Contact

Abo, dons, adhésions

Faut-il construire de nouvelles prisons ou y envoyer de plus en plus de détenus ?

le 1er/04/2007

JUSTICE...

- PS, Caselli : « Tout dépend du niveau de l’acte qui a fait condamner la personne. Dans la mesure du possible, il faut éviter d’envoyer les primo délinquants en prison en faisant tout pour qu’ils soient insérés. Concernant les multirécidivistes, la prison est nécessaire. Si le nombre de places n’est pas suffisant, il faut construire pour que les conditions de détention soient décentes. Ce qui n’est pas le cas. »
- Verts, Moukomel : « Il ne faut plus construire de prisons et, surtout, pas privées ! Elles sont la honte de notre démocratie, du point de vue des droits de l’homme. La moitié de la population carcérale est en préventive... Que devient la présomption d’innocence ? Au lieu de prisons, recréons du lien social, par l’éducation notamment ».
- UMP, Roatta : « L’idéal serait que l’on réhabilite nos prisons pour qu’elles soient plus humaines, développer les peines de substitution, pour éviter, quand c’est possible, l’incarcération. Créer des maisons spécialisées pour les mineurs pour qu’ils ne se mélangent pas avec les délinquants plus aguerris »
- Gauche antilibérale : « Il faut arrêter d’en construire, sauf si elles sont insalubres comme à Nice, et travailler aux alternatives à l’emprisonnement et à une réforme de la justice » (Bové, Della Sudda). « La sanction, quand elle est nécessaire, ne doit donc pas être une vengeance de la société contre un individu, mais une réparation de l’individu envers la société et de la société envers l’individu. La substitution doit trouver les moyens de fournir une insertion sociale par une qualification » (LCR, Saint-Jean). « Nous sommes contre la construction de nouvelles prisons et opposés à y mettre plus de jeunes. Il faut privilégier l’éducation et la réinsertion » (PCF, Coppola).
- UDF, Salles : « La prison ne doit pas être une réponse systématique à la délinquance. Doublons le budget de la justice pour que les jeunes ne soient pas jugés deux ans après les faits. Mais créons aussi des conditions de détention décentes. Le prisonnier ne doit pas être traité comme un esclave. Or, on manque de places dans les prisons. »

@-Leravi - http://www.leravi.org