Contact

Abo, dons, adhésions

« C’est moi qui fais la police ici, pas vous ! »

Fréjus (83), conseil municipal du 24/06/2014
le 5/09/2014

le Ravi teste chaque mois un conseil municipal en région Paca pour surveiller le fonctionnement de la démocratie locale. Avec une attention particulière dans les villes désormais gérées par l’extrême droite. Ci-dessous, Fréjus (FN) dans le Vaucluse. Dans le numéro daté septembre du Ravi, en vente chez les marchands de journaux, nous avons testé le conseil municipal UMP d’Aubagne (13).

18h02

le Ravi tente de s’installer à la table de presse. Nous sommes de trop, une secrétaire nous demande de déguerpir : «  La presse est déjà là !  » La presse, pour le FN, c’est Var Matin… On insiste. Enervée, elle demande à vérifier notre carte professionnelle qu’elle va montrer à son staff puis revient : «  Non, vous ne pouvez pas vous mettre là, mais regardez y’a une chaise là-bas.  » «  Là-bas  » signifiant à côté de la sono avec vue sur les pompes des élus et au pied du collègue de Var Matin que ça n’émeut pas plus que ça…

18h05

David Rachline, nouveau maire FN de 26 ans qui en paraît déjà 36, a revêtu un costume gris qui lui en donne facilement 46 ! Il s’installe sur le siège d’Elie Brun, ancien maire UMP, un fauteuil quasi neuf car ayant très peu servi étant donné le peu de fois où il a participé à ses propres conseils municipaux ! Elie Brun a été un élu d’opposition encore moins présent puisqu’il a démissionné juste après avoir fait élire le FN. Derrière le jeune frontiste, assis à côté de deux immenses drapeaux tricolores, son dir cab et son chef de cabinet.

18h09

A Fréjus, l’appel ressemble à un jeu de 7 familles ! Dans la famille Sert, je voudrais le 1er adjoint Richard et son épouse, adjointe à la culture, Brigitte Auloy. De peu on se retrouvait aussi avec le fils Thomas, 23 ans, secrétaire du FNJ et 43ème sur la liste (non élu). Chez les Aureille, je demande Williams, adjoint à la communication, et son coton tige, euh pardon, son épouse Monique Miliotti, adjointe aux espaces lacustres (sic). Dans la famille Rachline, je demande la maman, Dominique Vandra, conseillère municipale, déléguée à la gamelle du petit quand les réunions s’éternisent. Gilles Longo, deuxième adjoint, est quant à lui toujours «  un cœur disponible  », enfin si l’on en croit son profil « copains d’avant »…

18h15

Rachline a une dent contre l’Académie de Nice qui a refusé la réforme des rythmes scolaires proposée par la ville : «  C’est une décision politique qui frappe notre commune dans cette belle démocratie qu’est la France et qui permet à chacun d’avoir une opinion sans être victime de persécution !  »

18h17

On vote le compte administratif 2013. La majorité s’abstient. Gros « larsen » dans le micro. Williams Aureille et son beau t-shirt «  Made in Var  » lance un regard accusateur à la journaliste du Ravi qui semble dire « fais gaffe, je t’ai à l’œil ». Le début d’une longue série… Un brin paranoïaque l’adjoint à la communication !

18h24

Dominique Vian (DVD), groupe Brun, tente de justifier le compte administratif, hué par le public. Il conclut par «  Oui Fréjus est endetté mais c’était un choix pour l’avenir  ». Giselle Thollet-Paysant (UMP), lunettes sur le bout du nez, pointe du doigt toutes les incohérences et parle de «  présomption de détournement d’argent public…  ». Les deux oppositions placées en face-à-face s’interpellent. «  Si ça ne vous embête pas, je vais en placer une !, tente Rachline. Le fil rouge de ce mandat sera la schizophrénie politique : vous continuez à nous expliquer que vous ne portez pas de responsabilité dans ce bilan alors que vous l’êtes !  »

18h42

On vote l’affectation du résultat de fonctionnement de l’exercice 2013. «  Comment peut-on ré-imputer un résultat d’un compte qu’on vient de rejeter ? Je sais pas faire  », note Vian. Rires dans la salle. «  C’est pas faux  », lance Rachline.

18h45

Concours aux associations, avec des baisses de subventions pour certaines. «  Notre abstention repose sur un soutien de principe au monde associatif que nous aimons beaucoup  », indique Françoise Cauwel (DVD), ancienne adjointe à la culture de Brun. David Rachline embraye et l’accuse de faire pression sur les associations qui acceptent de travailler avec la municipalité FN : «  Les manœuvres dont vous êtes à l’origine visant à semer la terreur […] sont scandaleuses.  » Forts applaudissements dans le public. «  Je ne vois pas du tout de quoi vous parlez  », répond Cauwel. Et Rachline de conclure : «  Vous en avez parlé dans la presse ! Alors lisez Var matin, ça va vous rafraîchir la mémoire !  » «  Bon allez, on vote !  », lance Mougin, tête de liste UMP et ancien adjoint de Brun, pour désamorcer le conflit.

19h02

Renouvellement de la convention « informatique et téléphone » entre la ville et la Sem Fréjus aménagement. «  J’espère que vous ne tarderez pas à changer le nom du PDG… Il s’appelle Elie Brun !  », pique Mougin. Rire de Rachline qui acquiesce.

