Flingues à Allauch : un ancien militant écolo condamné

décembre 2020 | PAR Sébastien Boistel
ravi_na_allauch.jpg

C’était avant le premier tour des municipales à Allauch. Plusieurs candidats – dont le futur maire (LR) Lionel Moisy de Cala – avaient reçu à leur domicile des menaces de mort, accompagnées d’un pistolet factice, une rose dans le canon (Cf le Ravi n°182). Un fan de Guns N’Roses? Non, un militant écolo qui a « fait un peu trop de zèle » ! C’est un peu ainsi que s’est présenté ce Marseillais de 39 ans jugé, le 10 décembre, en comparution immédiate pour « menaces aggravées ». Avouant aux enquêteurs regarder « trop de séries » il a expliqué vouloir « discréditer » l’ancien maire (feu Roland Povinelli) et « faire avancer Lucie Desblancs », la candidate EELV pour laquelle il s’occupait bénévolement de la com’ ! Sans avoir reconnu avoir déposé toutes ses armes factices, il vient d’être condamné à huit mois de prison avec sursis. Le militant en carton avec ses pistolets en plastique échappe donc à la taule après avoir été confondu par son ADN et son portable. Allauch, quoi…