Décrypter Marseille

février 2020 | PAR Michel Gairaud

Ils sont de retour ! Les deux Terminators du journalisme et de la sociologie signent un nouvel essai dans le prolongement de Gouverner Marseille, livre outil toujours indispensable. Michel Samson, ancien correspondant du Monde en Paca, et Michel Péraldi, anthropologue, auscultent cette fois-ci Marseille en résistances, entre « fin de règnes » et « luttes urbaines« . L’essai est dédié aux victimes du drame de la rue d’Aubagne, « moment révélateur de l’effondrement du système politique local« .  Explorant la dernière décennie, il identifie les « origines du naufrage » : à gauche, l’effondrement institutionnel du PS , avec le « basculement » du procès de la députée Sylvie Andrieux ; à droite, la montée en puissance des affairistes et des promoteurs.

Sans jouer les pythies, les deux auteurs se livrent ensuite à une analyse détaillée de la « recomposition des appareils » en cours. Des tendances se dessinent : le rôle central des femmes en politique ; l’apparition de nouvelles forces avec les « marcheurs », sans ancrages locaux, et avec les « insoumis », « parti-éponge » aux nombreux militants mais à l’organisation et à la stratégie « gazeuses« .  Sans oublier l’émergence de nombreux collectifs avec leurs « lutteurs urbains« . Malgré quelques points aveugles – l’écologie reste par exemple hors champ – le récit est fort utile avant de plonger dans le chaudron bouillant des municipales.

Marseille en résistances, par Michel Péraldi et Michel Samson, éditions La Découverte, 222 pages, 19 euros.

Imprimer