19h06

Françoise Cauwel s’interroge sur la démission de bénévoles du comité communal contre les feux de forêt «  sur lesquels je n’ai pas fait pression  », ironise-t-elle. Et de menacer : « Attention, la forêt n’appartient pas au Front National !  » Huées du public. «  De semaine en semaine, on monte de niveau avec vous !  », tâcle Rachline. Sert précise que les trois bénévoles ont été remplacés par six autres. « Comme quoi la démission a parfois du bon, je ne saurais trop vous suggérer d’en faire de même, ça nous ferait bien plaisir !  », lance Rachline à Cauwell. «  La salle ne doit pas intervenir, nous sommes là pour débattre et pas pour avoir des spectateurs !  », insiste Thollet-Paysant.

19h10

Suspension de séance. L’édile se retire. le Ravi en profite pour demander les docs à la secrétaire : «  Ah non, désolée, y’en n’a plus pour vous !  » Ok…

19h20

Alerté visiblement par un coup de fil pendant la séance, Rachline fait revoter le compte administratif 2013 «  car pour le bon fonctionnement de la commune, il doit être accepté  ». Le groupe de Mougin vote contre. La majorité vote pour. «  Ne pas le voter ne paralyse pas la commune mais permet un contrôle de la Chambre régionale des comptes sur le budget communal, ce qui serait très profitable […] L’accepter, c’est vous rendre complices de l’ancienne majorité !  », lance Mougin qui remet sur la table les rumeurs d’accords du second tour entre Brun et Rachline. «  Y’a un audit pour ça  », note l’édile. «  Qu’il soit fait par un organisme public, alors, au moins on sera sûr du résultat !  », insiste Mougin faisant référence à l’article de Marianne dénonçant « l’expert en toc » FN en charge du fameux audit. Huées du public qu’une femme tente de faire taire. Rachline, s’adressant à elle : «  Je ne sais pas qui vous êtes, mais c’est moi qui fais la police ici, pas vous !  »

19h42

Concernant la cession de terrains de tennis, Cauwell précise : «  Je tiens à dire que nous n’avons pas fait pression sur les usagers du tennis…  » Rachline : «  Cette fois-ci c’était drôle, on appelle ça un running gag !  »

20h05

La secrétaire propose de nous donner l’ordre du jour… deux heures après le début de séance ! Le cabinet du maire avait refusé de nous l’envoyer par mail, quelques jours auparavant, nous invitant à acheter Var Matin pour l’obtenir…

20h13

«  Lorsque j’additionne les actes signés en 2014, j’obtiens 600 000 euros alors que les restes à réaliser au compte administratif sont de 3 millions d’euros. Pourquoi une telle différence ?  », interroge Thollet-Paysant à laquelle aucune erreur n’échappe. Gros blanc… «  Je regarderai ça de près  », note le maire.

20h15

Mise en conformité avec la loi SRU. «  Je parie le ti-punch contre le pastis, car je pense que Fréjus est l’une des villes qui a le plus de logements sociaux dans le Var !  », propose Dominique Vian. «  Eh bien, je propose que vous nous fassiez déguster ça sur votre bateau !  », lance l’édile.

20h23

Délibération bucolique… Renommer des impasses avec des noms de fleurs : narcisses, pivoines, renoncules, immortelles… «  Je trouve ça très joli !  », note Rachline. Et Cauwell de rajouter : «  Vous êtes un vrai poète monsieur le maire !  »

Samantha Rouchard

Tout est gratuit sur ce site mais si un journal libre ne s’achète pas, il se finance ! Pour s’abonner au Ravi, pour faire un don, pour adhérer à la Tchatche, l’association qui édite le mensuel, c’est par ici !

Fréjus (83)

52 344 habitants (2011)
3 fleurs au concours des « villes et villages fleuris »
55 caméras de vidéosurveillance
9 % de logements sociaux
26,55 % pour Marine Le Pen le 22 avril 2012
Le maire : David Rachline (FN) élu au second tour en mars 2014 avec 45,55 % des voix, conseiller régional depuis 2010.
La majorité : 32 élus FN.
Directeur de cabinet : Philippe Lottiaux, candidat parachuté et déchu du FN à Avignon, énarque et comique, ancien directeur général des services des Balkany à la mairie de Levallois (92) / Chef de cabinet : Julien Jouniaux, ancien gardien de prison qui a démissionné pour le poste.
L’opposition : « Ensemble, confiants pour Fréjus » (UMP), tête de liste Philippe Mougin, 58 ans, médecin généraliste et ancien adjoint au tourisme et à l’animation d’Elie Brun. 7 élus au total. Et « Fréjus au cœur, Fréjus toujours », tête de liste Elie Brun ancien maire de Fréjus. Il a démissionné de son poste d’élu d’opposition. Désormais 5 élus.
Le conseil municipal soumis au test du Ravi :
Durée : 2h42
Présents : 28 élus de la majorité, 10 élus d’opposition
Temps de parole cumulé de l’opposition : 1h30
Le public : plus d’une centaine pro Rachline et quelques fidèles de Brun.

@-Leravi - http://www.leravi.org