Contact

Abo, dons, adhésions

Au bout du crayon, expo de dessins de presse itinérante

Ramatuelle (83), vendredi 31 mai 2019
le 27/05/2019

L’exposition « Au bout du crayon, les réseaux sociaux : Caricatures, dessins de presse et liberté d’expression ? » voyagera dans toute la France, mais aussi en Europe et dans tous les pays du monde qui l’accueilleront.

Lancement à Ramatuelle (83), le vendredi 31 mai 2019.

L’exposition est bilingue Français / Anglais. Elle est constituée de 24 kakemonos en tissus de 1 mètre de large sur 2 mètres de haut, portant chacun sur une thématique : Fake news, censures, harcèlements, manipulations, violation des droits d’auteurs…, mais aussi outils de savoir, de communication et de libération… et est accompagnée d’un diaporama en boucle qui présente un dessin de l’ensemble des 181 caricaturistes participants.

INTERNET, UN ESPACE DE LIBERTÉ D’EXPRESSION ? CETTE ANNÉE, LE CRAYON INVITE TOUS LES DESSINATEURS ET TOUTES LES DESSINATRICES DE PRESSE À PARTICIPER À NOTRE NOUVELLE EXPOSITION ITINÉRANTE 2019-2020 DÉDIÉE À LA THÉMATIQUE DES RÉSEAUX SOCIAUX.

Les dessins de presse ou les caricatures soulèvent crûment les problèmes auxquels les réseaux sociaux sont confrontés : Outils de savoir ou de manipulations politiques, économiques, religieuses ; outils de liens sociaux ou au contraire lieux privilégiés de haine et de harcèlement, espaces de création ou de non respect des droits d’auteurs … Nous avons choisi de traiter des réseaux sociaux parce que ces derniers sont omniprésents dans l’espace mental, économique, social, politique, culturel, idéologique. Quels que soient les médias, radios, télévisions, journaux, il n’existe plus un seul espace où on ne se réfère à eux. Les très jeunes, comme les adolescents, les adultes plus ou moins jeunes les utilisent, s’en font ou en ont des échos.

Alors faut-il rejeter en bloc ce qu’ils nous apportent ? Faut-il leur élever des autels ? Sont-ils les démiurges de notre temps ? Lieux de dénonciation ? Lieux de manipulation ?Lieux de communication ? Lieux de déhumanisation ? Instrument de pouvoir ? Outil de savoir … ?

Il est important de le rappeler, l’association n’existerait pas si la rédaction de Charlie Hebdo n’avait été décimée par une bande de fanatiques religieux au prétexte de dessins, qu’ils jugeaient blasphématoires, mais diffusés par leur soin à l’échelle de la planète par le biais des réseaux sociaux, oubliant que nous sommes un pays où la liberté d’expression est un droit, acquis de longue date, tout comme les valeurs de laïcité.

Nous laissons aux caricaturistes et aux dessinateurs de presse le soin de s’exprimer. Ils cultivent l’humour. Leurs traits sont puissants, légers ou féroces, lucides toujours. Eux, ces artistes de l’actualité, familiers pour certains des réseaux sociaux, ils ont la distance. Ils sont aux avant-postes de l’information. Après l’immédiateté du rire ou du sourire, il y aura la réflexion. Leurs crayons disent, plus que les mots, la fascination, la peur, les dérapages, le plaisir que leur inspire ce nouveau mode de communication mondiale. Il existe. Nul ne peut revenir en arrière, mais ces caricaturistes alertent, d’un trait de crayon toujours pertinent, des dangers de dévoiements.

Plus d’infos : http://www.lecrayon.net/Le-blog/Actualite/AU-BOUT-DU-CRAYON-LES-RESEAUX-SOCIAUX-EXPOSITION-ITINERANTE-2019-2020

@-Leravi - http://www.leravi.org