Caricatures : Pour le droit au blasphème - mars 2006

Le dessein d’un dessin

le 1er/03/2006

Un dessin qui se passe de mots a fait couler beaucoup d’encre. Et du sang. Comment ces quelques traits ont-ils pu provoquer cet emballement médiatique, diplomatique, politique ? Le dessin est le seul mode d’expression totalement fictionnel, libre, qui peut abriter toutes les ambiguïtés. Il permet en effet le raccourci brutal entre deux éléments, et gomme tous les chemins qui relient ces éléments. Ainsi de Mahomet coiffé d’une bombe : il existe bien un lien entre Mahomet (...)

Lire la suite...

En Paca, priorité au débat

le 1er/03/2006

Les musulmans de la région ont fait parler leur raison avant leur sentiment. En exprimant avec modération leurs divergences... Le monde musulman s’est enflammé pour quelques traits de crayon. Avec à l’arrivée un fossé d’incompréhension encore plus large entre musulmans et occidentaux. Provocation médiatique pour les uns, intolérance fanatique pour les autres. Notre région n’est pas en marge du débat. « La liberté, c’est également la responsabilité. Le plus (...)

Lire la suite...

Le code pénal du côté des caricatures

le 1er/03/2006

Michel Zaoui, avocat au Barreau de Paris, spécialiste du droit de la presse, explique dans quelles limites la loi protège en France la satire. Une approche très libérale encadrée par la pénalisation du racisme... Le Conseil national du culte musulman a donc décidé de porter plainte contre les journaux français (France soir et Charlie Hebdo) ayant reproduits les caricatures danoises de Mahomet. Suivant ainsi la logique judiciaire impulsée depuis quelques années par la Conférence des évêques (...)

Lire la suite...

Apprendre à ne pas être choqué

le 1er/03/2006

Peut-on critiquer ou rire des religions et du sacré ? « Oui », répond sans condition Mohamed Laqhila. Vice-Président du Corai (Conseil de réflexion et d’action sur l’Islam), Adjoint à la mairie des 13ème et 14ème arrondissements de Marseille. Morceaux choisis. La liberté est sacrée « Ce qui est sacré pour nous, c’est la liberté d’expression même si elle peut prendre parfois un tour choquant. Ce principe est primordial. C’est lui qu’il faut avant tout (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org