Contact

Abo, dons, adhésions

Quel écolo êtes-vous ?

Le quizz spécial Alternatiba !
le 24/06/2015

La mer qui monte, les températures qui grimpent, les espèces animales qui disparaissent et tous ces réfugiés climatiques qui s’annoncent... Sensible à l’état de la planète, vous tentez de rester fidèle à vos convictions écologistes au quotidien. Un combat difficile ! "le Ravi, à l’occasion de l’arrivée du tour Alternatiba en Paca publie un numéro spécial toujours en kiosque, et vous propose de faire le point avec ce petit test...

Damned ! Il est 19h et votre frigo est vide :

- « Je prends la voiture jusqu’au super du coin, je trouverai forcément mon bonheur au rayon bio. »

- « Et merde, faut que j’attende mercredi pour la distribution de l’Amap. Heureusement il me reste des conserves de confit de canard artisanal... »

- « J’ai pas de frigo, j’ai des poules et un potager. »

Je suis un ardent défenseur de la cause écologiste, d’ailleurs :

- « La dernière fois, j’ai même signé une pétition en ligne contre l’utilisation de l’huile de palme dans le Nutella. »

- « Je vais faire un tour à l’Alternatiba’ïoli. C’est sympa, il fait beau, et y’a les potes, les stands de bouffe bio… »

- « Chaque semaine, j’enchaîne les réunions : le lundi "Roule à vélo", le mardi "révolte paysanne", le mercredi "action Colibri", le jeudi, "des patates aussi"... »

Les transports sont en grande partie responsables de l’effet de serre, mais ça ne vous empêche pas de partir en vacances :

- « Direction Marackech, en avion. J’ai mauvaise conscience alors pour compenser, j’ai repéré les riads « eco friendly » sur le Lonely Planet. »

- « Le coffre de la Kangoo plein à craquer, deux enfants surexcités à l’arrière, cette année on part à la montagne. Et pour plus d’authenticité, j’ai réservé un gîte à la ferme. »

- « Après 18h de train et 5 changements, il me reste encore 30 bornes à vélo pour arriver à Clocher-sur-Rivière. Ma pote Zoé a besoin d’un coup de main pour sa maison en auto-construction. »

Bientôt l’été, faut s’épiler :

- « Je vais au salon esthétique Yves Rocher. J’ai vu un reportage à la télé : c’est à base de produits naturels... »

- « Fini les rasoirs jetables, j’ai investi dans un épilateur à batterie électrique. »

- « L’épilation ? Encore un besoin créé par la société de consommation ! »

Vous avez plus de 1 : Vous êtes « écolopportuniste ».

La vie, c’est plus joli avec du vert. Allier écologie et marketing, c’est la grande trouvaille du début du 21ème siècle. Votre porte-monnaie vous le permettant, vous êtes devenu le bioman du quartier et vous vous êtes mis aux logos et aux tendances écolo du moment. Vous êtes désormais « flexitarien » et roulez en voiture électrique, c’est so chic. Votre devise : «  Ne fais pas le mal, c’est un péché ; ne fait pas le bien, c’est perdu » (proverbe Corse).

Vous avez plus de 2 : Vous êtes « écolo-bobo ».

Pantalon en coton bio et lunettes de soleil, le samedi matin sur le marché paysan c’est le panard. La consommation, c’est un choix et vous l’orientez selon vos convictions. Tri sélectif, troc des vêtements du petit dernier, manger local... On vous a même vu parfois amener vos enfants à l’école à vélo. Mais pas question de renoncer à votre confort : bagnole pour la balade du week-end, restos, smartphone... Votre devise : «  Les petits ruisseaux font les grandes rivières.  » (proverbe Gaillacois)

Vous avez plus de 3 : vous êtes « écolo-fondamentaliste »

Vous ne jurez que par la décroissance. L’écologie est pour vous un combat permanent. Vous mesurez à chaque geste votre empreinte écologique, quitte à empêcher vos enfants de profiter de la piscine chauffée de votre beauf Robert. Vous avez renoncé à la voiture, à la viande et à votre télé pour plus d’exercice (à vélo) et de vie sociale (autour de la construction d’une butte de permaculture). Votre devise : «  Le contenu d’une cacahuète est suffisant pour que deux amis puissent le partager.  » (proverbe Burkinabé)

Margaïd Quioc & Eric Besatti

9 pages spéciales "Alternatiba" dans le numéro du Ravi daté juin, actuellement en kiosque et chez les abonnés

Pour en savoir plus sur les mésaventures d’Alternatiba avec la mairie de Marseille, c’est par ici...

@-Leravi - http://www.leravi.org