Contact

Abo, dons, adhésions

Médias citoyens Paca : transformer l’essai

Une carte des médias pas pareils en Paca
le 15/12/2016

Dans la foulée d’une tournée régionale, l’association Médias Citoyens Paca, co-fondée par le Ravi, entend bien se faire entendre en 2017. Et la joue « carte » sur table !

C’était la veille de l’élection de Trump, venant confirmer qu’on avait du pain sur la planche. Début novembre, Médias Citoyens Paca (MCP) s’est réuni au « média lab » marseillais d’Urban Prod pour présenter les résultats de la tournée régionale organisée début 2016 (tournée détaillée en cliquant ici), afin de formaliser son assemblée générale annuelle, mais aussi et surtout pour dire sa volonté de transformer l’essai en 2017. Et de la jouer « carte sur table » en produisant celle des « médias citoyens » dans la région (cliquez sur l’image de la carte pour y accéder).

Médias Citoyens, késako ? A l’été 2014, avant les événements à Charlie, en suivant l’exemple de ce qui s’était fait en Rhône-Alpes, en prolongeant les rencontres de la « presse pas pareille » du Ravi et en parallèle de la mise en place de la Coordination nationale des médias libres, une vingtaine de médias ont décidé de se réunir, avec l’idée de mieux se connaître pour se faire connaître et de mieux s’entendre pour se faire entendre.

Dans la foulée de la reconnaissance par la Région de l’importance des « médias citoyens », et alors que se mettait en place le fonds de soutien aux médias d’information sociale de proximité, MCP a organisé, début 2016, une tournée régionale afin d’identifier les acteurs locaux et saisir leurs envies, leurs besoins... Comme exposé lors de l’AG, ces rencontres - au nombre de cinq - ont réuni pas loin d’une centaine de personnes représentant près d’une soixantaine de structures.

Dans le détail, se seront retrouvés près d’une dizaine de radios, plus d’une quinzaine de télés ainsi qu’une vingtaine de journaux, sans oublier plusieurs réseaux nationaux (voire internationaux comme Ritimo). Cette initiative, quoique modeste, a permis de dessiner les contours d’une galaxie qui, malgré sa diversité, n’en présente pas moins des points communs.

Les médias pas pareils sont pour la plupart associatifs. Le poids et le rôle du bénévolat y est encore central bien que le salariat s’y développe. Ils jouent, depuis longtemps, la carte des partenariats, de l’entraide, de la coopération. Et s’investissent pleinement dans la vie de la cité : organisation de débats, intervention en milieu scolaire, éducation aux médias, journalisme participatif... Des médias qui, quoique parfois un peu échaudés, partagent l’envie de la jouer, à l’avenir, plus « collectif ». Ne serait-ce que pour se donner davantage de visibilité. Mais aussi pour faire réseau. Et, pourquoi pas, pour peser un peu plus notamment auprès des institutions.

Un constat et des envies partagés par la dizaine de structures présentes ce jour-là (1). Qui, malgré une charge de travail et des agendas inversement proportionnels aux ressources disponibles, ont dit leur enthousiasme à l’idée d’organiser des rencontres régionales, d’imaginer des productions en commun, de mettre en place des formations croisées, du compagnonnage mais aussi d’aller faire du lobbying. D’où la volonté, avec de nouveaux adhérents et de nouveaux administrateurs, pour plus d’efficacité, de travailler par commissions en se donnant une feuille de route claire et précise. Objectif partagé : transformer l’essai !

Sébastien Boistel

1. Dans le détail : Art’up 13 ; Com’Etik Diffusion ; La Gazette de la Rouguière ; le Ravi ; Les Têtes de l’Art ; Fokus 21 ; Marsactu ; Médias Citoyens (Rhône-Alpes) ; Urban Prod ; Tabasco Vidéo ; Ventilo [Excusés : Airelles Vidéos ; L’Age de Faire ; Ligne 16 ; Canal D ; Radio Galère ; radio Grenouille ; radio Zinzine ; Ressources Magazine ; Sans Transition...]

La carte des médias citoyens en Paca

A l’issue de la tournée organisée début 2016 par l’association Médias Citoyens Paca dans la région, nous avons réalisé une carte interactive qui recense ces journaux « pas pareils », ces radios pirates, ces télés pas très cathodiques et ces sites web qui préfèrent les chemins de traverse aux autoroutes de l’information.

Au-delà de la fiche d’identité (nom, adresse, site internet, mail, type de média et de structure...), cette carte présente, sur la base des informations fournies par les médias eux-mêmes (et celles que nous avons pu aussi glaner), les actions « citoyennes ».

A savoir l’organisation de débats, de projections de films (« DEBAT »), l’intervention en milieu scolaire (« ECOLE »), l’organisation d’ateliers d’éducation aux médias (« EDUCATION ») mais aussi l’organisation d’ateliers de journalisme participatif (« PARTICIPAT ») ainsi que l’existence de partenariats avec d’autres médias, d’autres réseaux (« PARTENARIA »). Nous avons aussi indiqué lorsque les médias recevaient des financements publics (« SUBVENTION ») et, plus précisément, quand ils avaient bénéficié, de la part du ministère de la culture et de la communication, de l’appel à projet « médias de proximité » ou du fond de soutien aux médias d’information sociale de proximité (« LABEL_MIN »).

Cette carte est bien évidemment amendable et peut se partager (en indiquant sa source)

Cliquez sur l’image ci-dessous pour consulter la carte :

@-Leravi - http://www.leravi.org