Contact

Abo, dons, adhésions

Richard Martin, directeur du Théâtre Toursky, Marseille

le 1er/03/2005

Richard Martin, dirige le théâtre Toursky à Marseille. Festival Russe, Pietragalla, Nuit de l’anarchie... : programme chargé en ce mois de mars. Mais toujours pas de Léo Ferré.

Le nanarchiste

« I am an antichrrraïst, cos’ I am an anarrrrchaïst, don’t know what I want but I know how to get it, I wanna destroy the passer by cos I wanna beeeee anarchyyyyy ! » (Tandis qu’il chante, il se filme avec une DV, qu’il utilisera tout au long de l’entretien pour enregistrer tout et n’importe quoi). Ça vous en bouche un coin, hein ? Avec le temps, va, tout s’en va : j’en ai eu marre de me prendre pour Léo Ferré (1), me voilà donc le nouveau Johnny Rotten : Ricky Martin ! La DV ? Je l’ai achetée pour les vacances du capitaine Richard Martinescu. L’Odyssée, qu’on a appelé ça en toute modestie. J’ai pas fait comme Ulysse, je ne me suis pas construit de radeau pour aller à Ithaque : j’ai claqué 100 000 balles pour essayer de trouver un bateau, en vain. Comme personne voulait trop m’aider pour ma croisière m’amuse, j’ai fini par dégoter un vieux rafiot militaire avec matafs roumains à bord qui fait le tour de la Méditerranée à la belle saison, celle qui est morte pour le théâtre et idéale pour les baignades. On embarque quelques artistes qui font les zouaves dans les ports et s’embrouillent avec les marins du bord, quelques journalistes, on prend une sardine avec un rameau d’olivier en logo, et hop. Vogue pour la Paix ! Les journalistes, s’ils sont importants, on les met dans les bonnes cabines sur le pont. Ceux de Radio Grenouille (2), à fond de cale ! Grenouille, MA radio, fondée en 1981, que je préside toujours même si je ne m’occupe plus de rien depuis un bail. Mais dans les cocktails, je dis toujours que c’est MA radio. Maintenant, c’est celle de Fabrice Lextrait, mon fils spirituel, qui ne s’en occupe guère plus, trop occupé dans les sphères parisiennes. (Il ôte sa casquette de la Marine nationale roumaine et coiffe une chapka). Mais laissons la place à Richard Martinsky, l’organisateur du Festival Rousky. C’est comme ça : je suis un anar (subventionné et décoré des Arts et Lettres, mais Léo était bien Monégasque, personne n’est parfait) qui aime bien les ex-pays cocos. Je sers de vitrine culturelle à la Russie, même au plus fort des massacres en Tchétchénie. Car comme le dit si bien Poutine, là où il y a du Tchétchène, il n’y a pas de plaisir. On ne parle plus trop de paix dans ces cas-là, faut pas fâcher l’ambassadeur et le ministre de la culture ruskoffs... Rassurez-vous, j’ai d’autres combats : par exemple, j’ai ardemment soutenu Pietragalla (3) contre une « cabale dégueulasse ». C’est vrai, quoi ! C’est quoi ce petit personnel qui se permet de virer le patron ! Où va-t-on ? Et pourquoi pas des compagnies de spectacles auto-gérées tant qu’on y est ? C’est l’anarchie, ma parole ! L’anarchie, elle a une place bien à elle, comme Noël : chez moi une nuit par an (4). Même si parfois je me lâche comme quand je fais le coup de poing avec les flics (5). Je ne fais pas du théâtre social, mais je mets en avant mon implantation dans les quartiers populaires, passage Léo Ferré, que ça s’appelle, pour me faire plaisir. Impasse, bien que conforme à la réalité de la voirie, eut été un crime de lèse-majesté ! J’ai bien d’autres projets comme l’ouverture d’un café musique, et le retour de MA radio au Toursky (6). Et qu’on ne me dise pas que je suis élitiste, même si « les cons évitent mon théâtre » (7). Les paradoxes de l’art ! Merde, j’ai oublié de mettre une cassette dans la caméra ! On recommence ? Comme ça je vous chante un peu de Léo...

Paul Tergaiste

(1) Incroyable : pas de Léo Ferré au Toursky cette saison. Ami de Richard Martin, ce dernier lui voue un culte vibrant, au point de cultiver une certaine ressemblance physique

(2) Radio locale basée à la Friche la Belle de Mai

(3) Lire Ravi n°7 sur le passage rocambolesque et coûteux de la danseuse à la tête du Ballet National de Marseille. Soutien indéfectible, puisque Pietragalla est encore reçue au Toursky en ce mois de mars

(4) Le 1er mars cette année

(5) Lors d’une manifestation anti-FN en mars 1997

(6) Deux Arlésiennes chères à RM qui en parle depuis une dizaine d’années

(7) L’Humanité, 22/01/05

@-Leravi - http://www.leravi.org