Contact

Abo, dons, adhésions

« Les poissons ont été pourvus mais pas les collèges… »

Vaucluse, conseil départemental du 24/04/2015
le 5/06/2015

le Ravi teste chaque mois un conseil municipal (ou départemental...) en région Paca pour surveiller le fonctionnement de la démocratie locale. Ci-dessous, le conseil départemental du Vaucluse (en illustration le président DVD, Maurice Chabert). Dans le numéro daté juin du Ravi, actuellement chez les marchands de journaux et les abonnés, nous avons testé une assemblée de préparation d’Alternatibaïoli à Marseille.

14h46

Sticker « presse » collé sur le sein gauche, la journaliste du Ravi est invitée à rejoindre ses collègues au balcon de l’hémicycle. Vue plongeante sur la calvitie de Yann Bompard (Ligue du Sud-Orange), benjamin de l’assemblée qui fait son entrée suivi de son binôme Marie-Thérèse Galmard, doyenne (après Chabert) cheveux rouge pétard. Népotisme extrême droitier oblige, le fils est venu remplacer le père mais de six voix seulement faute au maintien du binôme FN au second tour.

14h49

Le public installé lui aussi au balcon est composé en majorité de maires du département. Max Raspail (PS-Pernes-les-Fontaines), les salue de la tête tout en gardant les mains dans les poches. A 12 voix ex aequo l’élu PS de 67 ans a raté de peu la présidence, c’est Maurice Chabert, (DVD-Apt) qui l’a emportée au bénéfice de l’âge.

14h50

Darida Belaïdi (PS-Avignon 1), 51 ans, une peau qui a abusé du soleil ou du fond de teint, vêtue de noir, cheveux longs assortis, tire la tronche et traîne des pieds. Pas facile ces derniers mois… Adjointe au maire PS d’Avignon Cécile Helle, elle a perdu la présidence de l’office municipal HLM et a été accusée de mener campagne sur son congé maladie (elle est fonctionnaire territoriale au CG 84). Son binôme Alain Moretti (PS), proche de Michèle Fournier-Armand (devenue députée en 2012), ancienne conseillère générale et présidente de Mistral Habitat (pointée du doigt pour sa mauvaise gestion), a été accusé de passe-droit concernant l’attribution d’une villa HLM pour son fils après seulement un mois de dépôt de dossier là où certains attendent des années… Mais ce dernier aurait finalement refusé le logement non par acquit de conscience mais parce que la surface ne lui convenait pas ! Le suppléant de Moretti n’est autre que David Fournier, élu à la mairie d’Avignon et fils de. Certains affirment que Moretti abandonnerait son mandat en cours de route pour lui laisser la place...

14h52

« Faut pas que je me fasse engueuler moi ! », s’inquiète le stagiaire de terminale de Vaucluse Matin chargé de surveiller la chaise du photographe - descendu immortaliser la bise entre Maman Bompard et son fils - qu’une personne du public cherche à piquer.

14h55

Dans l’hémicycle La Ligue du Sud (LS) tourne le dos au FN. Hervé De Lépinau (FN-Carpentras), spécialiste du retourné de veste - aujourd’hui en velours côtelé marron - candidat aux cantonales 2011 sous l’étiquette LS et devenu suppléant de Marion Maréchal (nous voilà) Le Pen à la députation en 2012, s’installe. Le FN pensait ravir le département, ils n’ont que 6 élus. Candidat à la présidence du CG, De Lépinau a tout de même obtenu au troisième tour du scrutin les 4 voix de la Ligue du Sud qui avait pourtant annoncé qu’elle s’abstiendrait...

14h57

Jean-François Lovisolo (Pertuis), grande gueule et premier secrétaire fédéral du PS Vaucluse, prend place. Claude Haut (PS, Vaison-la-Romaine) ancien président du CG, n’est jamais loin…

15h01

Maurice Chabert, assis sous l’imposant tableau de Paul Vayzon (Les fenaisons en Provence) représentant un homme de face une faux à la main, déclare la séance ouverte. Petit discours introductif sur les transferts de charges d’un « Etat malade et asphyxiiié […] qui ne fait que complexifiiier les situations… ». Seul le maire FN « invalidé »  du Pontet Joris Hébrard manque à l’appel.

15h06

Chabert enchaîne les délégations qui lui sont dévolues. Sophie Rigaud (PS), binôme et ancienne dir cab de Claude Haut (Vaison-la-Romaine), demande au nom de son groupe (PS, EELV, FDG) un report du vote estimant que « l’exécutif UMP tarde à s’installer : bureaux désertés, cabinet inexistant… ». De Lépinau en profite pour demander si le groupe de gauche est réellement formé. Jean-François Lovisolo sort de son chapeau la déclaration de groupe qu’il donne au président. « Je vois que vous savez signer, c’est formidable, par contre il n’y a pas le nom du responsable », constate Chabert. « Nous travaillons collectivement monsieur le président, nous avons un système de fonctionnement de démocratie interne formidable ! », ironise Lovisolo qui précise que la désignation d’un responsable n’est pas obligatoire. « Nous sommes un kolkhoze ! », lance-t-il en aparté à un Claude Haut que ça ne fait pas rire. Chabert refuse le report. Le groupe de gauche vote contre.

