Contact

Abo, dons, adhésions

Printemps du film engagé 2018

Du 6 au 14 avril à Marseille - Troisième édition !
le 6/04/2018

Initié par le Ravi, Attac Marseille, les Amis du Monde Diplomatique, le Repaire d’Aubagne, la FSU et Solidaires, le festival du « Printemps du film engagé » lance ce vendredi sa troisième édition ! Porté par un collectif citoyen, il propose du 6 au 14 avril chaque soir, ou presque, un court, un film et une discussion avec des réalisateurs, des intellectuels et des acteurs du mouvement social. Avec une question pour fil rouge : "1968-2018, pourquoi je lutte ?"

Aujourd’hui, on ne peut en effet plus se contenter de constater l’accroissement des inégalités, le déploiement toujours renouvelé des violences faites aux exilé.e.s, aux jeunes, aux femmes ou au monde du travail ou bien de s’horrifier du désastre écologique à venir. Quel est le sens d’un festival de cinéma engagé s’il ne fait que dresser des constats ? S’il ne cherche pas à suivre les fils de la résistance et de la lutte, dans le présent mais aussi dans le passé ?

Pour dépasser ces constats, certaines questions nous semblent essentielles : quelles peuvent être, aujourd’hui, les formes collectives de transformations ? Qui sont les acteur.trice.s de ces transformations ? D’où viennent ces hommes et ces femmes qui luttent ? Comment et pourquoi leurs actions parviennent-elles à se construire et à prendre forme ?

La vocation du Printemps du film engagé est de suivre les mouvements de possibles renouvelés. Parmi d’autres, les films et le cinéma sont des moyens essentiels de cette recherche. Au plus près du réel, au plus près de celles et ceux qui prennent le risque d’inventer de nouvelles façons de lutter, de nouvelles formes d’engagement.

En 2018, pour sa troisième édition, le Printemps du film engagé souhaite donc interroger la notion même de lutte à travers une programmation qui ouvre l’accès à ce qui peut être fait dans d’autres lieux, d’autres temps ou d’autres espaces, pour transformer le monde. Une programmation engagée mais aussi de véritables temps d’échanges et de discussions qui permettent à chacun.e de s’interroger sur ce qui peut être fait collectivement.

Par le cinéma, discuter de ce qui a été fait et de ce qui peut être fait, par des acteur.trice.s de tout milieu, militant ou non, pour agir sur le monde : tel est le projet du Printemps du film engagé #2018.

Au programme de l’édition 2018

Vendredi 6 avril - Gyptis 19h00
Les Sauteurs / Those Who Jump, documentaire de Moritz SIEBERT, Estephan WAGNER et Abou Bakar SIDIBÉ (2016, 1h22). Inédit à Marseille.
Débat : Droit d’asile, où en est-on ? Avec Assaf DAHDAH (docteur en géographie, Telemme) et Margot BONIS (Observatoire de l’asile)

Samedi 7 avril - Alcazar 17h30
Lettres de Marseille au cher pays de mon enfance , documentaire d’Alain Barlatier (2018, 58mn). Avant-première en présence du réalisateur.
Débat : être d’ici et d’ailleurs, l’apport des migrations à Marseille et en France. Avec Juliette Honvault (historienne), Samia Chabani (directrice d’Ancrages) et le témoignage de personnes réfugiées.

Mardi 10 avril - Lycée Saint-Exupéry 18h00
Bla cinima , documentaire de Lamine AMMAR-KHODJA (2014, 1h22). En présence du réalisateur.
Débat : Pourquoi le printemps arabe n’est-il pas passé par l’Algérie ? Avec Farida SOUIAH (sociologue, AMU/CNRS-LAMES/LabexMed) et René NABA (ancien correspondant AFP pays arabes).
Une soirée soutenue par l’Espace Franco-Algérien et l’ Espace Franco-Algérien PACA ainsi que par le Collectif Lounes Matoub.

Mercredi 11 avril - Vidéodrome 2 18h00
A bientôt j’espère , documentaire de Chris Marker (1967, 55 mn).
Débat : Les formes de luttes de 1968 à nos jours. Avec Gérard Leidet et Marie-Noël Hôpital (ProMeMo) auteurs de Mai 68 par ceux qui l’ont fait (Editions La Découverte) et des jeunes militants engagés dans les luttes actuelles : Miléna Arvois ( UNL Bouches du Rhône 13), etc.

Jeudi 12 avril – Agora des Galériens 18h30
Demain l’usine , documentaire de Clara Teper (2016, 50 mn). En présence de la réalisatrice (sous réserve).
Débat : Se réapproprier la qualité de son travail. Avec Yves Baroni (Scop-Ti), la CGT, Solidaires... Une soirée en soutien à La Marseillaise.

Vendredi 13 – Les Variétés 20h00
Les pieds sur terre , documentaire de Batiste Combret et Bertrand-Baptiste Hagenmüller (2016, 1h22).
Débat : Les nouvelles formes de luttes (avec la participation de Jean-François Poupelin, journaliste du Ravi). Avec David Escalier (militant écologiste de Marseille et d’ailleurs), Antoine Richard (Attac Marseille) et un militant d’Alternatiba Marseille.

Samedi 14 – Gyptis dès 16h30
16h30 – 17h30 : « Printemps des minots » Ciné-goûter-philo à partir de 4 ans ! The Immigrant , fiction de Charlie Chaplin (1917, 25 min). Avec Denis de Casabianca du Collectif Les Philosophes publics.

Samedi 14 avril, Gyptis, 19h00 : Clôture & soirée de soutien au Ravi
Terre des roses , documentaire de Zaynê Akyol (2017, 1h26mn).
Débat : Mireille Court & Chris Den Hond, membres de la coordination Solidarité Kurdistan, journalistes et cinéastes, qui ont coordonné « La Commune du Rojava. L’alternative kurde à l’État-nation » (Critica-Éditions Syllepse, Bruxelles-Paris, 2017).
Projection en avant première du court métrage de Christian Philibert, produit pour les films d’Espigoule, tourné à Reillanne, village peuplé d’irréductibles lecteurs pas pareils, lors d’une fête organisée pour le Ravi !

L’avenir du mensuel régional pas pareil, qui existe car ses lecteurs financent son indépendance, est toujours entre vos mains. Abonnez-vous, abonnez vos amis, vos ennemis, faites un don...

@-Leravi - http://www.leravi.org