Contact

Abo, dons, adhésions

Au sommaire du Ravi n°149, mars 2017

le 3/03/2017

La « grosse » enquête

Tout un cinéma ! Alors que la politique c’est souvent du cinéma, les salles obscures ne désemplissent pas. Des tournages à la diffusion, sans oublier les clichés plein écran, le Ravi fait son festival. 5 pages d’enquêtes, de reportages, d’analyses et de dessins.

Séquence enquêtes

Centre d’attente et de désorientation Les espoirs des migrants évacués de Calais s’enlisent dans les Centres d’accueil et d’orientation où ils ont été répartis. Et la région Paca ne fait pas exception.

Sous le capot de la métropole Après un an d’existence, Aix-Marseille-Provence manque toujours de tout, de gouvernance comme de projets. Seul le service marketing semble fonctionner : il tente de vendre un tacot pour une berline.

La machine à décontaminer l’extrême droite Ancien candidats de droite à Vitrolles contre Mégret, Roger Guichard est désormais collaborateur des dissidents FN en mairie de Marseille. Le symbole d’un rapprochement politique ? Une enquête signée Marsactu.

Séquence élection

Et pourtant elles existent… …les petites listes ! Pas simple vu la réforme des parrainages pour la présidentielle. Et la crainte d’un 21 avril bis avec le Fn au second tour.

Leurs femmes et leurs enfants d’abord Comme François Fillon, une vingtaine de parlementaires de Paca ont, ou ont eu, un membre de leur entourage pour assistant parlementaire.

Le revenu universel, oui mais… La présidentielle vue des quartiers populaires d’Avignon avec nos ateliers de journalisme participatif à l’Espace social et culturel de la Croix des Oiseaux.

La présidentielle vue du… … marché de Bandol dans le Var !

La présidentielle vue par… Une tribune libre sur la « violence structurelle et culturelle » de la coordination « pas sans nous » des Bouches-du-Rhône.

Séquence reportages

Les réfugiés de la Roya Reportage dessiné de Xénoïde dans la ferme de Cédric Herrou, de la vallée de Roya (06), toujours en lutte pour les migrants.

« Devant Saint-Blaise tout s’apaise ! » Contrôle technique de la démocratie du conseil municipal de Nice, officiellement présidé par Philippe Pradal (LR), en réalité par Christian Estrosi, le 1er adjoint. Quand les routes mènent aux Roms Gardanne s’est distinguée en accueillant, dès 2012, des Roms au Puits Z. Rencontre avec les familles, désormais relogées, et le collectif de soutien. Un essai à transformer.

Séquence tchatche

« Il faut dépasser les clivages d’appareil » Grande Tchatche avec Cécile Muschotti, secrétaire fédérale du PS dans le Var, candidate PS « Macron-compatible » dans la 2ème circonscription de Toulon.

« Aidez-nous à prouver qu’un autre cinéma est possible ! » Tribune libre de Christian Philibert, réalisateur des Quatre saisons d’Espigoule, qui sort en salle le 5 avril Massilia Sound System Le Film. Il plaide pour un cinéma non formaté expression d’une réelle diversité.

« Le droit au logement opposable : appliquons la loi ! » Tribune libre de l’inter-fédération Dalo des Bouches-du-Rhône tout juste dix ans après l’instauration de la loi censée faire peser sur l’Etat une obligation de résultat vis-à-vis de personnes sans logements ou mal logées.

Séquence Y a pas que Paca

Maroc : la colère souffle contre la Hogra Depuis la mort d’un poissonnier broyé dans une benne à ordure, le mouvement populaire contre l’oppression, la hogra en arabe, ne faiblit pas.

Vos papiers ! Les journalistes des médias « pas pareils », parfois sans carte de presse, subissent des pressions policières entravant l’exercice de leur métier.

Pas très cathodique… Doyenne parmi les télés pirates, Primitivi est toujours là où on ne l’attend pas. En témoignage son « doctorat sauvage en media libre ».

Portrait poids lourd

« Moi, Patrick Bosso, gentil cliché » Portrait satirique de Patrick Bosso, humoriste qui traîne partout son accent en surjouant le marseillais. Avec une sincérité désarmante.

Le Ravi de plâtre a été décerné, ce mois de mars, à Julien Aubert, député (LR) de Vaucluse qui vole au secours de François Fillon avec un argument massue : Pénélope n’avait pas d’emploi fictif car si les députés embauchent des membres de leur famille ce serait « tout simplement pour pouvoir les voir » !

Et aussi pleins d’autres rendez-vous encore…

@-Leravi - http://www.leravi.org