Objectif + 500 abonné.e.s

décembre 2019 | PAR Le Ravi
leravi.org est un succès. Il faut très vite l’amplifier - avec 500 nouveaux abonnés - pour que le mensuel pas pareil poursuive son aventure éditoriale.

leRavi a de nouveau – et très vite – besoin de vous.

C’est, une fois de plus, une bonne nouvelle : la presse libre, qui ne dépend pas de la pub, d’un milliardaire ou de l’argent public, finance avant tout son indépendance grâce à ses lecteurs. Notre dernier appel, il y a déjà plus de deux ans, avait été entendu. Il s’agissait alors de nous aider à passer l’hiver. Aujourd’hui, l’enjeu est de nous permettre de tenir jusqu’au printemps afin de transformer l’essai réussi du leravi.org.

Car le lancement de notre nouveau site est déjà un succès. Il a séduit plus d’une centaine de nouveaux lecteurs. Désormais, nos enquêtes, nos reportages, nos dessins, sont accessibles, partout, en permanence, dès la parution d’un numéro. leravi.org, animé tous les jours, permet aussi de lire des contenus exclusifs, de vous proposer des articles prolongeant le contenu du mensuel. Seize années d’archives sont enfin mises en valeur. Sans renoncer à défendre une presse ambitieuse qui prend le temps, l’enjeu est d’être plus réactif. Plus proche de vous.

Ce site et le Ravi sont uniques dans le paysage médiatique. Nous sommes le seul satirique régional plaçant le dessin de presse et l’irrévérence au cœur de sa ligne éditoriale. Notre projet est toujours de documenter, avec rigueur, la vie locale, le fonctionnement, et le dysfonctionnement, de nos institutions, de ceux qui les dirigent. Il s’agit, aussi, de faire écho à celles et ceux qui s’engagent, explorent des alternatives. Sans être partisan, nous assumons des partis pris, avec une attention particulière aux urgences sociales et écologiques.

Un média citoyen

Edité par une association, la Tchatche, administrée bénévolement par une direction collégiale, le Ravi et ses journalistes s’investissent auprès des jeunes dans l’éducation aux médias dans les collèges et les lycées. Nous développons aussi des projets de journalisme participatif avec les habitants et les acteurs des quartiers populaires. Nos objectifs : contribuer, plus que jamais, à faire entendre une parole citoyenne ; promouvoir en tous lieux la liberté de s’exprimer, la nécessité de s’informer.

Le 7 janvier 2015, à Charlie Hebdo, le massacre d’une rédaction de dessinateurs avait conduit, en masse, tout un pays chez les marchands de journaux. Cinq ans plus tard, la presse satirique n’est pas au mieux de sa forme. Nous ne faisons pas exception. Nous avons perdu les 500 abonnés qui nous manquent aujourd’hui. En ce début d’année, alors que des élections municipales se profilent à l’horizon avec leurs faux semblants et leurs vrais enjeux, nous sommes déterminés à ne pas baisser les bras.

Avec son site, le Ravi a déjà su se réinventer. Ce n’est qu’un début : à vous d’en décider la suite !

Imprimer