Contact

Abo, dons, adhésions

Le quatrième tour

L’édito
le 31/05/2017

Sacrés sondeurs ! Et sacrés journalistes qui reprennent, sans recul, leurs pronostics. Il n’y aurait donc pas le moindre doute : selon eux, le nouveau président devrait obtenir une majorité absolue aux législatives. Ce scénario, sans être exclu, n’est pourtant pas le seul possible ! En Paca, les députés labellisés "En Marche" qui siègeront, en fin de course, à l’Assemblée nationale, pourraient même n’être qu’une poignée. Car si le vote utile républicain a permis à Emmanuel Macron de doubler le FN au second tour de la présidentielle, il n’est arrivé, dans la région, qu’en troisième position, au premier tour avec moins de 19 %.

La marche des partisans du président « et de droite et de gauche  » s’annonce longue en Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’extrême droite y reste très menaçante. Les Républicains y conservent de solides bastions régionaux. A gauche, sur le champ de ruine du PS, ici officiellement ou officieusement rallié au macronisme, la France Insoumise, malgré les divisions avec le PCF et les écologistes, pourrait créer quelques surprises.

Le scrutin des 11 et 18 juin reste ouvert. Ce sont les plus convaincus, les moins abstentionnistes, qui feront basculer l’élection. Mais après ce troisième tour, une fois clos les bureaux de vote, en viendra un 4ème. Et il ne faudra pas le manquer  ! Ce sera celui, tout aussi politique, des mobilisations sociales et citoyennes...

@-Leravi - http://www.leravi.org