Contact

Abo, dons, adhésions

La métropole bétonne Bernardini

A Istres, Aix-Marseille Provence se montre très généreuse...
le 26/06/2017

A Istres, le futur Forum des Carmes bénéficie d’un étonnant coup de pouce de 3 millions d’euros de la métropole. Enquête du Ravi et de Marsactu.

Non content de faire partie du même groupe que le sénateur-maire (LR) de Marseille, Jean-Claude Gaudin, et d’avoir vu ce dernier lui débloquer l’épineux dossier de la villa de sa directrice de cabinet (1), François Bernardini, le maire d’Istres (divers gauche), bénéficie, avec la métropole, d’un très bon « karma ». En témoigne le Forum des Carmes, chantier qui agite le centre ville depuis 10 ans et qui, alors que la première pierre vient d’être posée par l’édile en compagnie du promoteur (Kaufman & Broad), a bénéficié fin mars de la part de l’institution d’un étonnant coup de pouce de 3 millions d’euros !

Pour cette modique somme et sans que personne ne bronche, la métropole a acheté auprès du promoteur au sein de cet ensemble de 12000 m2 un édifice de 2000 m2 pour des « activités de services  ». D’après nos informations, devrait s’y installer le Forum des arts. Un bâtiment qui, à la base, ne devait pas dépasser 800 m2 et 500 000 euros. Pour bien comprendre, retour sur ce qui, initialement, était un projet censé «  redonner vie au centre ville  » en faisant la part belle aux commerces (600 places de parking, une cinquantaine de boutiques et une quarantaine d’appartements). Mais qui, après 13 millions d’euros de travaux pour le parking en sous-sol et la dalle, est devenu un feuilleton aux allures de peplum.

La faute aux recours ? Pas seulement. En changeant de main, le projet a changé de nature, devenant un ensemble résidentiel avec 120 appartements où ne subsiste qu’une dizaine de commerces. Mais avec aussi, au cœur de cette opération si chère à celui qui a demandé à Buren de jouer de la colonne sur le parvis de sa mairie, un édifice culturel, le Forum des arts. Sauf que là aussi, le flou règne. Alors, quand le journal municipal clame que «  le Forum des Carmes devient une réalité  », l’opposant (LR) Robin Prétot raille : «  On vient de poser la 1ère pierre. Mais on attend toujours la 2ème » Et quand, fin mars, au conseil de territoire - que Bernardini, retenu en mairie par la brigade financière, ne pouvait présider - le frontiste Paul Mouillard a vent d’un rapport expliquant que la métropole va payer 3 millions un bâtiment au cœur du « forum », il s’interroge.

Pas de quoi faire tiquer à la métropole. «  Cherchez pas, cette affaire, c’est un arrangement direct entre Bernardini et le promoteur  », lâche un élu de droite bien placé. Et d’après le vice-président à la culture, Daniel Gagnon : «  C’est un projet sensible. Une opération déjà budgétisée avant le passage à la métropole. Mais franchement, je suis dans l’incapacité de dire ce qu’il y a à l’intérieur. » Si la mairie et le promoteur refusent de nous répondre, du côté de ce dernier, on apprend que le grand bâtiment central serait destiné à accueillir un «  centre culturel  ». Et Nicole Joulia, 1ère adjointe en charge de la culture, de nous confirmer à mi-mot que cela devrait bien être le Forum des arts. Tout en restant évasive : «  Ce n’est qu’un projet. Il est vrai que le centre d’art contemporain se situe dans un vieux bâtiment qui n’est plus aux normes et qu’il est question de son transfert. Après, les modalités financières et le calendrier, ce n’est pas de mon ressort. »

Le hic, c’est que le Forum des arts ne devait pas dépasser les 800 m2 et le demi-million d’euros. Comme l’avait expliqué le directeur général des services lors du conseil municipal de mars 2016 : «  Le trésorier n’a pas voulu que le Forum des arts fasse l’objet d’une dation en paiement [une sorte de don, ndlr]. On a donc ajouté 500 000 euros que l’on va rendre au promoteur pour acheter le Forum des arts, ce qui fait une opération blanche pour la commune. » En clair, Kaufman acquérait le terrain un demi-million plus cher et les récupérait plus tard au moment où la mairie lui rachetait le Forum des arts. Là, à en croire le rapport de la métropole, la surface a plus que doublé et, quoique garanti par France Domaine, le prix été multiplié par 6 ! « Mieux » : ce qui devait être une sorte de « cadeau » du promoteur à la ville est devenu un coup de pouce de la métropole à ce dernier. Au moment où, justement, il lui faut verser, sur les 6 millions d’euros qu’il doit à la ville, 3 millions. Et ce alors que, sur les 120 appartements à vendre, près de 90 ont déjà trouvé acquéreur.

Pas de quoi apaiser en pleine discussion budgétaire et en attendant le rapport de la chambre régionale des comptes comme les suites de l’enquête du parquet national financier (2), les relations entre l’édile et son opposition. Quoique «  prudent  », pour Prétot «  ça confirme que cette opération est un fiasco. De fait, la ville avait déjà fait un beau cadeau en confiant ce projet à Kaufman. Qui a fait ce qu’il sait faire : du logement !  ». Sourire de Lionel Jarema, du PS : «  Ne dit-on pas, quand c’est flou, y a un loup ? Au-delà, cela dit l’échec d’un Bernardini dont le modèle n’est pas Gaudin mais Frêche à Montpellier. Mais comment revitaliser le centre ville quand on a tout fait pour développer les zones commerciales en périphérie ?  »

Fin 2015, le conseil municipal avait déjà été secoué par une passe d’armes à propos du poids de Kaufman à Istres. Le maire avait rétorqué : « Sans doute que Kaufman & Broad, qui est peut-être plus malin que les autres, arrive à acheter plus de terrains que les autres.  » Mais, après tout, si le forum évoque les échanges sous toutes leurs formes, le mot « carme », lui, renvoie autant à un ordre religieux qu’à une race de pigeons, à un terme d’argot désignant de l’argent qu’à un coup de dé. Avec le Forum des Carmes, on a droit à un joyeux mélange de tout cela.

Sébastien Boistel (le Ravi) & Jean-Marie Leforestier (marsactu.fr)

1. En régularisant la vente, d’abord annulée par la justice, du terrain sur laquelle elle avait été bâtie (Cf Marsactu 19/09/2016).

2. Cf le Ravi n°150 & marsactu.fr (18/04/2017)

Enquête publiée dans le Ravi n°151, daté mai 2017 et sur marsactu.fr

@-Leravi - http://www.leravi.org