Contact

Abo, dons, adhésions

"Vous êtes laborantin ou promoteur immobilier ?"

Six-Fours-les-Plages (83), conseil municipal du 23/09/2013
le 6/11/2013

En septembre, le Ravi a "testé" le conseil municipal de Six-Fours-les-Plages (83) dont nous publions ci-dessous le résultat. Dans notre numéro de novembre, actuellement chez les marchands de journaux en Paca, notre "contrôle technique de la démocratie" est consacré au conseil municipal de Marseille (13)...

16H21

« Il fallait réserver avant ! », s’entend répondre la reporter du Ravi qui demande à s’installer.

16H28

Après quelques tergiversations, le Ravi est enfin autorisé à se poser à côté de Var matin. On devra se contenter uniquement du profil droit du député-maire-twitto UMP Jean-Sébastien Vialatte, mais en compensation on aura une vue imprenable sur la naissance de la raie des fesses de Dominique Ducasse, qui précisons-le n’est pas plombier mais adjointe aux affaires cul…turelles !

16H31

L’appel se fait dans le brouhaha… Les principaux élus d’opposition - Erik Tamburi UDI, Josiane Tognetti EELV et Didier Pille PS - sont là, prêts à mordre.

16H35

Approbation du compte-rendu de la séance de juin… Tognetti vote, comme le PS, contre : « Je ne vote pas pour l’illégalité ! » L’écologiste proteste ainsi contre le changement de nom de l’avenue de la Mascotte en avenue Pierre et Jean Boulet (voir plus loin à 18H04).

16H37

« Monsieur le maire, je suis étonné de voir que rien n’apparaît sur le Festival des descendants d’esclaves ? », attaque Tamburi. L’élu fait allusion à l’engagement pris par le premier magistrat envers la Fondation du mémorial pour la traite des noirs d’organiser tous les ans un festival le 27 avril, la date anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Un engagement tardif destiné à éviter au maire une plainte supplémentaire suite à son fameux tweet sur les casseurs « descendants d’esclaves » du Trocadéro. « Les Six-Fournais n’ont l’impression d’avoir insulté personne mais se retrouvent à réparer quelque-chose qui ne regarde que vous ! », ajoute l’élu UDI. « C’est avec un chèque Jean-Sébastien Vialatte que ce festival sera organisé », assure le maire, certifiant qu’aucun financement ne viendra de la ville. « Chaque année ? Mais vous allez vous ruiner ! », ironise Tamburi. « Votre sollicitude me va droit au cœur ! », réagit Vialatte.

16H40

« A force de polémiques stériles, alors que tous les maires perdent des colistiers en cours de route, moi j’en gagne régulièrement ! », lance Vialatte, taquin. Christine Poitier et Céline Bombelli ont en effet quitté Erik Tamburi pour rallier la majorité, tout comme vient de le faire l’élu vert Philippe Guinet qui abandonne de fait Josiane Tognetti. « Continuez et je pense en récupérer encore ! », rajoute le maire.

16H50

« Ce n’est pas en vous gauchisant que vous allez sauver votre municipalité ! Mais je comprends que vous ayez besoin de vous verdir… Vu ce qu’il se passe sur la commune ! », tacle Tamburi, se référant à sa marotte, la décharge illégale du Cap Sicié dans laquelle se trouvent des déchets inertes appartenant à la ville. Rebondissement ! Il y aurait aussi des épaves de bateaux enterrées là. Brouhaha de la salle. Vialatte affirme avoir des constats d’huissier pour les épaves enlevées. « Ça ne vaut rien ça ! Vous dites vraiment n’importe quoi ! », s’emporte Tamburi. Tognetti enchaîne : « J’acte la défection de monsieur Guinet aujourd’hui, mais ce n’est pas un écologiste qui vous rejoint, c’est plus un opportuniste… On ne peut pas être écologiste et adhérer aux idées d’un maire notoirement Pro-OGM, bétonneur, autocrate et manipulateur ». Guinet, cheveux filasses et cravate à raie (NDLR non, pas celle de Ducasse !), se fait tout petit et joue avec son stylo.

16H55

Tamburi revient sur le projet d’un pôle musical qui devait être réalisé par Rudy Ricciotti, l’architecte du Mucem, mais que la mairie abandonne car trop coûteux. « Donc il a touché de l’argent. Pourquoi Monsieur Ricciotti ? », s’interroge Tamburi. « Parce qu’il a travaillé, mais il est vrai que l’idée de gagner de l’argent en travaillant est une notion qui vous dépasse… », lance Vialatte. « Pour votre part, on ne sait pas si vous êtes laborantin ou promoteur immobilier ! », riposte Tamburi.

