Contact

Abo, dons, adhésions

En bref....

le 24/06/2010

Le FN sur la route de l’évolution. Arpenter la liste Front National des régionales réserve parfois de belles surprises... Pour preuve son 17ème colistier varois, un certain Christian Le Noël, présenté sobrement sur le bulletin de vote en tant que « directeur de publication, écrivain, médaille du combattant ». Écrivain, Le Noël l’est assurément puisqu’il est l’auteur de « La race oubliée », un ouvrage consacré aux « hommes velus », mais aussi du livre « Les courreurs de brousse » dédié à « tous les acteurs de la grande chasse coloniale ». Le Noel est un des responsables de l’Association française de recherches cryptozoologiques (AFRC). Passionné par les bigfeet, les cochons ensauvagés, les calamars géants et autres « énigmes refusées par la science », voilà les propos qu’il tenait récemment dans une interview au sujet de son prochain livre : « Je suis persuadé ( j’en ai les preuves tangibles) que notre espèce vieille de plusieurs millions d’années a eu à plusieurs reprises des coups de pouce génétiques et techniques de la part de plusieurs races de créatures venant de l’espace. Ce qui nous a permis une évolution fulgurante depuis 30 000 ans alors que nous avions stagné jusque là pendant des milliers d’années. Les néandertaliens, eux, n’ont pas eu ou n’ont pas pu avoir ces coups de pouce et sont restés sur le bord de la route de l’évolution, dans le même état qu’ils étaient il y a 100 000 ans. » Nul ne doute que Christian Le Noël donnera pendant la campagne un vrai coup de pouce à son leader Jean-Marie Le Pen, ce gros animal politique en voie de fossilisation...

Mariani l’étalon. Un meeting avec François Fillon ne peut être que torride. A Toulon, le 12 février, le premier ministre n’a pas déçu. Il a su trouver les mots pour faire l’apologie du candidat de l’UMP en Paca. « Nous avons besoin de Thierry Mariani, a-t-il déclaré. Car c’est un homme de valeurs, un homme d’honneur. » Ce polisson de François a certainement visionné, en janvier sur Canal +, « l’honneur des Mariani ». Non nominé aux oscars, réalisé par Tony del Duomo, interprété par Tarra White, Jenny Baby et Kathy Sweet, ce film, produit par Marc Dorcel, pourrait relancer l’intérêt pour la campagne de Thierry Mariani. Résumé de l’histoire sur le site web du Journal du hard : « Clara Mariani, la fille du riche propriétaire terrien de la région, a vraiment le feu… Mais très vite, certains ne vont pas hésiter à faire chanter la famille Mariani en diffusant des photos compromettantes de la petite Clara en action, engageant ainsi l’honneur de toute la famille Mariani. »

Soldes à la Provence et Nice Matin. Sauve-qui-peut les meubles ! Le groupe Hersant Média propriétaire des quotidiens La Provence et Nice Matin, s’apprête, selon le Canard Enchaîné (17/02) à « vendre les murs » des deux fleurons de la presse régionale en Paca qu’il a racheté en 2007 à Lagardère. Motif officieux : éponger 150 millions de dettes. Motif officiel, toujours selon le Canard : « pour acheter des ordinateurs ». A ce prix-là, les journalistes, avant de pointer au chômage, vont donc pouvoir travailler sur du matériel high-tech...

Estrosi vote à gauche. Le ministre de l’industrie n’a pas qu’arpenté la région aux côtés de Thierry Mariani pendant cette campagne électorale. Lors d’un meeting à Blanzi, en Saône-et-Loire, le maire de Nice a appelé à voter pour François Patriat, le président socialiste de la Bourgogne. En fait, « motodidacte » a fait un lapsus en confondant François... Sauvadet, qu’il était venu soutenir, et son adversaire de gauche, le maire de Dijon. Une vidéo sur le site montceau-news.com a immortalisé l’instant où Christian Estrosi se prend les pieds dans le tapis...

Vauzelle s’abstient. Invité par de nombreux médias (LCI, France 3, La Provence...) à participer avant le 1er tour à des débats contradictoires avec les autres candidats, Michel Vauzelle a systématiquement choisi d’envoyer ses co-listiers à sa place. Motif : le président socialiste sortant explique qu’il refuse de dialoguer avec un seul ou quelques unes des têtes de liste parmi ses concurrents pour ne pas anticiper sur le choix des électeurs au second tour. Noble intention. Mais il refuse aussi de participer à un débat rassemblant tous les candidats au prétexte que ce genre d’exercice vire toujours à la cacophonie au détriment de la démocratie. En bref, il ne veut pas débattre. Il est même revenu, au dernier moment, sur sa promesse de participer à un débat, le 26 février, organisé par Nice Matin. « C’est une panne de courage, un excès de mauvaise foi », s’est indigné Olivier Biscaye, directeur des rédactions. Que l’on a connu plus docile face aux humeurs de Christian Estrosi et des barons UMP des Alpes-Maritimes...

Modem or not Modem ? Le 24 février, invité au « talk » sur le site internet du Figaro, Michel Vauzelle a déclaré qu’il n’excluait pas un rassemblement avec le Modem au second tour. Le même, un mois auparavant, lors de sa « Grande Tchatche » avec le Ravi le 23 janvier, déclarait : « Je suis sur la ligne de gauche. Qu’on me prouve que le Modem est un parti de gauche. Je n’aperçois pas çà dans les déclarations très compliquées de Mr Bayrou. » Les électeurs risquent, in fine, d’aider le président sortant de la Région à clarifier son choix : il faut dépasser les 5 % pour pouvoir fusionner. Et c’est pas gagné pour le parti centriste !

Facs hors-la-loi. Selon l’Unef, douze universités se placent hors-la-loi concernant les règles de l’examen. Selon le syndicat étudiant elles ont supprimé totalement ou en partie la seconde session d’examens, celle dite de rattrapage. Parmi les facs pointées : Avignon et Aix-Marseille III. Deux facs en France, dont celle d’Avignon, n’appliquent pas la « compensation semestrielle des notes », c’est-à-dire la possibilité à un étudiant qui se plante dans une matière de passer s’il réussit dans les autres. « Cela traduit une volonté d’instaurer une sélection par l’échec », dénonce l’Unef...

@-Leravi - http://www.leravi.org