Contact

Abo, dons, adhésions

« Des élus maintiennent leurs quartiers dans la pauvreté »

Un entretien avec Fatima Orsatelli
le 10/02/2015

La laïcité, la citoyenneté, les quartiers populaires, l’islam, la politique, autant de sujets, autant d’enjeux, qui sont au cœur du parcours de Fatima Orsatelli. Jeune quinquagénaire, née au Maroc, elle a grandi dès ses 6 ans à Caderousse, petit village du Vaucluse. Après des études de psycho à Lausanne, elle pose ses bagages à Orange et s’investit dans l’action sociale et associative.

Manque de pot, en 95 la ville bascule à l’extrême droite suite à l’élection de Jacques Bompart ! Avec son époux d’origine corse, Pierre Orsatelli, elle bataille pour sauver une crèche, une association d’insertion, mais elle doit se résoudre, face au Front national, à fermer un centre social. En 96, elle se réfugie à Marseille où elle réside désormais.

Militante dans une association pour le droit des femmes, investie dans la coopération méditerranéenne, elle mène aussi un autre combat : celui pour l’existence d’un islam de France. La voilà, en 99, l’unique femme membre d’un des 22 conseils régionaux du culte musulman créé par Nicolas Sarkozy. Elle est aussi membre du bureau de la mosquée de Marseille toujours à l’état de projet.

En 2010, Michel Vauzelle lui demande de représenter la société civile sur sa liste. Elue, elle est désormais conseillère régionale déléguée à la politique de la ville. Après une Grande Tchatche « Je suis Ravi », consacrée au mensuel satirique qui refuse de baisser les bras, après le « Je suis Charlie », voici donc la Grande Tchatche « Je suis Fatima Orsatelli » !

M.G.

Pour écouter l’émission diffusée sur radio Grenouille, animée par Rafi Hamal et Michel Gairaud, [cliquez ici pour vous rendre à la rubrique Grande Tchatche du www.leravi.org

@-Leravi - http://www.leravi.org