Contact

Abo, dons, adhésions

Denise Fabre, adjointe au Maire UMP de Nice : L’adjointe "décontrastée"

le 1er/01/2009

La speakerine aux célèbres fous rires est entrée en politique. Elle est désormais adjointe au maire UMP de Nice chargée du « rayonnement ». Hi ! Hi ! Hi !

Hi ! Hi ! Quelle fabuleuse année 2009 ! Grâce à Nicolas, le copain de Christian (1), je retrouve enfin le charme de l’ORTF que j’ai bien connu, en 1964, quand j’ai débuté sur Antenne 2 : une bonne télévision, distrayante et sympathique sous la tutelle du ministre de l’Information directement nommé par le président de la République. J’avais à peine 22 ans et il m’a fallu quitter Nice, ma ville natale, pour monter à la capitale. J’ai été repérée sur les ondes de Télé Monte-Carlo. C’est sur le Rocher, à 19 ans, que j’ai appris les trois grands principes de mon métier de speakerine : sourire, sourire et encore sourire ! Hi ! Hi ! Hi !

« J’aime bien venir chez Cora, j’y suis bien »

Je ne comprends pas tous ces débats sur la suppression de la publicité. Si Nicolas n’en veut plus après 20 heures, c’est qu’il doit avoir de bonnes raisons. Moi, je vais vous dire, j’aime bien la réclame. C’est un peu ma spécialité. Sur TMC, j’étais chargée d’en faire en direct. L’an dernier, juste avant que Christian ne me propose d’être candidate sur sa liste aux élections municipales, j’étais porte-parole des produits Cora. Vous savez ? Les supermarchés Cora ! Ils m’ont choisie parce que j’apporte « une image populaire et de confiance » (2). Hi ! Hi ! Hi !Hi ! « J’aime bien venir chez Cora. J’y suis bien, je m’y sens en confiance. Avec les produits Cora, je sais que la qualité est là et au meilleur prix. Ça facilite le choix ! Aujourd’hui, les produits Cora font appel à moi pour vous rendre ce choix encore plus facile. » (3) Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! C’est sûrement pour ça que le maire m’a proposé d’être adjointe « chargée du rayonnement », la 8ème adjointe dans l’ordre du protocole de la 5ème ville de France (4). Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Christian, il sait parler aux dames. Je ne me suis jamais sentie aussi complice avec quelqu’un depuis mes émissions, le samedi après-midi dans les années 60 et 70, avec Garcimore. Vous savez ? Garcimore, le magicien « décontrasté » ! Hi ! Hi !Hi !Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Pauvre Garcimore. Il nous a quittés avec ses jeux de cartes et ses petits lapins il y a déjà une dizaine d’années. Mais la relève est assurée ! Christian a un « enthousiasme tellement communicatif ! », son « seul critère de sélection pour sa liste, c’est la valeur et les compétences de chacun » (5). Il s’est souvenu, lui, que j’ai présenté, avec Léon Zitrone, la dernière édition du concours de l’Eurovision à avoir eu lieu en France. C’était en 1978 ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Ma délégation ne comporte pas que le « rayonnement ». Je suis aussi chargée de « l’image, des relations publiques et des relations avec la Principauté de Monaco ! » (6). J’adore Stéphanie, j’adore le cirque, j’adore les Grimaldi. Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Décontrastée, je vous dis ! Déconstratée !

« C’est le Nice que j’aime, le Nice glamour ! »

Les relations publiques, ce n’est pas mon dada, comme aurait dit mon ami Guy Lux. C’est mon rayon… de supermarché… Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Les compétences, on vous dit. Les compétences ! J’ai tout de même reçu le prix de la meilleure speakerine lors d’une cérémonie des 7 d’Or. Et puis j’ai toujours su m’adapter. Dans les années 90, j’ai présenté Télévitrines sur TF1, une belle émission de téléachat. Hi ! Hi ! Hi !Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Alors adjointe au « rayonnement », pensez-vous ! Facile ! Nice ? « C’est magnifique. Il y a un temps magnifique comme d’habitude à Nice. Et puis, nous ne sommes entourés que de célébrités. C’est Nice, c’est le Nice que j’aime, c’est le Nice Glamour. Il se passe beaucoup de choses et beaucoup de fêtes à Nice. C’est gai, c’est le sourire et c’est le rire. » (7) Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi !

Oh bien sûr, il y a de méchantes gens qui disent que je suis « has been », que je ne suis qu’une potiche. J’ai quand même présenté la tournée « âge tendre et tête de bois » : Demis Roussos, Michèle Torr, Jean-Jacques Debout, Stone et Charden… « Quelle forme, quelle pêche, quelle génération ! » (8) Mais pour faire taire les mauvaises langues, je bosse dur. Je célèbre des mariages avec Christian. Il y a eu par exemple la belle cérémonie pour unir Nallé et Marianne. Nallé, vous savez ? Nallé Grinda, l’ancien de Nice People, l’émission de TV réalité. Un garçon si sympathique, l’héritier d’une des plus illustres familles niçoises, les propriétaires de l’hôtel Westminster. A 32 ans, le garçon est déjà PDG du groupe immobilier « Pierus » et le patron d’un restaurant de cuisine française à Miami. Je vous le disais : c’est le Nice que j’aime, le Nice Glamour. Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! C’est gai, c’est le sourire et c’est le rire ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi !

Rackham

(1) Christian Estrosi, député-maire UMP de Nice.

(2) Selon Franck Rosenthal, « consultant indépendant en marketing et communication »

(3) Denise Fabre dans le Catalogue Cora d’avril 2008.

(4) Ceci n’est pas un gag.

(5) Meeting du 6 mai 2008.

(6) Ceci n’est toujours pas un gag.

(7) Déclaration de Denise Fabre à Nice Premium cet été 2008 lors du Nice jazz festival.

(8) Nice Matin, 8 novembre 2008.

@-Leravi - http://www.leravi.org