Contact

Abo, dons, adhésions

Moi, Christian Audigier : Le pape du néant

octobre 2009
le 8/10/2009

Autoproclamé « Very Important French » à Hollywood, le styliste multimillionnaire avignonnais Christian Audigier est un concentré de sa clientèle people : vulgaire, mégalo et fier de l’être.

Nœud pap défait, chemise ouverte, bronzage UV et coupe de « Cristal » à la main, Christian Audigier jubile à l’entrée du Baron. Pour partir à la conquête du marché français, sa dernière marotte, le styliste avignonnais installé à Hollywood fait sa promo en organisant une soirée people dans le dernier lieu branché de Paris.

Quoi, je me plante ? C’est pas Beyoncé mais Mademoiselle Agnès ? Et avant c’était Vincent Mac Doom, pas Eva Longoria ? J’ai aussi pris Eva Herzigova pour Paris Hilton… Bullshit ! On s’en fout des noms et des prénoms ! C’est glamour ! C’est la fête, on se fait la bise, on se tutoie et basta ! Fuck ! Après le vide de Saint-Trop en juillet, quel pied de retrouver tous mes amis ! Mes amis à 10 000 euros, mes amis à 50 000, mes amis à 120 000, mes amis à 250 000. Manque juste mon ami 500 000… Mickael… Qui m’avait intronisé roi de la mode… Il verse une larme et avale une gorgée. Et dire que je viens de racheter sa dernière demeure pour rien. Les autorités de L.A. refusent que je l’ouvre une fois par an à ses fans…

Mais vous me reconnaissez ? Ah ! Ah ! L’accent et tout, trop funny. But forget ! No mistake avec Christian Lacroix, le looser qu’a failli mettre la clé sous la porte cet été. Moi, c’est Audigier ! Autoproclamé VIF, Very Important French ! Le pape de la sape branchée, quoi ! Ed Hardy, Paco Chicano, Smet avec mon pote Johnny, Crystal Rock avec ma fille Crystal, ODG avec Christian Audigier, et bientôt Material Girl avec Madonna. Une marque à moi tout seul ! Je ne fais pas de la haute couture, mais ce que je vends c’est le prix de la haute couture (1). Calcule : 10 millions de casquettes et t-shirts vendus dans 72 pays, des parfums, du pinard, du champagne, des produits antibactériens contre la grippe A, etc. Yes ! 600 millions de chiffre d’affaire ! Champagne ! Un serveur se pointe. Thanks, Sylvester ! Comment ça, Pédro ??

« L’important, c’est les Unes de la presse people ! »

Selon mon amie Marie Sara - you know, la tortionnaire de taureaux -, j’ai 18 idées à la seconde. Not always with success. Dans les années 90, j’ai créé une marque à son effigie. Le bide. Et le début des emmerdes. God ! Pourtant, tout avait bien commencé. Un premier magasin à Avignon, ma ville de naissance, à seize ans et le début de la gloire : les boss du prêt-à-porter Mac Keen se plient en douze pour m’avoir, je rencontre Chico et mes premiers peoples, Johnny me demande d’organiser des fêtes dans sa villa de Saint-Trop. Puis la shit : le fisc, l’Urssaf, Marie Sara… L’exil à Bali et la jail indonésienne pour possession de drogue.

Début du mythe. Hollywood le rêve, c’est ma vie ! Est-ce que j’ai vraiment galéré en arrivant à L.A. ? Est-ce que j’ai abordé dans la rue Britney (Spears), Paris (Hilton) ou Nicole (Richie) pour lui donner une casquette ? Bullshit ! L’important, c’est qu’elles sont tellement cruches que dès que l’une l’a eue, l’autre l’a voulue !! L’important, c’est qu’elles se pointent à mes fêtes, qu’elles portent mes fringues, qu’elles sourient aux paparazzis. Faut les payer ? Je banque ! L’important, c’est les Unes de la presse people ! L’important, c’est mon american dream (2), ma success story, ma conquête de l’Ouest, des peoples, des chanteuses de Rn’b, des rappeurs, de leurs fans et de ceux de la téléréalité ! Le vide, le néant, c’est mon business ! Et maintenant, ça pèse 600 millions de dollars de CA ! Mes produits ? Bullshit ! C’est vulgaire, c’est clinquant ? Bullshit ! Y’a que le marketing qui compte, et mon plan com, c’est les célébrités. CQFD. Champagne ! Un serveur arrive. Une photo avec 50 cts, les filles ? Ah, toi, c’est Pierre…

« J’ai appelé mon fils Rocco, rapport à l’étalon italien »

J’ai d’ailleurs appelé mon fils Rocco, rapport à l’étalon italien, c’est dire. J’avais bien imaginé une ligne de sous-vêtements à son nom, mais bon, les USA sont pas encore prêts. Et puis, you know, j’suis moi-même devenu une célébrité (3). Alors maintenant, c’est ma pomme en grandeur nature ! You see ? Depuis le dernier festival de Cannes et ma méga fête d’anniversaire pour mes 51 ans, La Provence me suit à la trace et me lèche les bottes : « Audigier ou le retour de l’enfant prodig(u)e à Avignon » (22/04) , « Le retour du héros américain Audigier » (27/04), « Prince et Mike Jagger pour fêter un Avignonnais » (22/05), « Mickael Jackson : Christian Audigier aurait dû relooker ses fans » (26/06), etc. Et de raconter mon concours de champagne cet été à Saint-Trop avec un milliardaire pakistanais. Concours que j’ai gagné évidemment. Il faut dire que j’ai dégainé le Salmanazar Perrier-Jouët à 100 000 euros aux Caves du Roy ! (4)

C’est pas le seul. Les « peoples » raffolent aussi de moi. Comme Leur avis en Paca (5). De la pub gratuite en veux-tu, en voilà ! Ca fait mal au foie, mais la France me connaît enfin. Et la France, c’est mon prochain challenge, le dernier pays européen où je vais mettre toute ma force pour pouvoir y arriver (6). Ils vont voir les Christian Lacroix, les Pierre Cardin et autres Arno Klarsfeld ! Le roi de la mode, le pape de la sape branchée revient au pays. Fini les robes à froufrous qu’on laisse dans les armoires ! Carole Bouquet et Catherine Deneuve, va falloir qu’elles se mettent à la casquette et au t-shirt rose à tête de mort !

Of course, it won’t be not easy ! There’re jalous ! Alors que Jean-Paul Gaultier a eu sa pub gratos dans La Nouvelle Star en habillant les candidats, le CSA vient de mettre son véto à mon opération dans Secret Story 3 ! Et j’oublie pas ceux qui me comparent à un sous Jean-Claude Van Damme, because I speake a franglish et y have’nt any mind. Bullshit ! Si on pouvait faire du fric avec de la philosophie, ça se saurait !! Welcome BHV !

Brenda Hersant

1. La Dépêche du Midi 05/03.

2. Titre de son autobiographie (05/09)

3. La Provence 18/07.

4. Ibid.

5. Petite confusion évidente avec le Ravi.

6. Var Matin, 07/09.

@-Leravi - http://www.leravi.org