A quoi servent les sénateurs ? - septembre 2008

Sénat : démocratie très indirecte

le 2/09/2008

Le 21 septembre, on vote. Mais pas vous. Les « grands électeurs » renouvellent les sénateurs des Alpes-Maritimes, des Alpes-de-Haute-Provence, des Bouches-du-Rhône, des Hautes-Alpes. Pour le Var et le Vaucluse, il faudra attendre 2011. Mais au fait, le Sénat, ça sert à quoi ? 69 ans. C’est la moyenne d’âge des sénateurs de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur avant son renouvellement partiel ce 21 septembre. Parmi cette assemblée de doyens, une seule femme, dans le Var : (...)

Lire la suite...

Combien ça coûte ?

le 1er/09/2008

Les représentants des collectivités locales ne sont pas vraiment à plaindre. Leur indemnité parlementaire de base s’élève à 5 398,84 euros nets par mois (avec un plafond de 8 141 euros nets s’ils disposent d’un mandat local). A celle-ci s’ajoute une indemnité spéciale pour leurs frais (secrétariat, permanence...) de 6 141,33 euros et 2 363,22 euros bruts par assistant (trois maximum). Côté nature, les avantages sont à l’avenant : un bureau équipé, une carte (...)

Lire la suite...

Regrets éternels

le 1er/09/2008

Quel bilan tirer de l’activité parlementaire des treize sénateurs sortants de Paca ? Palmarès en dix points. Vieilles carnes. La réputation d’hospice du Sénat n’est pas usurpée : dix des treize sénateurs sortants ont largement dépassé l’âge limite du départ à la retraite (65 ans), dont trois, tous des Alpes-Maritimes, de très loin : José Balarello (UMP, 81 ans), Pierre Laffitte (RDSE, 83 ans) et Charles Ginésy (UMP, 86 ans). L’UMP présente le fils de ce (...)

Lire la suite...

Gaudin président ?

le 1er/09/2008

Ira-t-il, ira-t-il pas ? Le maire de Marseille entretient le suspens concernant sa candidature à la présidence du Sénat dont il est déjà le 1er vice-président. « Jean-Claude Gaudin a un devenir important au niveau national si Nicolas Sarkozy devient président de la République. Je le vois bien accéder aux plus grandes dignités de l’Etat, en présidant la Haute assemblée par exemple. » Alain Marleix a lancé cette prophétie dans les colonnes du Ravi en septembre 2006 (1). Secrétaire (...)

Lire la suite...

Comptes d’apothicaire

le 1er/09/2008

Non ! Non ! La parité ne s’est pas instaurée d’elle-même aux sénatoriales. C’est la révision du code électoral qui impose désormais que « chaque liste [soit] composée alternativement d’un candidat de chaque sexe ». Sans doute la règle la plus simple, elle en cache cependant d’autres bien plus complexes. D’abord le mode de scrutin : il dépend du nombre de sénateurs à élire. En l’occurrence dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute Provence, il sera (...)

Lire la suite...

Elus à usage unique

le 1er/09/2008

Imbroglio de règles et de procédures, les sénatoriales imposent de savants calculs. A commencer par la désignation des « grands électeurs » piochés, pour la plupart, parmi les électeurs de base... Déjà que les sénateurs peinent à justifier leur rôle auprès de leurs administrés, leur élection semble encore plus obscure. Pas sûr que les élus locaux chargés de les désigner comprennent tous le déroulement des opérations, à commencer par la composition du collège électoral... Le suffrage (...)

Lire la suite...

Crocs devant...

le 1er/09/2008

Incroyable mais vrai ! En coulisses, la campagne des sénatoriales suscite des passions... Ce 21 septembre, on « change » les sénateurs des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes-Maritimes, des Hautes-Alpes, et des Bouches-du-Rhône. Soit 15 sièges à pourvoir (7 sortants UMP, 4 sortants socialistes, 1 PC, 1 UDF et 2 sièges supplémentaires en raison de l’évolution démographique). Les listes doivent être déposées le 12 septembre. Jusqu’à cette date, toutes les tractations sont (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org