JC Decaux : le roi du macadam - avril 2008

JC Decaux : le roi du macadam

le 3/04/2008

Longtemps en position de monopole sur le marché du mobilier urbain en Paca, comme partout en France, JC Decaux est depuis une dizaine d’années, bousculé par les américains Clear Channel et CBS Outdoor. Qu’on se rassure, l’espace public est encore largement son domaine. « Après les contrats d’Aix-en-Provence (13), Cannes (06) et Marseille, celui de la Communauté d’agglomération Nice Côte d’Azur vient renforcer la puissance des réseaux JC Decaux en (...)

Lire la suite...

Le coup de pédale le plus cher du monde

le 2/04/2008

Marseille et Aix-en-Provence sont les deux premières villes de Paca à avoir succombé aux sirènes du Cyclocity de JC Decaux. Leurs contribuables le paient au prix fort. Pourquoi deux villes UMP payent un service à l’empereur de la sanisette alors que Paris et Lyon, deux municipalités socialistes, récupèrent des millions d’euros ? « Le haut de gamme », assurait sans grande conviction le 2 février sur M6 Jean Chorro, alors premier adjoint d’Aix-en-Provence. « (...)

Lire la suite...

Une collectivité très urbaine avec l’empereur de la sanisette

le 2/04/2008

Le marché du renouvellement du mobilier urbain de la Communauté Urbaine de Marseille est toujours en suspens. Un statu quo particulièrement favorable au délégataire JC Decaux. Difficile de se séparer après une union de près de 40 ans. Lancée en 2005, la procédure de renouvellement du mobilier urbain de Marseille et de 14 autres communes de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM) est toujours au point mort (1). Particulièrement tatillonne, MPM en est à son cinquième appel (...)

Lire la suite...

« La porte ouverte à des pratiques limites »

le 2/04/2008

Un entretien avec Jean-Philippe Strebler, juriste en droit public, spécialiste de l’affichage publicitaire Le quasi-monopole de JC Decaux sur le mobilier urbain prend-il fin ? Les collectivités locales commencent à se dire qu’il n’y a pas que JC Decaux ! Longtemps ce dernier a fait de la résistance en mettant en œuvre tous les artifices juridiques. Il prétendait, par exemple, qu’il échappait aux règles de la concurrence puisqu’il proposait un mobilier (...)

Lire la suite...

Le coin des publiphobes

le 2/04/2008

La finalité des « sucettes » et autres supports de la SA JC Decaux, c’est bien entendu l’affichage des « messages » publicitaires. Des associations dénoncent le saccage des paysages et la propagande intensive à laquelle nous soumet la pub. Quelques adresses et initiatives. La nébuleuse des anti-pubs Les anti-pubs organisés se font discrets en Paca ; à l’image du collectif « Stopub » marseillais. Il avait réuni 150 manifestants sur la Canebière, en 2004, pour soutenir 62 (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org