Clientélisme et corruption, les faux amis

octobre 2013
Voué aux gémonies depuis le début de la saga politico-judiciaire marseillaise, le clientélisme n’est pourtant pas un délit. Ce qui n’exclut pas une ligne blanche à ne pas franchir.
Imprimer