Contact

Abo, dons, adhésions

Renaud Muselier n’est pas Ravi !

Le président de Provence-Alpes-Côte d’Azur hostile à la presse satirique régionale
le 20/12/2017

Comme tous ses prédécesseurs, Renaud Muselier, le président (LR) de Provence-Alpes-Côte d’Azur, ne jure que par la défense du pluralisme de la presse. Enfin, presque toute la presse... Il a réduit de 100 % le soutien que la Région accordait à l’association la Tchatche, qui édite le Ravi, pour ses projets de journalisme participatif dans les quartiers populaires... Nous lui avons logiquement décerné notre traditionnel "Ravi de plâtre"...

Zéro euro pointé en 2017 ! La réduction de 100 % du soutien que la Région avait maintenu, même sous la présidence de Christian Estrosi, à « quartiers libres », notre projet de journalisme participatif dans les quartiers populaires [une subvention d’un montant de 15 000 euros en 2016]. Et le refus, réitéré sans être motivé, de publier dans nos colonnes des annonces. Merci Renaud Muselier !

Ce n’est pas faute d’avoir prévenu le président LR de Paca... Dès juin, nous lui avons adressé un courrier l’alertant sur notre fragilité financière, rappelant ses déclarations pour le pluralisme de la presse, soulignant la valeur ajoutée sociale et culturelle de nos actions d’éducation populaire. « Je suis au courant ! », a-t-il certifié, en septembre, sur un stand de la foire de Marseille, avant d’aller jouer sur un simulateur de Formule 1.

Mais « l’éduc pop » ne semble plus intéresser personne à la Région. Mais le CR réserve ses budgets « com’ » aux titres moins irrévérencieux, comme La Provence de l’affairiste Bernard Tapie. Et après tout, est-il cohérent lorsqu’on est « indépendant » de quémander auprès des institutions ? Oui sauf à croire que l’info est une marchandise dont seul le marché détermine le sort. Oui si l’on pense qu’une collectivité doit servir l’intérêt commun. Oui à condition de ne jamais transiger sur nos fondamentaux, l’enquête et la satire.

Les difficultés que traverse le mensuel pas pareil ne se résument pas, loin s’en faut, à nos mésaventures avec Muselier. Le président LR du conseil régional, élu avec Estrosi grâce à un Front républicain contre le FN, n’est pas Ravi. Comme avant lui Jean-Noël Guérini (ex-PS). Les élus passent. Et si vous le décidez, si vous faites du Couscous Bang Bang, notre formule maison de financement participatif, un succès, nous resterons.

M. G.

@-Leravi - http://www.leravi.org