Contact

Abo, dons, adhésions

Un "sauveur de graines" en Provence !

Notre chroniqueur Sylvain, semencier pas pareil, vous propose son catalogue
le 17/10/2018

Tous les mois, alternativement, Sylvain et Pierrick proposent aux lecteurs du mensuel le Ravi, une recette dans notre chronique "cuisiner c’est déjà résister". Sylvain Musseri, paysan à Reillanne, dans les Hautes-Alpes, est un semencier pas pareil. Il vous présente ici sa démarche et vous propose de recevoir son catalogue de graines (légumes et fleurs) à planter sans modération... Retrouvez le dès ce vendredi 19 et ce prochain WE au salon Artemisia au parc Chanot à Marseille.

Je vous parlerai en toute honnêteté. Je suis en train d’écrire un texte qui devait arriver dans la boîte mail de notre rédacteur en chef adoré vendredi dernier « dernière limite » et nous sommes le mercredi suivant, cinq jours plus tard.

Je voulais vous écrire une chronique poétique, mais je n’ai aucune inspiration car je subis dans mon jardin (à Reillanne, dans les Alpes-de-Haute-Provence, Ndlr) une série de catastrophes en chaîne qui me rappellent les sept plaies d’Égypte !!

Pourtant, je n’ai jamais rien dit, ni écrit contre Moïse. D’ailleurs, Moïse, j’en ai rien à foutre ! Mais je reste joyeux et contemplatif et je dois avouer que ces nombreuses maladies et autres ravageurs me semblent contenir un message positif.

Je m’explique.

Je suis de celles et ceux qui pensent que les semences de plantes malades ou attaquées portent en elles un germe de résistances futures. C’est la grande différence entre des semences conservées dans des frigos et celles qu’on ressème chaque année. Ces dernières ont en effet l’opportunité de s’adapter aux divers changements proposés par notre mère nature. C’est même un constat que je fais chaque année dans mon jardin ainsi que dans des jardins témoins.

Mon lieu étant situé dans le cul d’une vallée, les conditions y sont extrêmes, fortes amplitudes des températures, peu d’arrosage et terre pauvre. Pourtant, les plantes développent des résistances évidentes et, placées dans des jardins aux conditions plus clémentes, elles s’épanouissent carrément et les fruits y sont plus nombreux, plus gros et toujours aussi savoureux.

Cette année l’amplitude entre le jour et la nuit est la même, mais ma terre s’enrichit et il a plu tout l’été… Chouette, de nouvelles maladies et insectes auxquels mes plantes chéries devront s’adapter et contre lesquels elles devront trouver remède.

C’est donc de la semence de résistance, terme récupéré au Réseau Semences paysannes qui titrait en septembre 2016 lors de ses rencontres internationales « Sème ta résistance » Voilà qui est fait !!

Autopromotion, tel était mon titre, parce que du coup, je vous propose ces semences. Pour ce faire, il suffit de m’envoyer un mail à : sylvain@equitablecafe.org en me demandant le catalogue pour profiter de mes plus de 300 sortes de graines différentes. Toutes cultivées avec amour dans mon jardin, sélectionnées, triées et ensachées par moi-même et quelques petites mains douces et belles qui passent de temps en temps par chez moi.

Je m’apparente à un « seeds saver » ou sauveur de graines, et il me semble faire un travail d’utilité publique, car demain, ce sera par les jardins que repartira une agriculture plus harmonieuse et diversifiée en opposition à l’érosion génétique qu’engendre l’agriculture intensive.

Ça prend du temps : comprendre le fonctionnement d’une plante, comment elle produit ses graines. Des fois je me plante, des fois ça marche, d’autres pas, mais c’est de l’expérience. Expérience qu’aujourd’hui je peux partager.

Dans mes objectifs futurs, je projette des voyages en Afrique de sensibilisation à l’importance de reproduire ses graines et de rechercher la biodiversité déjà existante, adaptée au lieu car ils se font piller terres et ressources (en Europe et ailleurs aussi en réalité !!)

Voilà ! L’occasion vous est donnée de soutenir mon projet en commandant des graines pour vos jardins ou/et en faisant tourner mon catalogue.

Il me semblait important que vous sachiez ce que fait celui que vous lisez de temps en temps, dans votre journal préféré derrière la signature « Sylvain, paysan ».

Sème ta résistance !

Sylvain Musseri, paysan

Note de la rédaction : Sylvain, co-fondateur de l’Equitable Café à Marseille, aujourd’hui semencier pas pareil à Reillanne (04), chronique depuis bientôt 15 ans bénévolement dans le Ravi. Alors, vive l’auto-promo ! Et n’hésitez pas à lui demander son catalogue et à lui commander des graines (légumes et fleurs) à planter dans vos jardins et sur vos balcons sans modération ! sylvain@equitablecafe.org Retrouvez Sylvain Musseri ce vendredi 19, samedi 20, dimanche 21, au salon Artemisia parc Chanot à Marseille.

Chronique parue dans le Ravi n°165, daté septembre 2018

L’avenir du mensuel régional pas pareil, qui existe car ses lecteurs financent son indépendance, est toujours entre vos mains. Abonnez-vous, abonnez vos amis, vos ennemis, faites un don...

@-Leravi - http://www.leravi.org