Contact

Abo, dons, adhésions

Le PS avignonnais se déchire

le 9/04/2013

Alors qu’un rapport tacle la gestion de l’office HLM de Vaucluse présidé par la députée socialiste Michèle Fournier-Armand, des dissidences s’expriment dans les rangs du PS… Tout cela à un an des municipales.

Il était attendu ou redouté depuis plus d’un an, le rapport qui risquait d’éclabousser la seule député socialiste de Vaucluse, Michèle Fournier-Armand (MFA), également conseillère générale et présidente de l’office HLM du département, Mistral Habitat, depuis 2001. La Mission interministérielle d’inspection du logement social (Miilos) a présenté en janvier à la direction de l’office son document définitif, dont le Ravi a pu se procurer une copie. D’ores et déjà, le président PS du Conseil général, Claude Haut, tutelle de l’établissement, a fait savoir qu’il maintenait sa confiance envers MFA.

« Dépenses somptuaires »

Pourtant la mission n’est pas tendre. Première irrégularité pointée : des « dépenses somptuaires » dans des chambres d’hôtels lors de déplacements aux congrès des offices HLM, comme dans un palace « 5 étoiles au milieu des vignobles » bordelais. « J’en ai ras-le- bol de ces critiques, rétorque Michèle Fournier-Armand. Croyez-vous qu’il y ait quelque chose de si important, de répréhensible dans la gestion de Mistral Habitat, pour que les inspecteurs sortent des choses comme cela ? Un congrès HLM, c’est compliqué, ce n’est pas facile de trouver des places. Je vous signale que j’ai pris les frais de déplacements et de restauration à mon compte. Si tout le monde faisait comme moi… » On ose à peine imaginer !

La liste des griefs envers MFA ne s’arrête pas là. La Miilos s’attarde sur les conditions « de recrutements, de positionnement et d’avantages non justifiés » concernant trois membres de sa famille. Ces derniers bénéficiaient d’abonnements internet personnels et « d’avantages financiers non justifiables sous forme d’heures supplémentaires » : le neveu de la présidente, adjoint au chef d’agence d’Avignon, cumulant « près de 70 % du total des heures supplémentaires des seuls personnels de proximité en 2010 ». Le rapport dénonce aussi un directeur général payé mais sans affectation, ni activité pendant un an, des prêts irrégulièrement octroyés par l’office à ses salariés...

« J’éprouve une certaine satisfaction à voir confirmer ce que j’avançais pendant la campagne, tonne Valérie Wagner, la candidate UMP défaite aux dernières législatives par MFA. Mais ces chambres d’hôtels dont le prix correspond parfois aux loyers des bénéficiaires HLM, me scandalise. Quelle indécence ! » La Miilos est sévère sur la gestion du parc locatif (près de 9000 logements) : un trop gros taux de vacances, des parties communes très dégradées… Mais elle note quelques récentes améliorations qui restent à confirmer. Ouf !

Une section dissidente ?

Difficile de prévoir les conséquences d’un tel rapport sur les prochaines élections municipales, alors que MFA fera part de sa décision, en avril prochain, de se positionner, ou non, pour conduire une liste socialiste. Signe d’un malaise profond, Roseline Bellier-Jos, candidate malheureuse face à Alain Moretti pour le poste de 1er secrétaire de la section d’Avignon, a remis en décembre dernier à Harlem Désir une liste de 75 militants favorables à la création d’une nouvelle section dans une ville où le PS revendique 300 encartés. Ancienne secrétaire de section de Brive, proche de François Hollande, elle dénonce une organisation chaotique des adhérents, des réunions de section trop rares et un système d’achat groupé de cartes pour influencer les votes : « C’est déplorable, on ne voit cela que dans le sud de la France. » Christine Lagrange, conseillère régionale et candidate socialiste déclarée à la mairie, confirme : « J’ai fait un recours interne en avril 2011 pour dénoncer cela. A Montfavet, on est brutalement passé de 40 à 80 adhérents juste avant les primaires pour les législatives. On ne m’a jamais répondu. »

« Oui c’est vrai j’ai été étonnée par un afflux de cartes, mais sur Internet, et cela passe directement par le national, se défend MFA. Pour le reste, on approche des élections, tout cela c’est de la stratégie. » Alain Moretti, le secrétaire en titre, mais aussi délégué CFDT et président du CE à Mistral Habitat, tente de calmer le jeu : « Avant chaque scrutin, on constate une recrudescence des adhésions, cela a toujours existé. Après je ne vais pas faire l’enfant de chœur, certaines personnes veulent faire venir des adhérents pour grossir tel ou tel courant… » Un groupe de militants contestataires témoigne anonymement : « On en a marre de cette gestion familiale du PS vauclusien où tous les postes-clés sont tenus par des personnes très proches les unes des autres, qui se couvrent entre elles. Le Vaucluse à une image détestable au parti socialiste. Pourquoi croyez-vous que le président ou aucun poids-lourd du parti ne soit jamais venu soutenir un candidat ici ? » Une mission d’inspection venue tout droit de Paris pourrait très bientôt s’inviter à Avignon. Pour faire un nouveau rapport ?

Clément Chassot

@-Leravi - http://www.leravi.org