Contact

Abo, dons, adhésions

Soirée-Débat Attac Pays d’Aix

Aix, jeudi 1er octobre
le 29/09/2015

La COP 21 peut-elle sauver la planète ? Animé par Maxime Combes, membre du Conseil Scientifique d’Attac France [Conférence de l’ONU sur le climat]

Comment répondre aux enjeux climatiques ? Pour en finir avec les crimes climatiques, laissons les énergies fossiles dans le sol !

La COP 21 à Paris peut-elle sauver la planète ?**

2015 sera probablement l’année la plus chaude jamais enregistrée !*

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, Paris va accueillir la 21ème conférence mondiale de l’ONU sur le climat (COP 21). Face à l’urgence climatique, les Etats doivent prendre des engagements pour maintenir en dessous de 2 degrés le réchauffement climatique.

Or, le climat se réchauffe de façon continue, notamment du fait des activités humaines et des émissions de gaz à effet de serre (GES), très majoritairement issues de l’utilisation de combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz).

Il est donc indispensable de réduire, d’ici 2020, d’au moins 40 % ces émissions de GES. Et pour cela, il faut absolument *_garder au moins 80 % des combustibles fossiles_*_*dans le sol*_. Mais les lobbies des industries fossiles et des gros consommateurs d’hydrocarbures (cimenteries, pétrochimie ...) y sont, bien sûr, opposés.

Aussi, pour le mouvement "350.org", il faut organiser un contre-pouvoir citoyen face à l’industrie des combustibles fossiles./Le nombre 350 fait référence au niveau de CO2 dans l’atmosphère - 350 ppm (parties par million) - à ne pas dépasser pour préserver notre planète, alors que le niveau actuel est de 400 ppm.

Pour cela, nous devons affronter l’industrie fossile directement, et arrêter de la financer. D’où la campagne internationale de désinvestissement des industries de combustibles fossiles. Il s’agit de pousser les investisseurs institutionnels (universités, collectivités, hôpitaux, fonds de pensions ...) à rompre leurs liens financiers avec l’industrie des combustibles fossiles. Cette campagne rencontre des succès croissants. C’est ainsi qu’aux États-Unis, l’université de Stanford et les villes de Seattle et de San Francisco ont déjà commencé leur désinvestissement des énergies fossiles.

Et en France ? Par exemple une campagne de désinvestissement est envisagée auprès du Fonds de Réserve pour les retraites qui détient pour plus de 2 milliards d’euros d’investissement dans des entreprises du secteur fossile.

Et en Europe ?

Café Citoyen le jeudi 1er octobre à partir de 19h30 Les 3C, 23 bvd Carnot, 13100 Aix-en-Provence. 09 72 36 46 47 cafeassociatifaixois@gmail.com www.cafeculturelcitoyen.org

@-Leravi - http://www.leravi.org