’est lancée un nouveau défi : le rachat d’une ferme commune avec la Communauté d’agglomération d’Aubagne. Située en zone périurbaine à haute pression foncière, cette « ferme des Jonquiers » sera emblématique de la résistance à l’artificialisation totale d’un territoire et permettra à une population urbaine d’avoir accès à une alimentation de proximité et de qualité.

A travers Terre de liens, chaque citoyen peut œuvrer sur son territoire pour la pérennisation du foncier agricole et le développement d’agricultures respectueuses de l’environnement : en devenant adhérent de l’association, bénévole ou en plaçant son épargne à la foncière Terre de liens (parts de 100 euros) pour permettre l’acquisition de la « ferme des Jonquiers ».

Pierre Fabre, agriculteur bio, président de Terre de liens Paca

Pour plus d’infos : paca@terredeliens.org 09 70 20 31 24 www.terredeliens.org

@-Leravi - http://www.leravi.org