Contact

Abo, dons, adhésions

Addictions municipales

Edito
le 6/01/2008

Mettre le paquet. Les 786 maires de Provence-Alpes-Côte d’Azur, et les milliers de challengers pressés de les pousser dans les orties pour s’emparer de leur écharpe tricolore, vont devoir mettre le paquet pour prouver qu’ils ne manquent pas de souffle. Dans moins de trois mois, les jeux seront faits pour les six années à venir. Même si la multiplication des intercommunalités a dilué de fait le pouvoir des premiers magistrats, ils continuent d’incarner la gouvernance locale. Monsieur le maire reste une figure populaire. Nos notables le savent bien qui jouent volontiers sur la carte de la proximité pour se faire élire. Quitte à ce que le contenu réel de leur projet politique soit parfois aussi fin que du papier à cigarette.

Faire un tabac. Les 9 et 16 mars, on vote donc à nouveau. Cela va chauffer dans les états-majors politiques, dans les agences de communication, dans les cercles militants. Les piliers de comptoir, faute de pouvoir griller une cigarette, vont dispenser à pleins poumons leurs analyses fumeuses. Dont pourrons s’inspirer les éditorialistes en manque d’inspiration. Car les joutes électorales font toujours un tabac ! Ne boudons donc pas notre plaisir. Inspirons ! Expirons ! Inhalons avec volupté le parfum acre des batailles shakespeariennes qui vont se dérouler sous nos clochers : ouverture, fermeture, trahisons, réconciliations...

Se mettre en pétard. Mais les petites phrases, fussent-elles croquignolesques, les jeux d’alliance, les coups de Trafalgar, ne résument fort heureusement pas la période qui s’ouvre. Le débat politique ne nuit jamais gravement à la santé. Ne nous mettons donc pas trop en pétard ! Même sans avoir fumé la moquette, il est raisonnable d’espérer que derrière le filtre des joutes politiciennes, il va aussi être question des projets qui façonnent le quotidien de nos villages et de nos villes. Ne redoutons donc pas ces nouvelles élections comme la dernière cigarette du condamné. Exigeons des pratiques et des idées novatrices. Et surtout : évitons de céder à la citoyenneté passive.

le Ravi

Infos & satire seront au rendez-vous du prochain numéro du Ravi chez les marchands de journaux dès le vendredi 1er février. Ou dans votre boîte aux lettres, ou celle de vos amis auxquels vous allez offrir un abonnement et en courant aussitôt à la poste pour nous le renvoyer.

@-Leravi - http://www.leravi.org