Contact

Abo, dons, adhésions

Grande Tchatche sur la gauche à Marseille

Avec Marie Batoux (parti de gauche), Pierre Alain Cardona (Changer la donne), Pierre Orsatelli (Renouveau PS 13)
le 25/04/2014

le Ravi consacre son émission politique "La Grande Tchatche" sur radio Grenouille à l’analyse de la défaite historique de la gauche à Marseille et sur les perspectives...

Avec Jean-Claude Gaudin, le sénateur UMP, qui pourra fêter son 4eme mandat et ses 80 ans dans le fauteuil de maire sous les applaudissements d’une majorité absolue, avec une mairie de secteur aux mains de l’extrême droite et de Stéphane Ravier, avec l’agglomération marseillaise présidée par Guy Teissier, le député UMP qui veille à ce que la ville ne s’africanise pas, avec Jean-Noël Guérini qui claque la porte du PS et entre en dissidence ouverte dans le « 13 », l’addition est lourde pour le parti socialiste Marseillais !

Elle l’est aussi pour Patrick Mennucci, le candidat, battu dans son propre secteur, mais également pour toute la gauche et pour tous ceux qui attendaient une alternance voir même – parmi les plus inconscients et les plus audacieux – pour ceux qui espéraient une véritable alternative politique à Marseille.

Afin de tirer le bilan de cette déculottée historique et, surtout, de questionner l’avenir, il ne fallait pas moins de trois invités pour notre Grande Tchatche, l’émission politique « ravissante » sur radio Grenouille.

Marie Batoux, Pierre-Alain Cardona et Pierre Orsatelli ont deux principaux points communs : le premier, c’est qu’ils sont de gauche et très critique vis-à-vis des orientations ou des pratiques du parti socialiste. Le second, c’est qu’ils n’ont pas soutenu le même candidat au premier tour !

Marie Batoux, était tête de liste dans le 2eme secteur pour porter les couleurs du Front de Gauche conduit par Jean-Marc Coppola.A Marseille, elle est la porte parole du parti de Gauche personnifié par Mélenchon. Elle a rallié Patrick Mennucci au second tour et siége désormais dans l’opposition comme conseillère d’arrondissement.

Pierre Orsatelli était sur les listes Mennucci au 1er tour. Socialiste depuis 31 ans, il est l’un des fondateurs de Renouveau PS 13, réclamant, en vain, depuis 2011, la fin du « système Guérini », dénonçant les effets délétères du clientélisme.

Pierre Alain Cardona vient aussi des rangs socialistes. Co-fondateur du collectif le Réveil marseillais, il a d’abord tenté de se présenter à la primaire socialiste. Puis, avec de nombreux militants du collectif le Sursaut, il a rejoint Pape Diouf.

Il a été son directeur de campagne assumant jusqu’au bout sa décision de ne pas donner de consigne de vote au second tour.

Les jeux des municipales sont faits. Rien ne va plus. Mais la roue tourne toujours… A nos trois invités de dire dans quel sens.

Michel Gairaud

Pour écouter l’émission enregistrée le 24 avril 2014 sur radio Grenouille, animée par Rafi Hamal et Michel Gairaud, c’est ici :

@-Leravi - http://www.leravi.org