Contact

Abo, dons, adhésions

La ligne noire

le 3/10/2014

Notre région est toujours à la pointe de l’innovation. Les deux uniques sénateurs d’extrême droite de France, et de l’histoire de la Vème République, se sont fait élire en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Et encore ! Si le FN et les époux Bompard avaient réussi à s’entendre dans le Vaucluse, la Paca aurait sans peine envoyé trois frontistes sous les dorures du palais du Luxembourg. David Rachline, 26 ans, maire de Fréjus, est donc désormais le benjamin de la Haute Assemblée accompagné par Stéphane Ravier, maire du 7ème secteur de Marseille.

Cela était-il joué d’avance dans une élection indirecte où pèse pour l’essentiel le vote des conseillers municipaux et de leurs délégués ? Ce n’est jamais aussi simple lors d’une sénatoriale ! Stéphane Ravier pouvait compter sur 210 voix. Il en a recueilli 431. David Rachline a cumulé 401 suffrages là où il aurait dû en rassembler 215. Dans le Vaucluse, le FN a obtenu 137 voix au lieu des 90 attendues…

En clair, dans les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse, 444 « grands » électeurs, officiellement non affiliés au FN, ont plébiscité le parti Lepéniste. Qui sont-ils ? Probablement de nombreux « petits » élus sans étiquette. Mais aussi des élus UMP ayant franchi la ligne noire : une dérive à l’image de celle d’une partie de leurs électeurs dans une région où le vote FN capte pour l’essentiel les suffrages de classes moyennes radicalisées. L’entrée au Sénat de l’extrême droite ne bouleverse pas la donne politique. Mais elle la banalise dangereusement une fois de plus.

le Ravi

@-Leravi - http://www.leravi.org