Contact

Abo, dons, adhésions

Circulez, y’a rien à voir...

le 2/02/2007

Le contrat de projets Etat-Région ne donne qu’un aperçu tronqué des grandes politiques d’aménagements qui vont structurer le territoire jusqu’en 2013. Tous les investissements concernant les projets routiers n’y figurent notamment pas.

En ces temps de réchauffement climatique et de ferveur « hulotienne », il ne fait pas bon construire des routes et des autoroutes. Tous les élus autoproclamés champions du développement durable ne peuvent donc passer pour des poseurs de bitume qui encouragent l’utilisation de la voiture et des poids lourds. C’est pourquoi les projets routiers et autoroutiers sont totalement absents des contrats de projets 2007-2013.

Pour les connaître, il faudra attendre que le ministère de l’Equipement ait négocié avec les collectivités son plan de développement des grands itinéraires. A chaque région de se positionner ensuite, sur le financement de ces projets : la Région Rhône Alpes a déjà annoncé qu’elle ne financerait plus de projets routiers.

En PACA, un tel choix serait contraire à l’intérêt que porte Michel Vauzelle aux grands équipements structurants. Il ne manque pas une occasion, comme lors de ses v ?ux à la presse par exemple, de reprocher au gouvernement de ne pas avoir fait avancer le dossier de l’autoroute A51 devant relier Grenoble à Sisteron...

Mais pas question d’obtenir un chiffre : « nous n’avons pas arrêté de position sur le sujet », prévient-on au cabinet du président du Conseil régional. Impossible donc de comparer les financements consacrés à la route entre 2007 et 2013 aux 532 millions d’euros (287 de l’Etat, 245 de la Région) alloués au ferroviaire et au maritime dans le contrat de projets sur la même période...

E.B.

@-Leravi - http://www.leravi.org