Contact

Abo, dons, adhésions

Jean-Luc Bennahmias

Le Ravi de plâtre
le 1er/06/2007
Une page dans le Monde consacrée, le 23 mai, au député européen Vert de Paca. Motif ? Jean-Luc Bennahmias, ancien secrétaire national écologiste, rallie le nouveau parti fondé par François Bayrou. « Figure écolo-libertaire, il ne veut plus végéter dans la cour des petits », commente le quotidien du soir. Finies les querelles de groupuscules ? Terminées les accusations d’être un affreux « cumulard » ? Oubliés les interminables débats lors de réunions arrosées de jus de carotte bio ? Pas si sûr. Car après un franc succès à l’applaudimètre, le 25 mai au zénith à Paris, devant 6000 personnes venues saluer la création du Mouvement démocrate (MoDem), il va falloir redescendre sur terre. Déjà, l’échec se profile aux législatives. Conseiller régional de Paca, Bennahmias a promis à Michel Vauzelle qu’il inscrirait toujours son action dans la majorité PS. Alors que son nouveau grand ami, Jacques Rocca-Serra, pilier du MoDem dans les Bouches-du-Rhône, continuera à siéger et à voter avec les élus UMP. Longtemps opposé au « ni droite, ni gauche », Jean-Luc Bennahmias, croit donc désormais aux vertus de l’axiome centriste « et droite, et gauche ». Lors de l’émission « la Grande Tchatche » (en écoute sur le www.leravi.org), après nous avoir dit le bien qu’il pensait de Hulot, Bové et, certains jours, de Voynet, il a conclu : « je ne suis pas une girouette ». Nous lui conseillons toutefois d’investir dans un outil résolument moderne comme son projet de construire une grande force social-démocrate en France : un GPS. A Marseille, ses amis Christophe Madrolle et Mohamed Laqhila ont eux aussi quitté les Verts pour rejoindre le Modem en obtenant d’être investis dans deux circonscriptions. « Je n’oublie pas qu’ils ont fait annuler le projet Rhin-Rhône et qu’ils sont contre l’incinérateur », a commenté en guise d’accueil Jacques Rocca-Serra. Philippe Sanmarco, président de la Convention citoyenne et désormais chaud partisan lui aussi de Bayrou, a dénoncé les négociations « très combinazione » des nouveaux venus écologistes. Ouf ! Les débats s’annoncent au MoDem, aussi fraternels et constructifs qu’au parlement Vert. Jean-Luc, nulle crainte ! Tu ne seras pas dépaysé !

M.G.

@-Leravi - http://www.leravi.org