15h25

De Lépinau poursuit sur sa lancée : « Vous avez constitué un groupe monsieur le président ? ». « Puisque vous ne voulez pas que l’on s’appelle le groupe majoritaire. C’est le groupe exécutif majoritaire ! », répond Chabert. « Parce qu’il n’y a pas de majorité, pas d’opposition dans votre chambre c’est extraordinaire ! », enchaîne De Lépinau. « Il n’y a qu’une seule personne qui est âgée ! », ironise le président. Vote des commissions. « Qui est contre ? Personne ? Je suis heureux de voir que l’unanimité revient ! », conclut-il.

15h40

On passe au « catalogue » des désignations de délégués au sein des organismes extérieurs. « Comité de gestion des poissons migrateurs dans le bassin Rhône méditerranée… Pierre Gonzalvez. » Le président écorche plusieurs fois le nom de Darida Belaïdi, ce qui a le don de l’énerver. Elle tente de le lui mimer du bout des lèvres, sans succès. La liste est longue, chaque patronyme devient presque un monosyllabe dans la bouche de Chabert.

15h49

« Les poissons ont été pourvus mais pas les collèges publics, monsieur le président », fait remarquer De Lépineau. « Bonne remarque. On ne peut pas tout savoir ! », répond Chabert suivi d’un clin d’œil amical qui fait réagir dans le public. Au tour de Lovisolo de s’étonner de ne pas être sur la commission locale d’information de Cadarache alors que son territoire est concerné. « Qui est désigné ? Pierre (Gonzalvez) ? », interroge Chabert. « Non, Pierre il a les poissons migrateurs… », ironise Lovisolo. « Oui mais si ça explose et que vous êtes sur le territoire, j’aimerais bien garder un délégué quand même ! », s’amuse Chabert. Chacun y va de sa demande. « On voit lundi en réunion, et on vous dit. Vous savez c’est un catalogue mais c’est pas la Redoute quand même ! », conclut Chabert.

15h55

« Je m’excuse c’est long. Mais on est transparent, on est obligé de tout dire. C’est pas comme dans vos communes ! », plaisante Chabert, s’adressant aux nombreux maires installés dans le public.

16h00

Election des membres de la commission d’appel d’offres du code des marchés publics. Le président annonce que le FN refuse de participer à cette commission. « C’est parce qu’ils ne vous font pas confiance ! », lance Lovisolo, avant de noter qu’à la proportionnelle, le poste vacant devrait revenir à la gauche. « Vous nous le laissez quand même ? », lance Chabert. « On verra lundi, puisque notre Kolkhoze se réunit aussi lundi. Parce que nou, a priori, on vous fait encore moins confiance que le Front National et on aimerait voir comment se passent les appels d’offres ! », poursuit Lovisolo qui finit par déposer sa candidature. La Ligue du Sud surenchérit et dépose aussi la sienne. Et Chabert de conclure : « Le Front National, vous foutez la panique là ! » Un fonctionnaire part chercher l’information… La Ligue du Sud l’emporte et nomme Yann Bompard.

16h14

Jean-Baptiste Blanc, vice-président UMP (Cavaillon), précise que le CG travaille à une modification du règlement intérieur qui consisterait à sanctionner, en baissant son indemnité au maximum de 50 %, tout conseiller départemental absent plus de trois fois aux séances publiques ou aux commissions permanentes sans raison valable. « Y a quand même pas beaucoup d’endroits où vous toucherez 50 % si vous êtes toujours absent ! », note Chabert.

16h21

Levée de séance. De Lépinau en profite pour signaler que son groupe n’a aucun moyen humain et matériel pour travailler alors que la gauche, elle, est déjà installée. Chabert tente de calmer le jeu et les invite à se diriger vers « le pot de l’amitié » !



Samantha Rouchard

5102 abonnés en 2015 ? On n’achète pas un journal libre, on finance son indépendance ! Pour que le Ravi redresse les bras, abonnez-vous et participez au Couscous Bang Bang Royal 2015

Vaucluse

558 861 habitants (2014) 17 cantons Département le plus pauvre de Paca et 7ème au niveau national (INSEE 2014) 27 % pour Marine Le Pen le 22 avril 2012

Le président : Maurice Chabert (DVD), élu au 3ème tour. A obtenu 12 voix à égalité avec Max Raspail (PS). Elu au bénéfice de l’âge : 71 ans. Maire de Gordes de 1983 à 2015, village le plus visité du Lubéron. Prof à la retraite.
Les conseillers départementaux : Ni majorité, ni opposition, la Droite plurielle (DVD, UMP, UDI) et la Gauche plurielle (PS, EELV, FDG) sont arrivées à égalité. 33 conseillers départementaux dont 11 DVD, 12 DVG, 6 FN et 4 Ligue du Sud.

Le conseil général soumis au test du Ravi :
Durée : 1h20
Temps de parole de l’opposition : 40 minutes
Le public : 70 Personnes dont une majorité de maires du Vaucluse. 1 enfant. 6 journalistes + le stagiaire de terminale de Vaucluse Matin.

@-Leravi - http://www.leravi.org