22, v’là les caméras sur la Plaine !

juin 2021 | PAR Sébastien Boistel
A la veille d’une manifestation à la Plaine contre la « militarisation » de la place Jean-Jaurès, Technopolice vient de sortir une carte des caméras de vidéosurveillance et en compte 22. Un chiffre symbolique !

Il y a peu, l’adjoint en charge de la sécurité de la ville de Marseille, Yannick Ohanessian (PS), était venu sur la Plaine pour présenter le dispositif sécuritaire qui allait être mis en place cet été sur la place Jean-Jaurès, le cœur « vibrant » du centre-ville marseillais où, malgré une requalification made in Soleam, la question de la « pluralité des usages » est loin d’être résolue.

D’ailleurs, sur fond d’une campagne pour les départementales et régionales où les questions sécuritaires auront été largement agitées, samedi 19 juin, à partir de 16 heures, une manifestation partira de la Plaine en direction de la mairie pour dénoncer la « militarisation » de celle-ci. Et d’aucuns de se rappeler, entre autres, que le Printemps marseillais, alors en campagne, s’était prononcé pour un « moratoire » sur la vidéosurveillance.

Multipliées… par cinq

Cela n’a pas empêché la mise en place d’un véritable quadrillage, comme le démontre le travail de cartographie réalisée par le collectif marseillais Technopolice. Et le résultat est édifiant. Avant les travaux ? 4 caméras, une à chaque coin de la place. Aujourd’hui, 22 ! Un chiffre on ne peut plus symbolique !

Alors que Yannick Ohanessian attend encore les panneaux pour mettre en place la « vidéo-verbalisation » contre les deux roues motorisés qui traversent la place, ce travail vient illustrer la gabegie d’argent public déversée dans le cadre de ce projet, et en particulier pour une technologie dont aucune étude sérieuse n’a démontrer l’utilité (ce serait même plutôt l’inverse, comme en atteste le travail de Laurent Mucchielli…)

Cette cartographie résonne également avec le travail réalisé par le « Journal de la Plaine » dont le 6ème numéro doit sortir prochainement et qui a, notamment, recensé par le menu, les appartements en « Air B’n’B » dans le secteur ainsi que les transactions immobilières sur les 5 dernières années. Pas de doute, la montée en gamme est là !

PS : Les cartes, réalisées à la suite d’arpentages, sont libres de droit, sous licence Creative Commons. Plus d’information : https://technopolice.fr/