Contact

Abo, dons, adhésions

Le retour des morts vivants

le 1er/09/2006

UDF. L’investiture des candidats UDF ne sera validée à Paris que fin octobre. D’ici là, les tractations se multiplient en Paca. Exemple dans le Var, à Toulon, où l’on reparle aussi de François Trucy et de Daniel Colin...

François Trucy, ex-maire de Toulon et toujours sénateur du Var (UMP depuis 2002), et Daniel Colin, ex-député UDF, ont récemment réuni un carré de supposés fidèles autour d’un dîner de rentrée. Objet de ces discrètes agapes : sous le prétexte de se retrouver entre Toulonnais, il s’agissait de se compter et de réactiver certains réseaux. Bref, de se préparer aux échéances - législatives, municipales, cantonales - qui suivront la présidentielle. Discret, ce dîner aux chandelles prouve, si besoin était, que le tandem Trucy-Colin relève la tête. Il ne se résigne pas à être absent du jeu politique local.

Et dire que, le 18 juin 1995 au soir, aucun Toulonnais n’aurait parié un cent sur l’avenir de François Trucy battu à plates coutures par le Front national. Mais en assurant (avec l’appui discret de l’UDF) son élection au Sénat, il a, depuis, démontré qu’en politique, tant qu’on ne repose pas six pieds sous terre, on est toujours vivant. Ou ressuscité des basses eaux électorales. Cette formule rappelant la conquête de l’Ouest américain, Bernard Ferretti, un des hommes forts de la municipalité Trucy, l’a également faite sienne. Sa candidature dans la deuxième circonscription de Toulon (détenue par l’ultra-sarkozyste Vitel) devait coïncider avec sa résurrection. Mais les instances départementales de l’UDF lui préfèrent l’obscure Ghislaine De Suet. Nonobstant, Ferretti ne jette pas l’éponge. Tout l’été, ses proches ont fait le siège de Ruddy Salles, le régional de l’UDF, qui les a, sinon entendus du moins écoutés. Le sort de Ferretti devait en principe se régler dans les coulisses de l’université d’été de l’UDF, fin août : le match Ferretti-Ghuislaine continue sous l’ ?il dubitatif de Bruno Ravaz, conseiller régional. Reste le cas de Jean-Pierre Martinez. Secrétaire général de la ville de Toulon jusqu’en 1995, cet actif soutien de Trucy à la sénatoriale a, lui, une autre tactique. Il s’est discrètement rapproché des amis d’Hubert Falco. Avec un succès mitigé pour l’instant.

Quoi qu’il en soit, François Trucy se garde bien de démentir les bruits qui le propulsent candidat dans le 4ème canton de Toulon. Pas mécontent d’ajouter sa petite musique à la cacophonie qui s’empare - classiquement - du grand port de guerre du levant à l’approche de chaque élection. J.P. B.

UDF

1 Député sortant : Alpes-Maritimes : Rudy Salles

40 candidats ? : la consigne nationale est de présenter partout des candidats au 1er tour

@-Leravi - http://www.leravi.org