16H58

Le Dr Violet, délégué à l’eau et à l’assainissement, arrive à la bourre. Il prend place à côté de Mademoiselle ongles roses, alias Christiane Giordano, sexagénaire blonde platine sans délégation. A sa droite, le colonel moutarde, euh non, Danièle Cayol, visage fermé et brushing impeccable, qui a plus ou moins l’âge de sa délégation : le patrimoine historique. On perd un peu le fil de la séance et on se demande : lequel des trois a assassiné le docteur Lenoir avec le chandelier dans la bibliothèque ?

17H05

La journaliste du Ravi est réveillée de sa partie de Cluedo par le vote d’une subvention EXCEPTIONNELLE pour… les majorettes ! Les délibérations s’enchaînent dans un calme inhabituel…

17H25

Délibération numéro 23 sur la contribution de la commune au financement du conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement du Var. « Les avis qu’ils donnent sont désastreux en matière d’environnement, je m’abstiendrai donc », précise Tognetti. « Et encore on a évité Ricciotti ! », réplique Tamburi.

17H48

Vialatte se targue de 17 logements sociaux qui vont voir le jour. « Et puis on ne pourra pas dire que je les construis chez les autres puisque là ils sont devant chez moi ! », précise le maire. Fous-rires et regards vers Tamburi, qui ne réagit pas.

18H04

On revient sur la fameuse (re)nomination de l’avenue Pierre et Jean Boulet (voir plus bas à 16H35). Tognetti réaffirme sa présence le jour du vote alors que le maire continue de nier. L’élue EELV se lève alors pour remettre en main propre la preuve de sa présence au premier magistrat laissant deviner en transparence un string blanc assorti à sa robe estivale… Détail qui n’échappe pas aux élus mâles même les plus amorphes de l’assemblée. Mais Tamburi ne perd pas le nord : « Avec vous, on change d’adresse sans le savoir ! », lance-t-il au maire.

18H10

Didier Pille s’empare du dossier crèche et de la DSP qui a été votée en faveur de l’association Les Comptines en mai dernier. Mais voilà que la structure est proche du dépôt de bilan… Autre souci la directrice des Comptines n’est autre qu’Hélène Rigal, la suppléante du maire aux législatives ! « Je ne peux pas imaginer une seule seconde que vous n’étiez pas au courant. Dans ces conditions, l’appel d’offre octroyé en mai dernier a-t-il été jugé en toute impartialité ? », interroge l’élu PS. « Les problèmes financiers de la crèche ne sont pas les nôtres », rétorque le maire.

18H37

Délibération concernant la mise à disposition de salles à titre gratuit pour les futures élections municipales… « Vous vous êtes pourtant attribué une de ses salles avant qu’on ne délibère ! », note Tamburi. « Eh bien on régularisera ! », se contente de répondre le premier magistrat. La conversation dévie ensuite sur les panneaux d’affichage, « trop vétustes » selon le maire, qui propose d’en acheter de nouveaux. « Et on les commandera après les élections… », ironise Tamburi.

18H45

La séance prend fin dans le brouhaha. Philippe Guinet tente de quitter la mairie discrètement, lunettes de soleil sur le nez…

Samantha Rouchard

le Ravi fête son 10ème anniversaire et ça risque d’être le dernier ! Pour s’abonner, pour faire un don, le "Couscous Bang Bang" c’est par ici !

Six-Fours

35 413 habitants
3 fleurs au concours des « villes et villages fleuris »
20 caméras de vidéosurveillance
6,8 % de logements sociaux
25,6 % pour Marine Le Pen le 22 avril 2012

Le maire : Jean-Sébastien Vialatte (UMP), depuis 1995, député du Var, vice- président de la Communauté d’agglomération TPM. 62 ans, à la tête d’un laboratoire d’analyses.
La majorité : 28 élus « ma ville, mes racines » (UMP) + Christine Poitier et Céline Bombelli (Modem-UDI-DVD) et Philippe Guinet (PS-Verts) ralliés à la majorité.
L’opposition : 3 conseillers « Ensemble changeons de voix » (PS-Verts) autour de Philippe Comani (PS). Josiane Tognetti (EELV) a repris son autonomie. Et 3 conseillers de la liste « Sauvegardons la qualité de vie à Six-Fours » (DVD-UDI) autour d’Erik Tamburi.
Le conseil municipal soumis au test du Ravi]
Durée : 2H15
Présents : 25 élus de la majorité, 6 élus d’opposition
Temps de parole cumulé de l’opposition : 1H15
Le public : une quarantaine de personnes, 3 journalistes dont une du Ravi

@-Leravi - http://www.leravi.org