Contact

Abo, dons, adhésions

Grande Tchatche sur le mouvement social

Avec Danielle Stefan (Syndicat des artistes français) & Olivier Leberquier (CGT Fralib)
le 28/06/2014

Pour finir en beauté la saison 2013-2014 de la Grande Tchatche, après une longue séquence électorale et avant la rentrée politique en septembre, nous rêvions de faire une émission aux couleurs brésiliennes, les pieds dans le sable de Copacabana, la tête enivrée par les belles performances de l’équipe de France. Nous aurions ainsi parlé de la passion du ballon rond, des ventes record d’écrans TV ultra plats, et bien sûr de Marseille vraiment trop puissante avec son stade Vélodrome rénové…

Mais ce mois de juin, la courbe jusqu’ici plutôt atone de l’encéphalogramme du mouvement social s’est emballée. Traditionnellement, en France, c’est plutôt pourtant en mai qu’on descend dans la rue. Pareille perturbation doit avoir des causes profondes. Elle a peut-être quelques liens avec le dérèglement climatique. Ou bien est-ce un effet inattendue de la nomination de Manuel Valls comme premier ministre : sa virile énergie est tellement communicative qu’elle redonne sans doute au mouvement social une nouvelle vigueur !

Pour parler syndicalisme, mobilisations, revendications, nous aurions pu inviter les cheminots, qui terminent une grève de plus de vingt jours, où les marins de la SNCM qui débutent tout juste un autre mouvement. C’est d’un autre conflit qu’il sera finalement d’abord question, celui des artistes en lutte pour préserver le régime de l’intermittence.

Notre première invitée est donc Danielle Stefan, déléguée régionale, et conseillère nationale du syndicat français des artistes affilié à la fédération CGT du spectacle. Née à Marseille, elle y travaille depuis quarante ans comme comédienne, metteur en scène, chanteuse... Mais ses dernières semaines ont surtout été rythmées par des assemblées générales où s’est décidée la reconduction, ou non, de grèves pouvant conduire, comme en 2013, à l’annulation de festivals.

Nous questionnons également un autre artiste : Olivier Leberquier, délégué syndical CGT à Fralib. Il fait partie des 76 irréductibles de Géménos (13) qui, après quatre ans d’un bras de fer syndical, ont fait plier la multinationale Unilever, pour sauver leurs emplois et leur outil de production. Une autre bataille commence pour eux : réussir le lancement d’une coopérative puis d’une marque de thé et de tisanes.

Bref, c’est l’été mais ce n’est que le début, le combat continue !

Pour écouter l’émission enregistrée le 25 juin 2014 sur radio Grenouille, animée par Rafi Hamal et Michel Gairaud, c’est ici :

@-Leravi - http://www.leravi.org