Contact

Abo, dons, adhésions

Pour ou contre Marseille Provence 2013 ?

Catch-à-Tchatche
le 26/03/2013

Chaque mois, un sujet fait "tchatcher" à la rédaction du Ravi. En février, c’était la fameuse capitale européenne de la culture...

Pour


Depuis 2007 - 5 ans déjà ! - que Marseille a postulé pour devenir capitale européenne de la culture, le Ravi multiplie les enquêtes sur les véritables objectifs de ce grand barnum d’ingénierie culturelle. Et d’interroger le paradoxe de ces artistes précarisés mais mobilisés pour ré-enchanter un territoire au bord de l’asphyxie économique et politique. Et de rappeler qu’un train de saltimbanques peut en cacher un autre, celui des promoteurs immobiliers pour lesquels « rénovation urbaine réussie » rime avec « pauvres au musée des vieilleries ». Marseille Provence 2013 ? Nous y sommes ! Alors allons-y ! Multiplions toutes les semaines les grandes clameurs en occupant les rues pour y faire la fête et y revendiquer. Marseille a semi-piétonnisé son Vieux Port ? Faisons tomber les dernières barrières et chassons-y toutes les voitures afin de le transformer en agora publique. Le budget de MP 2013 est de 100 millions d’euros ? Bravo ! Accordons-en trois fois plus à tous ceux qui, refusant le clivage entre « excellence artistique » et socio-culturel, donnent sens à nos villes, nos quartiers, en faisant œuvre d’éducation populaire. La capitale européenne est le cheval de Troie d’une révolution métropolitaine ? Chiche ! Mettons à bas les baronnies plus soucieuses de tenir leurs clientèles que de servir l’intérêt public. Eteignons les télévisions. Approprions-nous les salles de spectacle et d’exposition. Soyons les acteurs de nos cités. En 2013 et après !


Michel Gairaud



Contre


Comme au soir du 6 mai, les sirènes ont retenti dans le port de Marseille. Mais Hollande s’en va t’en guerre alors, pour MP 2013, il envoie son Ayrault... Mon gosse ayant de la fièvre, on suit les « festivités » par la fenêtre. La « grande clameur  » fait moins de bruit qu’un soir de championnat et les bouts de feux d’artifice fleurent bon le comice agricole, avec, comme ambassadrices sur France 3, les potiches de «  Plus belle la vie  ». Ça piétine de lieu en lieu, comme un mauvais remake de la «  Nuit blanche  » parisienne. Moi, quand la culture marche au pas et dans les clous, je reste dans ma turne. Surtout qu’il s’agit pour Marseille de faire oublier sa mauvaise réputation. Peine perdue : le soir même, une famille est tuée par un TER. Si elle n’avait pas été roumaine, peut-être aurait-elle pu se payer le pass spécial MP 2013 à... 13 euros ! Culture rimerait-elle avec fermeture ? Au Point de Bascule, lieu alternatif, François Pecqueur le redoute : «  On a 20 000 euros d’arriérés de loyer et ni la Région, ni le Département et encore moins MP 2013 n’ont daigné nous répondre.  » Mais comment s’en étonner quand le chef d’orchestre est patron de la CCI ? Paraît, d’après le pape, que Jésus ne serait pas né en zéro avant lui-même. Alors, si on a le choix dans la date (c’est très caca-pipi-tale de la cucul-ture, non ?), qu’on passe directement à 2014. Avec les municipales, là aussi, ça ne volera pas très haut. Mais au moins, vu le casting, les protagonistes auront des excuses.


Sébastien Boistel

@-Leravi - http://www.leravi.org