Contact

Abo, dons, adhésions

Concours pour rire

Edito
le 5/03/2009
Ce n’est pas parce qu’on est Ravi qu’on est inculte. Pour preuve, cette année, le « mensuel régional qui a des lettres » participe activement à la Semaine de la presse à l’école. Nos délicats dessinateurs et spirituels journalistes vont aller édifier la jeunesse dans les collèges et les lycées de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Tout cela est placé sous le haut patronage du ministère de l’Education nationale. Mais oui ! Celui dirigé, avant le prochain remaniement, par Xavier Darcos, l’homme persuadé que les instits dans les maternelles sont payés à changer les couches des enfants. Peu importe que pour être admis en petite section, la première condition est justement de ne plus dépendre de Pampers...

N’accordons pas trop d’importance à ces histoires de pipi/caca qui n’intéressent que les deux millions de manifestants à nouveau attendus dans les rues ce 19 mars. Le ministre peut d’ailleurs participer à titre dérogatoire, s’il le souhaite, au concours de dessins satiriques que nous proposons aux minots et aux ados. On ne manque pas d’idées au Ravi ! Façon d’honorer un autre rendez-vous, placé lui sous l’aile protectrice du ministère de la Culture, nous avons même envisagé de lancer un concours de versification. Car le Printemps des poètes est consacré ce mois-ci au rire. « Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux », affirme Alphonse Allais. La poésie n’est pas qu’austérité, spleen, et mélancolie.

Faisons un essai. Sur la hausse historique du chômage en Paca par exemple : « Quand le ciel bas et lourd s’écrase comme un poids / Sur le chômeur gémissant en proie aux longs ennuis / Et que de l’horizon embrassant le Pôle emploi / Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits. » Ce n’est pas amusant ? Nouvelle tentative. A propos de l’expulsion d’un compagnon d’Emmaüs sans papiers : « Souvent pour s’amuser, les hommes politiques / Expulsent des étrangers, pauvres et exilés / Qui survivent indolents, compagnons mais mutiques / Dans l’Europe vieillissante, raciste et figée. » Franchement pas marrant ? N’est peut-être pas poète qui veut...

le Ravi

Infos & satire seront au rendez-vous du prochain numéro du Ravi chez les marchands de journaux dès le vendredi 3 avril. Ou chez vous, la veille, en remplissant le bulletin d’abonnement page 24.

@-Leravi - http://www.leravi.org