Contact

Abo, dons, adhésions

Le FN, à qui perd gagne

A la Une
le 3/04/2015

La gauche à terre, l’UMP au ciel et le FN qui fait la tête mais poursuit son implantation et ses scores de vainqueur. Retour sur les départementales en Paca à neuf mois des régionales.

JPEG - 69.7 ko

Le PS pris dans un cyclone

Comme dirait Raoul Volfoni, dans la région la gauche est désormais dynamitée, éparpillée par petits bouts, façon puzzle. Après les gifles des européennes, des municipales et des sénatoriales, la claque des départementales fait craindre son extinction progressive en Paca, PS compris. Pour preuve son splendide 9,57 %, seul, au niveau régional au premier tour.

Les socialistes disparaissent ainsi du Var (comme toute la gauche) et sont en voie de disparition dans les Alpes-Maritimes (1 élu) et les Hautes Alpes (4 élus). Seuls lots de consolation : les Bouches-du-Rhône et les Alpes-de-Haute-Provence (1). En perdant le département du « 13 », le PS 13 se débarrasse de l’encombrant Jean-Noël Guérini (voir p.2), sénateur et président sortant du département multi mis en examen. Surtout, le PS conserve le 04 en gagnant trois sièges, au détriment de ses partenaires... Pas sûr que cette bonne nouvelle réconforte Christophe Castaner, député-maire de Forcalquier... et future tête de liste PS aux régionales (qui n’a pas donné suite à nos sollicitations). « Sauf reprise économique et baisse continuelle du chômage, ça va être très difficile, ironise le socialiste marseillais Michel Pezet. Si c’est l’UMP qui vire largement en tête, on pourra se maintenir au second tour. Mais si c’est le FN et qu’on arrive troisième, on retire la liste de gauche ? Au risque qu’elle ne disparaisse plus encore ? » [...] Suite de et article dans le Ravi n°128, daté avril 2015, actuellement chez les marchands de journaux en Paca et chez les abonnés partout en France !

@-Leravi - http://www.leravi.org