Contact

Abo, dons, adhésions

Arrêtons de décoder

Edito
le 4/03/2016

Jusqu’ici rien ne va bien. Alors que le déplorable épisode de l’inscription de la déchéance de nationalité s’enlise quelque part entre Assemblée nationale et Sénat, alors que l’état d’urgence est artificiellement prolongé au risque de devenir la norme, le gouvernement s’en prend maintenant au Code du travail présenté comme une entrave au dynamisme économique.

Arrêtons de décoder ! Sentant la colère monter, la présentation du projet de loi El Khomri a été repoussée fin mars. Son contenu sera donc édulcoré mais l’objectif restera le même : dérèglementer un peu plus le marché du travail, faciliter la flexibilité et les licenciements… Sauf à ce qu’une forte mobilisation sociale vienne compromettre ce beau projet. Et là, il faut reconnaitre à Hollande une totale réussite : sous sa présidence normale, l’encéphalogramme de la protestation est au plus bas !

A Marseille, Nice, Toulon, Avignon, les manifs se succèdent mais sur le mode peau de chagrin. Par contraste, le rassemblement à Barjac dans le Gard pour dire non au gaz de schiste, fin février, a été imposant. Son motif ? L’abrogation par la justice du permis d’explorer le sous-sol, notamment du Vaucluse et du Lubéron, relance les inquiétudes. Quand on touche le fond, il est toujours possible de creuser !

@-Leravi - http://www.leravi.org