Contact

Abo, dons, adhésions

Odel Var, les élus d’abord et les enfants après…

Deux procès-baîllons contre le Ravi !
le 24/09/2018

Le bras de fer judiciaire se poursuit entre le directeur de l’Odel Var et le Ravi. A l’ordre du jour : une condamnation, un recours en appel, une nouvelle convocation devant le tribunal de Draguignan. Soutenez la presse régionale indépendante !

En attendant le jugement en appel nous avons retiré l’article incriminé de nos archives. Aidez-nous notamment à payer les frais de cette procédure-bâillon. Abonnez-vous !

Suite à la publication de notre enquête en mai 2017, « Les élus d’abord, les enfants après », Marc Lauriol, conseiller départemental LR du Var, et l’Odel (Office départemental d’éducation et de loisirs), qu’il dirige, nous ont assigné en diffamation. En nous réclamant 32 500 euros ! Les mêmes avaient pourtant refusé de répondre à nos questions et n’ont pas pris la peine de réclamer un droit de réponse...

Après avoir été renvoyé à quatre reprises, notre procès a eu lieu le 18 septembre 2018, au tribunal de grande instance de Draguignan. Le délibéré du jugement a été rendu le 9 octobre. Nous sommes condamnés à 2000 euros de "dommages et intérêts" ainsi qu’à 2000 euros d’amende avec sursis en raison de certains passages de l’enquête dont le tribunal a jugé l’expression diffamatoire (le fait de qualifier, par exemple, de "pieuvre" l’Odel Var où le titre de l’enquête)... Encore dans l’attente de la notification écrite et détaillée du jugement, estimant entravée notre liberté d’exercer notre métier avec l’irrévérence attendue d’un journal satirique, nous faisons appel. Et ce recours est suspensif.

Par ailleurs, l’Odel, avec sa DRH, nous attaquent dans une deuxième procédure, là encore pour "diffamation", concernant une nouvelle enquête (« De l’Odel sous les ponts », le Ravi n°159, février 2018) ! Pour cette affaire bis repetita  : convocation au TGI de Draguignan le 21 novembre prochain. Et là encore du côté de la direction de l’Odel Var, le même refus de répondre à nos questions et le choix de ne pas s’exprimer dans le cadre d’un simple droit de réponse plutôt que d’attaquer devant la justice.

Témoignez votre solidarité avec la presse pas pareille régionale !

Abonnez sans tarder au Ravi  !

Pour s’abonner et recevoir le mensuel chez vous, c’est ici...

L’avenir du mensuel régional pas pareil, qui existe car ses lecteurs financent son indépendance, est toujours entre vos mains. Abonnez-vous, abonnez vos amis, vos ennemis, faites un don...

@-Leravi - http://www.leravi.org